Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

L’analyse des risques en plongée


JCT1953
 Share

    Recommended Posts

    il y a 7 minutes, PlongeurSDF a dit :
    il y a 36 minutes, val74700 a dit :

    on apprend de ses erreurs, pas de ses réussites..

    Tellement vrai

     

    A conditions qu'elles ne soient pas "définitives"  ;)

     

    Si non d'accord avec cela 

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 24 minutes, caolila a dit :

    Le pire c'est que même en associatif   c'est ainsi. Certain par leur statu imposent/dictent leur vision de la plongée.

    Je suis entrain de changer ça dans mon club (enfin, une petite équipe dont je fais partie).

    Un exemple : N'étant même pas E1, mais plutôt pas mauvais dans le domaine (GUE), nous allons mettre avec un E2 en place une formation "stabilisation, assiette (pour ne pas choquer avec le mot trim :D) et palmages (sans dire le mot tek :petard:) dans une quinzaine de jour.

    Le E2 est là pour la gestion de la sécu', le cours, c'est moi qui vais le donner.

    On va faire un premier cours, en commençant d'ailleurs par le E2 et deux trois autres plongeurs déjà aguerris en "beta-test", puis si tout est ok on va faire des sessions piscine cet hiver sur ça.

    Ca changera des longueurs de piscine 😉.

     

    On a aussi investi dans des étanches et on commence doucement à faire des "découvertes". Et on fait ça dès les N1 en formation (même pas validé encore pour certains).

     

    Donc oui, ça peut bouger, y'a pas qu'des vieux cons à la fédé 🤣

    • J'aime 3
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 28 minutes, val74700 a dit :

    Donc oui, ça peut bouger, y'a pas qu'des vieux cons à la fédé 🤣

     

     

    J'ai pas dit cela.   Le souci est ailleurs, c'est le blocage complet qu'opère certain (dans certain club).

     

    Tu n'as aucune chance.... sauf a vouloir attendre des années et surtout a lécher les bottes de ces certains. 

     

    Désolé, ce n'est pas moi... et je n'ai pas de temps a perdre avec ce genre de connerie. Perso je veux plonger.  A partir du moment ou ne me prends pas pour un "con" je participe à la vie du club... si non je me casse... 

     

    Il y en a ici "certain" qui vont se sentir visé.. mais je m'en fout.

     

    Moi je plonge  

     

     

    PS à "certain": J'attends toujours encore une réponse a mon mail d'il y a 1 mois 1/2  Vous/tu ne fais que confirmer ce que je pense par ce silence....   C'est triste je suis très déçu

     

     

     

    @val74700  tu vis vraiment trop loin de chez moi sinon j'aurais pu m'inscrire chez vous ;)  :D

     

    Link to comment
    Share on other sites

    Le 05/11/2021 à 10:51, JCT1953 a dit :

    ...

     

     

    Bonjour Jean-Claude,

     

    De nouveau, je te remercie pour ton travail et le fait de le mettre à disposition ainsi.

     

    Je te prie de m’excuser si mes questions et/ou remarque te paraissent inappropriées, mais je ne suis pas habitué à ce type de démarche.

     

    - Je ne sais pas si tu as faits exprès de ne pas mettre dans les définitions : Plongée loisir, Sportive vs technique (Tek ou formation), il ya un début de réponse p 16 Zone A à E

    - La redondance, voir son excès est souvent qualifié de sapin de noël ou de porte-avions sur les bateaux « pur-loisir »

    - Je suis étonné de voir la notion de risque d’engagement à l’aune de ADD uniquement, il me semblait que les ADD ne représentait pas la part majoritaire des accidents de plongée (bien qu’ils représentent une part importante en terme de gravité), mais que les barotraumatismes étaient bien plus nombreux (et encore ils sont souvent écartés des statistiques, car non déclarés), Dans ce cas, le critère de profondeur ne devrait peut être pas être le même

     

    De mon expérience, il ressort que sur certains bateaux, il est déjà courant de constater une quasi absence de :

    • D’observation entre plongeurs,
    • D’écoute du briefing,
    • De ré-appropriation du briefing par les plongeurs,
    • De communication entre les autonomes,
    • Voir entre des encadrants (cf. mon dernier RETEX d’incident),

    Je crains donc qu'il soit difficile de mettre en oeuvre une telle méthode .

