Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

plongée a l air, deco a l'o2


    Recommended Posts

    Bonjour,

    J'ai une question qui peut sembler un peu basique mais je voudrais vraiment avoir DE RETOURS D EXPERIENCES  de celles et ceux qui font ce type de plongée.

    L'idée part de minimaliser au maximum la charge d equipement pour des plongées deco en DPv depuis le bord dans des endroits diffcilles a atteindre.
    Je vis faire plusieurs plongees "d essais" au Mexique avant de mettre en application au Costa Rica ou j'ai beaucoup de mal a trouver du nitrox et ou il m a fallu faire maintes magouilles pour negocier des remplissage d'o2.

     

    Les profils seraient de ce type

    entre 10 et 20 min de navigation a faible profondeur (inferieur a 10m)
    descente entre 45 et 55, temps de fonds 20/25min
    remontee jusqu a 18 voire 15m et deco sur le chemin de retour en dPV.

     

    les gaz disponibles sont air et 02.

     

    Config sidemount, 2 s80 a l air 210 b et 1 s80 02 200b ou 2 s80 a la ir et 2 s40 02

     

    Pour quoi cette question ?

     

    Mon experience en tec et profonde commence en 2012 avec des plongees entre 50 et 60 a l air et deco a lair, a l ancienne lors de mes jours de repos. Etant tres attiré par la plongee profonde et ayant commencé la plongee en cave j ai vite arrete ce type de plongee de guignol et aipasse des formations tec, premierement PADI tec 40 45 et 50 puis un trimix TDI et ja i commencé a faire regulierement des plongees profondes sur le tombant a playa del carmen.

    Ansuite basé sur l'experience d'une bonne centaine de plongees deco en bacmount, sidemount, essai de different gaz et profils j ai perfectionné et standartdisé mes protocoles, passé des formations instructeurs et commencé a enseigner. J'ai donc pour les formations que je fais un cursus bien etablie, une base methodique claire et avec des choix de gaz pre determinés qui simplifie aussi les calculs lors d'une perte de gas de deco ou deproblemes lors de la remontee.
    Seulement, lorsque j enseigne, je me base sur mon experience et mes propres connaissances "reelles" (pas que sur du theorique), c'est a dire en commencabt la deco relativement profond avec au moins du 40%, souvent du 50 si je n ai qu un seul gas de deco. Lors de plongee aavec des plongeurs ayant une conso faible et donc un temps de fond plus long, ou systematiquement au trimix, 2 gaz minimum dont 1 oxy a 6m.
    Le prix de l'helium me limite sur le nombre de longee en trimix hypoxyque qui requiert un travel mix et plus de 2 gaz de deco, mais toujours pareil, j aime bien commencer a respirer des gaz assez charger en 02 le plus tot possible.

     

    Pas mal de plongeurs europeens, notamment francais suisse belge, avec des certifs type niveau 3 nitrox confirmé me parlent de leurs plongees a 60 a l air (avc une seule bouteille ce qui me fait toujours un peu halluciner depermettre ca dans des pays ou tout est ultra reglementé et ultra responsabilisé) et une bouteille doxy pour la deco.

    Pareil pour les trimix plongeant en mediterranee qui plonge avec un 18 ou 20l de trimix normoxyque et une bouteille d oxy pour la deco.

    En jouant un peu avec le logiciels de deco, je voie pour la partie purement theorique

    • Des temps de deco acceptables sur les profils air/oxy (plus long qu avec 2 gaz mais gerables pour le type de plongee que je prevoie)
    • La CNS monte rapidement du fait d une exposition a 1.6 et c'est ce qui limite le profil (plus que la conso ou le profil en soit)

     

    J'aimerai donc avoir des retours de plongeurs faisaint regulierement ce type de plongees.

    niveau fatigue et physiologique?

    avez vous eu frequemment des accidents?
    quels gradients et pourquoi ?

    realiste de prevoir 1 a 2 plongee par jour de ce type sur une semaine consecutive ?

     

    J'ai vraiment besoin de creer une methode de plongee "tout terrain" pour continuer  a explorer les profondeurs du nord du Guanacaste et ce avec le matos disponible sur place et en ayant bien conscience qui si il y a un accident de decompression, il faudrat de longues heures avant d atteindre une possible chambre hyperbare.

