Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Souvenir d'une plongée pas si sécure


    Recommended Posts

    il y a 10 minutes, MyO a dit :

    Plongée sur le planier, à Marseille. Epave du Dalton, haut de l'épave à 17m. Nous y faisons un tour, puis la guide (après la descente et un peu de balade) a du estimer que nous avions la capacité à faire ce survol avant de revenir et de remonter le long du tombant.

     

    le Dalton n'est pas vraiment une épave en "pleine eau" comme tu l'indiques
    Elle est échouée contre un tombant

    c'est mieux ;)

    Edited by bardass
    Link to comment
    Share on other sites

    j’arrive un peu tard, mais comme Laurent @bardass, voici 2 beaux exemples de ce qu’il ne faut pas faire.

     

    1/ Briefing rappeler systématiquement la procédure en cas de perte de palanquée. Et on s’attend à la surface, jamais sous l’eau !

    2/ Choix du site de plongée dans la limite des prérogatives des plongeurs. Donc max 20m au fonds si PE/PA 20. Idem 6 débutants ou baptêmes, 12, 20, 40 et 60.

    Un plongeur ne doit jamais pouvoir descendre plus bas que prévu.

    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 4 heures, nics a dit :

    Je n'arrive pas à comprendre comment on peut aller plonger sans le moindre instrument...

    🙄🤔

     

    Quand tu es niveau 1 et que tu te fais promener, c'est un super confort. tu te concentres sur tes sensations et sur ce que tu vois et tu ne t'emmerde pas a gérer la balade.

     

    Il y a 6 heures, MyO a dit :

    à lire les différents topics, je me prend au jeu du retour d'expérience, et je me souviens d'une plongée vécue il y a quelques années.

     

    Je ne compte pas les plongées que j'ai encadré sur les pharillons, pour être honnête j'ai lu tout ton récit en me disant "merde si ça se trouve c'est moi" :). En tout cas je me suis déjà retrouvé dans des galères de ce type, sur ce site...

     

    En première analyse, mes pensées :

    - Les pharillons c'est vite une galère en particulier s'il y a du courant, ça peut expliquer que ton guide ait fait la traversée du bout au tombant, mais bien entendu ça n’empêche pas de jeter un coup d’œil derrière quand même.

    - Sur le "boulet" que vous avez trainé toute la plongée, malheureusement ça arrive et on n'y peut pas grand chose. Le GP a sans doute autant que vous regretté sa présence... puis son absence :)

    - C’était stressant pour toi quand le guide vous a laissé, mais il n'est probablement inconscient : il a fait toute une plongée avec vous, il avait probablement le débrief de la plongée du matin, il sait que globalement vous n'allez pas vous mettre en danger. Il a sans doute voulu se (vous) donner une chance de finir la plongée au lieu de remonter.

     

    Il y a 4 heures, bardass a dit :

    * choix du parcours : ce n'est peut-être que ton ressenti mais un retour bateau face au courant est l'inverse de la mise en sécurité. La palanquée part face au courant et revient avec le courant. Peut-être que le site ne permettait pas de faire autrement.

    * perte d'un membre de la palanquée. Cela peut arriver à tout guide, surtout avec des plongeurs de faible niveau.

    Toutefois, un guide expérimenté identifiera tout de suite le ou les plongeurs à problème (surtout s'ils ont déjà fait des leurs au préalable en ne gérant pas leur stabilité) et les surveillera comme le lait sur le feu.
    Mais en cas de perte d'un plongeur, qu'un GP choisisse de laisser au fond deux plongeurs inexpérimentés pour récupérer un plongeur en surface, c'est pour moi une totale hérésie !!!
    Ok, il a perdu un plongeur. C'est pas terrible, mais ça peut arriver.
    Mais alors, il remonte avec sa palanquée restante, une fois en surface les met en sécurité (stab gonflée) et assure la recherche du dernier plongeur qui normalement est lui aussi en surface.
    Si ce n'est pas le cas, il informe le bateau s'il n'est pas trop loin, ou vous donne des consignes de retour au bateau sous surveillance visuelle de la sécu surface sur le bateau. Et il repart chercher le plongeur sous l'eau si nécessaire.