     

    Mais j’applaudis des 2 mains.

     

    Encore félicitation pour ton travail

    • J'aime 1
    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 8 heures, nobubble a dit :

     

    Visiblement tu ne lis pas les posts ou alors uniquement du point de vue qui t'intéresse. Si c'est l’appellation de sportive qui te gêne dis-toi que cette notion, comme déjà expliqué à maintes reprises, est relative et que chacun peut avoir son point de vue sur la question. D'ailleurs on parle aussi souvent de la plongée comme un sport que comme une activité de loisir. Il n'y a pas que la PSP ou l'on parle de sport.
    Une activité de loisir peut très bien se pratiquer de façon tranquille ou encore comme un sport extrême et cela personne ne pourra le nier même toi. Chacun pourra en faire ce qu'il veut. La plongée est d'ailleurs qualifier de "sport à risque" et bizarrement elle se trouve réglementé dans le "code du sport". Comme quoi même les fonctionnaires n'ont pas le même point de vue que le tien.

     

    Oui c'est bien le milieu qui commande mais pas que. Même dans de bonnes conditions en Egypte je peux faire de la plongée un sport. C'est donc le mode de pratique, selon chacun, qui pourra en faire un sport ou une simple promenade de santé.

    Dans le même genre mon voisin pratique la marche sportive. Quand il parle de la marche comme un sport cela en fait rire certains. Quand tu le vois marcher tu comprends tout de suite ce que l'on appelle marche sportive. Pour le suivre je ne marche pas je suis obligé de faire du footing. Et pourtant pour beaucoup de gens la marche ce n'est que de la promenade. Là encore ce n'est qu'une question de point de vue.

     

    Un N1 ou n'importe quel autre plongeur dans le courant verra tout de suite que si il n'a pas la condition physique il n'ira pas bien loin. On ne lui a pas vendu la plongée sous forme d'entrainement sportif mais dans de mauvaises conditions n'importe qui s'apercevra qu'il vaut mieux être sportif et d'avoir un peu d'endurance voire beaucoup. Ce n'est pas pour rien que l'on s'entraine à faire des longueurs en piscine que ce soit en PMT ou en capelé ou même sous l'eau en scaphandre. Et oui, on vient bien à la piscine pour faire de la plongée dite "de loisir" et pourtant on ne fait pas de PSP.
    D'ailleurs combien de plongeurs remontent sur le bateau après une plongée dans le jus et te dise "P... ça a été sportif". Et oui difficile de le nier quand les conditions se gâtent.
    Demande également à des prépa N4 ou MF2 si la plongée n'est pas un sport ?

     

    Relis les posts à tête reposer et essaye 2mn d'enlever tes oeillères 🧐. On parle bien de loisir, de technique alors pourquoi pas de sportive. Ces 3 notions sont dans ce cas là pour catégoriser des modes de pratique et ne sont pas obligatoirement à prendre au 1er degré. Si c'est sportive qui te gêne remplace cela par le mot qui te plaira. Tu semblais aimer "semi-technique" ou "plongée avancée".

     

    Quant au S (Sport) de la FFESSM, oui c'est bien relatif au côté sportif des activités de la fédération, plongée comprise, même si cela te déplait. Pourquoi crois-tu que les adhérents des clubs associatifs viennent en piscine tout au long de l'année. Pour regarder les petits poissons  🤣 ?

     

    Voir posts précédents.

     

     

    bla bla bla, t'as rien compris à ce que je dis.

    Je ne parle pas de ce qui est du sport ou de ce qui ne l'est pas, c'est toi qui veux a tout pris qualifier un certain type de plongée de sportive et en exclure d'autres.

    Si tu veux différencier les pratiques des plongées par rapport à la dangerosité, le terme "sportif" n'y a pas sa place car il ne qualifie pas distinctement un type de plongée precis.

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 52 minutes, PlongeurSDF a dit :

     

    Je te prie de m’excuser si mes questions et/ou remarque te paraissent inappropriées, mais je ne suis pas habitué à ce type de démarche.

