Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Profondeur maximum seconde plongée?


cédric1234
 Share

    Recommended Posts

    Bonjour,

     

    D'habitude je fais une plongée le matin profonde (40-50m) et une l'après midi moins profonde 20m.

    Peut on techniquement faire une plongée profonde le matin (40-50m) et une 2eme l’après midi aussi profonde que le matin (40-50m) ? Est ce que ça fait pas beaucoup? Et combien de temps attendez vous généralement entre 2 plongées?

     

    Je fait parfois mes décos à l'oxy 100% en basculant mon ordi sur le 2eme gaz pour réduire mes paliers.

     

    Merci

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 41 minutes, cédric1234 a dit :

    Bonjour,

     

    D'habitude je fais une plongée le matin profonde (40-50m) et une l'après midi moins profonde 20m.

    Peut on techniquement faire une plongée profonde le matin (40-50m) et une 2eme l’après midi aussi profonde que le matin (40-50m) ? Est ce que ça fait pas beaucoup? Et combien de temps attendez vous généralement entre 2 plongées?

     

    Je fait parfois mes décos à l'oxy 100% en basculant mon ordi sur le 2eme gaz pour réduire mes paliers.

     

    Merci

    C'est un peu le programme du N3 non ?
    Planifier sa 2e plongée.

     

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 47 minutes, cédric1234 a dit :

    Bonjour,

     

    D'habitude je fais une plongée le matin profonde (40-50m) et une l'après midi moins profonde 20m.

    Peut on techniquement faire une plongée profonde le matin (40-50m) et une 2eme l’après midi aussi profonde que le matin (40-50m) ? Est ce que ça fait pas beaucoup? Et combien de temps attendez vous généralement entre 2 plongées?

     

    Je fait parfois mes décos à l'oxy 100% en basculant mon ordi sur le 2eme gaz pour réduire mes paliers.

     

    Merci


    qu'entends-tu par "techniquement" ?
    Si tu entends technique de plongée, tu peux bien plonger à 120m l'après-midi si tu disposes du matériel et des compétences nécéssaires.
    Mais est-ce judicieux en terme de procédures de saturation/désaturation ? C'est un autre débat.

    Le fait de plonger selon un profil inversé durant une journée a fait l'objet de vastes débats au début des années 2000.

    La tolérance concernant un profil inversé de moins de 12m pour une profondeur max de 40m dans la courbe sans paliers semble faire consensus.
    Je te laisse lire la réponse de McLean ici 


    Au delà de ces limites, le conseil récurrent est de ne pas plonger plus profond lors de la plongée suivante. 
    La durée de l'intervalle de surface impactera la majoration de ta plongée suivante.
    Sur des profils tels que tu l'indiques, utiliser de l'oxy pur est une bonne chose.

    Et tu auras encore plus de sécurité à utiliser cet oxy de déco selon un temps de paliers calculé à l'air et non calculé par rapport à de l'oxy pur. 

    • J'aime 1
    • Merci 1
    Link to comment
    Share on other sites

    • 1 month later...
    Le 08/11/2021 à 20:36, cédric1234 a dit :

    Bonjour,

     

    D'habitude je fais une plongée le matin profonde (40-50m) et une l'après midi moins profonde 20m.

    Peut on techniquement faire une plongée profonde le matin (40-50m) et une 2eme l’après midi aussi profonde que le matin (40-50m) ? Est ce que ça fait pas beaucoup? Et combien de temps attendez vous généralement entre 2 plongées?

     

    Je fait parfois mes décos à l'oxy 100% en basculant mon ordi sur le 2eme gaz pour réduire mes paliers.

     

    Merci

    Oui ça peut se faire.

     

    Le seul soucis est qu'en fonction de intervalle surface tu vas prendre cher en matière de palier sur la deuxième plongée: il vaut mieux planifier les 2 plongées et agir en fonction du temps entre les plongées, plus utiliser un gaz de décompression et sur la deuxième plongée, rallonger les 2 derniers paliers, si il y en a.

     

    Je ne rentrerai pas dans le débat du profil inversé: ce n'en est pas un. Tout est question d'intervalle surface pour la question de la majoration (liée à l'azote résiduel)

     

    J'ai déjà fait Togo le matin (55m) et Rubis l'après-midi (40m) aucun soucis, ni en AIR+ Nitrox, ni en CCR diluant air (pour ma part). Je ne répondrai à aucune "attaque" de type CCR diluant air = pas possible 55m, dangereux ou autre élucubrations, vous pouvez donc vous en abstenir.

     

    Je ne fais pas et ne ferai pas 2 plongées Trimix par jour, c'est mon choix.

