Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Une plongée riche d'enseignement


    Recommended Posts

    il y a 38 minutes, autrichon gris a dit :

     

    Pas forcément de l'humour à mon très humble avis. Deux "hommes (ou femmes bien entendu) de l'art" dans un domaine ou un seul pourrait suffire, et ça part régulièrement en sucette: médecins, architectes, notaires, avocats, plombier, expert-comptables, ... et donc moniteurs de plongée ! 

     

    Oula, faudrait faire des signalement tous les we dans pas mal de centres de plongée dans ce cas, non ?

    Des anecdotes comme ça, on en a tous des palanquées, non ?

    J'ai la faiblesse d'espérer que ce n'en est pas à ce point là tous les week-end dans beaucoup de centres... Mais après je suis peut-être naïf 🥺

    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 3 heures, PlongeurSDF a dit :
    Étant invité par un ancien club ou j'avais passé 3 ans, je me rends à Marseille ou je suis rejoints par les membres dont je faisait partie il y a plusieurs année. Nous nous étions quitté, notamment en désaccord en ce qui concerne le respect des consignes de sécurité, de la réglementation, etc.
     
    Le MF1 et le Président du club (N5) établissent la fiche de sécurité, je ne suit pas consulté.
     
    Nous étions 8 plongeurs en tout, répartis en 2 palanquées.
    La première, d’autonomes 1 BEES 2 (âgé de 82 ans qui n’avait pas plongé depuis 4 ou 5 ans), 1 N5, 1N4, 1N3. Il fait donc sa reprise à 40 m.
     
    Dés la mise à l’eau, cette palanquée s’est séparée, nous avons donc récupéré le N3 avec nous.
    La seconde palanquée, menée par le MF1 du club, plongée technique de validation d’un N3, 1N2 et moi-même (auquel s’est adjoint le N3).
     
    Plongée prévue à 40 m, 60 min, 50 bar sur le bateau,
    Aucun briefing du MF1 en charge de la palanquée, il répond simplement à mes questions notamment No Deco, pas d’exercice technique pour valider le N3, simplement une analyse de son comportement.
    On attire mon attention sur le N2 qui plongerait bien mais à surveiller. Mais on me précise que je suis serre-file.
    Dès la mise à l’eau, un courant fort nous entraîne, ce courant ne cessera pas en profondeur.
     
    Le MF1 souhaitant à tout prix aller voir l’épave, Le Liban, choisi de partir avec le courant et tout le monde doit le suivre.
    La descente est laborieuse, nous passerons près de 20 minutes à plus de 30 m. Aucune communication de sa part ni du N3 en validation. Je reste avec les N2 et N3 ajouté.
    Je n’ai pas réussi à le rattraper le MF11 pendant au moins 25 à 30 minutes. Le N3 en validation a essayé de l’attraper par la palme, mais sans succès.
    Au final, lorsqu’il constate 2 minutes de DECO obligatoire sur son ordinateur de plongée, il déclenche la remontée.
    Les 4 autres avions entre 8 à 12 minutes de DECO.
    Nous ressortons de l’eau pour d'entre nous entre 10 et 20 bar de pression.
    Le débriefing n’est pas productif, car il remet en cause nos ordinateurs !
     
    La 1ère palanquée qui avait déjà perdu, un plongeur est finalement parti sans lui. Arrivé sur l'épave, le BEES2 qui avait énormément consommé fait signe qu'il remonte et fait signe au revoir. Les deux derniers finissent seuls leur plongée.
     
    Mon analyse en ce qui notre palanquée :
    - Pas de planification,
    - Non respect des directives imposées par le transporteur,
    Aucune prise en compte des conditions de plongée rencontrées, ni des difficultés du N2,
    - Quasi aucune communication dans l’eau (conso, palier),
    - Une descente laborieuse à cause du courant et des difficultés du N2,
    - Un temps passé en profondeur trop important,
    - Un retour à contre-courant faisant consommer.
     
