Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

CR - Plongées en République dominicaine


Doliprane
 Share

    Recommended Posts

    Un petit CR rapide pour ceux qui voudraient se laisser tenter par cette destination encore facilement accessible en ce moment, et en profiter pour plonger. Avec petite mise à jour de certaines informations (fermetures de nombreux clubs suite au covid notamment).

    Pas de photo en plongée, j'ai oublié mon APN à la maison...

     

    Pour commencer, les conditions d'entrées :

    - Pas de pass sanitaire nécessaire pour venir, mais un eticket à remplir qui fait office de "visa touristique" (compris dans le prix des billets des compagnies), rien de bien compliqué;

    - pass censé être demandé dans les restaurants et certains commerce, dans les faits, rien ne nous a été demandé (ça doit être très différents pour les resorts, ou les gros complexes de Punta Cana que nous avons bien pris soin d'éviter);

    -  les principaux opérateurs touristiques sont tous vaccinés (3 doses), gel dispo partout, port du masque très aléatoire (et plus on sort des sentiers battus, moins il est porté, un peu comme partout);

    - Le pays a beaucoup souffert des crises de 2008 et du covid, du coup un certains nombres de centres et de locations/logements éloignés des coins touristiques ne sont plus fonctionnels.

     

    Nous y avons passé 16 jours en mode "routard", airbnb/booking et location de voiture, ayant en tête de découvrir un maximum le pays et d'en profiter pour faire quelques plongées.

    Rapidement, sur les logements et le pays en général, très très bonne impression, les gens sont adorables, les routes sont dans l'ensemble assez bonne (la conduite locale par contre, faut s'adapter :D ), les paysages sublimes, aucun soucis à noter sur l'ensemble du séjour, même dans la pampa à quelques kilomètres de la frontière haïtienne.

     

    Coté plongée qui intéressera plus le forum :

     

       - Cénotes/Cueva : nous étions trois à vouloir tenter les grottes (N3ou AOW-DEEP). Malgré plusieurs demande, pas moyen de trouver un club nous y emmenant. Soit les clubs étaient fermés, soit trop frileux depuis l'accident mortels de deux italiens il y a quelques années. En s'y prenant un peu à l'avance, avec les bons contacts ce doit cependant être possible. D'un coté, je trouve rassurant qu'une simple CB ne permette pas d'y aller aussi facilement.

    Un club à Bayahibe nous as proposé d'aller en grotte, mais sans pénétrer dans les boyaux, on a préféré le faire en apnée nous-même, c'était magnifique (eau translucide, crevettes, poissons, et même une énorme mygale en repartant sur le chemin :D).

    258764888_5165750520111862_5577241439971402988_n.thumb.jpg.01974d6b4fc17673c60c2d510bd75a11.jpg

     

    - Côte nord (Sosua-Cabarete) : aucun club contacté sur place ne nous a répondu, seuls les "agences" proposaient des plongées (cher). La plupart des clubs étaient fermés dans le coin quand nous y sommes passés, tant pis. Pas d'énormes regrets, les sites n'avaient pas l'air incroyable. PMT sur place pas fantastique non plus (en tout cas en deçà de ce que je vois en Guadeloupe).

     

    - Péninsule de Sabana - Las Galeras

    Le lieu est magnifique, plage somptueuse avec très peu de monde, voir personne, même sur la plage de départ.255837762_5143590382327876_6388029868437472229_n.thumb.jpg.f9b4285f2bd9d1a5a842583689bf926b.jpg

     

    Nous avons plongé avec http://www.las-galeras-divers.com/ club tenu par un très sympathique suisse francophone.

    Vu le peu de touriste, double plongée juste pour deux personnes, sur les sites de Cabo CabrÓn tout d'abord, une énorme tour de corail partant de 80m jusqu'à la surface, paysage sous-marin incroyable, très minéral.

    Le guide, José, parle espagnol et connait les sites comme sa poche, le capitaine parle français et reste sur le bateau pour surveillance.

    Un peu de faune, mais un poil moins qu'en Guadeloupe, quand même une magnifique murène verte, et de grosses carangues. Quelques beau murs de poissons également.

    Plongée PADI oblige, prof max 25m, pas de palier, environ 50min.

    La plus belle plongée du séjour ! (une visi hallucinante, on voyait le fond à environ 60m).