     

    Je te trouve très rapide à jeter la pierre. Il ne faut pas oublier qu'on n'a pas la version du GP.

     

    - il a manifestement identifié le cas problématique puisqu'il est même intervenu sur sa stab pour essayer de gérer la situation.

     

    - Vu le site et le courant potentiel, envoyer un mec qui ne sait pas palmer au bateau comme ca, ca peut aussi être suicidaire. Par ailleurs, quoi qu'on en dise il n'y a pas toujours de sécu surface, et encore moins en 2018.

     

    - sur le fait de les laisser au fond j'ai déjà dit ce que j'en pensais. Évidemment ce n'est pas idéal mais qui ne l'a jamais fait ? Tu descends avec 3 plongeurs et il y a un qui a les oreilles qui ne passent pas, tu fais quoi ? Moi je pose les 2 autres au fond et je vais aider.  On n'a pas la version du GP, peut être avait il nos 2 plongeuses en permanence dans son champ de vision sans qu'elles s'en aperçoivent. Il avait largement eu le temps de voir leur niveau et apprécier le risque pris.

     

    - Sur le choix du parcours, je pense que tu connais le site aussi bien que moi. tu pars de la bouée et tu fais comme tu peux. Les pharillons c'est souvent un site où les centres se rabattent quand il y a du vent ou de la houle et qu'ils veulent quand même faire une belle plongée (sinon c'est les fromages mais...).

    Comme je disais, des plongées à la con j'en ai fait un paquet aux pharillons, y compris des fois ou je me suis fait 3 ou 4 A/R en tractant pour ramener les plongeurs entre la piscine et la bouée.

     

    Bref, il faudrait avoir le point de vue du GP mais au final tout s'est bien terminé quand même.

    • J'aime 1
    • Merci 3
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 33 minutes, Matt a dit :

    Quand tu es niveau 1 et que tu te fais promener, c'est un super confort. tu te concentres sur tes sensations et sur ce que tu vois et tu ne t'emmerde pas a gérer la balade.

    Et dès qu'il y a un souci, on est planté bien profond dans la merde...

    😏

    Un minimum d'autonomie !

    • Merci 1
    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 5 heures, bardass a dit :

     

    je réagis par rapoort à ton compte rendu qui exprime ton ressenti.

    Les faits sont peut-être légèrement différents.

     

    D'après ce ressenti, je constate plusieurs choses 

    * désaccord entre GP et DP. Si le GP ne le sent pas, il ne fait pas !
    Parce que une fois sous l'eau, c'est le GP qui est responsable.
    Même s'il s'est engueulé en public avec le DP en surface.
    Le seul fait d'accepter de plonger avec 3 plongeurs dans un contexte difficile (site non adapté), c'est engager sa responsabilité.

    Donc pour toi qui prépare le GP : su tu ne le sens pas, tu ne fais pas, quel que soit le DP en face.
    Evidemment, si la palanquée ou le site sont présentés sur le bateau une fois parti, c'est compliqué : qui va encadrer les plongeurs que le GP refuse ? comment modifier l'organisation au dernier moment ? 
    Mais si la discussion a lieu avant le départ, il est toujours possible d'adapter. Et ça, c'est de la responsabilité du DP. Il est hors de question qu'un DP, par facilité ou fénéantise ou autre raison, déporte sa propre responsabilité ("le DP est responsable des dispositions à prendre pour assurer la sécurité des plongeurs") vers le GP quand ce dernier n'est pas d'accord.

    * choix du parcours : ce n'est peut-être que ton ressenti mais un retour bateau face au courant est l'inverse de la mise en sécurité. La palanquée part face au courant et revient avec le courant. Peut-être que le site ne permettait pas de faire autrement.

    * perte d'un membre de la palanquée. Cela peut arriver à tout guide, surtout avec des plongeurs de faible niveau.