    Merci d avance pour vos retours

     

     


     


     

    Link to comment
    Share on other sites

    en fait, j'ai du mal à comprendre ce que tu recherches
    est-ce une méthode standardisée pour des plongées type ? Mais alors quels temps fond et quelles profondeurs. tu pourras alors te baser sur les standards TDI, IANTD ou GUE selon tes envies.
    ou est-ce que tu recherches des GF à appliquer pour un certain type de plongée ?

    juste un point en ce qui me concerne : je me fous du CNS.

    • J'aime 2
    • Merci 1
    Link to comment
    Share on other sites

    je veux savoir s quand tu plonges a l air et tu as seulement de l o2 pour la deco comment on se sent apres, quels sont les risques, et ce que ca donne sur des plongees repetitives une a deux fois par jour sur une semaine.

     

    Qu'on se fote du cns c est une chose qu on peut faire mas pas enseigner...


    J'ai demande a pas de mal de coupains et coupines ici, l seule reponse que j ai eu " c'est mieux de prendre un gas moins riche pour commencer la deco plus profond". Ce que je fais aussi mais pas de raison purement valable.

    J ai fait quelques plongees comme ca car ca m'est arrivé que mon bloc de 40 ou de 50 ne soit pas pret ou pas comme il faut le jour meme de la plongee, mais comme c'est un epu plan B j'ai pas trop de quoi comparer.

     

    Link to comment
    Share on other sites

    Salut

     

    J'ai fait deux sejours 'Epaves et plongées profondes' dans le Var qui correspondent à tes questions. (2016 et 2019)

     

    2 plongées / jours sur 5 jours. Plongée mer ( méditerranée ) , t° de l'eau mini 15° au fond. Courant fort sur certains sites

     

    Profondeur entre 35 et 60. Le matin globalement entre 45 et 60 , l'apres midi entre 35 et 45 . Dépend de la méteo et des sites.

     

    Temps de fond variable en fonction de la profondeur , tu connais l'impact sur la déco entre 40 / 50 et 60 m. Dans les grandes lignes , temps de fond 25 min sur 40 , 20 min sur 50 et 10 sur 60m

     

    Config backmount avec bloc 15l air et pony 7l Alu o2 100% départ 180 b de mémoire. Pas de possibilité de regonfler l'O2 ( malgré les promesses du centre ...)  J'ai fini la semaine la derniere déco avec la pony vide ...

     

     

    Il y a 7 heures, Peio Y a dit :

    Les profils seraient de ce type

    entre 10 et 20 min de navigation a faible profondeur (inferieur a 10m)
    descente entre 45 et 55, temps de fonds 20/25min
    remontee jusqu a 18 voire 15m et deco sur le chemin de retour en dPV.

     

     

    J'aimerai donc avoir des retours de plongeurs faisaint regulierement ce type de plongees.

    niveau fatigue et physiologique?

    avez vous eu frequemment des accidents?
    quels gradients et pourquoi ?

    realiste de prevoir 1 a 2 plongee par jour de ce type sur une semaine consecutive ?

     

    Niveau fatigue :

     - fatigue normale pour un séjour ( aller 1000 km en une journée - 1 journée de repos - 5 jours plongées - retour 1000 km) - Hygiene de vie stricte sur la semaine + tres bonne hydratation

     - Profil plongeur sportif

     - Plusieurs plongées de préparation dans mon coin en Bretagne moins profond mais plus engagée

    - Pas d'accidents ( et heureusement ! )

     - Pas de GF particulier à te donner , j'avais à l'époque un Suunto Vyper Air

     

    C'est donc possible et relativement courant en France.

     

    Je me souviens d'avoir eu des plongeurs sur le bateau qui faisaient le meme programme mais à l'air , les différences de décos étaient impressionnante à la fin de semaine

     

    Mais c'est à toi de placer le curseur de la sécurité ...

