Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Un nouvel ordinateur, le ODYSSEE


bardass
 Share

    Recommended Posts

    Azoth Systems, société francaise, sort un ordinateur, ODYSSEY

    utilisable comme tout ordinateur (algo Buhlmann+GF) ou en lien avec le capteur de bulles O’dive

    permettant de personnaliser sa décompression par l’analyse des bulles circulantes après la plongée.

     

    Il sera proposé en deux versions, Air-Nitrox et Trimix (et ppO2 fixe pour les ccr).

    Lancement officiel et présentation des tarifs lors du Salon de la Plongée en janvier à Paris.

     

    https://o-dive.com/en/odyssey-computer/

     

     

     

    image.jpeg

    • J'aime 6
    • Merci 1
    Link to comment
    Share on other sites

    On sent qu'il y a une volonté de personnaliser la décompression à chaque individu (et peut-être aussi à sa forme du moment).

    Peut-être qu'à l'avenir ce sera combiné avec ce type d'équipement? :

     

    https://danrni.eu/avatar/?lang=en

     

    https://gue.com/blog/the-making-of-the-biometric-diver-an-interview-with-dan-europe-founder-dr-alessandro-marroni/

     

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 5 minutes, Adentrotter a dit :

    On sent qu'il y a une volonté de personnaliser la décompression à chaque individu (et peut-être aussi à sa forme du moment).

    Peut-être qu'à l'avenir ce sera combiné avec ce type d'équipement? :

     

    https://danrni.eu/avatar/?lang=en

     

    https://gue.com/blog/the-making-of-the-biometric-diver-an-interview-with-dan-europe-founder-dr-alessandro-marroni/

     

     

    C'est vrai que le rêve d'un instrument permettant d'avoir une déco individualisé existe depuis longtemps, c'est la base même d'un ordi de plongée d'une certaine manière.

     

    J'ignorais tout de l'Avatar de DAN par contre, même si j'avais lu certaines choses sur Marroni, notamment ses travaux avec Mayol.

     

    Par contre, je crois qu'on est encore bien loin d'un produit complet et surtout pratique, comme il l'espère. Pas vraiment idéal, du point de vue intégration, ça fait encore beaucoup usine à gaz Steampunk/Cyberpunk (au choix), même s'il y a un sacré travail derrière.

    Link to comment
    Share on other sites

    Sur l'image il a l'air très grand, mais je pense que c'est juste une impression.

     

    Pour le reste, l'idée de personnaliser la deco en couple avec le doppler est super intéressante mais ca risque de devenir cher pour le pack.

    Par ailleurs, il me semble que la présence de bulle reste un indicateur qui n'est pas toujours pertinent puisqu'il semble que chaque organisme ait une capacité différente à supporter plus ou moins la présence des bulles, et en générer d'ailleurs.

    • J'aime 1
    Link to comment
    Share on other sites

    salut à tous,

     

    je suis utilisateur du kit O'Dive d'Azoth Systems depuis quelques semaines, ce qui me permet effectivement de mesurer mon taux de micro-bulles à l'issue de chacune de mes plongées (air jusqu'à 60m max avec ou sans déco nitrox).

     

    Je fais ça sur différents types de plongée (carrée, yo-yo, remontée lente, etc), afin de voir comment mon corps gère ces micro-bulles, et évaluer comment je peux durcir un chouilla ma déco air ou nitrox, afin de rester dans un indice recommandé par Azoth Systems.

     

    En pratique, et comme le dit JMBL, la chaine de mesure est assez "longue" : à la sortie d'un plouf, je fais 4 mesures avec le petit Doppler (2 après 30mn + 2 autres après 30mn encore). J'injecte le profil de plongée de mon ordi de plongée dans Subsurface (j'ai pas de Shearwater !) puis j'injecte ça dans l'appli O'Dive avec les résultats de mesure Doppler, et je récupère le résultat quelques minutes plus tard, une fois que les serveurs d'Azoth Systems ont fait leur calcul...