    Toutefois, un guide expérimenté identifiera tout de suite le ou les plongeurs à problème (surtout s'ils ont déjà fait des leurs au préalable en ne gérant pas leur stabilité) et les surveillera comme le lait sur le feu.
    Mais en cas de perte d'un plongeur, qu'un GP choisisse de laisser au fond deux plongeurs inexpérimentés pour récupérer un plongeur en surface, c'est pour moi une totale hérésie !!!
    Ok, il a perdu un plongeur. C'est pas terrible, mais ça peut arriver.
    Mais alors, il remonte avec sa palanquée restante, une fois en surface les met en sécurité (stab gonflée) et assure la recherche du dernier plongeur qui normalement est lui aussi en surface.
    Si ce n'est pas le cas, il informe le bateau s'il n'est pas trop loin, ou vous donne des consignes de retour au bateau sous surveillance visuelle de la sécu surface sur le bateau. Et il repart chercher le plongeur sous l'eau si nécessaire.
    Or là, il vous laisse sous l'eau, sans instrument de mesure du temps, 
    C'est incompréhensible, inadmissible.

    Ce n'est pas un carton qu'il risquait d'avoir (le premier plongeur peut être remonté sans contrôler sa vitesse) mais 3 (vous en remontée incontrôlée avec le stress).

    Alors certes, il ne voulait pas de cet encadrement en début de plongée. Mais il n'a rien fait pour vous mettre en sécurité alors qu'il connaissait la difficulté du contexte (3 plongeurs, site inapproprié, courant constaté sous l'eau).

    Il s'en sort bien, vous aussi.

    Je suis arrivé il y a une quinzaine d'années dans un club du coin, avec les nouveaux de l'année d'un club parisien.
    J'avais du N1 et du N2 et du N3.
    Le DP n'a pas voulu prendre les N1 sur les Pharillons; motif : je ne suis pas sur qu'ils savent gérer leur flottabilité. Il avait raison; et c'est confirmé avec cet exemple.
    Les Pharillons avec le courant du sud c'est pas gagné.
    J'ai vu un DP : laisser vous embarquer avec le parachute, je viens vous chercher.
    Sur le Liban avec vent d'ouest ca devient la machine à laver + essorage.
    Mais c'est un site superbe .

     

    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 2 heures, Matt a dit :

     

    Je te trouve très rapide à jeter la pierre. Il ne faut pas oublier qu'on n'a pas la version du GP.

     

    - il a manifestement identifié le cas problématique puisqu'il est même intervenu sur sa stab pour essayer de gérer la situation.

     

    - Vu le site et le courant potentiel, envoyer un mec qui ne sait pas palmer au bateau comme ca, ca peut aussi être suicidaire. Par ailleurs, quoi qu'on en dise il n'y a pas toujours de sécu surface, et encore moins en 2018.

     

    - sur le fait de les laisser au fond j'ai déjà dit ce que j'en pensais. Évidemment ce n'est pas idéal mais qui ne l'a jamais fait ? Tu descends avec 3 plongeurs et il y a un qui a les oreilles qui ne passent pas, tu fais quoi ? Moi je pose les 2 autres au fond et je vais aider.  On n'a pas la version du GP, peut être avait il nos 2 plongeuses en permanence dans son champ de vision sans qu'elles s'en aperçoivent. Il avait largement eu le temps de voir leur niveau et apprécier le risque pris.

     

    - Sur le choix du parcours, je pense que tu connais le site aussi bien que moi. tu pars de la bouée et tu fais comme tu peux. Les pharillons c'est souvent un site où les centres se rabattent quand il y a du vent ou de la houle et qu'ils veulent quand même faire une belle plongée (sinon c'est les fromages mais...).

    Comme je disais, des plongées à la con j'en ai fait un paquet aux pharillons, y compris des fois ou je me suis fait 3 ou 4 A/R en tractant pour ramener les plongeurs entre la piscine et la bouée.

     

    Bref, il faudrait avoir le point de vue du GP mais au final tout s'est bien terminé quand même.

     

     

    je crois avoir mis un préambule à ma réponse concernant la version et le ressenti.

     

    et un point sur lequel je ne serai jamais d’accord : laisser volontairement des plongeurs non autonomes, quelle que soient leur expérience, au fond de l’eau pendant que je suis en surface.

    idem pour des N2 au delà de 20m.