    En clair toutes les conditions requises pour transformer une plongée loisir en plongée à risque.
     
    Comment un ordinateur ne peut avoir que 2 min de déco alors que 4 autres, de 3 marques et modèles différents, affichent 8 à 12 min ?
     
    Profil_plongee.thumb.png.c4e1802fa5fb748e6c6b145049086d94.png

     



    en simulant ta courbe, j'obtiens environ 15 minutes de paliers à 5m en GF80/80.
    Donc les ordinateurs donnat entre 8 et 12 minutes sont cohérents, 2 minutes ne l'est.
    2 minutes : c'est la valeur donnée / imaginée par le moniteur ou est-ce une donnée vérifiée ?

    1388602095_Capturedecran2021-10-25a14_44_04.jpg.034ad96ceab4a11340e909f1d05fa0f1.jpg

    Plusieurs éléments me surprennent d'après ce compte rendu :
    "Nous étions 8 plongeurs en tout, répartis en 2 palanquées."
    Certes, c'est autorisé par le CDS, mais quelle est le sens de ces palanquées à rallonge, par expérience, tous les DP savent que ce sont des palanquées de merde.

    "La première, d’autonomes 1 BEES 2 (âgé de 82 ans qui n’avait pas plongé depuis 4 ou 5 ans), 1 N5, 1N4, 1N3. Il fait donc sa reprise à 40 m."

    Soit c'est une palanquée d'autonomes et alors c'est 3 max.
    Ou alors une palanquée encadrée et qui est le GP ?
    là encore, avec un plongeur âgé qui n'a pas plongé depuis un moment, je peux comprendre une palanquée de 2 où le GP est focalisé sur le plongeur, ou une palanquée de 3 si le GP souhaite un peu ad'aide au cas où.
    Mais 4 plongeurs avec un plongeur âgé et en reprise, c'est la merde assurée ...
    Et une reprise à 40m ? C'est du grand n'importe quoi. Sauf à ce que ce soit une plongée de reprise dans cette zone, alors que d'autres plongées moins profondes ont été réalisées avant.

     "La seconde palanquée, menée par le MF1 du club, plongée technique de validation d’un N3, 1N2 et moi-même (auquel s’est adjoint le N3)."
    Et encore une palanquée de 4 qui mixe plongée de formation( évaluation) et plongée d'exploration.
    Pourquoi ne pas faire deux palanquées , toi avec le N2 (sauf à ce que tu aies dit que tu ne souhaitait pas encadrer) et le MF1 avec le postulant N3


    Je passe mes commentare sur le fait que vous étiez ensuite 5 sous l'eau dans la même palanquée, aucune communication entre le MF1 et son postulant N3.
    Mais ceci :
    "La 1ère palanquée qui avait déjà perdu, un plongeur est finalement parti sans lui. Arrivé sur l'épave, le BEES2 qui avait énormément consommé fait signe qu'il remonte et fait signe au revoir. Les deux derniers finissent seuls leur plongée."

    c'est quoi la définition d'une palanquée déjà ?
    quelle est la procédure à appliquer en cas de perte d'équipier ?

    tu es tombé sur une sacrée équipe de bras cassés ...

    Pour les palanquées, il y avait pleins de possibilités, ça fait partie du cursus de formation des DP (péda orga) :
    MF1 + prépa N3
    N5 ou N4 + BEES2
    N4 ou N5 + N2

    N3 + toi

    ou
    MF1 + prépa N3
    N5 + N4 + BEES2
    N3 + N2 + toi (qui encadre)

     

    Edited by bardass
    • J'aime 4
    • Merci 3
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a une heure, NicoPaquito a dit :

    Question (ce n'est PAS un troll) de néophyte, il n'existe pas de système "d'alerte" Permettant de signaler ce type d'organisation, ou de désorganisation je ne sais pas quel terme employer ? Parce-que quand même je trouve l'ensemble du récit assez hallucinant.... 

