Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Plongeurs disparus en Malaisie, a priori, abandonnés par le capitaine du bateau...


    Recommended Posts

    Il y a 1 heure, CDMC a dit :

    Bon, je vous aurais, au moins, amené à vous questionner !

     

    Je ne vais pas refaire le sketch de JMB sur la chauve souris ....

     

    Mais bon, admettons !

     

    Nous sommes trois, en fin de plongée, le bloc quasiment vide, et nous remontons dans un petit jus de 4 Knts et nous sommes en aval du dernier bateau !

    Cela n'arrivera jamais car nous somme prévoyants .... Mais bon, admettons !

    Comme je suis un gars sérieux, disciple de mon bon 'Toff, toussa toussa, je décide de nous lier afin de ne pas nous séparer .....

    Cela n'arrivera jamais.... mais bon, admettons !  

    Vu la vitesse de la dérive, nous décidons de nous immerger , tous les trois, pour nous amarrer au fond ...

    Sacré bordel de convaincre tout le monde (d'autant que Simone n'a plus que 10 bars dans son bloc) ... Mais bon admettons !

    Je leur dit que j'ai un spool que même mon cher 'Toff n'a pas , un spool de la mort qui tue, un spécial en fil métallique qui, accroché au crochet maldivien, va pouvoir nous empêcher de dériver ....

     

    Le temps de convaincre mes copains il s'est passé un bon quart d'heure ! et il est probable que le fond est à ..... quelques dizaines de mètres (surtout si je suis par exemple du coté de Small Brothers...)

    Mais bon, admettons que le fond soit toujours à 10m !

    Nous plongeons tous les trois de concert (car j'ai filé mon octopus à Simone) et je réussis a m'accrocher au fond .

    Nous remontons joyeusement et attendons les secours .....

    Tout est bien qui finit bien , grâce au crochet maldivien et au spool en câble métallique de 2mm que je viens d'inventer .... et surtout grâce au sang-froid de Simone .... 

     

     

    Bon admettons !

     

    Maintenant je veux que vous m'appeliez Bruce (Willis) car j'ai sauvé, à nouveau, la planète

    juste un truc en passant, pour t'immerger pour accrocher le fil, pas besoin d'etre 3 ;

    un seul suffit, qui a les oreilles qui passent et qui a du gaz et qui sait faire...

    etre 3, ce n'est pas tripler les chances que tout se passe bien, mais plutot d'augmenter les risques que ça merde quelque part... (pour un fond à 10 m, on peut voir le copain sous l'eau))

    • J'aime 1
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a une heure, losbh a dit :

    ben... ç't'a dire qu'une fois n'est pas coutume sur le forum,
    voilà un échange pratique, concret, qui pourrait servir un jour ou l'autre...
    Lancé par Christophe.
    Ça change un peu des sujets au contenu de haut vol, basé sur les fines analyses d'experts sur la guerre en Ukraine, la crise sanitaire.

     

    Eh oui, enfin un sujet de plongée, c'est étonnant sur un forum de plongée !!😋

     

    A+

     

    🍻

    il y a 55 minutes, christophe 38 a dit :

    juste un truc en passant, pour t'immerger pour accrocher le fil, pas besoin d'etre 3 ;

    un seul suffit, qui a les oreilles qui passent et qui a du gaz et qui sait faire...

    etre 3, ce n'est pas tripler les chances que tout se passe bien, mais plutot d'augmenter les risques que ça merde quelque part... (pour un fond à 10 m, on peut voir le copain sous l'eau))

    Oui,, mais attention, c'est là que tu risque également d'être séparé.

     

    A+

     

    🍻

    • Merci 2
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a une heure, christophe 38 a dit :

     

    plongeur-a-la-derive-en-mer-tente-d-obte

    qui pense, dans ces conditions, être visible du bateau le plus proche ??

     

     

    s'il prend son tuba au bout du bras, il gagne 30 cm de visibilité.
    d'où l'importance d'en avoir un.
     

