Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Plongée consécutive //tables MN90


    Recommended Posts

    A la demande générale d'une personne :D

    Screenshot_20220323-151338_Subsurface-mobile.jpg

    Après, cumulé séance d'apnée et de plongée dans la même journée, je ne le fais pas tous les jours non plus hein, on va pas s'mentir.

    Je crois que j'ai du faire ça deux ou trois fois en tout.

    Et sur la plongée, c'était systématiquement déco' à l'oxy' pur, avec des GF80/80, pour des plongées entre 30 et 40 mètres.

     

    Mais je trouvais le problème intéressant...et au moins celui-là, il n'est pas irréaliste :petard:

     

     

    Je rajoute : sur une séance comme ça, j'ai des temps d'apnée entre 1'30 et 2'30, pour des intervalles entre apnées de 6-7 minutes...qui constituent en soit un moment de désaturation, non ?

    Link to comment
    Share on other sites

    Je connais 'Tof' 😉.

    Sur des séances à 30 mètres, je prends 6-7 minutes d'intervalle de surface entre chaque apnée, et je n'en fais pas 50.

    Sur le subsurface au-dessus, j'ai 4 apnées à 30 mètres et 4 à 27. La séance totale était de 2h00 de mémoire. Je suis largement "dans les clous" par rapport au tableau du Dr Heran.

    • J'aime 1
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a une heure, val74700 a dit :

    Et sur la plongée, c'était systématiquement déco' à l'oxy' pur, avec des GF80/80, pour des plongées entre 30 et 40 mètres.

     

    oui, mais déco oxy, donc les données du problème sont différentes 🙂

    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 6 heures, nics a dit :

    C'est une remontée rapide...

    Avec des paliers qui ont été violemment shootés.

     

    Donc comme de toute façon on ne fait JAMAIS de recompression humide, c'est directement sous O2 et évacuation vers un caisson !

     

    Fin de la leçon de théorie...

    cela ne m'ai jamais arrivé mais dans ce cas je me re immerge.

    chacun ses choix..

    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 8 heures, val74700 a dit :

    A quoi ça sert d'apprendre des trucs irréalistes ?

     

    Ce n'est pas forcement tellement grave d'enseigner des choses sans application réelle.

     

    Ce qui pourrait être grave serait de ne pas enseigner qu'elles sont au mieux sans applications et au pire dangereuses.

    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 2 heures, whodive a dit :

    cela ne m'ai jamais arrivé mais dans ce cas je me re immerge.

    chacun ses choix..

     

    cela dépend surtout des causes à l'origine de la remontée rapide.

    si elles sont environnementales ou humaines, je doute que tu sois en capacité ou aies l'envie de te réimmerger.
    Si elles sont uniquement matérielles, tu as à peine 3 minutes pour réparer ou échanger ton matériel par un autre en bon état permettant d'assurer toute la procédure de réimmersion. Et pour trouver un équipier en capacité lui aussi de se réimmerger pour te surveiller.

    D'un autre côté, se mettre sous oxy nécessite une quantité de matériel adapté au contexte dans le cas d'une palanquée de deux plongeurs (ou plus) qui vient de faire une remontée rapide, on met qui sous oxy quand il n'y a qu'un seul kit oxy sur le bateau ? Est-il possible de faire appel à d'autres bateaux proches ? ...

    je me méfie toujours des procédures établies quand elles ne sont pas contextualisées, comme on peut les lire sur des tables comme les MN90 (ou autres).

      

    • J'aime 1
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 15 minutes, bardass a dit :

     

    cela dépend surtout des causes à l'origine de la remontée rapide.

    si elles sont environnementales ou humaines, je doute que tu sois en capacité ou aies l'envie de te réimmerger.
    Si elles sont uniquement matérielles, tu as à peine 3 minutes pour réparer ou échanger ton matériel par un autre en bon état permettant d'assurer toute la procédure de réimmersion. Et pour trouver un équipier en capacité lui aussi de se réimmerger pour te surveiller.

    D'un autre côté, se mettre sous oxy nécessite une quantité de matériel adapté au contexte dans le cas d'une palanquée de deux plongeurs (ou plus) qui vient de faire une remontée rapide, on met qui sous oxy quand il n'y a qu'un seul kit oxy sur le bateau ? Est-il possible de faire appel à d'autres bateaux proches ? ...

    je me méfie toujours des procédures établies quand elles ne sont pas contextualisées, comme on peut les lire sur des tables comme les MN90 (ou autres).

      

     

    je suis d'accord.

    il y a aussi le cas de figure mauvaise manip comme celui du sujet de l'exercice.

    si t'es en état et le matos aussi, je ne vois pas où est le problème.