    Deuxième plongée après un arrêt petit dej, sur un récif entre 10 et 15m, passages dabs quelques grottes et arches. Vus plusieurs raies aigles et pastenagues jaunes pas farouches du tout, idem 1h de plongée (dommage, restait plein d'air dans la bouteille :D ).

    Nous n'avions pas notre matos, sauf ordi et masque, rien à redire sur ce que le club nous a prêté. Juste les combinaisons un peu usées, covid oblige, le club n'a pas pu refaire ses stocks.

    Ces deux plongées ont été faites dans un parc national protégé, et ça ce voit.

    Vu que nous n'étions que deux, les plongées nous ont coutés 100 $ ( 85€). Payables par CB, euros, $, ou pesos (sinon c'est 80$ la double).

     

    - Bayahibe :

    Changement d'ambiance, Punta-Cana n'est plus très loin, plusieurs clubs dans ce "petit" village de pêcheur, notamment pour plonger dans la réserve naturelle et l^'ile de Saona.

    Après plusieurs contacts whatsapp, notre préférence ira à http://www.coralpointdiving.com/

    Centre PADI, parlant espagnol, anglais, français et italien, pas de nitrox contrairement à d'autres clubs du coin.

    Nous étions deux palanquées sur le bateau ( 3 OW + leur formateur, notre palanquée : 5 N2/N3 + un plongeur anglais dont on a jamais trop compris s'il était du club, ou juste habitué "squattant" une palanquée.

    Au niveau des sites, plateaux coralliens entre 15 et 10m, très poissonneux, avec du corail en très bonne santé, ça fait plaisir.

    Coté orga, bref briefing sur le bateau , puis on suit la divemaster (francophone), qui sortira son para pour que le bateau nous récupère.

    Sous l'eau : très bonne visi, beaucoup de faune, et ... chacun fait un peu sa vie ^^ C'était un peu le bazar, mais on a fait notre vie en mode binôme, RAS. Juste un peu frustré de ressortir au bout de 64' avec encore 1500 psi (mi-bouteille.). J'ai pas l'habitude de ce types de clubs, mais un peu surpris de voir les OW en fin de formation faire du yoyo sous l'eau, ou la divemaster faire sa vie sans se retourner, mais bon...

    Deuxième plongée après une pause jus/chips/gâteaux, dans le même style, j'aurais préféré changer un peu de type de site, mais très joli coin quand même.

    Point matos : un peu vieillot, mais bien entretenu (que du cressi), j'aurais peut être été plus regardant si on avait dû aller plus profond.

    Globalement plutôt content de ces deux plongées, même si un poil plus de brief et d'orga sous l'eau ne serait pas un mal.

    Locaux nickel au club.

    Encore une fois , plongées dans un parc naturel, et ça se voit (notamment un gros mérou de 1m50).

    Malgré plusieurs bateaux non loin, nous n'avons pas croisés d'autres plongeurs.

    Nous aurions bien tenté une épave à 40m non loin du village, mais notre avion a été avancé, une prochaine fois peut être. D'autres sites avaient l'air très sympas.

    Des plongeurs rencontrés nous ont aussi parlé de Pedernales, à la frontière Haïtienne, où on peut faire de chouette plongée en parc naturel, avec un petit air du bout du monde.

     

    En bref, une destination "facile", pas que pour plonger, mais où allier facilement, de la visite, du farniente et de belles plongées, sans avoir trop besoin de trop planifier.

     

     

     

     

     

    • Merci 6
    Link to comment
    Share on other sites

    CR très intéressant. j'envisage d'aller trainer par la bas parce que les Antilles actuellement ...

    En gros voilà ce que j'ai l'habitude de rechercher :

    Tout d'abord un endroit plutôt éloigné du flux touristique ( La péninsule de Sabana semble avoir ton assentiment ).

    Une maison à louer ainsi qu'un véhicule.

    Je pratique rando. et bien entendu, plongée.

    Si tu peux me donner des infos la dessus ( surtout sur l'endroit ), par avance merci.😉

    Edited by pparis
    Link to comment
    Share on other sites

    Pour le coup,  ça change énormément des Antilles, c'est vraiment un pays Latino.

     

    Sur le flux touristique, c'est assez personnel et nous étions en période "creuse", mais sur Samana les deux principaux coins où se poser sont :

     

    - Las terrenas : la "ville touristique" de la presqu'île, avec un peu de tout niveau logement (ça va de l'auberge de jeunesse à l'hôtel luxueux). Beaucoup de monde dans les deux rues principales (à la dominicaine, c'est à dire, musique à fond, et motos partout). Très très calme le dimanche et lundi :D

    Beaucoup de français et d'italiens (installés depuis plusieurs générations), donc si tu ne parles pas espagnol, c'est pratique. Et la route de Saint-Domingue est neuve, environ 1h30-2h de route (le plus dur est de sortir de Saint-Domingue), moyennant environ 10€ de péage.