     

    Ce qui m'interpele dans les profils que tu parle est la contrainte aller / retour

     

    Hope this help

     

    Netgear

     

     

     

     

    Link to comment
    Share on other sites

    Des plongées profondes Air et Oxy , j’ai du en faire environ 200 et si je compte les plongeurs autour de moi on est facilement à plus de 1000. L’oxy est un vrai plus pour la déco , déco plus rapide qu’à l’air, donc moins de temps passé dans l’eau ,moins de fatigue et de meilleure qualité(dixit Gardette) . Il n’y a que des avantages. Comme @bardass je me fous du cns.

    • J'aime 1
    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 9 heures, Peio Y a dit :

    j


    J'ai demande a pas de mal de coupains et coupines ici, l seule reponse que j ai eu " c'est mieux de prendre un gas moins riche pour commencer la deco plus profond". Ce que je fais aussi mais pas de raison purement valable.
     

     

    Il y a quelques années, on avait fait des mesures de micro bulles circulante (avec DOPLER) aprés   les mêmes plongées  (même profondeur et même temps fond) , mais dans des conditions de déco différentes  et ceci sur une vingtaine de plongeurs .

    A) Air+ déco air

    B) Air + déco O2 100%

    C) Air + déco NX 40+Déco O2 100%

    Les résultats étaient trés parlant , sur l'ensemble de la population de plongeur il y avait moins de bulle circulante avec C  qu'avec B ou A et moins de bulle avec B qu'avec A .

    On a aussi remarqué que certain plongeur produisaient beaucoup plus de bulle que d'autre et en avait encore pas mal même avec la déco C . Comme par hasard il s'est avéré que ces mêmes plongeurs avaient pour certain déjà fait des petits ADD et pas d'ADD dans la population qui bullait pas ou peu avec C .

     

    On avait aussi eu lors de ces test la chance d'avoir une réunion/conférence à la COMEX avec B Gardette  qui nous avait éxpliqué la décompression et répondu à nos question .

     

    D'aprés ces tests/mesures  on avait étalonné nos protocoles de déco en fonction de chaque plongeur ...certain faisaient des déco plus longues que les autres/commençaient la déco plus bas etc....

     

    Je pense que tu as un début de réponse  sur une raison purement valable de commencer la déco avec un NX à 30 /40 m   avant de passer sur O2 ..

     

     

     

     

     

    • Merci 1
    Link to comment
    Share on other sites

    tout dépend de ce que tu recherches en fait :
    - soit tu cherches à optimiser ton temps sous l'eau : alors déco OXY mais augmentation du CNS à la sortie de l'eau
    - soit tu cherches à contenir ton CNS : alors déco Nx50 par exemple mais augmentation (modérée) du temps de déco.

    Tout dépend ensuite de ton intervalle de surface : plus il sera important, plus tu fais tomber le CNS et moins tu as de majoration sur la successive.

    Concernant la fatigue, je constate que je suis en meilleur état quand j'utilise de l'oxy pu que du Nx50. Cela est une impression, cela n'en fait pas une vérité scientifique.
    De même, que je préfère de plus en plus rallonger mes paliers proches de la surface avec un mélange surox. D'où l'abaissement du GF haut. Typiquement, sur ce type de plongée avec des successives, j'utiliserai un 60/70 avec un Nx50 ou 70/70 avec un OXY en déco

    Enfin, concernant l'enchainement des plongées sur une semaine, prenons les hypothèses suivantes les plus pénalisantes en termes de CNS :
    - plongée d'environ 90 minutes de run time avec 20 min à 12m suivi de 20min à 50m
    - déco Oxy
    - 2 plongées identiques par jour
    - intervalle de 3h entre les deux plongées du jour 
    - intervalle de 17h entre la plongée de la veille (sortie à 16h) et du lendemain (entrée à 9h)
    - GF60/70
    je calcule un CNS de 50% en fin de chaque journée.
    L'intervalle de 17h permet de faire tomber ce CNS à quasi 0% pour la plongée du lendemain.
    Ce qui fait qu'à l'issue de la semaine, on finit toujours à 50% en fin de journée.

    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 10 heures, Peio Y a dit :

    je veux savoir s quand tu plonges a l air et tu as seulement de l o2 pour la deco comment on se sent apres, quels sont les risques, et ce que ca donne sur des plongees repetitives une a deux fois par jour sur une semaine.