    J’ai déjà fait cela avec des N2 sur des fonds appropriés (moins de 20m), jamais je ne le ferai au delà, quelle que soit leur expérience.

    en cas de problème, tu en as pour toute la vie.

    Certes, cela se passe bien la plupart du temps. Mais il suffit d’une fois.

    Pas pour moi, désolé.

     

    alors certes en remontant tout le monde, je gâche peut-être la plongée pour tous.

    Mais la plongée, le concept de palanquée et ma notion de responsabilité sont ainsi faits.

    Edited by bardass
    • Merci 3
    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 10 heures, bardass a dit :

    Certes, cela se passe bien la plupart du temps. Mais il suffit d’une fois.

    Pas pour moi, désolé.

    Je plussoie.

     

    Oui, laisser des plongeurs au fond pour régler un autre problème, la tentation est grande. C'est quand même la solution de facilité. Mais ce n'est clairement pas la plus sécuritaire.

     

    Quant aux pharillons, ça doit bien faire plusieurs dizaines d'années que je n'y ai pas mis les palmes, mais je ne pense pas que la configuration du site ait beaucoup changé. Et de mon point de vue, ce n'est pas un site adapté du tout à des plongeurs mal dégrossis. 

    • Merci 1
    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 14 heures, Matt a dit :

     

    Bref, il faudrait avoir le point de vue du GP mais au final tout s'est bien terminé quand même.

    C'est bien pour ça que je parle de mon ressenti, d'ailleurs, ayant souvent l'oreille qui traîne, il me semble que le bonhomme était un scaphandrier de l'armée avant, et qu'il débutait dans l'encadrement de plongée loisir. Le souvenir que j'ai gardé de cet épisode c'était que la DP avait pas été très chouette avec lui (et encore, facile de jeter la pierre sur elle, on n'a pas son point de vue non plus).

     

    Et effectivement, pas de sécu surface sur cette plongée...

     

    Il y a 14 heures, nics a dit :

    Et dès qu'il y a un souci, on est planté bien profond dans la merde...

    😏

    Un minimum d'autonomie !

    Oui, c'est pour ça que je parle de plongée "riche d'enseignement", d'ailleurs comme je le disais dans mon récit, quand on s'est aperçu que Denis (c'est un nom d'emprunt) était un peu juste on s'est bien solidarisé en binôme est on était prêtes à une galère.

     

    Point positif, il me semble qu'on a passé pas mal de temps en débrief, le GP et nous 2. Ma femme, qui est plutôt stressée, a pu exposer la grosse trouille qu'elle a eu, et a pu replonger quelques jours après (j'y croyais moyen en voyant sa tête sur le bateau)

    • J'aime 1
    Link to comment
    Share on other sites

     

    Bonjour tout le monde 😎

     

    Je reviens sur ce cas car très instructif.

    Ok sur une partie de ce qui a été dit et la synthèse de @bardass

    Il y a 20 heures, bardass a dit :

     

     

    * désaccord entre GP et DP. Si le GP ne le sent pas, il ne fait pas !
    Parce que une fois sous l'eau, c'est le GP qui est responsable.

    * choix du parcours : ce n'est peut-être que ton ressenti mais un retour bateau face au courant est l'inverse de la mise en sécurité. La palanquée part face au courant et revient avec le courant. Peut-être que le site ne permettait pas de faire autrement.

    * perte d'un membre de la palanquée. Cela peut arriver à tout guide, surtout avec des plongeurs de faible niveau.

    ...

    Mais alors, il remonte avec sa palanquée restante, une fois en surface les met en sécurité (stab gonflée) et assure la recherche du dernier plongeur qui normalement est lui aussi en surface.

     

    Je rajouterais sur la partie parcours que vu la présence d'un mouillage, le GP aurait pu rester autours de l'ancrage. Plongée de xxx mais on limite les risques surtout quand il y a du courant et un qui fait du yoyo avec sa stab 🫁

     

    J'ai par contre une question / doute sur cette partie de @MyO

     

    Il y a 23 heures, MyO a dit :

    sur le retour, le guide a essayé de le faire se ré-immerger (quand nous attendions en bas) mais échec. Il est donc venu nous récupérer.