    Le commissariat ou la gendarmerie locale puisque l'organisation de la plongée est encadrée par la loi. 

    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 2 heures, Youdivemecrazy a dit :

    Si, il est serre file. C'est prévu dans la réglementation, à ta palanquée tu peux ajouter un N4 et même du coup te retrouver à 6 dans la palanquée. 

     

    Merci pour la précision.
    Dans ce cas, et dans notre bon vieux système FR, quelles sont les responsabilités/obligations du serre file et comment cela s'organise-t-il avec le guide de palanquée, notamment en cas de désaccord ?

    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 2 heures, PlongeurSDF a dit :

    J'accepte la critique me concernant de ne pas avoir arrêté tout cela. Mais si je me retirais, je laissais certains à leur triste sort. Je ne consomme pas bcp, je pouvais donc apporter une source d'air non négligeable.

     

    Sachant que tu connaissais le potentiel merdogène du super MF1, que j'ai l'impression que super MF1 serait resté au fond et n'aurait rien changé à son plan que tu remontes ou pas, je comprends mieux que tu sois resté pour être en mesure d'aider au cas où un problème advienne.
    Et au milieu de tout ça, on trouve un N3 qui va être lâché dans la nature avec des réflexes de folie... et qui pourra potentiellement créer des problèmes quand on le retrouvera dans une de nos palanquées...

    J'imagine que tu as dit oui immédiatement pour le partenariat avec ce club 😅

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a une heure, Youdivemecrazy a dit :

    Le commissariat ou la gendarmerie locale puisque l'organisation de la plongée est encadrée par la loi. 

     

    avant que le procureur poursuive pour mis en dange délibéré d'autrui, les individus en question seront mortts de vieillesse.

    • Haha 1
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a une heure, VincentD a dit :

     

    Merci pour la précision.
    Dans ce cas, et dans notre bon vieux système FR, quelles sont les responsabilités/obligations du serre file et comment cela s'organise-t-il avec le guide de palanquée, notamment en cas de désaccord ?

    Le serre file est sous la responsabilité du guide comme n'importe quel autre plongeur mais partage la gestion de la sécurité. En cas de désaccord le responsable est celui marqué comme guide sur la fiche de palanquée.

    Mais en cas de désaccord c'est celui qui réclame le paramètre le moins engagé qui devrait être écouté quel que soit son niveau ou son statut. Si je guide un N1 et qu'il me demande de remonter, je remonte et tant pis pour la belle épave 2m plus bas. 

    Est-il possible de décider de remonter en laissant l'autre seul au fond ? Pas vraiment. Mais si il y a danger et que l'on ne fait rien et que le N2 fini à l'hôpital est-ce qu'on pourrait être poursuivi ? J'imagine. Je pense que l'on est dans une zone grise ou seul le cas par cas compte et où il faudrait beaucoup plus d'éléments pour juger. 

     

    A mon humble avis (qui ne vaut pas grand chose) et au vus des éléments qui nous sont donnés, @PlongeurSDFdevait soit agir avant la plongée en refusant de se mettre à l'eau (mais honnêtement je ne pense pas que qui que ce soit l'aurait fait) soit maintenir comme il l'a fait la cohésion de la palanquée. Décider de rompre la palanquée c'est décider de se mettre hors la loi. 

    il y a 48 minutes, bardass a dit :

     

    avant que le procureur poursuive pour mis en dange délibéré d'autrui, les individus en question seront mortts de vieillesse.

    Peut-être mais c'est la seule chose de faisable. Si suffisamment de monde fait un signalement ça peut peut-être bouger et sans avoir besoin de passer devant les tribunaux. Une décision de fermeture administrative par le préfet ça peut être rapide. 