     

    Amicalement

     

    Bertrand

    • Merci 1
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a une heure, Humuhumu a dit :

    Je ne répondrai à aucune "attaque" de type CCR diluant air = pas possible 55m, dangereux ou autre élucubrations, vous pouvez donc vous en abstenir.

    De ce que j'en ai compris, la plongée CCR à l'air est limité à 40 mètres à cause de l'incapacité de diluer et faire baisser la ppO2 si elle augmente trop.

    Donc à l'air tu ne peux pas rincer, certes. 

    Mais si c'est ton choix d'en prendre le risque et d'avoir en what if le passage direct sur bailout "okazou" et mettre fin à la plongée, ça ce tient.

    Est-ce cela ?

     

    Question pour ma culture personnelle (je ne suis pas CCR) sans aucun jugement...

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 8 minutes, val74700 a dit :

    De ce que j'en ai compris, la plongée CCR à l'air est limité à 40 mètres à cause de l'incapacité de diluer et faire baisser la ppO2 si elle augmente trop.

    Donc à l'air tu ne peux pas rincer, certes. 

    Mais si c'est ton choix d'en prendre le risque et d'avoir en what if le passage direct sur bailout "okazou" et mettre fin à la plongée, ça ce tient.

    Est-ce cela ?

     

    Question pour ma culture personnelle (je ne suis pas CCR) sans aucun jugement...


    la norme est d'utiliser un diluant dont la ppo2 fond ne dépasse pas 1 à 1,1b selon les organismes de formation. Soit 40m avec un diluant Air.
    En l'occurence, sur une plongée à 55m, le diluant devient LE gaz de la boucle, l'injection d'oxygène n'est pas nécessaire puisque la ppo2 du diluant au fond atteint 1,3b. Soit la ppO2 fond en général utilisé dans la boucle d'un recycleur.

    Il y a un autre risque : la narcose.
    Elle reste valable quel que soit le type de matériel utilisé, en ouvert ou fermé.

    En fermé, la ppN2 est légèrement supérieur (5,2b) à celle en ouvert (5,14b avec un O2 à 20,9%).

    C,'est peanuts. 
    Mais surtout, en circuit fermé, "on" considère qu'il vaut mieux éviter la narcose car la gestion d'un recycleur nécessite plus de ressources intellectuelles qu'un circuit ouvert.

    • Merci 2
    Link to comment
    Share on other sites

    Le 08/11/2021 à 20:36, cédric1234 a dit :

    Bonjour,

     

    D'habitude je fais une plongée le matin profonde (40-50m) et une l'après midi moins profonde 20m.

    Peut on techniquement faire une plongée profonde le matin (40-50m) et une 2eme l’après midi aussi profonde que le matin (40-50m) ? Est ce que ça fait pas beaucoup? Et combien de temps attendez vous généralement entre 2 plongées?

     

    Je fait parfois mes décos à l'oxy 100% en basculant mon ordi sur le 2eme gaz pour réduire mes paliers.

     

    Merci

    Bonjour,

     

    Ce que tu décris n'est pas un profil inversé (c'est donc sans rapport avec les moins de 12 m, etc.).

     

    Question 1 :

    Parmi les bonnes pratiques, il est conseillé d'attendre au minimum 3 à 4 h entre 2 plongées (sauf si les plongées sont très peu profondes, du type 18 m puis 12 m).

    Cette information fait généralement partie de la formation niveau 2 :

    voir par exemple Plongée Plaisir 1&2 page 264

    voir également Plongée Plaisir 3 page 106 où c'est rappelé.

    Tu as la source dans les livres Plongée Plaisir et ici https://www.plongee-plaisir.com/fr/references-scientifiques-sources/

     

    Question 2 :

    Elle revient à demander si on peut faire deux plongées profondes de même profondeur dans les 24 h.

    C'est un choix de la part des plongeurs. Tu as sans doute vu dans ta formation que plus la quantité d'azote à désaturer est importante, plus le risque d'ADD augmente. On parle de Facteur Q et de sévérité de la désaturation.

    Voir Plongée Plaisir 3 page 105

    et : https://www.plongee-plaisir.com/fr/references-scientifiques-sources/ rechercher "Facteur Q"

     

    Voir également les travaux d'Azoth System (O'Dive).

     

    C'est donc un choix individuel.

    Tout comme celui de faire 3, 4 ou 5 plongées par jour.

    Les risques sont augmentés, les ordinateurs font leurs calculs sans état d'âme, à chacun de prendre ses responsabilités.

     

    Question 3 :

    Le choix de l'O2 (ou Nitrox) au palier est une bonne pratique.

    Pas pour diminuer les paliers, ce n'est pas un argument recevable.

    Mais pour diminuer le niveau de bulles. Toutes les études le démontrent.

