Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Hans Hass : l'aventure est au fond de la mer


    Recommended Posts

    Tourné en 1953 et 1954 lis-je, donc à peu près au même moment (et même un peu avant) que le Monde su Silence. Il semble d'ailleurs que Hans Hass ait largement précédé Taillez et Cousteau dans le tournage de films sous marins...

     

    Dès que j'ai 1h30 devant moi je vais regarder ça tien !

    • Merci 1
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 21 minutes, autrichon gris a dit :

    Tourné en 1953 et 1954 lis-je, donc à peu près au même moment (et même un peu avant) que le Monde su Silence. Il semble d'ailleurs que Hans Hass ait largement précédé Taillez et Cousteau dans le tournage de films sous marins...

     

    Dès que j'ai 1h30 devant moi je vais regarder ça tien !

     

    J'ai regardé un les 10 permières minutes...   sympa ... une autre époque... va falloir que je regarde la suite ce weekend

     

    • Merci 1
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a une heure, autrichon gris a dit :

    Tourné en 1953 et 1954 lis-je, donc à peu près au même moment (et même un peu avant) que le Monde su Silence. Il semble d'ailleurs que Hans Hass ait largement précédé Taillez et Cousteau dans le tournage de films sous marins...

     

    Dès que j'ai 1h30 devant moi je vais regarder ça tien !

     

    Oui Hans Hass a devancé les Mousquemers pour filmer sous la mer : en apnée, avec un caisson maison. À noter que par la suite, il mit au point et commercialisa le caisson Rolleimarin, pour chambre 3.5x6, qui est resté longtemps une référence (actuellement, ça vaut encore bien cher, à titre d'antiquité, d'ailleurs).

     

    Les premiers films de Hans Hass, datent d'avant la 2nde guerre mondiale. Son second film, à Bonaire et Curaçao, débute avant les hostilités, et le tournage se poursuit alors que Hass et ses copains (tous encore étudiants) se voient mis sous surveillance et suspectés d'espionnage. Le tournage terminé, ils furent autorisés à rentrer chez eux en Autriche : via le Japon et l'URSS ! Une fois de retour, Alfred von Wurzian mis ses compétences au service de l'état major et contribua à la création du corps des nageurs de combat.

     

    Malheureusement, le film en question, "Menschen unter Haien" (Des hommes parmi les requins) tourné pour partie en apnée d'ailleurs, n'est disponible qu'en allemand, en coffret de 4 films. À ma connaissance, il n'a jamais connu de version dans d'autres langues.

     

    Et comme les dizaines d'ouvrages publiés par Hans Hass, seul ceci ont été traduits en Français :

    • Mes chasses sous-marines, Payot, Paris, 1950. Titre original : Unter Korallen und Haien, 1941, Éditions "J'ai lu leur aventure" n°A5.
    • Trois chasseurs sous la mer, Arthaud, Paris, 1956. Titre original : Drei Jäger auf dem Meeresgrund, 1947.
    • Hommes et requins, Hachette, Paris, 1952. Titre original : Menschen und Haie, 1949.
    • Les démons des mers, Hachette, Paris, 1953. Titre original : Manta, Teufel im Roten Meer, 1952.
    • Profondeurs inviolées, Arthaud, Paris, 1973. Titre original : In unberuehrte Tiefen. Die Bezwingung der tropischen Meere, 1971.

    Je vous les recommandes, surtout le dernier, qui est un livre de souvenirs, dans lesquels ont retrouve de nombreux passages des ouvrages précédents. C'est en plus le plus simple et le moins cher à trouver sur la baie. Il en existe d'ailleurs une édition dans la même collection que les ouvrages de Cousteau : l'unité ça fait toujours plus élégant dans les rayonnages de la bibliothèque :D

     

    • J'aime 1
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 6 minutes, val74700 a dit :

    Petite remarque : Il utilise un recycleur Dräger 138, dont la MOD à l'époque était de .... 20 mètres !

    ppO2 de 3 bars, à comparer à nos 1.6-1.4 actuel :D.

     

    http://www.therebreathersite.nl/Zuurstofrebreathers/German/draeger_modell_138.htm

     

    :gagon:

     

    La race arienne était supérieur c'est bien connu :D

     

    :gagoff:

     

    C'est bien la preuve que nous avons une sacrés marge de manœuvre avec la 1.6   

     

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a une heure, JMBL a dit :

     

    Oui Hans Hass a devancé les Mousquemers pour filmer sous la mer : en apnée, avec un caisson maison. À noter que par la suite, il mit au point et commercialisa le caisson Rolleimarin, pour chambre 3.5x6, qui est resté longtemps une référence (actuellement, ça vaut encore bien cher, à titre d'antiquité, d'ailleurs).