    • J'aime 1
    • Haha 1
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 46 minutes, Jeff__06 a dit :

     

    🍻

    Oui,, mais attention, c'est là que tu risque également d'être séparé.

     

    A+

     

    🍻

    Darwin at work...

     

    il y a 13 minutes, DuboisP a dit :

     

    s'il prend son tuba au bout du bras, il gagne 30 cm de visibilité.
    d'où l'importance d'en avoir un.
     

    scuzez moi d'avoir tenté d'apporter quelques idées....

     

    vous n'etes pas pret de m'y reprendre.

     

     

    @ plus

    Edited by christophe 38
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 47 minutes, Jeff__06 a dit :

    Oui,, mais attention, c'est là que tu risque également d'être séparé.

     

    A+

    Tu déroules le spool en descendant... les 2 autres restent accroché au para....         comment c'est possible de d'etre séparé ?

     

     

    • J'aime 1
    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 1 heure, christophe 38 a dit :

    [..]

     

    [...]

    T'aurais dû lire les lien que tu as partagé. C'est pas parce qu'il y a "dérive" dans le titre qu'il s'agit de plongeurs en perdition 😉

     

    Sinon, par ici, une fois l'étale finie, on voyage. Lors d'une plongée sur le Prométhée à 75m, nous avons fait 5 miles de dérive pendant les paliers. Vaut mieux que le pilote ait l'oeil...

     

    Et sur la photo ci-dessous, les droites orientées vers l'ouest correspondent à la trace du bateau qui suit les parachutes lors des paliers.

    FB_IMG_1649958319419.thumb.jpg.a0e943f2d5cf059fffaf78d717a7132c.jpg

    • J'aime 1
    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 5 heures, christophe 38 a dit :

    juste un truc en passant, pour t'immerger pour accrocher le fil, pas besoin d'etre 3 ;

    un seul suffit, qui a les oreilles qui passent et qui a du gaz et qui sait faire...

    etre 3, ce n'est pas tripler les chances que tout se passe bien, mais plutot d'augmenter les risques que ça merde quelque part... (pour un fond à 10 m, on peut voir le copain sous l'eau))

    Juste un truc en passant :

    Un qui plonge, qui cherche (peut-être ?),  qui merde (peut-être ?) et qui, enfin arrive (peut-être ?) à s'accrocher au bout de x minutes , pendant que ses deux copains dérivent  ... dérivent .... avec un courant non nul .... 

    Bon admettons !

    Tu crois que les deux couillons laissés en surface continuent a voir leur héroïque copain quand ce dernier refait surface ?

    Bon admettons ! Ils le voient ....

    Tu crois qu'il vont faire l'effort de nager pour rejoindre leur copain qui est seul, immobile, mais solidement arrimé au fond ?

     

    Bon admettons !

    Au fait ne serait-ce pas ce qu'a fait la monitrice d'ailleurs ?

     

    Pour finir, mon cher 'Toff je ne suis pas du genre à polémiquer mais comme le dit , si justement @losbh, il y a un million de chances que ça merde .... 

     

    Bon admettons !

     

    Mais il y aura, au moins (peut-être?) un survivant !

     

    et, donc je vais finir de martyriser, des insectes qui ne m'ont rien fait de mal ! :jesors:

    Il y a 3 heures, christophe 38 a dit :

    scuzez moi d'avoir tenté d'apporter quelques idées....

    Tu me connais mon 'Toff, des idées, souvent mauvaises, j'en ai au moins dix par jour.

     

    Je ne dis pas que ton idée est mauvaise, loin de là, mais, et nous allons nous rejoindre, nous allons tout faire pour que ce scénario catastrophe ne puisse pas arriver !

     

    Bisous ? 😘

    Link to comment
    Share on other sites

    je lis le fil avec intérêt depuis le début mais n'avait pas trop eu le temps de répondre jusqu'ici.