     

    Je peux ensuite simuler un déco plus longue ou un % d'oxy plus important pour obtenir un "score" cible,  et ce sont ces nouveaux paramètres qu'il faudra que j'applique pour la prochaine plongée du même type en maximisant les paramètres de déco que l'ordi me donnera sous l'eau à la remontée...

    (évidemment, il faudra que j'anticipe un % d'oxy supérieur avant de ploufer !).

     

    La question que je me pose à présent : qu'est-ce que m'amènera de plus ce nouvel ordi Odyssey (ODC pour O Dive Computer, clin d'oeil commercial) ?

     

    Est-ce "seulement" un couplage "direct" avec l'échographe O'Dive, pour faciliter la transmission des données et leur analyse ? Mais il faudra toujours appliquer "manuellement" cette maximisation des paramètres de déco...

     

    Ou l'algo interne de cet ordi (Bulhmann ?) utilisera les précédentes mesures effectuées par Doppler pour "tuner" automatiquement la déco en fin de plongée ? Et plus on l'alimente avec des mesures personnelles, plus il deviendra "précis" pour sa propre déco ?

     

    Vous imaginez bien que ça ferait un peu cher l'ordi, si on répondre uniquement "oui" à la première question... 😉

     

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 11 minutes, pemeriau83 a dit :

    salut à tous,

     

    je suis utilisateur du kit O'Dive d'Azoth Systems depuis quelques semaines, ce qui me permet effectivement de mesurer mon taux de micro-bulles à l'issue de chacune de mes plongées (air jusqu'à 60m max avec ou sans déco nitrox).

     

    Je fais ça sur différents types de plongée (carrée, yo-yo, remontée lente, etc), afin de voir comment mon corps gère ces micro-bulles, et évaluer comment je peux durcir un chouilla ma déco air ou nitrox, afin de rester dans un indice recommandé par Azoth Systems.

     

    En pratique, et comme le dit JMBL, la chaine de mesure est assez "longue" : à la sortie d'un plouf, je fais 4 mesures avec le petit Doppler (2 après 30mn + 2 autres après 30mn encore). J'injecte le profil de plongée de mon ordi de plongée dans Subsurface (j'ai pas de Shearwater !) puis j'injecte ça dans l'appli O'Dive avec les résultats de mesure Doppler, et je récupère le résultat quelques minutes plus tard, une fois que les serveurs d'Azoth Systems ont fait leur calcul...

     

    Je peux ensuite simuler un déco plus longue ou un % d'oxy plus important pour obtenir un "score" cible,  et ce sont ces nouveaux paramètres qu'il faudra que j'applique pour la prochaine plongée du même type en maximisant les paramètres de déco que l'ordi me donnera sous l'eau à la remontée...

    (évidemment, il faudra que j'anticipe un % d'oxy supérieur avant de ploufer !).

     

    La question que je me pose à présent : qu'est-ce que m'amènera de plus ce nouvel ordi Odyssey (ODC pour O Dive Computer, clin d'oeil commercial) ?

     

    Est-ce "seulement" un couplage "direct" avec l'échographe O'Dive, pour faciliter la transmission des données et leur analyse ? Mais il faudra toujours appliquer "manuellement" cette maximisation des paramètres de déco...

     

    Ou l'algo interne de cet ordi (Bulhmann ?) utilisera les précédentes mesures effectuées par Doppler pour "tuner" automatiquement la déco en fin de plongée ? Et plus on l'alimente avec des mesures personnelles, plus il deviendra "précis" pour sa propre déco ?

     

    Vous imaginez bien que ça ferait un peu cher l'ordi, si on répondre uniquement "oui" à la première question... 😉

     

     

    Tu soulèves là une question importante, si ce n'est la plus importante : comment l'ordi va gérer les infos du doppler ? Si c'est en direct, ça sera une sacré avancée, car pour l'instant comme je l'ai déjà dit, je ne suis pas fan du système, trop lourd à mon goût.