     

    Les premiers films de Hans Hass, datent d'avant la 2nde guerre mondiale. Son second film, à Bonaire et Curaçao, débute avant les hostilités, et le tournage se poursuit alors que Hass et ses copains (tous encore étudiants) se voient mis sous surveillance et suspectés d'espionnage. Le tournage terminé, ils furent autorisés à rentrer chez eux en Autriche : via le Japon et l'URSS ! Une fois de retour, Alfred von Wurzian mis ses compétences au service de l'état major et contribua à la création du corps des nageurs de combat.

     

    Malheureusement, le film en question, "Menschen unter Haien" (Des hommes parmi les requins) tourné pour partie en apnée d'ailleurs, n'est disponible qu'en allemand, en coffret de 4 films. À ma connaissance, il n'a jamais connu de version dans d'autres langues.

     

    Et comme les dizaines d'ouvrages publiés par Hans Hass, seul ceci ont été traduits en Français :

    • Mes chasses sous-marines, Payot, Paris, 1950. Titre original : Unter Korallen und Haien, 1941, Éditions "J'ai lu leur aventure" n°A5.
    • Trois chasseurs sous la mer, Arthaud, Paris, 1956. Titre original : Drei Jäger auf dem Meeresgrund, 1947.
    • Hommes et requins, Hachette, Paris, 1952. Titre original : Menschen und Haie, 1949.
    • Les démons des mers, Hachette, Paris, 1953. Titre original : Manta, Teufel im Roten Meer, 1952.
    • Profondeurs inviolées, Arthaud, Paris, 1973. Titre original : In unberuehrte Tiefen. Die Bezwingung der tropischen Meere, 1971.

    Je vous les recommandes, surtout le dernier, qui est un livre de souvenirs, dans lesquels ont retrouve de nombreux passages des ouvrages précédents. C'est en plus le plus simple et le moins cher à trouver sur la baie. Il en existe d'ailleurs une édition dans la même collection que les ouvrages de Cousteau : l'unité ça fait toujours plus élégant dans les rayonnages de la bibliothèque :D

     

    sur le tube :

    mais, en germain

    • Merci 1
    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 2 heures, val74700 a dit :

    Petite remarque : Il utilise un recycleur Dräger 138, dont la MOD à l'époque était de .... 20 mètres !

    ppO2 de 3 bars, à comparer à nos 1.6-1.4 actuel :D.

     

    http://www.therebreathersite.nl/Zuurstofrebreathers/German/draeger_modell_138.htm

     

    Oui mais bon... Dans le film "Menschen unter Haien", on voit justement Hass manquer de se noyer, durant une crise hyperoxique (naturellement, c'est mis en scène et pas filmé en direct).

     

    Et si on se réfère aux souvenirs de Cousteau (de mémoire dans "Cousteau dans l'océan de la vie" de Paccalet), c'est à cause des risques d'hyperoxie qu'il s'est détourné des recycleurs à l'O2 pur, après 3 épisodes de convulsion sous l'eau. Et quand il a rencontré Sir Robert Davis (inventeur du recycleur du même nom et élève de Haldane) afin de se documenter pour mettre en place des protocoles de déco au GERS (ou GRS ? C'est le même, même avec un acronyme différent et je n'ai plus la date en tête), il a été accueilli ainsi : Sir Robert David, X convulsions à l'oxygène ! Et vous Cousteau, combien ?

     

    Bref, ça m'incite à y aller molo...

     

    Et pour mémoire, les NC russes (période soviétique et actuelle) sont testés à 3b de PpO2 en caisson. Très peu pour moi.

    Link to comment
    Share on other sites

    Merci pour ces précisions intéressantes @JMBL.

    Après, ma remarque n'était pas faite pour dire "allons-y gaiement". J'ai vu aussi le film où il convulse.

    Simplement, quand on voit le "pignolage" et les débats ardent entre les plongeurs à l'air à 1.6 bars (à 60 mètres) et les "américains" qui se limitent à 1.4, soit à peine 0.2 bars de différence....alors qu'eux plongeaient au double...ça fait quand même un peu sourire, non ? 😉

     

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 7 minutes, val74700 a dit :

    Merci pour ces précisions intéressantes @JMBL.

    Après, ma remarque n'était pas faite pour dire "allons-y gaiement". J'ai vu aussi le film où il convulse.