     

    Qu'on se fote du cns c est une chose qu on peut faire mas pas enseigner...


    J'ai demande a pas de mal de coupains et coupines ici, l seule reponse que j ai eu " c'est mieux de prendre un gas moins riche pour commencer la deco plus profond". Ce que je fais aussi mais pas de raison purement valable.

    J ai fait quelques plongees comme ca car ca m'est arrivé que mon bloc de 40 ou de 50 ne soit pas pret ou pas comme il faut le jour meme de la plongee, mais comme c'est un epu plan B j'ai pas trop de quoi comparer.

     

    Je fais régulièrement ce type de plongée en Méditerranée et j'organise également des sorties pour mon club pour des N3 Nx Confirmé depuis de nombreuses années. En plus de vingt ans nous avons tout de même eu un ADD (au moins 60mn après la sortie de l'eau) qui a imposé une évacuation (par hélicoptère). Sur le bateau j'ai cependant souvent assisté, pour d'autres groupes, à des évacuations pour diverses raisons; ADD suite paliers non ou mal effectués, pannes d'air, malaises sur le bateau, etc. Attention cependant car le Nx est globalement peu utilisé dans les clubs. Ceci explique peut-être cela ?
    Au début je faisais des sorties sur la semaine (5 jours, 10 plongées) et je me suis rapidement aperçu que les gens fatiguaient au bout de 2 ou 3 jours. Du coup je prends généralement un contrat pour 8 plongées avec au minimum une matinée de repos en milieu de semaine. Je dois dire que mes N3 ne sont pas tous des plongeurs réguliers et la moyenne d'âge est plus proche de la retraite que du début de carrière. Même en ce qui me concerne je plongée assez régulièrement mais j'apprécie de faire une halte de temps en temps. Comme je dis souvent, on n'a plus 20 ans. Depuis je suis passé au recycleur mais cela ne m'empêche pas de plonger en CO. Voilà pour le décors.

     

    Perso, je conçois difficilement des plongées au-delà des 40 avec juste un 15 litres rempli avec le bon air du seigneur. Sur ce point je rejoins beaucoup plus le modèle nord-américain de la plongée profonde que celui de la FFESSM qui aujourd'hui me semble obsolète. La formation N3 est pour moi ce que j'appelle une formation au juste nécessaire (avec la bite et le couteau) pour plongée dans la zone 40-60. Il faut dire que cette formation n'a quasi pas bougé depuis ses débuts dans les années 80. Par contre le profil moyen des plongeurs à bien évolué mais pas dans le bon sens.


    En ce qui me concerne je propose tj au N3 du club de compléter leur formation par un Nx Conf. Cependant ma formation est plus axé sur un Extended Range TDI. Pour moi le Nx Conf n'apporte pas grand chose par rapport au simple nitrox si ce n'est de balader une déco. AMHA la formation à la plongée profonde fédérale aurait besoin d'une sérieuse mise à jour.

     

    Pour résumer, nos profils sont des plongées profondes entre 40 et 60 le matin (Togo, Donator, Grec, Rubis, Sec du cap d'arme, Trafik, Hellcat, etc.) et un peu moins l'APM (40 max, Prophète, Espingole, Port-Cros, etc.). Toutes les plongées se font avec un 15L et une déco O2 ou Nx80. Rarement des déco intermédiaires de type Nx50.

    Comme le dit @NetGear il y a aussi sur le même bateau des plongeurs qui font ce type de programme uniquement à l'air. Par contre avec la déco on reste généralement un peu plus longtemps. Donc au final pas tj sûr que ce soit beaucoup mieux. On sature plus mais on désature également beaucoup mieux. Généralement on fait des décos de 10 à 20mn à l'O2. On reste également raisonnable. C'est à dire que si on a tartiné le matin on se fait tranquillement la Gab (20/25m) l'après-midi. On ne cherche pas à embrayer sur le Rubis. On le garde pour le lendemain matin. Si il y a un coup de fatigue dans le groupe on n'hésite pas à faire un stop. D'où l'intérêt de ne pas s'engager sur 10 plongées dans la semaine.