     

    - Je ne sais pas si tu as faits exprès de ne pas mettre dans les définitions : Plongée loisir, Sportive vs technique (Tek ou formation), il ya un début de réponse p 16 Zone A à E

    - La redondance, voir son excès est souvent qualifié de sapin de noël ou de porte-avions sur les bateaux « pur-loisir »

    - Je suis étonné de voir la notion de risque d’engagement à l’aune de ADD uniquement, il me semblait que les ADD ne représentait pas la part majoritaire des accidents de plongée (bien qu’ils représentent une part importante en terme de gravité),

     

    Nul besoin de t'excuser 🙂 tu fait de remarques pertinentes.

    Je suis Belge (mais je me soigne) et chez nous la distinction entre "loisir" et "sportive" n'est pas aussi tranchée qu'en France en dehors de la LIFRAS qui ne représente que 10 à 20 % des plongeurs belges certifiés 

    le degré d'engagement est effectivement une relation mathématique qui ne tient compte que de la profondeur et du temps ..... On pourrait éventuellement adjoindre un coef qui tient compte du type de gaz respiré. mais je ne n'ai pas été aussi loin. Nulle part dans la littérature scientifique (Gardette) je n'ai vu intervenir la notion de barotraumatisme

     

    bat  

    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 3 heures, nobubble a dit :

    Je ne peux qu'être d'accord, malheureusement le principe même du système français n'encourage pas à devenir autonome. C'est même tout le contraire car les cohortes de plongeurs encadrés font vivre toute la filière des encadrants. On peut même sans se tromper affirmer que nous avons le plus gros taux au monde de plongeurs encadrés (64% de N1 et 25% de N2). En deux niveaux de formation on arrive tout juste à faire des plongeurs autonome à 20 mètres.

     

    Éternelle réquisitoire sur l'autonomie ( la dite "autonomie" restant à définir parailleurs ...).

    Moi ce que je retiens par expérience c'est que la grande majorité des gens qui passent un premier niveau de plongée en France ou ailleurs le font pour agrémenter leurs séjours éventuels d'une ou deux plongées par ci par là et se foutent éperdument de cette notion d'autonomie.

    Pour le coup , là on est est vraiment dans le cadre de la plongée loisir/récréative.

    Edited by pparis
    • J'aime 2
    • Merci 1
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 30 minutes, pparis a dit :

    c'est que la grande majorité des gens qui passent un premier niveau de plongée en France ou ailleurs le font pour agrémenter leurs séjours éventuels d'une ou deux plongées par ci par là et se foutent éperdument de cette notion d'autonomie.

     

    Perso je vais plus loin... j'ai même du mal a appeler ces personnes des plongeurs ...

     

    parce qu'en plongeant 1 ou 2 fois par an... voir 1 ou 2 fois toutes les n années il est impossible pour moi d'etre dans autre chose que de l'apprentissage lors de ces 1 ou 2 plongées.

    Edited by caolila
    • Merci 1
    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 3 heures, PlongeurSDF a dit :

     Je suis étonné de voir la notion de risque d’engagement à l’aune de ADD uniquement, il me semblait que les ADD ne représentait pas la part majoritaire des accidents de plongée (bien qu’ils représentent une part importante en terme de gravité), mais que les barotraumatismes étaient bien plus nombreux (et encore ils sont souvent écartés des statistiques, car non déclarés), Dans ce cas, le critère de profondeur ne devrait peut être pas être le même

     

    La notion d'engagement aurait beaucoup moins de sens pour les autres accidents, en particulier les barotraumatismes où tout se passe essentiellement près de la surface, et donc pour lesquels aucune plongée n'est plus risquée qu'une autre pour autant qu'on dépasse les 10 m (voire moins).