    • Merci 2
    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 9 heures, PlongeurSDF a dit :
    Le N3 en validation a essayé de l’attraper par la palme, mais sans succès.
    Au final, lorsqu’il constate 2 minutes de DECO obligatoire sur son ordinateur de plongée, il déclenche la remontée.
    Les 4 autres avions entre 8 à 12 minutes de DECO.
    Nous ressortons de l’eau pour d'entre nous entre 10 et 20 bar de pression.

    Moi, ce qui me gêne c'est ton manque de réaction et d'analyse , en temps réel, de la possible dangerosité de la situation  ...

    Link to comment
    Share on other sites

    @CDMC : il est probable que @PlongeurSDF serait intervenu si le N3 n'avait pas déclenchée la remontée.

     

    Comme le N3 était en plongée de validation, cela fait également partie du jeu que de le laisser prendre ses décisions, sous réserve d'intervenir en cas de danger imminent.

     

    Il est probable que le N3 est était narcosé (contre courant, profondeur, le MF1 qui se tire ...) et n'a pas vu son ordinateur avant la fin du no-deco (bien que son ordi soit probablement mal réglé ou mal lu).

     

    Après tout, le N3 est censé être autonome, et s'il est pas capable de déclencher la fin de plongée suite à un paramètre, il est pas censé être N3.

     

    Enfin c'est mon ressenti sur la manière de faire le serre-fil par @PlongeurSDF, qui de son côté, assurait les arrières avec une réserve d'air pour sortir du pétrin et montrer qu'une erreur (plusieurs, enfaite) à été commise.

     

    sinon, belle plongée merdique, bravo 🙃🤣

     

    Edited by nico_40
    • J'aime 1
    • Merci 1
    Link to comment
    Share on other sites

    Avant la plongée, le DP semble avoir donné des paramètres (mais ils deviennent incohérents si l'on ajoute le "pas de palier"...). À 40 mètres, à part aller toucher l'épave et remonter, il est probable qu'on va rentrer rapidement dans les paliers, surtout s'il n'y a pas un caillou à explorer à 10 mètres en fin de plongée, comme souvent le cas au dessus des épaves.

    Aucune plongée d'épave ou non ne vaut d'être "prêt à tout pour la faire".

     

    Secondo, la "découverte" du fort courant aurait nécessité une adaptation de la plongée par le Guide. Cela ne semble pas du tout avoir été pris en compte. Ça aussi on l'apprend dès les premières formations à l'autonomie (et après aux formations d'encadrement et d'enseignement). L'encadrant a eu la chance que le monsieur en "réadaptation" soit en bonne forme...

     

    Tertio, je n'ai pas lu qu'il y avait quelqu'un en sécu surface. Vu l’hétérogénéité des profils de plongeurs, ça aurait quand même été pas mal sécurisant. Pour envoyer un bloc au pendeur ou donner l'alerte par exemple...

     

    La proposition d'"une explication franche et virile" évoquée plus haut n'aurait surement servi à rien. Ce genre de comportement ne souffre pas bien les questionnements. Je ne vous rappelle pas la blague "Quelle est la différence entre un E4 et Dieu ?" ;o)))

     

     

    Bref, un Club à fuir. Merci du partage de cette expérience @PlongeurSDF.

     

     

    • Merci 2
    Link to comment
    Share on other sites

    La structure d’accueil des pros, très pros. Mais ils ne faisaient que le transport.

    Le bateau est resté en surface, manœuvrant pour récupérer si besoin. Bloc de sécu prêt à dégainer. Ils n’ont pas manqué de faire connaître leur mécontentement.

     

    Contrairement au reste du groupe, je suis resté seul pour faire une deuxième plongée.

    On m’a proposé une jeune couple pour leur plongée de reprise.

    On a respecté sans difficulté le temps de plongée, la profondeur et la réserve d’air. On a pu faire le site complet tel que proposé par le DP.
    Cela faisait du bien de plonger avec des gens normaux.

    • J'aime 4
    • Haha 2
    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share


    ×
    ×
    • Create New...