    Simplement, quand on voit le "pignolage" et les débats ardent entre les plongeurs à l'air à 1.6 bars (à 60 mètres) et les "américains" qui se limitent à 1.4, soit à peine 0.2 bars de différence....alors qu'eux plongeaient au double...ça fait quand même un peu sourire, non ? 😉

     

    c'est de l'histoire ancienne, entre 1970 et 1980.

    Les Americains ont "voulu" fixer une limite à la pp02...

    parce qu'on pense ce que l'on veut de la narcose, mais, elle prévient et on peut s'accoutumer.

    Par contre, la crise d'hyperoxie ne prévient pas.

     

    et les Americains ont fait des tests ... et chez eux, ça convulsait à 1.6, à 1.5, et meme à 1.4.

    Ils ont trouvé que placer la limite à 1.3, ça faisait short et ont laissé à 1.4.

     

    Avant les années 90, nous utilisions les GERS qui proposaient des solutions déco pour des plongées à l'air jusqu'à 80.

    Les Americains proposaient, eux, leurs tables US NAVY avec des solutions, à l'air, jusqu'à 91 m

    image.thumb.png.a7f5b862498933caca8d24441c3f65f5.png

     

    les spéléos, aussi, poussaient sur les pp02...

     

    • J'aime 1
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a une heure, christophe 38 a dit :

    Les Americains proposaient, eux, leurs tables US NAVY avec des solutions, à l'air, jusqu'à 91 m

    image.thumb.png.a7f5b862498933caca8d24441c3f65f5.png

     

    les spéléos, aussi, poussaient sur les pp02...

     

    Christophe va falloir que tu apprennes a faire des "impressions écran"  dans ce genre 

     

    image.png.f90a5040f59ab9e70f35c23dbd621c5b.png

    :D

     

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 35 minutes, pparis a dit :

    A noter que Lotte Haas n'était pas mal non plus ! 😜

     

     

    9097045ee1ffcb07c13265d2626cadac--ha-ha-dress-code.jpeg

     

    Oui pas mal du tout... Pour la petite histoire, Lotte Baierl a d'abord été engagée comme secrétaire, puis le producteur a convaincu Hass qu'il fallait une femme sur l'affiche de "Abenteuer in Roten Meer" en 1951 (ou Diving in the Red Sea, jamais eu de VF à ma connaissance) et que Lotte avait toutes les qualités pour ce rôle de starlette.

     

    Hass n'était pas chaud, question de responsabilité (l'Egypte et le Soudan de l'époque ce n'était pas le grand calme) et il y avait aussi une grande question de machisme, semble-t-il. Pour être sûre d'être emmenée en expédition, Lotte lui a piqué un appareil photo et un caisson, et s'est entraînée à la  photo subaquatique dans un lac près de Vienne. Le résultat a convaincu Hans, mais il a décrété que durant le voyage, elle serait traitée comme un homme.

     

    Mais il a bien dû changer d'avis, vu que de retour en Autriche, il a mis fin à son précédent mariage et il a épousé Lotte. Ils sont restés mariés jusqu'au décès de Hans Hass en 2013.

     

    Lotte a fait souvent la couverture des magazine : Match, Vogue, etc... Une femme plongeuse, c'était extrêmement rare à l'époque. Elle a d'ailleurs écrit un bouquin de souvenir sur le sujet : "Ein Mädchen auf dem Meeresgrund" (grossièrement  "Une fille au fond de l'océan"), jamais traduit en Français hélas, alors qu'il est vraiment très intéressant, et donne un éclairage sur les coulisses des expéditions, et montre bien qu'elle était bien plus qu'un joli minois à l'écran. Il existe une version en Anglais : "A girl on the ocean floor", mais le prix est carrément débile quand on en trouve un exemplaire. Par contre, si vous lisez l'Allemand, une copie en VO ne vous ruinera pas sur la baie. Et pour ceux qui pratiquent la langue de Dante, il existe une réédition récente en italien : "Una Ragazza Sul Fondo Del Mare"

    • J'aime 1
    • Merci 2
    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 8 heures, caolila a dit :

     

    Christophe va falloir que tu apprennes a faire des "impressions écran"  dans ce genre 

     

    image.png.f90a5040f59ab9e70f35c23dbd621c5b.png

    :D

     

    c'est bien ce que j'ai fait, une impression d'écran (ossi)...

    pas aussi belle que la tienne, mais, c'est un début

    • Haha 1
    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share

    ×
    ×
    • Create New...

    Bonjour,

     

    logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

     

    L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

    Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.