     

    Qu'est-ce qui fait, de façon générale, qu'une plongée peut être plus risquée ou "engagée" qu'une autre ? En eau libre (et "loisir" ou "sportif"), à part la profondeur et le temps, je ne vois pas. À la limite on pourrait parler aussi du risque au fond (pas tellement de la narcose dans le document original de Gardette, qui part du principe que les gaz sont adaptés, mais peut-être de la panne d'air en cas d'incident trop long ?), mais le point critique me semble bien être l'obligation de décompression. Obligation qui mêle alors risque d'add ou de panne d'air, selon l'angle sous laquelle on le regarde. Le froid ? Idem : en plongée loisir, avant d'arriver aux hypothermies dangereuses, on sortira de l'eau... sauf si on est coincé dans un palier. Le courant ? Pourquoi pas... Mais c'est moins un risque spécifique de la plongée. Une fois que je suis sorti de l'eau, il faut peut-être que je retrouve la terre ferme, mais au moins je peux respirer. Je serais en kayak avec une pagaie perdue à la baille, ça reviendrait plus ou moins au même.

    • Merci 1
    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 5 heures, Typhon a dit :

     

    La notion d'engagement aurait beaucoup moins de sens pour les autres accidents, en particulier les barotraumatismes où tout se passe essentiellement près de la surface, et donc pour lesquels aucune plongée n'est plus risquée qu'une autre pour autant qu'on dépasse les 10 m (voire moins).

     

    Qu'est-ce qui fait, de façon générale, qu'une plongée peut être plus risquée ou "engagée" qu'une autre ? En eau libre (et "loisir" ou "sportif"), à part la profondeur et le temps, je ne vois pas. À la limite on pourrait parler aussi du risque au fond (pas tellement de la narcose dans le document original de Gardette, qui part du principe que les gaz sont adaptés, mais peut-être de la panne d'air en cas d'incident trop long ?), mais le point critique me semble bien être l'obligation de décompression. Obligation qui mêle alors risque d'add ou de panne d'air, selon l'angle sous laquelle on le regarde. Le froid ? Idem : en plongée loisir, avant d'arriver aux hypothermies dangereuses, on sortira de l'eau... sauf si on est coincé dans un palier. Le courant ? Pourquoi pas... Mais c'est moins un risque spécifique de la plongée. Une fois que je suis sorti de l'eau, il faut peut-être que je retrouve la terre ferme, mais au moins je peux respirer. Je serais en kayak avec une pagaie perdue à la baille, ça reviendrait plus ou moins au même.

    Merci bcp, dans ce sens je comprends mieux 

    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 8 heures, Typhon a dit :

     

    La notion d'engagement aurait beaucoup moins de sens pour les autres accidents, en particulier les barotraumatismes où tout se passe essentiellement près de la surface, et donc pour lesquels aucune plongée n'est plus risquée qu'une autre pour autant qu'on dépasse les 10 m (voire moins).

     

    Qu'est-ce qui fait, de façon générale, qu'une plongée peut être plus risquée ou "engagée" qu'une autre ? En eau libre (et "loisir" ou "sportif"), à part la profondeur et le temps, je ne vois pas. À la limite on pourrait parler aussi du risque au fond (pas tellement de la narcose dans le document original de Gardette, qui part du principe que les gaz sont adaptés, mais peut-être de la panne d'air en cas d'incident trop long ?), mais le point critique me semble bien être l'obligation de décompression. Obligation qui mêle alors risque d'add ou de panne d'air, selon l'angle sous laquelle on le regarde. Le froid ? Idem : en plongée loisir, avant d'arriver aux hypothermies dangereuses, on sortira de l'eau... sauf si on est coincé dans un palier. Le courant ? Pourquoi pas... Mais c'est moins un risque spécifique de la plongée. Une fois que je suis sorti de l'eau, il faut peut-être que je retrouve la terre ferme, mais au moins je peux respirer. Je serais en kayak avec une pagaie perdue à la baille, ça reviendrait plus ou moins au même.

    Hummm

     

     

    ton raisonnement se tient quand tu parles des facteurs, mais, toi, là, tu ne parles que des facteurs isolément et isolés.

     

    Imagine, par exemple, une plongée profonde (zone entre 50 et 60 )en lac, en hiver, à l'air, avec déco...