    De là tu as accès à de très jolies plages, potentiellement à des spots de surfs, et quelques randonnées (cascade El limon). Quand c'est la bonne période, excursion baleines. Tu es aussi proche du parc national de Los Haitises aux airs de baie d'Along (possibilité de réserver et de partir avec une agence française, et donc un guide français directement de la ville).

    Personnellement beaucoup aimé cette ville, avec sa mixité et son activité. Bien choisir le logement pour avoir du calme (nous étions à Casa Barbara, trouvée sur booking 2 jours avant d'arriver, à 10min de la plage, 5min du centre ville, et grand grand calme + entièrement sécurisé pour  45€/nuit/deux).

    Coté mer : aucune idée, on a chill sur la plage/visité les environs, puis la mer s'est levée, il fallait sortir la planche de surf, mais les plages aux alentours sont très jolies (+/- accessibles par des pistes, on est passé en petite citadine, mais un 4*4 ou une moto sont peut être mieux).

    La ville est très bien reliée à Saint Domingues par des bus tout confort (clim, wifi), pour quelques euros.

     

    Las Galeras :

    Environ 1h30 de Las Terrenas  en voiture.

    Là c'est beaucoup plus tranquille, une grande rue principale, quelques hôtels, de jolies plages et un club de plongée :D Pas mal de français installés (ça surprend toujours de retrouver une boulangerie typique aussi loin dans le pays), moins de dépaysement mais pratique.

    On a pu se balader en voiture, mais certaines jolies plages ne sont accessibles qu'en moto, bateau ou 4*4.

    Sûrement de belles randonnées à faire dans le parc national, mais on nous a conseillé de prendre un guide (pas eu le temps finalement). Super pour se poser, profiter du calme, bien manger, plonger ! et profiter des terrains de pétanques le soir :D

     

    En plus roots, le Sud-Ouest vers Haïti n'est pas (ou plus) touristique. Les paysages grandioses (le lac enriquillo de plusieurs dizaines de kilomètres, avec ses crocodiles, ses iguanes endémiques et ses myriades d'oiseaux) entourés des sierras à 2000m. Par contre en voiture c'est un peu long, un poil austère et les logements sont "inégaux" (De l'hôtel simple et classique, à l'hôtel encore en travaux. Ce qui n'a pas varié, c'est l'accueil toujours au rendez-vous tout le long du séjour.

    En randonnée on a fait le Pico Duarte ( 3000m/40km/2 jours) pour 120€/personnes, mules, nuit en tente + repas compris. Pas facile pour tout le monde, mais des vues de folies. Peut se faire sans guide, mais beaucoup plus dur, ou en 3 jours.

    Puis des petites balades dans les parcs, sachant qu'autant parfois on nous a laissé nous balader tranquillement, parfois les gardes avaient peur pour nous, et ne nous ont pas laissé nous éloigner, ou nous ont accompagné. L'entrée est généralement de 50 pesos ( 80 cents)/pers dans les parcs.

    Pas de carte, tout via mapsme (application permettant d'utiliser le gps hors connexion).

    Vers la frontière haïtienne (Pedernales), a priori des clubs de plongées (en parc national) et une superbe plage, mais pas eu le temps d'aller voir, des amis présents en même temps ont trouvé le coin très calme malgré la présence d'Haiti juste à coté (juste prévoir de passer de nombreux contrôles routiers).

     

    Plus globalement : on a loué chez Alamo rent car par internet et via carte gold (au cas où), récupération de la voiture à Saint-Domingues (2 jours à visiter à pied auparavant).

    Agence très flexibles parlant anglais et espagnol (on a pu ajouter un jour de loc en plus car l'avion a été décalé, rendre la voiture à l'aéroport sans surcout, ni pénalité car la voiture était un peu sale :D ).

    Pour les locations, tout a été réservé au fur et à mesure de nos rencontre et nos envies sur airbnb et booking (il y a la wifi partout). Sachant que hors zone touristique, bahhh y'a pas grand chose non plus à louer :D. Compter 20€ pour une chambre en auberge de jeunesse ou chez l'habitant  à 50/60€ pour un bungalow/appartement privatifs. Beaucoup moins d'offres et de qualité moindre hors lieu touristiques.