     

    Pour relater un incident qui aurait pu se terminer en accident et qui est en rapport avec une dérive :

    (je suis un très proche des deux plongeurs, mais je n'ai peut-être plus tous les détails, l'incident ayant eu lieu il y a déjà quelques années)

     

    Plongée l'après-midi au large de la Pointe au Sel à La Réunion avec un club commercial. Site avec une grande arche sur 40m de fond (l'Arche de Noël). une palanquée de 2 plongeurs photographes largués sur l'arche. La plongée se déroule sans problème. remontée avec une DTR de 15min assez classique. Parachute à 6m et paliers en se laissant dériver par le courant.

    A la sortie de l'eau le bateau est à 100m des plongeurs qui sont portés par un courant modéré en direction du Nord-Ouest, en plein dans le soleil déclinant par rapport au bateau. Attente de 5-10min en surface en se disant que le bateau qui n'a qu'une palanquée à surveiller va venir. Après 5-10min le bateau est à 200m et ne semble pas avoir vu les plongeurs. L'écart se creuse et le bateau ne semble pas chercher dans la bonne direction. Les plongeurs sont dans l'axe bateau-soleil et ne sont pas visibles depuis la surface.

    Il est environ 15h30, le soleil tombe vite en cette saison et la côte ne se rapprochant pas, les deux plongeurs décident de palmer en direction du bord sans trop lutter contre le courant qui les porte. Stab gonflée et bloc conservé au cas où il serait nécessaire de passer la barrière de corail pour rejoindre la plage. Le matériel photo est également conservé pour le moment.

    Heureusement, le courant les porte au Nord en direction de St Leu. Après plusieurs heures de nage (et de bonnes ampoules) les deux plongeurs réussissent à atteindre la barrière et la lagon au niveau du cimetière de St Leu, alors qu'un hélicoptère de la gendarmerie les survole. Il est alors 17h30 passées et le soleil est sur point de se coucher.

    L'aventure se termine heureusement bien pour les deux plongeurs qui souffrent de déshydratation légère, de crampes et d'ampoules...

     

    Debriefing fait avec le club, la gendarmerie et les plongeurs, plusieurs incohérences ont été mises en évidence, dont le délai de plus de 45min entre l'heure théorique de sortie des plongeurs et l'alerte du CROSS. Lorsque l'hélicoptère a décollé, les gendarmes étaient assez pessimistes, vu l'heure tardive et le contexte requin, et s'attendaient à rechercher deux corps...

    La gestion de la recherche par le club avant l'alerte a également été pas mal remise en cause dans l'enquête officielle qui a suivi.

     

    De ce qui a également été discuté à la suite de cet incident délai d'appel au CROSS beaucoup trop long ! mauvaise surveillance de la palanquée (parachute au début des paliers, dérive initiale modérée), intérêt de l'utilisation d'un spool avec parachute fermé pour se signaliser dès le début de la remontée, mauvaise lecture du courant, manœuvres de recherche qui auraient du prendre en compte le soleil couchant et la zone non observable

     

    L'histoire se termine bien, la dérive a été courte et la résolution assez simple au final, mais l'histoire aurait pu très bien terminer tout autrement !

     

    Les points qui ont également aidé à tenir : rester proches, se soutenir en discutant et en restant positifs, ne pas penser au fond et aux requins (entre autres), avoir la côte en vue, être relativement sportifs et avoir pu nager pendant 2-3h.

     

     

    Je ne pense pas avoir oublié trop d'éléments, ni déformé trop les circonstances.

    Pas la peine de demander de noms de club / moniteur : les personnes impliquées ne sont plus présentes.

    • Merci 3
    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 2 heures, DocTroll a dit :

    Pour relater un incident qui aurait pu se terminer en accident et qui est en rapport avec une dérive :

    (je suis un très proche des deux plongeurs, mais je n'ai peut-être plus tous les détails, l'incident ayant eu lieu il y a déjà quelques années)

    Le bateau était il arrimé à une bouée ou bien était Il simplement mobile sur site ?

    Edited by pparis
    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 17 heures, caolila a dit :

    Tu déroules le spool en descendant... les 2 autres restent accroché au para....         comment c'est possible de d'etre séparé ?