     

    Je suis curieux de voir le prix de la bête, mais en tout cas, c'est une bonne idée et sacrément téméraire, car ce n'est quand même un marché très étendu.

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 38 minutes, pemeriau83 a dit :

    salut à tous,

     

    je suis utilisateur du kit O'Dive d'Azoth Systems depuis quelques semaines, ce qui me permet effectivement de mesurer mon taux de micro-bulles à l'issue de chacune de mes plongées (air jusqu'à 60m max avec ou sans déco nitrox).

     

    Je fais ça sur différents types de plongée (carrée, yo-yo, remontée lente, etc), afin de voir comment mon corps gère ces micro-bulles, et évaluer comment je peux durcir un chouilla ma déco air ou nitrox, afin de rester dans un indice recommandé par Azoth Systems.

     

    En pratique, et comme le dit JMBL, la chaine de mesure est assez "longue" : à la sortie d'un plouf, je fais 4 mesures avec le petit Doppler (2 après 30mn + 2 autres après 30mn encore). J'injecte le profil de plongée de mon ordi de plongée dans Subsurface (j'ai pas de Shearwater !) puis j'injecte ça dans l'appli O'Dive avec les résultats de mesure Doppler, et je récupère le résultat quelques minutes plus tard, une fois que les serveurs d'Azoth Systems ont fait leur calcul...

     

    Je peux ensuite simuler un déco plus longue ou un % d'oxy plus important pour obtenir un "score" cible,  et ce sont ces nouveaux paramètres qu'il faudra que j'applique pour la prochaine plongée du même type en maximisant les paramètres de déco que l'ordi me donnera sous l'eau à la remontée...

    (évidemment, il faudra que j'anticipe un % d'oxy supérieur avant de ploufer !).

     

    La question que je me pose à présent : qu'est-ce que m'amènera de plus ce nouvel ordi Odyssey (ODC pour O Dive Computer, clin d'oeil commercial) ?

     

    Est-ce "seulement" un couplage "direct" avec l'échographe O'Dive, pour faciliter la transmission des données et leur analyse ? Mais il faudra toujours appliquer "manuellement" cette maximisation des paramètres de déco...

     

    Ou l'algo interne de cet ordi (Bulhmann ?) utilisera les précédentes mesures effectuées par Doppler pour "tuner" automatiquement la déco en fin de plongée ? Et plus on l'alimente avec des mesures personnelles, plus il deviendra "précis" pour sa propre déco ?

     

    Vous imaginez bien que ça ferait un peu cher l'ordi, si on répondre uniquement "oui" à la première question... 😉

     


    McLean en parlera mieux que moi mais je peux te confirmer que la communication ente le capteur et l'ordinateur se fera dans les deux sens. ODYSSEY -> TELEPHONE -> ODYSSEE
    Le principe reste le même pour les mesures :
    - 2 mesures à 30 et 60min via le capteur et le smartphone
    Ensuite qlq changement :
    - téléchargement de la courbe et paramèters de plongées depuis l'ODYSSEY vers le smatrphone
    - analyse de la plongée par Azoth
    - restitution des résultats vers le smartphone
    - simulation via le smartphone en jouant notamment sur les GF
    - export des GF simulés (et peut-être autres paramètres ?) depuis le smartphone vers l'ODYSSEY 

    L'objectif est d'avoir une solution intégrée, qui communique facilement entre capteur, smartphone et ordi de plongée, notamment pour les plongeurs qui ne disposent pas des facilités de communication qui existent avec les modèles Shearwater

    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 3 heures, JMBL a dit :

     

    Tu soulèves là une question importante, si ce n'est la plus importante : comment l'ordi va gérer les infos du doppler ? Si c'est en direct, ça sera une sacré avancée, car pour l'instant comme je l'ai déjà dit, je ne suis pas fan du système, trop lourd à mon goût.

     

    Je suis curieux de voir le prix de la bête, mais en tout cas, c'est une bonne idée et sacrément téméraire, car ce n'est quand même un marché très étendu.