    Edited by nobubble
    • J'aime 2
    Link to comment
    Share on other sites

    agur,

     

    en commençant par le début, as tu fait une simulation de consommation de gaz pour le profil dont tu nous parles ?

    what if ? que se passe t il si tu perds l'oxy ? as tu assez de gaz (air) pour assurer la déco ?

     

     

    Pour les plongées air avec nitrox et/ou oxy, j'en ai quelques unes au compteur (beaucoup).

    C'est une excellente idée, qui va dans le sens de la sécu.

     

    Chez moi, avec mes reglages d'ordi, une minute de palier à l'oxy équivaut à 3 minutes à l'air... (ça, c'est pour donner une idée de la rallonge des paliers en cas de perte de l'oxy et aussi pour se dire que, en cas de doute, 3 minutes de palier à l'oxy, en plus, à la fin de la déco "officielle", ça équivaut à 9 minutes à l'air (chez moi, le rinçage, c'est à partir de 20 minutes de palier oxy)).

     

    Comme mes copains en dessus, les facteurs à surveiller seront plus la fatigue, la déshydratation, l'alcool (en cas de plongeurs festifs), plus que les éventuelles conséquences d'une déco oxy.

    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 3 heures, christophe 38 a dit :

     

    Comme mes copains en dessus, les facteurs à surveiller seront plus la fatigue, la déshydratation, l'alcool (en cas de plongeurs festifs), plus que les éventuelles conséquences d'une déco oxy.

     

     👌 Tes 3 facteurs sont probablement largement sous estimés dans la prise en compte des incidents/accidents de plongée, et on y ajoutera évidemment la surcharge pondérale et l'age.

    • J'aime 1
    Link to comment
    Share on other sites

    J'ai pas énormément de plongées au compteur (260 en tout), mais quasi toutes mes profondes sont faites avec de l'oxy' pur pour la déco', et si c'est un tantinet plus engagé, je rajoute une Nx50.

    Pour répondre à Tof', c'est planifié pour sortir à l'air, donc le bloc de déco' n'est pas pour moi un pony, un surplus de gaz "okazou", mais réellement un bloc pour la déco'.

    Et comme à l'air, les paliers sont majoritairement au-dessus de 6 mètres, l'oxy' coulait de source pour moi (pas d'azote en plus pendant la déco', fenêtreO2 à bloc).

    Sur les 260 plongées, j'en ai environ 60 avec déco' surox', dont un peu plus de la moitié juste avec de l'oxy' en déco, pour des plongées entre 45 et 60 mètres la plupart du temps.

     

    Rien à signaler de particulier pour moi,

    • Merci 1
    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 2 heures, autrichon gris a dit :

     

     👌 Tes 3 facteurs sont probablement largement sous estimés dans la prise en compte des incidents/accidents de plongée, et on y ajoutera évidemment la surcharge pondérale et l'age.

    Les facteurs favorisants sont nombreux et pas tj connus de chacun mais comme je l'aime dire on est comme on est et on fera avec. En bref et selon la théorie un jeune en forme a statistiquement moins de chance de faire un ADD qu'un vieux en mauvaise santé.
    Ou appliqué à chacun cela veut dire qu'avec l'âge on a généralement plus de chance de faire un ADD. Partant du principe que l'on est comme on est il ne reste plus qu'a limiter les facteurs sur lesquels on peut jouer sur le moment comme la fatigue, la boisson, la déshydratation, etc. L'obésité, l'âge c'est déjà plus dur à corriger ou alors avec du temps. Pour l'âge il est clair que ça se gâte de jour en jour et c'est inéluctable.
    En résumé et de façon individuel l'âge, le poids et toutes les choses de ce genre je les mets de côté même si on peut admettre que l'on peut tj faire un régime pour limiter les risques.

    • J'aime 1
    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 2 heures, val74700 a dit :

    J'ai pas énormément de plongées au compteur (260 en tout), mais quasi toutes mes profondes sont faites avec de l'oxy' pur pour la déco', et si c'est un tantinet plus engagé, je rajoute une Nx50.

    Pour répondre à Tof', c'est planifié pour sortir à l'air, donc le bloc de déco' n'est pas pour moi un pony, un surplus de gaz "okazou", mais réellement un bloc pour la déco'.