     

     

    Je sais pas.

     

    En vrac :

    - ils lâchent le parachute

    - le fil casse

    - le fond n'est pas si près

    - le plongeur du fond perd le spool

    etc, etc..

     

    A+

     

    🍻

    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 5 heures, DocTroll a dit :

    je lis le fil avec intérêt depuis le début mais n'avait pas trop eu le temps de répondre jusqu'ici.

     

    Pour relater un incident qui aurait pu se terminer en accident et qui est en rapport avec une dérive :

    (je suis un très proche des deux plongeurs, mais je n'ai peut-être plus tous les détails, l'incident ayant eu lieu il y a déjà quelques années)

     

    Plongée l'après-midi au large de la Pointe au Sel à La Réunion avec un club commercial. Site avec une grande arche sur 40m de fond (l'Arche de Noël). une palanquée de 2 plongeurs photographes largués sur l'arche. La plongée se déroule sans problème. remontée avec une DTR de 15min assez classique. Parachute à 6m et paliers en se laissant dériver par le courant.

    A la sortie de l'eau le bateau est à 100m des plongeurs qui sont portés par un courant modéré en direction du Nord-Ouest, en plein dans le soleil déclinant par rapport au bateau. Attente de 5-10min en surface en se disant que le bateau qui n'a qu'une palanquée à surveiller va venir. Après 5-10min le bateau est à 200m et ne semble pas avoir vu les plongeurs. L'écart se creuse et le bateau ne semble pas chercher dans la bonne direction. Les plongeurs sont dans l'axe bateau-soleil et ne sont pas visibles depuis la surface.

    Il est environ 15h30, le soleil tombe vite en cette saison et la côte ne se rapprochant pas, les deux plongeurs décident de palmer en direction du bord sans trop lutter contre le courant qui les porte. Stab gonflée et bloc conservé au cas où il serait nécessaire de passer la barrière de corail pour rejoindre la plage. Le matériel photo est également conservé pour le moment.

    Heureusement, le courant les porte au Nord en direction de St Leu. Après plusieurs heures de nage (et de bonnes ampoules) les deux plongeurs réussissent à atteindre la barrière et la lagon au niveau du cimetière de St Leu, alors qu'un hélicoptère de la gendarmerie les survole. Il est alors 17h30 passées et le soleil est sur point de se coucher.

    L'aventure se termine heureusement bien pour les deux plongeurs qui souffrent de déshydratation légère, de crampes et d'ampoules...

     

    Debriefing fait avec le club, la gendarmerie et les plongeurs, plusieurs incohérences ont été mises en évidence, dont le délai de plus de 45min entre l'heure théorique de sortie des plongeurs et l'alerte du CROSS. Lorsque l'hélicoptère a décollé, les gendarmes étaient assez pessimistes, vu l'heure tardive et le contexte requin, et s'attendaient à rechercher deux corps...

    La gestion de la recherche par le club avant l'alerte a également été pas mal remise en cause dans l'enquête officielle qui a suivi.

     

    De ce qui a également été discuté à la suite de cet incident délai d'appel au CROSS beaucoup trop long ! mauvaise surveillance de la palanquée (parachute au début des paliers, dérive initiale modérée), intérêt de l'utilisation d'un spool avec parachute fermé pour se signaliser dès le début de la remontée, mauvaise lecture du courant, manœuvres de recherche qui auraient du prendre en compte le soleil couchant et la zone non observable

     

    L'histoire se termine bien, la dérive a été courte et la résolution assez simple au final, mais l'histoire aurait pu très bien terminer tout autrement !

     

    Les points qui ont également aidé à tenir : rester proches, se soutenir en discutant et en restant positifs, ne pas penser au fond et aux requins (entre autres), avoir la côte en vue, être relativement sportifs et avoir pu nager pendant 2-3h.

     

     

    Je ne pense pas avoir oublié trop d'éléments, ni déformé trop les circonstances.

    Pas la peine de demander de noms de club / moniteur : les personnes impliquées ne sont plus présentes.

