Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Encore une question de para!


Nocnoc

Recommended Posts

Salut,

 

J'ai crevé mon vieux para que j'avais depuis x années.

Du coup j'en ai racheté un neuf. Comme je suis blindé, j'en ai pris un avec une buse de  gonflage, comme ça, pour la rigolade.

 

J'ai vu qu'il y a plein de fils sur les avantages/inconvéniants des différents modes de gonflage mais là n'est pas la question.

 

J'ai déballé mon jouet et j'ai vite soufflé dans la buse pour le gonfler.

Et ça là que je m'interroge: j'ai du souffler vraiment très fort pour ouvrir la soupape de la buse.

 

Ma question est la suivante: est-il normal que l'effort soit si important?

Je me suis dit qu'en immersion, c'est peut être mois dur mais j'ai un doute.

Si le ressort de la buse est taré à x newton, je me dis que à 1bar ou 3bar, x newton restent x newton.

En même temps, je me dis qu'il faut plutôt voir le % de x newtons par rapport à la force hydrostatique.

 

Bref, mes cours de physiques sont loooooooooooooin...

 

Une petite expérimentation répondrait vite à la question mais la mer est aussi loin que mes cours de physique.

 

Qu'en dites vous? Merci d'avance.

Note: je ne compte pas spécialement utiliser le gonflage oral. C'est juste pour comprendre.

 

 

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Salut,

 

J"ai un parachute avec soupape mais aucune difficulté pour le gonfler.

Il faut repousser  la soupape en même temps que tu souffles.

Il me semble que cela ne devrait pas poser de difficulté

 

 

il y a 1 minute, rbt83 a dit :

Ca se gonfle avec un tuyau de direct system, pas à la bouche 😉

 

Tu peux le faire comme tu le sens !

Mais cela dépend aussi des modèles, sur le mien par exemple, pas possible d'utiliser le DS car l'embout ne rentre pas dedans ! Donc impossible de déclencher le gonflage.

Edited by El_TiTeP
Link to comment
Share on other sites

Il faudrait voir l'embout de son parachute. Certains ne sont vraiment pas faits pour être utilisés à la bouche. D'autres au contraire ont des embouts type gilet de sauvetage qui se gonflent à la bouche. 

Mais sur le fait que ce soit dur à la bouche (si c'est le modèle auquel je pense), rien d'étonnant : il faut de la pression pour repousser un clapet si la surface est petite F = P x S)

Link to comment
Share on other sites

il y a 49 minutes, christian110667 a dit :

Gonfler un parachute à la bouche en fin de plongée ??? Pas super déçu. 

Et oui dans l'univers non FFESSM cela existe et même répendu :

 Deux exemples

https://www.youtube.com/watch?v=8AhFS9fE4ts

https://www.youtube.com/watch?v=XNWLEqVkIgQ

Edited by El_TiTeP
ajout liens vidéos
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, christian110667 a dit :

Gonfler un parachute à la bouche en fin de plongée ??? Pas super déçu. 

 

L'idée est de le gonfler quand tu pars du fond (ou éventuellement en tout début de remontée), pas une fois que tu es à 3 m et que tu constates que tu n'as décidément pas retrouvé le mouillage.

Link to comment
Share on other sites

Bon ce n'est pas fait pour gonfler à la bouche en cours de plongée. Tu peux le faire à la bouche pour le faire sécher après rinçage mais gonfler à la bouche en cours de plongée veut dire créer une surpression thoracique, si tu as un foramen caché, tu pourras peut-être le dépister via cette méthode.....🙄

Plus sérieusement c'est fait pour être utilisé avec un flexible type DS, la buse n'ayant pas de point d'accroche, tu pousses ton flexible dans la buse, le fait d'être en butée va permettre l'arrivée d'air et tu le retires comme tu le souhaites sans avoir à déclipser. En pratique de circuit ouvert le mieux est d'avoir un parachute à soupape et la buse est un +. Exemple, gonflage en surface pour l'utiliser comme une "frite de piscine", ça te fait un appui supplémentaire en surface accessoirement. Bref pratique mais évite le bouche à buse...

Link to comment
Share on other sites

Merci pour ces réponses.

Voici le modèle en question:

https://www.innodive.com/store/bouees-et-parachutes-95/parachute-de-palier-pro-1422.html

 

@El_TiTeP: il n'y a pas de bague sur cet embout.

 

Ceci dit je n'ai pas la réponse à ma question! 😉

Mon but n'était pas de relancer pour la 10000 fois ce débat.

 

Ma question était de savoir si la pression ambiante a de l'influence sur l'effort à fournir pour ouvrir la soupape de la buse.

Link to comment
Share on other sites

il y a 40 minutes, Nocnoc a dit :

Ma question était de savoir si la pression ambiante a de l'influence sur l'effort à fournir pour ouvrir la soupape de la buse.

La pression ambiante dans tes poumons est la même que dans le millieu ou tu te trouves.

 

Je pense que tu as du forcer parce que tu n'as pas poussé sur la partie mobile de la petite tige de gonflage.... 

 

 

 

mais pour moi le top du top du top reste 

 

Parachute de palier avec bouteille (innodive.com)

 

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 59 minutes, Nocnoc a dit :

Ma question était de savoir si la pression ambiante a de l'influence sur l'effort à fournir pour ouvrir la soupape de la buse.

Donc, non. Effort seulement lié à la force du clapet qu'il faut repousser. Cf. aussi réponse de @caolila.

Petite surface d'appui => forte pression à appliquer. Logiquement dur à la bouche.