     

    • Merci 1
    Link to comment
    Share on other sites

    La procédure qui consiste à faire surface et à se ré immerger en moins de 3 minutes, pour moi et une procédures d'un autres temps, celui ou on plongeait avec des réserves, le plus souvent sans octopus, (le passage d'embout avec un mistral est un exercice "intéressant") donc avec une gestion de la consommation approximative. Qui plus est les tables utilisés à l'époque étaient beaucoup plus light , pour mémoire, le fameux 30 mètres /30 minutes no deco , j'en ai fait plein, ca marche ! Je pense que dans la plongée moderne, sportive , cette procédure n'a plus sa place. Le plongeur est sur le bateau, il ne présente aucun signe retour au port sous surveillance et dans le cas contraire, oxy et déclenchement d'un secours.

    Cette procédure est utilisé par les pro (corailleurs : certaines marines etc ...) mais c'est une recompression au sec, à l'oxy pur , en caisson. Et je me rappelle la réflexion d'un médecin hyperbare à ce sujet : ça revient à traiter un accident de déco !

    Pour finir, le seul cas que je connaisse de recompression thérapeutique, c'est mal fini, pour des raisons qui ne sont pas du à la décompression elle mêmes, mais ça influence certainement mon jugement.

    • J'aime 1
    • Merci 1
    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a confusion entre une procédure d'urgence en cas de remontée rapide, et la procédure déclenchée en cas de suspicion d'ADD; C'est confondre la procédure de réimmersion thérapeutique qui figurait dans les anciennes tables LIFRAS, et la procédure de retour à 1/2 Pression (Et non 1/2 profondeur, comme certains l'ont écrit ici) dans les 3 minutes. Il y a là un véritable défaut de culture plongistique.

    Je rejoins whodive de ce point de vue;

    Par ailleurs, comment comparer le profil de plongée d'un corailleur, d'un plongeur industriel avec celui du plongeur loisir, fût-il moniteur professionnel?

    La procédure citée fonctionne, je l'ai appliquée plusieurs fois déja, et je serai certainement amené à l'appliquer de nouveau dans les années à venir.

     

    • J'aime 1
    Link to comment
    Share on other sites

    Stress sur givrage à 50/40 m, bloquage DS élève sur assistance 30 m, panique N3 dans la salle du France lac d'Annecy..........il y en a forcément sur une trentaine d'année d'enseignement.

    • Merci 1
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a une heure, berny a dit :

     la procédure de retour à 1/2 Pression (Et non 1/2 profondeur, comme certains l'ont écrit ici) dans les 3 minutes.

     

    bien que je sois d'accord avec cette demi-pression (et non demi-profondeur) on réitère qu'on est ici dans une opération d'apprentissage des mécanismes de désaturation, qu'on doit ensuite dériver à la vie réelle.
    néanmoins, les tables MN90 parlent bien de demi-profondeur, ce qui est une façon de simplifier le calcul et d'augmenter la sécurité, puisqu'on va augmenter fictivement la saturation, et donc augmenter les temps de désaturation
    replonger à la demi-profondeur (moitié de la profondeur prise en compte pour rentrer dans la table)


     

    Link to comment
    Share on other sites

    je vais citer deux cas où la procédure de réimmersion a marché pour l'un et pas marché pour l'autre

    1e cas :

    plongeur N4 + plongeur N2, dans la zone 30-40m. Le plongeur N2 fait une panique et remonte comme une balle, ralentie comme il le peut par N4. Les deux font surface proches du support sans avoir réalisé les paliers obligatoires. Le plongeur N2 est paniqué et incapable de redescendre, il est mis sous oxy. Le plongeur N4 se réimmerge le plus rapidement possible avec un plongeur N3 pour l'accompagner pour la suite de la procédure. Les secours sont appelés, le plongeur N2 est pris en charge au port une fois toutes les palanquées remontées (dont celle du N4).
    Plongeur N2 est envoyé au caisson à Marseille, il sort le soir même.
    Le soir même justement, plongeur N4 s'écroule la tête dans son assiette, syncope.
    il est évacué au caisson, ADD vestibulaire, il a mis plusieurs mois à s'en remettre.

    Le DP de la sortie me contacte et me demande ce que j'aurai fait. Je lui réponds (c'est facile à froid quand on connait déjà le résultat) que je les aurai gardé tous deux sur le bateau avec mise sous oxy via le seul kit et mise sous détendeur oxy avec le pony de 80% présent sur le bateau. Aurait-ce été mieux ? ...