     

    intérêt d'une lampe éclat

    communication avec le bateau, si pas de résultats, se taper un capeler même pépère sans attendre le taxi.

    • J'aime 1
    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 7 heures, DocTroll a dit :

    Debriefing fait avec le club, la gendarmerie et les plongeurs, plusieurs incohérences ont été mises en évidence, dont le délai de plus de 45min entre l'heure théorique de sortie des plongeurs et l'alerte du CROSS.

     

    Je trouve ça un peu facile comme conclusion :

    - Que les mecs aient pu rester jusqu’à 15 minutes de plus que prévu, soit quelques minutes de plus au fond, ça peut arriver et le bateau ne s'est peut être pas inquiété tout de suite.

    - Que le bateau cherche tout seul une demi heure a partir du moment où il se dit que ça craint, ça me semble aussi assez raisonnable.

    Je ne connais pas beaucoup de club qui auraient donné l'alerte beaucoup plus tôt.

     

    Il y a 1 heure, whodive a dit :

    si pas de résultats, se taper un capeler même pépère sans attendre le taxi.

     

     

    Voire même laisser tomber tout ce qui ne sert pas à la flotta et se taper un décapelé :)

    J'ai vu plusieurs fois des mecs en vrai danger ne pas penser à larguer leur bloc... franchement entre un bloc équipé et ma vie, le choix est vite fait...

    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 5 heures, pparis a dit :

    Le bateau était il arrimé à une bouée ou bien était Il simplement mobile sur site ?

    Pas de bouée sur site, donc bateau mobile.

     

     

    Il y a 2 heures, whodive a dit :

    intérêt d'une lampe éclat

    communication avec le bateau, si pas de résultats, se taper un capeler même pépère sans attendre le taxi.

    Intérêt d'une lampe à éclat ? Tu crois qu'elle aurai été visible dans le soleil descendant ?

    Si c'est pour se signaler la nuit, ils avaient ce qu'il fallait sur eux (lampes pilotes, flashs... éventuellement à glisser dans le para pour le rendre visible de plus loin)

    La le problème c'est que le bateau ne regardait pas dans la bonne direction et s'est éloigné dans la mauvaise. Tu peux nager ce que tu veux, tu ne rattrapes pas un bateau qui navigue...

     

     

    il y a 37 minutes, Matt a dit :

    Je trouve ça un peu facile comme conclusion :

    - Que les mecs aient pu rester jusqu’à 15 minutes de plus que prévu, soit quelques minutes de plus au fond, ça peut arriver et le bateau ne s'est peut être pas inquiété tout de suite.

    - Que le bateau cherche tout seul une demi heure a partir du moment où il se dit que ça craint, ça me semble aussi assez raisonnable.

    Je ne connais pas beaucoup de club qui auraient donné l'alerte beaucoup plus tôt.

    Je n'ai plus tous les délais au clair dans la tête (c'était peut-être plus que 45min), mais le délai entre l'inquiétude du pilote/DP, et l'appel au CROSS a été jugé par les Aff. Mar. beaucoup trop long à l'époque. Le contexte : fin de journée, crise requin, historique... a peut-être joué également, je n'en sais rien.

     

     

     

    il y a 37 minutes, Matt a dit :

    Voire même laisser tomber tout ce qui ne sert pas à la flotta et se taper un décapelé :)

    J'ai vu plusieurs fois des mecs en vrai danger ne pas penser à larguer leur bloc... franchement entre un bloc équipé et ma vie, le choix est vite fait...

    Sauf si ce bloc équipé ne t'empêche pas d'avancer et peut te permettre de passer une barre rocheuse sans trop de dégâts et regagner la plage qui se trouve encore quelques centaines de mètres derrière...

     

    @christophe 38 (il me semble ?) parlait également de faire fuser l'eau avec l'air sous pression pour aider à se signaler de plus loin...

     

    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share


    ×
    ×
    • Create New...

    Bonjour,

     

    logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

     

    L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

    Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.