    Sans dire que les risques se cumulent, tu peux avoir la narcose (que tu vas avoir, donc alteration du discernement), risque givrage, et, au niveau des what if, masque HS, ordi HS (surtout quand tu n'en as qu'un seul), perte de la déco (par exemple, débit continu qui t'empeche de faire le palier dessus), combi inondée, froid... (et ailleurs, tu pourrais rajouter courant, par exemple)

     

    alors, je ne te dis pas que tous ces soucis peuvent apparaitre au même moment ou durant la même plongée, mais plusieurs, c'est possible (combi etanche inondée, froid, paliers longs, par exemple) et si ce n'est pas sportif par l'effort déployé, ça peut etre pour la concentration...

    Link to comment
    Share on other sites

    Le 09/11/2021 à 12:24, nobubble a dit :

    Comme dit plus haut les appellations ne sont que des conventions. La notion de plongée sportive ou non est comme beaucoup de chose tout à fait relative.

    Voilà tout est histoire de convention et de relativité 😊.

    Bref ..... tu as tes propres notions qui sont forcément subjectives/relatives qui créé un classement qui t'es propre.

    Après on peut être d'accord ou pas d'accord avec TA propre convention 😉 .

    Link to comment
    Share on other sites

    Le 10/11/2021 à 14:35, JCT1953 a dit :

    Moouiiaiii . Cela a probablement du bon en France ou les gens plongent majoritairement en club et au départ d'une embarcation. Néanmoins il ne faut pas occulter les effets pervers: des plongeurs déresponsabilisés, incapables d'appréhender une situation et de prendre des décisions. Lorsqu'ils sont livrés à eux-même cela devient vite folklorique 🙂  Je l'ai constaté en Zélande avec des plongeurs du Nord ainsi qu'a Bonaire ou lorsqu'on leur dit "vous êtes grand, majeur et vacciné (pas toujours) 🙂  vous pouvez vivre votre vie sans garde-chiourme".  Ils tombent en bas de leur chaises 🙂

    C'est plus une question de "mauvaise formation" en particulier sur les N3, ou l'aspect "organisation de plongées sans DP" est largement sous développé, ainsi que l'aspect "Autonomie du N3" largement déconnecté.

     

    • J'aime 2
    • Merci 1
    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share


    • Dernières Discussions

    • Similar Topics

      • 99
        Bonjour,   Comme le souligne @alofi sur un autre fil :     À partir de quand commencez-vous à initier, voir former vos élèves ou plongeurs à l'utilisation d'un ordinateur de plongée ?   Es-ce réservé selon vous aux plongeurs autonomes, non encadrés ? Proposez-vous une ou plusieurs plongées de formation ? Une formation théorique au calme ou à chaud avec les ordis au poignet ? dans les différents modes et conditions ?   Au plaisir de lire vo
      • 8
        Bonjour  Nous partons plonger à Bonaire en Août. Quels sont vos conseils pour bien profiter de la plongée du bord? Quels sont les horaires et les sites à privilégier pour éviter l'affluence ? Peut on facilement se garer? Peut on trouver facilement à boire et manger à proximité de la plupart des sites? Et j'ai entendu parler de vols dans les voitures.  Qu'en est il? On est preneurs de toute autre information utile. Merci pour vos conseils avisés.  
      • 0
        Bonjour à tous,    Certains d’entre vous ont-ils un club de plongée à me recommander à Dahab en Égypte ? Ce serait pour l’obtention du niveau 2 FFESSM (ou équivalent international) en octobre. Merci à vous. 
      • 116
        La saison des Mantas sur Baa Atoll vient tout juste de commencer!!   Plus précisément sur Hanifaru Bay ( observables donc en Snorkeling )   Hier pas moins de 40 mantas étaient en Frénézie alimentaire dans cette fameuse baie....
      • 24
        Salut la compagnie,   Alors la question est claire, il s'agit de télécharger mes profils de plongée de mon SW Petrel, vers mon ordi (bureau ou portable), je ne recherche donc ni une appli iOS, ni Android, mais un truc tournant sur Linux ou Win.   Perso, j'ai utilisé MacDive pendant des années, mais je n'utilise plus de Macintosh. Pourtant, ce logiciel reste selon moi le plus intéressant : gestion log book + BD matériel, jamais retrouvé ça nulle part.   Logiciels déj
    ×
    ×
    • Create New...

    Bonjour,

     

    logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

     

    L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

    Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.