Link to comment
Share on other sites

https://www.palanquee.com/parachute-de-palier-tout-en-un-mares

J'ai remplacé le spool par un autre de contenance plus grande.

Pas de problème pour gonfler à la bouche, essai d'abord au sec,  ne perd pas d'air, peu de résistance avec ce modèle , d'autant qu'il y a très peu d'air à mettre sur un gonflage profond, la variation de pression faite le reste; évidemment je ne gonfle pas à la bouche si gonflage en petite profondeur.

Pour gonfler (à la bouche ou avec le détendeur), il faut pousser la tige pour ouvrir la valve et gonfler.

 

https://www.planet-plongee.fr/parachute-de-palier/4153-parachute-de-palier-aqualung-en-nylon-3664372114924.html

Deuxième parachute suite remplacement car pas satisfait; pour le test gonflage au sec il y a quand même un effort à fournir donc le gonflage à la bouche c'est à éviter, le premier perdait de l'air rapidement (parachute au 3/4 dégonflé au bout de 2h30), remplacement et même problème sur le deuxième (se dégonfle mais beaucoup moins rapidement); test dans l'eau, des bulles s'échappent par le tuyau de gonflage; pas de tige pour ouvrir la valve et gonfler

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Nocnoc a dit :

Voici le modèle en question:

https://www.innodive.com/store/bouees-et-parachutes-95/parachute-de-palier-pro-1422.html

 

@El_TiTeP: il n'y a pas de bague sur cet embout.

 

 

comme c'est indiqué dans la documentation de cette article, ça se gonfle avec le direct-system.
et pas à la bouche.
il n'y a donc pas de question.

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 26 minutes, rbt83 a dit :

Donc, non. Effort seulement lié à la force du clapet qu'il faut repousser. Cf. aussi réponse de @caolila.

Petite surface d'appui => forte pression à appliquer. Logiquement dur à la bouche.

Il faut appuyer/tirer avec les doigts et là c'est un simple tube donc pas de pression pour gonfler.....  

 

Si tu gonfles profond d'abord un peu et une seconde fois encore un peu plus ton parachute en arrivant en surface aura 3 fois le volume du fond si tu le gonfles a -20 m.

 

Je l'ai fait une fois pour tester... mais je préfère de très loin la bouteille intégrée...   

 

Le DS je l'utilise en surface pour regonfler un petit coup si jamais je n'avais pas de place dans la valise pour le para a bouteille :(

 

il y a 17 minutes, DuboisP a dit :

comme c'est indiqué dans la documentation de cette article, ça se gonfle avec le direct-system.
et pas à la bouche.
il n'y a donc pas de question.

 

ah oui effectivement  il n'y a pas de piece mobile a repousser sur ce modèle

 

image.png.e78907f1e3d4a82e5deb27eae4430f3d.png

 

Edited by caolila
Link to comment
Share on other sites

Pas d'effort de gonflage à la remontée  après une plongée risque ADD . Il est donc fortement déconseillé de gonfler à la bouche , risque d'ouverture du FOP sur un effort expiratoire à la remontée, plus les bulles circulantes qui ne sont pas évacuées par le filtre pulmonaire .

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Dernières Discussions

  • Similar Topics

    • 12
      ça faisait longtemps ! Suite à de nombreuses demandes par messages ou par mail, j'ai complété (et corrigé) le document de planification rédigé en 2016. Et rédigé surtout un document apportant les preuves mathématiques de la valeur du coefficient β (3 bar par minute par exemple) à appliquer à la DTR (durée totale de remontée) pour calculer la pression de décollage. Vous trouverez donc maintenant 3 documents : la méthode de planification complétée https://drive.google.com/fi
    • 19
      Bonjour.  Je suis passionné par la plongée, les océan, la navigation, et la biologie marine. Je suis actuellement en première et cherche une école pour faire des étude supérieures.    Est-ce que quelqu'un connait des école dans lesquelle on fait de la navigation à voile, de la plongée,et de la biologie? Si oui ça m'intéresse vraiment et m'aiderait à avancer dans mon choix d'orientation.    L'idéal serais un "bateaux école" on l'on passerais une partie de l'année à vivre
    • 6
      Bonjour,   Je vous soumets mon souci (petit mais un peu chiant à la longue et pis le sel me donne soif et ma facture de bieres post plongée est en augmentation...   Lors de l'ouverture d'un bloc j'ai entendu un leger claquement sans savoir si c'etait le 1ier ou le 2ieme etage, pas de fuite donc je plonge et là le detendeur me delivrait de l'air et de l'eau  dont la quantité baissait avec la pression du bloc . J'ai plongé 15 jours sans modification de la situation  
    • 29
      Bonjour à toutes et à tous.    Petit curieux que je suis, j'ai une question à vous poser sur les conditions de plongée les plus "extrêmes" que vous avez rencontré en terme de froid.     Quelle est la température de l'eau la plus froide dans laquelle vous avez plongé avec vos détendeurs, en mentionnant la(les) marque(s) et modèle(s) du(des) détendeur(s)    --- En ce qui me concerne, j'ai fais plusieurs plongées entre 7 et 9°C (et même 6°C indiqué sur le G2 du co
    • 1
      Bonsoir, je recherche des informations et des conseils relativement au rempacement de la fermeture  (à faire soi même) d'une combinaison en néoprène compressé  j'ai visualisé des videos youtube relatives à l'opération mais réalisées sur des combis en trilaminé mais rien sur des néoprène compréssé (j'ai peur que la même méthode appliquée au néoprêne ne soit dangereuse pour le tissus notamment lorsqu'il s'agit de chauffer le zip au décapeur thermique) merci d'avance  G
×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.