     

    Bien cordialement,

    Alain Foret

    BEES2/DESJEPS plongée, Classe II-B

    Auteur des livres et supports pédagogiques Plongée Plaisir

    Sites : www.plongee-plaisir.com / www.plongee.pro

     

    Edited by A-F
    • J'aime 3
    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 8 heures, Humuhumu a dit :

    ...

    J'ai déjà fait Togo le matin (55m) et Rubis l'après-midi (40m) aucun soucis, ni en AIR+ Nitrox, ni en CCR diluant air

     

    C'est (c'était ? ) un grand classique des clubs locaux, en particulier celui de Frejus ou la sortie de dimanche c'était le Togo puis le Rubis. Avec un peu de nav' de quelques heures pour l'aller et le retour : le soir tu dors bien.

     

    Edited by gerard95
    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 9 heures, gerard95 a dit :

    C'est (c'était ? ) un grand classique des clubs locaux, en particulier celui de Frejus ou la sortie de dimanche c'était le Togo puis le Rubis. Avec un peu de nav' de quelques heures pour l'aller et le retour : le soir tu dors bien.

     

    bof,

     

    arrière du Togo le matin, avant du Togo l'apres midi (c'est quand on pouvait encore le faire, en dessous de 60)..

    début des paliers à 18 m

     

    et, pour finir le week end, retour à Grenoble par le col de Lus la Croix Haute...

     

    c'est vrai qu'au retour, on dort bien !

    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 19 heures, A-F a dit :

    Question 3 :

    Le choix de l'O2 (ou Nitrox) au palier est une bonne pratique.

    Pas pour diminuer les paliers, ce n'est pas un argument recevable.

    Mais pour diminuer le niveau de bulles. Toutes les études le démontrent.

    Qu’entends-tu exactement par  "ce n'est pas un argument recevable" ?

    Edited by nobubble
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 45 minutes, nobubble a dit :

    Qu’entends-tu exactement par  "ce n'est pas un argument recevable" ?

    Utiliser de l'O2 pour prévenir les risques d'ADD (saturation élevée) se justifie par la baisse du niveau de bulles (pas par le fait que cela réduise la durée des paliers).

    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 1 heure, nobubble a dit :

    Qu’entends-tu exactement par  "ce n'est pas un argument recevable" ?

    je pense, mais, je parle en mon nom, bien sur, qu'Alain veut nous dire que les paliers surox, c'est pour diminuer le niveau de bulles circulantes et par là, meme, réduire le risque d'accident

     

     

    et ne doit pas etre privilégié pour réduire la durée de la déco, comme moyen de confort (meme, si, dans les faits, les paliers se trouvent réduits)

    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 2 heures, A-F a dit :

    Utiliser de l'O2 pour prévenir les risques d'ADD (saturation élevée) se justifie par la baisse du niveau de bulles (pas par le fait que cela réduise la durée des paliers).

    Comme dans toutes pratiques il y a souvent plusieurs méthodes et plusieurs justifications. Dit autrement ses méthodes peuvent toutes trouver une justification toutes aussi honorables les unes que les autres. On peut pendre en compte l'aspect scientifique ou encore le côté purement pratiquo-pratique. C'est une question de point de vue et de l'usage que l'on en fait.
    Dire que ce n'est pas un argument recevable me semble un peu excessif et caricatural. Oui l'o2 permet de réduire le niveau de bulle mais aussi de diminuer plus rapidement le niveau de saturation (PPO2 plus élevé) des autres gaz et par la-même de réduire les temps de palier.
    Peut-être que la réduction des bulles est plus dans l'air du temps mais ne correspond pas à l'usage (et à la compréhension) qu'en font la grosse majorité des plongeurs. Sur le terrain, et c'est bien là ce qui nous intéresse, l'o2 sera utilisé soit pour une désaturation plus conservatrice soit pour passer moins de temps au palier. Il en faut pour tous les goûts. Les aspects théoriques ont leur intérêt (s'ils restent simples dans leur approche et concrets) mais il ne faut pas en oublier la réalité du terrain.

    • J'aime 1
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 13 minutes, nobubble a dit :

    Comme dans toutes pratiques il y a souvent plusieurs méthodes et plusieurs justifications. Dit autrement ses méthodes peuvent toutes trouver une justification toutes aussi honorables les unes que les autres. On peut pendre en compte l'aspect scientifique ou encore le côté purement pratiquo-pratique. C'est une question de point de vue et de l'usage que l'on en fait.
    Dire que ce n'est pas un argument recevable me semble un peu excessif et caricatural. Oui l'o2 permet de réduire le niveau de bulle mais aussi de diminuer plus rapidement le niveau de saturation (PPO2 plus élevé) des autres gaz et par la-même de réduire les temps de palier.
    Peut-être que la réduction des bulles est plus dans l'air du temps mais ne correspond pas à l'usage (et à la compréhension) qu'en font la grosse majorité des plongeurs. Sur le terrain, et c'est bien là ce qui nous intéresse, l'o2 sera utilisé soit pour une désaturation plus conservatrice soit pour passer moins de temps au palier. Il en faut pour tous les goûts. Les aspects théoriques ont leur intérêt (s'ils restent simples dans leur approche et concrets) mais il ne faut pas en oublier la réalité du terrain.