    Et comme à l'air, les paliers sont majoritairement au-dessus de 6 mètres, l'oxy' coulait de source pour moi (pas d'azote en plus pendant la déco', fenêtreO2 à bloc).

    Sur les 260 plongées, j'en ai environ 60 avec déco' surox', dont un peu plus de la moitié juste avec de l'oxy' en déco, pour des plongées entre 45 et 60 mètres la plupart du temps.

     

    Rien à signaler de particulier pour moi,

    je suis OK avec tes arguments (pareil : on doit planifier comme si on n'avait pas de déco, la déco etant un plus)

     

    ma reaction concernait l'énoncé : les 20 à 25 minutes entre 45 et 55...

    je ne parle meme pas de la phase d'approche (et de sa consommation).

     

    concernant la partie profonde, une simulation sur vplanner, en +3, avec une conso de 20 l/min, à une profondeur de 50 m (je n'ai pas poussé à 55) nous donne ceci :

     

    V-Planner 3,103 par Ross Hemingway,
    VPM code-programme par Erik C. Baker.

    Modèle de décompression:  VPM - B/E

    PROFIL DE PLONGÉE
    Intervalle de surface = 1 jours 0 hr 0 min.
    Altitude = 0m
    Conservatisme = + 3

    Desc à    50m        (3)    Air    15m/min Descente.
    Niveau    50m     14:40    (18)    Air    1,25  ppO2,  50m ead
    Rem. à    24m        (21)    Air    -8m/min Remontée.
    Palier à    24m      0:45    (22)    Air    0,71  ppO2,  24m ead
    Palier à    21m      2:00    (24)    Air    0,65  ppO2,  21m ead
    Palier à    18m      2:00    (26)    Air    0,59  ppO2,  18m ead
    Palier à    15m      3:00    (29)    Air    0,52  ppO2,  15m ead
    Palier à    12m      4:00    (33)    Air    0,46  ppO2,  12m ead
    Palier à    9m      6:00    (39)    Air    0,40  ppO2,  9m ead
    Palier à    6m     12:00    (51)    Nitrox 99    1,58  ppO2,  0m ead
    Surface            (52)    Nitrox 99    -6m/min Remontée.

    Le dégazage commence à  33,6m

    OTU pour cette plongée: 51
    CNS Total: 26,5%
    Densité de gaz: 7,2g/l

    3146,5 ltr  Air
    392,9 ltr  Nitrox 99
    3539,3 ltr  TOTAL

     

     

    donc, 3100 l d'air (plus la phase d'approche).

     

    et, bien sur, dans la partie planification, il y a la perte de la déco :

    :

     Plongée #1 avec scénarios Perte de gaz Déco


            --  Gaz Déco perdu  -->

        OK    99    

      50       (18)       (18)    
      27        0 (21)    
      24    0 (22)    2 (23)    
      21    2 (24)    2 (25)    
      18    2 (26)    2 (27)    
      15    3 (29)    4 (31)    
      12    4 (33)    4 (35)    
       9    6 (39)    7 (42)    
       6    12 (51)    41 (83)    


        Consommation de gaz

    Pas de panne - plongée normale - OK
      3146,5 ltr  Air
      392,9 ltr  Nitrox 99
      3539,3 ltr  TOTAL

    Gaz Déco perdu ou manquant: 99
      4621,0 ltr  Air
      4621 ltr  TOTAL

     

     

    et donc, il faut 4620 litres d'air (et encore, je repete, je n'ai planifié que 50 m et pas 55, que 20 minutes, pas 25 et que la conso ne tient pas compte de la phase à faible profondeur)

    une S80 à 200 bars, c'est 2200 l, avec 2, c'est 4400 l...

     

    alors, certes, des plongeurs expérimentés vont réussir à se partager les blocs déco...

     

    mais, il faut etre conscient que ces litres de gaz vont manquer à quelqu'un... et que ça peut etre chaud.