    La conduite est sportive, et il y a beaucoup de dos d'âne et de motos, mais les grands axes ont pas à rougir de certaines routes européennes. Attention à être très vigilant la nuit (motos sans phare, dos d'ânes, parfois des trous), mais ça se fait.

     

    Enfin dernier point, parler espagnol aide pas mal, surtout pour trouver les bons coins/plans (enfin perso je ne sais que commander une bière et demander l'addition, ça s'est pas trop mal passé).

    Les dominicains proposent souvent des services payants : guide, excursions, ventes diverses etc; à chaque fois un simple non + le sourire, et il n'y a pas eu d'insistance (sauf une fois où on a retrouvé notre voiture lavée sur un parking en sortant d'un balnéario et où il a fallu expliquer fermement que non on ne payerait pas un service non demandé). Il y a aussi des bus et des minibus (GuaGua) partout, vraiment pas chers, par contre ni réservables en avance, et sans vraiment de plans.

     

    Présence générale de la police touristique et de checkpoints militaires, aucun soucis à prévoir (bien penser à avoir son permis ou passeport sur soi), on s'est toujours senti en sécurité (malgré nos belles têtes de gringos :D )

     

    Ne pas forcément bouder la côte entre Saint-Domingues et Punta-Cana, il reste quelques "villages" de pêcheurs comme Bayahibe, qui restent à taille humaine. Passé le flux de touriste "hoteliers" qui viennent faire les excursion à la journée, plus grand monde, et très calme le soir (sauf la musique à fond, mais on est en Rep Dom quand même :D ).

    En plus, comme partout, un grand parc national à coté, avec de jolies randonnées pour aller voir les cuesta ou des plages paradisiaques ( avec guide ou pas c'est selon).

     

    Le gros point négatif, c'est le coté très sale/plastique retrouvé un peu partout …

     

     

     

    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share

    • Dernières Discussions

    • Similar Topics

      • 22
        Bonjour,   Voici mon projet: faire chaque vidéo pour illustrer le livre "100 Belles plongées varoises". Plusieurs vidéos sont déjà dans ma playlist YouTube "100 Belles plongées varoises et j'en remettrai régulièrement.   Quelques unes de mes vidéos:  
      • 2
        Bonjour à tous Je relance un sujet sur Royan, le dernier datant de 2013 apparemment. Je suis de la Rochelle mais j'avoue n'avoir jamais trempé mes palmes dans le secteur, le plus que j'ai fait en Atlantique était Hendaye lors de mon passage de N4 ce qui date du siècle dernier🙄 Il paraît que vers Royan il y a de belles plongées à faire, mais à part un club associatif (qui n'avait pas la meilleure des cotes d'après les messages de 2013...) je ne vois pas grand chose dans le coin. Avez-vo
      • 27
        bonjour à tous !   ça y'est, après 4 ans en Polynésie, nous voici de retour en métropole, et nous avons enfin pu plonger dans la Grande Bleue. Les images qui suivent proviennent du Cap Roux, au départ d'Agay (Var). Un super bon moment, même si il a fallu s'habituer aux 7mm et à la cagoule épaisse 😁. Pour les paysages, nous sommes très agréablement surpris, que c'est beau (bah oui on découvre). Objectif maintenant : s'équiper en bonnes combinaisons pour bien préparer la saison proc
      • 0
        Bonjour,  Je sais que le sujet a déjà été abordé mais soit avec peu de réponses soit avec des réponses très anciennes. Nous (avec ma binôme de femme ) allons commencer par les Keys et alternant épaves et reef.  Key Largo : Molasses et peut être Spiegel Grove Marathon : Thunderbolt , Sombrero reef Key west : Vandenberg , Western Sambo Reef, Ce choix est-il bon ? Le problème : quels centres de plongées choisir ?  Il y en a des dizaines qui proposent a peu pr
      • 7
        Afin de connaitre dans tout ce tas d'informations actuelles multiples et controversées, quelles sont les obligations légales  des moniteurs ou patrons de structures de centres de plongées en plein air? A priori il doit y avoir une très grosse différence entre les professionnels et associations bénévoles clubs?   Pour tout dire que actuellement je pense que dans pas mal de sports, les fédérations, avec un certain excès de zèle😏, font pression pour que les encadrants professionne
    ×
    ×
    • Create New...