    coté pratico pratique, si on dit au plongeur :

    - "tu prends de l'oxy, c'est bon, ça va diminuer la taille des bulles, pour la déco" sans influence sur la durée de la déco.".. ce sera une chose (mais, le mec va se dire que, normalement, il ne coince pas la bulle à chaque plongée, alors, quelle est la plus value (à part pour le tiroir caisse) ?

     

    - "tu prends de l'oxy, c'est super bon, tes paliers sont divisés par 3 par rapport à une durée à l'air et ça éloigne encore plus les accidents", je pense que c'est plus vendeur..

     

    en gros, cela me rappelle les début du nitrox dans la plongée française : c'est de la plongée tek qu'à annoncé le préz' de  l'époque.

    et hop, on a raté le démarrage ! les gens voulaient du simple, pas se prendre la tete, de la sécurité pour plonger en eaux chaudes...

    et ce ratage, on l'a trainé une bonne dizaine d'années...

     

    comme quoi, on peut etre bon technicien mais mauvais vendeur !

    Link to comment
    Share on other sites

    Aujourd'hui on connait bien ces deux facettes dans l'utilisation de l'O2. On a le bon côté pour la santé, la réduction des bulles, et aussi celui directement exploitable et vérifiable sur le terrain, la réduction du temps de palier.
    Les deux sont vendeurs et il ne faut donc pas les opposer mais bien les associer. On peut privilégier un aspect ou l'autre voire les deux en même temps. Au plongeur de prendre ses responsabilités et donc de faire ses propres choix en connaissance de cause.

     

    Pour le second point (les débuts du nitrox dans la plongée française) la fédé n'a jamais réellement cherché à développer l'utilisation de l'O2 et du nitrox. La norme Nitrox M26 n'a par la suite pas arrangé les choses. Sans parler des autres complications réglementaires comme l'obligation du DP ou guide de palanqué nitrox par exemple. Peut-être également qu'un Extended Range aurait été plus intéressant qu'un niveau 3. Mais cela avait une connotation trop nord-américaine pour nos élites.


    Le niveau 3 n'a jamais été un argument vendeur pour le nitrox et d'ailleurs c'est tout le contraire. Pourquoi aller dépenser des sous et se compliquer la vie pour faire quelque chose (plongée à 60) que je peux faire avec la b... et le couteau. Les plongeurs ne sont pas idiots et ont vite fait les comptes.

    • J'aime 1
    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share


    • Dernières Discussions

    • Similar Topics

      • 61
        Bonjour,   J'ai créé une application pour permettre de trouver des sportifs à proximité pour pouvoir jouer au tennis ou faire de la voile par exemple.   Sur un autre forum, un utilisateur m'a indiqué que l'application pourrait être utile pour la plongée sous marine car il était très fortement déconseillé de partir en solo.   J'aimerai savoir si l'ajout de la plongée comme sport dans l'application pourrait répondre à un besoin.   Exemple de l'application po
      • 2,435
        ce fil est un sujet collectif. Il a pour but de renseigner succinctement tous ceux qui veulent connaitre au jour le jour les conditions de plongée en Méditerranée Si la modération souhaite bouger ce sujet, no pb, je l'ai mis là sans chercher à le mettre ailleurs. je propose d'indiquer: le lieu de plongée, la date, le site, les conditions de soleil et de vent, et les températures en surface et au fond. si vous avez d'autres idées, ne vous génez pas. merci.
      • 0
        Canton de Berne: Un plongeur retrouvé mort à 100 mètres de profondeur - Le Matin
      • 6
        Bonjour à tous et à toutes.   Je vais faire une présentation rapide car pas grand chose a savoir au final ahah.   Je m’appelle Loic, j'ai 25 ans. Je suis du Doubs (25).   Ma première plongée remonte à quand j'étais enfant (baptême) puis je n'ai pas replongé pendant facile 10-12 ans. Je me rappelle que j'avais adoré et je devais  pratiquer en club mais au vu de mon jeune age on m'a déconseillé la pratique à ce moment.   Enfin bref j'ai eut l'occasion lors d
      • 1
        Bonjour  OWD débutant cherche binôme pour plongée en Belgique et environs j’ai 46 ans et je viens d’obtenir mon brevet 
    ×
    ×
    • Create New...