     

     

     

    cela me rappelle les exercices de planification pour le trimix hypo (genre 20 minutes à 100 m sur une belle épave, avec un bi 10, un trimix de travel et des blocs de déco... et tu te rends compte qu'au bout de 8 minutes, tu es obligé d'interrompre la plongée parce qu'il ne te reste plus de gaz en sécurité... (presqu'il faut un bi 15 pour ce profil))

    Il y a 4 heures, autrichon gris a dit :

     

     👌 Tes 3 facteurs sont probablement largement sous estimés dans la prise en compte des incidents/accidents de plongée, et on y ajoutera évidemment la surcharge pondérale et l'age.

    je plussoye fortement (j'aurai du mettre des points de suspension, parce qu'il y a la forme physique, qui rejoint tes deux arguments et le mental (tout le monde n'est pas un male alpha devant les emmerdes)

    Link to comment
    Share on other sites

    Comme mais petits collègues, plongée du matin entre 40 et 55 mètres déco O2 systématique. Outre le fait de raccourcir les palliers je trouve et ma binômettes ausi que nous sommes bien moins fatiguée après, effet psychologique ou pas c, est ce que nous ressentons. 

    L O2 raccourci les palliers du coup on a tendance à vouloir rester plus longtemps au fond avec les risques qui vont avec, saturation plus importantes palliers très long en cas de pertes de déco. Sans être de la plongée tech il faut aborder ces plongées avec une vrai planif. 

    Pour info nous avons 55 ans tous les 2 avec ma binômettes et plus de 1200 plongées. Ça fait 10 ans que quand cela est possible nous faisons nos déco à l O2. 

    Link to comment
    Share on other sites

    Le 11/10/2021 à 18:48, Peio Y a dit :

    Bonjour,

    J'ai une question qui peut sembler un peu basique mais je voudrais vraiment avoir DE RETOURS D EXPERIENCES  de celles et ceux qui font ce type de plongée.

    L'idée part de minimaliser au maximum la charge d equipement pour des plongées deco en DPv depuis le bord dans des endroits diffcilles a atteindre.
    Je vis faire plusieurs plongees "d essais" au Mexique avant de mettre en application au Costa Rica ou j'ai beaucoup de mal a trouver du nitrox et ou il m a fallu faire maintes magouilles pour negocier des remplissage d'o2.

     

    Les profils seraient de ce type

    entre 10 et 20 min de navigation a faible profondeur (inferieur a 10m)
    descente entre 45 et 55, temps de fonds 20/25min
    remontee jusqu a 18 voire 15m et deco sur le chemin de retour en dPV.

     

    les gaz disponibles sont air et 02.

     

    Config sidemount, 2 s80 a l air 210 b et 1 s80 02 200b ou 2 s80 a la ir et 2 s40 02

     

    Pour quoi cette question ?

     

    Mon experience en tec et profonde commence en 2012 avec des plongees entre 50 et 60 a l air et deco a lair, a l ancienne lors de mes jours de repos. Etant tres attiré par la plongee profonde et ayant commencé la plongee en cave j ai vite arrete ce type de plongee de guignol et aipasse des formations tec, premierement PADI tec 40 45 et 50 puis un trimix TDI et ja i commencé a faire regulierement des plongees profondes sur le tombant a playa del carmen.

    Ansuite basé sur l'experience d'une bonne centaine de plongees deco en bacmount, sidemount, essai de different gaz et profils j ai perfectionné et standartdisé mes protocoles, passé des formations instructeurs et commencé a enseigner. J'ai donc pour les formations que je fais un cursus bien etablie, une base methodique claire et avec des choix de gaz pre determinés qui simplifie aussi les calculs lors d'une perte de gas de deco ou deproblemes lors de la remontee.
    Seulement, lorsque j enseigne, je me base sur mon experience et mes propres connaissances "reelles" (pas que sur du theorique), c'est a dire en commencabt la deco relativement profond avec au moins du 40%, souvent du 50 si je n ai qu un seul gas de deco. Lors de plongee aavec des plongeurs ayant une conso faible et donc un temps de fond plus long, ou systematiquement au trimix, 2 gaz minimum dont 1 oxy a 6m.
    Le prix de l'helium me limite sur le nombre de longee en trimix hypoxyque qui requiert un travel mix et plus de 2 gaz de deco, mais toujours pareil, j aime bien commencer a respirer des gaz assez charger en 02 le plus tot possible.