     

     

     

    Si Didier a percé, quel est la conduite a tenir ?

     

    Je précise : la procédure implique je crois ET suis preneur si cela est écrit quelque part sur le site de la FFESSM 🤔, qu'en cas de non réalisation du pallier , de devoir se re-immerger a mi-profondeur du pallier initial (??) et de refaire son pallier. Pas sur mais...

     

    je suppose qu'en cas d'examen (N4/MFT/etc..), il faut  "sortir" cette procédure.

    MAIS peut 'on l'amender :

    - dans le cadre d'un examen 

    - dans le cas reel

     

    type d'amendement : si mer formée et doute sur la durée de sortie/ temps en surface, mettre  le plongeur sous O2 et engager processus d'alerte aupres du DP

     

    Suis preneur aussi de toutes autres suggestions sur ce type de point soit procédure théorique et marge de manoeuvre sur cas concret.

     

    Bonnes bulles a toutes et tous 👌  

     

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 1 minute, jld75017 a dit :

    J'ai par contre une question / doute sur cette partie de @MyO

     

    Si Didier a percé, quel est la conduite a tenir ?

     

    Je précise : la procédure implique je crois ET suis preneur si cela est écrit quelque part sur le site de la FFESSM 🤔, qu'en cas de non réalisation du pallier , de devoir se re-immerger a mi-profondeur du pallier initial (??) et de refaire son pallier. Pas sur mais...

     

    je suppose qu'en cas d'examen (N4/MFT/etc..), il faut  "sortir" cette procédure.

    MAIS peut 'on l'amender :

    - dans le cadre d'un examen 

    - dans le cas reel

     

    type d'amendement : si mer formée et doute sur la durée de sortie/ temps en surface, mettre  le plongeur sous O2 et engager processus d'alerte aupres du DP

     

    Suis preneur aussi de toutes autres suggestions sur ce type de point soit procédure théorique et marge de manoeuvre sur cas concret.

     

    Bonnes bulles a toutes et tous 👌  

     

     

    la procédure de réimmersion n'est pas une procédure "fédérale" mais une procédure proposée par les concepteurs de table (MN90 et autres).
    Les fabricants d'ordinateurs ne préconisent ... rien

    Donc pour répondre à ta question sur la réimmersion, tout dépend de 3 critères :

    - l'environnement permet-il de se réimmerger : état d ela mer, courant, froid, accompagnement par un plongeur

    - le matériel permet-il de se réimmerger (pas de panne, quantité de gaz suffisante sinon échange de scaphandre en moins de 3 minutes)

    - le'humain : est-il en capacité physique, intellectuel, psychologique de se réimmerger.

    De fait, il faut identifier et comprendre les causes de la remontée en surface pour évaluer la possibilité et le bénéfice d'une réimmersion comparés à une mise sous oxy en surface avec appel des secours. 
     

    En ce qui concerne cette plongée, nous avons des plongeurs N1 encadrés : il n'y a pas de paliers obligatoires. 
    La réimmersion du guide avait pour objet de retrouvrer les plongeurs qu'il a laissé au fond.

    Link to comment
    Share on other sites

    Oui, il est très peu probable que des N1 soient rentrés dans des paliers (je parle de paliers obligatoires), donc pas de palier "craqué", dès lors, pourquoi les redescendre ?

    La question suite à une remontée incontrôlée peut-être différente.

     

    @MyO Un CR intéressant, qui rappelle à tous et toutes des plongées pas banales, mais, comme tu le dis "riches d'enseignements" pour les plongeurs et les encadrants.

    • J'aime 1
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 38 minutes, jld75017 a dit :

     

    Je précise : la procédure implique je crois ET suis preneur si cela est écrit quelque part sur le site de la FFESSM 🤔, qu'en cas de non réalisation du pallier , de devoir se re-immerger a mi-profondeur du pallier initial (??) et de refaire son pallier. Pas sur mais...

     

     

    Si palier obligatoire... et je ne pense pas que cela était le cas donc tout était en ordre.

    Link to comment
    Share on other sites

    Non pas de palier obligatoires en effet. En revanche la procédure "remontée rapide" des tables n'impose pas aussi un retour à mi-profondeur et minimum 2' à 3m ?