     

    Gestion en direct du doppler ? Pendant la plongée ? J'y crois pas une seule seconde, ce serait beaucoup trop difficile à maintenir le doppler au bon endroit... Déjà qu'à l'arrêt, tu peux foirer facilement une mesure pour qq centimètres... 😉

     

    Le prix annoncé sur le site depuis hier, c'est 640€ pour le modèle dédié OC jusqu'à 60m à l'air et gestion de 4 gaz, et 840€ pour la version CCR... 

    Il y a 2 heures, bardass a dit :


    McLean en parlera mieux que moi mais je peux te confirmer que la communication ente le capteur et l'ordinateur se fera dans les deux sens. ODYSSEY -> TELEPHONE -> ODYSSEE
    Le principe reste le même pour les mesures :
    - 2 mesures à 30 et 60min via le capteur et le smartphone
    Ensuite qlq changement :
    - téléchargement de la courbe et paramèters de plongées depuis l'ODYSSEY vers le smatrphone
    - analyse de la plongée par Azoth
    - restitution des résultats vers le smartphone
    - simulation via le smartphone en jouant notamment sur les GF
    - export des GF simulés (et peut-être autres paramètres ?) depuis le smartphone vers l'ODYSSEY 

    L'objectif est d'avoir une solution intégrée, qui communique facilement entre capteur, smartphone et ordi de plongée, notamment pour les plongeurs qui ne disposent pas des facilités de communication qui existent avec les modèles Shearwater

     

    Ben c'est là où je suis assez perplexe... 🤔 Je vois pas vraiment les évolutions qui justifieraient de passer à un nouvel ordi... Oui, s'il apporte vraiment du nouveau... Sinon, en dehors d'alimenter le marché de l'occasion... 😉

     

    Le téléchargement du profil et des paramètres de plongée, c'est déjà possible... Avec un Shearwater, c'est direct vers l'appli sur le tel ! 

    Avec un autre ordi, tu passes par Subsurface, et le résultat est le même ! 

     

    Bref, jusqu'à l'étape "simulation sur le smartphone..." incluse, c'est déjà ce qu'on peut faire aujourd'hui... 

     

    C'est l'étape "export des GF" qui m'interpelle... Sur un Shearwater ou d'autres ordis, tu peux déjà jouer là dessus... 

    Au final, c'est bien "export d'autres paramètres" qui m'interroge... Lesquels ? Pour atteindre quel point but ? 

     

    Là est la question ? 😁

     

    Et j'ai toujours pas la réponse... 😉

     

    Joyeux Noël ! 🤶🎄🎉🍾🥂

    Link to comment
    Share on other sites

    • 5 months later...
    On 12/23/2021 at 6:07 PM, pemeriau83 said:

    salut à tous,

     

    je suis utilisateur du kit O'Dive d'Azoth Systems depuis quelques semaines, ce qui me permet effectivement de mesurer mon taux de micro-bulles à l'issue de chacune de mes plongées (air jusqu'à 60m max avec ou sans déco nitrox).

     

    Je fais ça sur différents types de plongée (carrée, yo-yo, remontée lente, etc), afin de voir comment mon corps gère ces micro-bulles, et évaluer comment je peux durcir un chouilla ma déco air ou nitrox, afin de rester dans un indice recommandé par Azoth Systems.

     

    En pratique, et comme le dit JMBL, la chaine de mesure est assez "longue" : à la sortie d'un plouf, je fais 4 mesures avec le petit Doppler (2 après 30mn + 2 autres après 30mn encore). J'injecte le profil de plongée de mon ordi de plongée dans Subsurface (j'ai pas de Shearwater !) puis j'injecte ça dans l'appli O'Dive avec les résultats de mesure Doppler, et je récupère le résultat quelques minutes plus tard, une fois que les serveurs d'Azoth Systems ont fait leur calcul...