     

    Pas mal de plongeurs europeens, notamment francais suisse belge, avec des certifs type niveau 3 nitrox confirmé me parlent de leurs plongees a 60 a l air (avc une seule bouteille ce qui me fait toujours un peu halluciner depermettre ca dans des pays ou tout est ultra reglementé et ultra responsabilisé) et une bouteille doxy pour la deco.

    Pareil pour les trimix plongeant en mediterranee qui plonge avec un 18 ou 20l de trimix normoxyque et une bouteille d oxy pour la deco.

    En jouant un peu avec le logiciels de deco, je voie pour la partie purement theorique

    • Des temps de deco acceptables sur les profils air/oxy (plus long qu avec 2 gaz mais gerables pour le type de plongee que je prevoie)
    • La CNS monte rapidement du fait d une exposition a 1.6 et c'est ce qui limite le profil (plus que la conso ou le profil en soit)

     

    J'aimerai donc avoir des retours de plongeurs faisaint regulierement ce type de plongees.

    niveau fatigue et physiologique?

    avez vous eu frequemment des accidents?
    quels gradients et pourquoi ?

    realiste de prevoir 1 a 2 plongee par jour de ce type sur une semaine consecutive ?

     

    J'ai vraiment besoin de creer une methode de plongee "tout terrain" pour continuer  a explorer les profondeurs du nord du Guanacaste et ce avec le matos disponible sur place et en ayant bien conscience qui si il y a un accident de decompression, il faudrat de longues heures avant d atteindre une possible chambre hyperbare.

    Merci d avance pour vos retours

     

     


     


     

    Désolé, mais tu es tellement "capé" que le modeste "plongeur du dimanche après-midi" que je suis ne peut nullement t'aider....

     

    My half cent ...

    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share


    • Dernières Discussions

    • Similar Topics

      • 13
        Bonjour,   J'ai entendu dire que la mairie de cassis a sortit un arrête préfectoral interdisant la plongée au bestouan a cassis. J'ai été voir sur internet pour voir si je trouvais quelque chose et rien trouvé. En savez vous quelque chose? Avez vous ce fameux arrêté?   Merci
      • 44
        J’ouvre ce fil pour qu’il soit l’équivalent de celui ouvert par Martinoo dans la salle Asie .   Le but est la mise en commun de nos connaissances pour établir un bilan sur les conditions de plongée au fil des saisons (ouverture des clubs et déroulement des croisières, possibilités de plonger, températures de l’eau) dans les pays de l'Océan Indien.   A vous de l'enrichir, que vous soyez un spécialiste ou que vous n'y ayez passé qu'une semaine.   Je commence le boulot en mettant des inf
      • 9
        Bonjour,  Jusqu'à présent je plonge de nuit avec une petite seac de 300 lumens ça dépanne mais c'est pas super faut le dire . Alors voilà je pars à la recherche d'une bonne lampe en sachant que je plonge en Polynésie mais que l'année prochaine je retourne en France en gravière et donc je voudrais quelques choses de polyvalent, d'autant que j'essaie de faire aussi de petite vidéo sans prétention avec ma gopro . j'hésite avec  Une nova 850 , sur le terrain ça éclaire plus que ma pet
      • 9
        Bonjour, j'ai commencé la plongée il y a peu et possède actuellement un niveau 1. Je commence mes études l'automne prochain et aurais aimé profiter de l'été pour passer mon niveau 2. J'aurais alors 18 ans. Je me demandais si cela était possible de trouver un arrangement du type "j'aide le club et et en échange je peux plonger avec eux les plongées nécessaires et obtenir le diplome", n'ayant pas forcément l'argent pour me payer le voyage, l'hébergement et les plongées. Je sais que ces arrang
      • 6
        Bonjour, j avais une petite lampe de plongée de secours à laisser dans la poche du BCD. C 'était une petite lampe peu couteuse et avec une faisceau variable de 8° à +/- 40°. Très commode parce que polyvalente bien que très peu employée. Je ne parviens pas à trouver un remplacement comparable à max 50 Euros. Quelqu'un peut il me donner une référence. Je ne cherche nullement un gros phare, j en ai déjà deux. Juste quelque chose de petit et pas trop cher. Un grand merci.
    ×
    ×
    • Create New...