     

    2e cas :

    15 jours plus tard, lac du Bourget, départ du bord, mon élève prépa N3 que je ne connais que depuis le matin (je donne un coup de main, on travaille l'orientation et la  planification) fait une panique à 35m à cause d'un supposé givrage, il part comme une balle vers la surface en  apnée. La procédure givrage lui a pourtant été présentée et simulée en surface. 
    J'ai à peine le temps de m'accrocher à ses palmes, le ralentir autant que je peux, je n'arrive même pas au niveau de sa tête que nous somme déjà à la surface. Remontée en 40 secondes, soit 52m/min. Arrivé en surface, je me focalise sur sa bouche, je le fais parler, je ne sais même pas s'il a pensé à expirer durant la remontée n'ayant atteint son visage qu'en fin de plongée.
    j'attends du spume rose qui ne vient pas. 
    Nous sommes à plus de 200m du bord, je ne me vois ni faire un capelé, ni le tracter en surface, au vu du profil réalisé. 
    Je lui propose de redescendre dans la zone des 10-15m sur mon secours pour faire nos 5 minutes puis remonter tranquillement avec un palier de sécu de 5 minutes minimum tout en palmant tranquillement en direction du bord. Objectif : ne pas trainer mais aussi nous recomprimer autant que faire se peut.

    une fois sortie, de l'eau, mise sous oxy pour lui, mise sous déco 80% pour moi. 
    Le DP une fois sorti de l'eau vient me voir. C'était le même que pour l'accident en mer.

    La pauvre, pas de bol ...
    Il souhaite appeler les secours, je n'y tiens pas plus que cela (je sais, c'est une connerie) et je propose d'appeler le caisson à Lyon que je connais bien.

    La réponse du caisson : pas besoin d'appeler les secours au vu du profil qui a précédé l'incident (plongée dans la courbe sans palier) mise sous oxy pendant 3 séries de 20 minutes avec 5 minutes à l'air entre, surveillance des plongeurs.
    Le plongeur va bien, moi aussi.

    tout cela pour dire que j'ai appliqué en lac une procédure que je n'aurai pas appliquée en mer.

    tout simplement parce que les conditions n'étaient pas les mêmes.
    Qui a raison ou tort ? je n'en sais rien.

    Ce que je sais en tout cas, c'est que dès lors que j'ai les moyens de le faire, je préfère garder sous contrôle visuel et en surface un plongeur plutôt que le réimmerger sous le contrôle d'un tiers à qui je délègue une responsabilité importante (imaginez que la situation empire une fois sous l'eau, une belle merde à gérer pour l'accompagnant ...)

    Edited by bardass
    • J'aime 1
    • Merci 4
    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share


    • Dernières Discussions

    • Similar Topics

      • 12
        Bonjour à tous,  J'aimerais faire un trip plongée avec mon binôme fin octobre.  Nous voudrions partir sur la côte espagnole côté Méditerranée.  L'idée est de faire des plongées du bord.  Nous connaissons bien la Costa Brava et aimerions descendre plus bas explorer la côte encore inconnue.  Est ce que quelqu'un connaît ce côté de l'Espagne et pourrait nous partager ses expériences.  J'aimerais aussi savoir si vous savez si il est possible de remplir des blocs françai
      • 6
        Bonjour,   Je pars plonger à Grande Canaries avec le club 7Mares à Las Palmas au nord de l'ile au mois d'aout et j'aurais voulu savoir si certains d'entre vous aviez plongé avec ce club? Est-ce qu'il faut ce méfier de certaines choses quand on est un petit touriste innocent? :D   Des spots à me conseillé si j'arrive à influencer le dp avec la force?   Merci :)
      • 32
        Bonjour à toutes et tous, J’envisage d’acquérir un G2 mais je m’interroge suite a ce thread un peu ancien certes, qui ne conclut pas vraiment… En gros il apparaît tres conservateur sur une seconde plongée, avec des écarts significatifs. Je cherche plutot la sécurité (prevois de plonger en L1 par défaut), mais je ne veux pas non plus etre deconnant par rapports aux autres… Est ce que les (heureux?) propriétaires confirment / infirment? Peut etre fixe dans les versions de firmware p
      • 7
        Bonjour,   Connaissez vous quelques plongées du bord a faire sur ténérife? J'ai vu que sur wanadive.net apparemment il y en a quelques unes. En avez vous déjà fait la bas? Et si oui quelles sites sont les mieux? Par la même occasion, avez vous déjà louer des blocs et des plombs sur place? Avez vous une adresse?   Je part quelques jours peut être au mois d'octobre.   Merci  
      • 10
        Bonjour,   Voici donc un petit retour sur une destination beaucoup moins documentée que d'autres  (canaries, maldives, etc...) Après avoir déjà visité une bonne parties des îles lors de précédents voyages (en non plongeurs), cap sur Santa-Maria : petite île (~ 15x9 km seulement) paisible située à l'extrême sud-est de l'archipel, et plutôt recommandée pour les plongées par rapport à ses voisines.   En effet, en plus de pas mal d'endroits à proximité immédiate des côtes (y
    ×
    ×
    • Create New...

    Bonjour,

     

    logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

     

    L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

    Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.