    Enfin bon, si le gars arrive pas à se ré-immerger, dans tous les cas....

     

    D'ailleurs dans ce cas, on nous apprend "si réimmersion non possible dans les 3', on considère le plongeur en ADD". Dans la vie réelle, avez-vous déjà vu appliquer cette procédure s'il n'y a pas de symptômes ? Parce que là, c'aurait du être le cas non ?

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 6 minutes, MyO a dit :

    Non pas de palier obligatoires en effet. En revanche la procédure "remontée rapide" des tables n'impose pas aussi un retour à mi-profondeur et minimum 2' à 3m ?

    Enfin bon, si le gars arrive pas à se ré-immerger, dans tous les cas....

     

    D'ailleurs dans ce cas, on nous apprend "si réimmersion non possible dans les 3', on considère le plongeur en ADD". Dans la vie réelle, avez-vous déjà vu appliquer cette procédure s'il n'y a pas de symptômes ? Parce que là, c'aurait du être le cas non ?

     

    rien ne dit qu’il y a eu remontée rapide, puisque aucun instrument de mesure sur le plongeur.

    Au pire, il est possible de le supposer.

    Toutefois, au vu des profils de plongée avec des N1, l’accident le plus probable n’est pas l’accident de désaturation pour lequel une réimmersion à mi-profondeur peut s’envisager ou une mise sous oxy sinon, mais plutôt une surpression pulmonaire.

    Or les symptômes de la surpression sont visibles dès la sortie de l’eau : difficulté à respirer´ crachats rosâtres, accélération du pouls, douleur thoracique, angoisse, convulsions, cyanose, état de choc, arrêt respiratoire…

    s’il n’y a pas de symptômes de SP, la mise sous oxy n’est pas nécessaire

     

    • J'aime 1
    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share


    • Dernières Discussions

    • Similar Topics

      • 76
        Bonjour,   J'ai créé une application pour permettre de trouver des sportifs à proximité pour pouvoir jouer au tennis ou faire de la voile par exemple.   Sur un autre forum, un utilisateur m'a indiqué que l'application pourrait être utile pour la plongée sous marine car il était très fortement déconseillé de partir en solo.   J'aimerai savoir si l'ajout de la plongée comme sport dans l'application pourrait répondre à un besoin.   Exemple de l'application po
      • 1
        Bonjour  une question en particulier aux plongeurs habitants ou exerçant la plongée aux Antilles : avez vous des difficultés pour acheter du matériel de plongée et sous quel délai le recevez vous si vous devez commander ? Un magasin à conseiller ?  Y’a t’il une différence significative avec la métropole ? En terme de tarifs aussi ?  merci à vous les bulleurs Flo    
      • 3
        Hello tout le monde,   Est ce que quelqu'un a des informations sur cet incident relayé par le site du CFESM  soit :     Je plongeais au CIP de Bandol  avant qu'il ne ferme et donc, je regarde toujours ce qui se passe dans ce coin. Si quelqu'un a des nouvelles, je serais preneur 👌  
      • 1
        Bonjour,   Connaissez vous quelques plongées du bord a faire sur ténérife? J'ai vu que sur wanadive.net apparemment il y en a quelques unes. En avez vous déjà fait la bas? Et si oui quelles sites sont les mieux? Par la même occasion, avez vous déjà louer des blocs et des plombs sur place? Avez vous une adresse?   Je part quelques jours peut être au mois d'octobre.   Merci  
      • 7
        Bonjour à tous et à toutes.   Je vais faire une présentation rapide car pas grand chose a savoir au final ahah.   Je m’appelle Loic, j'ai 25 ans. Je suis du Doubs (25).   Ma première plongée remonte à quand j'étais enfant (baptême) puis je n'ai pas replongé pendant facile 10-12 ans. Je me rappelle que j'avais adoré et je devais  pratiquer en club mais au vu de mon jeune age on m'a déconseillé la pratique à ce moment.   Enfin bref j'ai eut l'occasion lors d
    ×
    ×
    • Create New...

    Bonjour,

     

    logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

     

    L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

    Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.