     

    Je peux ensuite simuler un déco plus longue ou un % d'oxy plus important pour obtenir un "score" cible,  et ce sont ces nouveaux paramètres qu'il faudra que j'applique pour la prochaine plongée du même type en maximisant les paramètres de déco que l'ordi me donnera sous l'eau à la remontée...

    (évidemment, il faudra que j'anticipe un % d'oxy supérieur avant de ploufer !).

     

    La question que je me pose à présent : qu'est-ce que m'amènera de plus ce nouvel ordi Odyssey (ODC pour O Dive Computer, clin d'oeil commercial) ?

     

    Est-ce "seulement" un couplage "direct" avec l'échographe O'Dive, pour faciliter la transmission des données et leur analyse ? Mais il faudra toujours appliquer "manuellement" cette maximisation des paramètres de déco...

     

    Ou l'algo interne de cet ordi (Bulhmann ?) utilisera les précédentes mesures effectuées par Doppler pour "tuner" automatiquement la déco en fin de plongée ? Et plus on l'alimente avec des mesures personnelles, plus il deviendra "précis" pour sa propre déco ?

     

    Vous imaginez bien que ça ferait un peu cher l'ordi, si on répondre uniquement "oui" à la première question... 😉

     

    Bonjour,

     

    Depuis que tu utilises l'O'Dive d'Azoth systems, as tu modifié tes GF pour les plongées air/déco-air et les plongées Tec 3 gaz ? Pourrais tu STP publier quelques analyses O'Dive de tes décos.

    Merci

     

     

    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share

    • Dernières Discussions

    • Similar Topics

      • 3
        J'ai fait l'acquisition d'un ordinateur I330R de aqualung en mai 2022. Après 15 plongées celui-ci a présenté des problèmes d'étanchéité, le matériel a été renvoyé chez le revendeur à la mi juin. Aqualung propose un remplacement mais pas avant la fin août, soit après les vacances. Mon revendeur, afin de satisfaire son client, a sorti un modèle de son stock. Une seule plongée a 6m a suffi pour que l'ordinateur tombe en panne (les boutons d'accès au menu sont inopérants). Je n'ai sûrement eu pas de
      • 13
        bonjour à tous je viens d'acheter un G2 au VP Cabesto Aubagne  et peine à le comprendre et le gérer, aucune aide du VP ni de scubapro peut être pourrez vous m'aider car la notice d'utilisation est vraiment pas top  - donc 8 mélanges possibles mais il faut les programmer dans la plongée que l'on va faire car sinon impossible de les activer sous l'eau  premier problème s'ils sont activés l'ordi en tiens compte pour les paliers à venir donc si pour une raison ou une autre on ne les p
      • 38
        Bonjour.   Pour info ... Comme vous le savez :  - Lorsqu'on gonfle à bloc de 6.8L (qui est prévu pour) à 300b, il n'y a pas réellement 6.8x300 litres dedans mais environs 6.8x270 litres (alors que le manomètre affichera 300b) : nous devons ça aux lois de compressibilité des gaz, les "lois de Van der Waals". - Certains ordinateur ont des sondes de pression électronique. D'après le support technique de Shearwater, la sonde électronique de ce fabricant encaisse cette pressi
      • 3
        Bonjour ‌J'ai acheté un ordinateur Mares Quad air.   J'ai enfin pu plonger avec pour la première fois aujourd'hui. Mais dans l'eau, il ne s'est jamais allumé et m'a affiché un message d'erreur (voir pièce jointe) en appuyant sur un bouton pour l'allumer. Impossible de le débloquer depuis.   Pourtant, avant de plonger, j'ai bien lu la notice, testé et paramétré l'ordinateur qui affichait un écran normal et qui fonctionnait. J'utilisais avant un Mares NemoWide 2 donc je su
      • 8
        Bonjour J aimerais connaitre les differents modeles d ordi avec sondes qui peuvent afficher deux pressions simultanement sur l ecran de l ordi. Si vous en avez un et les avis sur cette configuration ? Le but etant l elimination des manos.
    ×
    ×
    • Create New...

    Bonjour,

     

    logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

     

    L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

    Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.