Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

International


    Recommended Posts

    Il y a 10 heures, PlongeurSDF a dit :

     

    Nous sommes tout à fait d'accord, c'est pour cela que je lui propose de la mettre en contact avec des gens qui font le même métier en France et à l'Etranger.

     

    Sans revenir sur un sempiternel débat AOWSI PADI vs DEJEPS, les exigences françaises sont bien différentes de bcp de pays étrangers ou européens. Et pourtant est-ce que l'accidentologie est très différente ? Pas vraiment. Est-ce que le marché pro se porte mieux sur le territoire français, pas l'impression. Est-ce que la qualité de service est bien supérieur en France, bon là je préfère ne pas répondre.

     

    A titre perso, j'avais, il y a quelques temps fait des recherches pour sonder le marché, en Asie, au US etc. Tu serais étonné le nombre de proposition ne demandant que le DM Padi.

     

    Mais depuis que je l'ai invité en MP, aucun message. Je ne l'ai pas vu en retour sur ce fil. Donc peut-être pas si motivée que cela. Peut-être pas si utile de la mette en relation ? et de faire perdre du temps à mes amis qui sont dans le secteur.

     

    Il faut également savoir que c'est un secteur professionnel qui nourrit très mal, voir sollicite beaucoup les bénévoles. Un taux de chômage extrêmement élevé. Qui oblige les gens en fin de parcours, post stage a se recycler.

     

    Pour ceux que cela intéresse, il existe même un DU spécifique à l'Université de Perpignan :

    https://www.univ-perp.fr/fr/diplome-duniversite-plongee-scientifique-en-environnement-marin

    Un coup d'oeil sur son profil https://www.plongeur.com/forums/profile/119084-marielny/

     

    elle a posé (pas posté, posé) son message et sa derniere visite etait 6 heures apres.

     

    bref, cela ne semble pas important/vital pour elle...

    c'est une option qu'elle se documente, peut etre, pour un jour, sur un malentendu....

     

     

     

    pour les petits jeunes : ici, c'est un forum, ce n'est pas FB.

    La différence, c'est qu'il y a des archives et qu'en posant la question dans la zone de recherche, on trouve des réponses ou la réponse ; apres, il suffit de rechercher pour savoir si elle est encore au gout du jour...

     

    mais, je pense qu'il est plus valorisant de donner à chacun les outils pour qu'il se fasse SA recherche que de le nourrir à la becquée.... qui est une méthode qui fonctionne tant qu'on trouve des gens bons (jambons) qui répondent aux questions...

    • Haha 2
    Link to comment
    Share on other sites

    Honnêtement, pour cotoyer des "plongeurs scientifiques" c'est à dire soit des techniciens ou des chercheurs qui font occasionnellement de la plongée scientifique pour les besoins du boulot, je pense que la reconnaissance de ces aptitudes "plongée scientifique et technique" à l'international n'est pas un sujet fondamental dans la mesure;

     

    - où il s'agit d'aptitudes conditionnées à de la pratique, à un suivi médical, etc... donc qui se maintiennent par la pratique... ou se perdent. Le maintien de status de plongeur scientifique du côté de l'AAUS (USA) par exemple est lié à un minimum de 12 plongées par an et un examen médical à interval régulier. 

     

    - où la réglementation varie d'un pays à l'autre et aussi entre un cadre législatif très stricte (la France), du moitié de cadre voire à l'absence de cadre tout court où nos brevets suffisent alors. 

     

    - savoir plonger peut devenir essentiel dans le cas de recrutement de techniciens qui vont être amenés à plonger car le travail technique est plus prépondérant dans leurs activités car les sociétés et en particulier les bureaux d'études n'ont pas nécessairement les moyens ni l'envie de payer des formations quand ils cherchent quelqu'un d'opérationnel immédiatement. A l'inverse, les ingénieurs ou les chercheurs sont recrutés pour des compétences souvent très pointues dans un domaine. Lorsque ces personnes pour leurs projets doivent plonger, c'est l'organisme qui paie généralement la formation. L'exemple extrême que j'ai vu c'est un ingé non plongeur qui devait pour son boulot remplacer et nettoyer des capteurs immergés. On lui a payé tous les niveaux fédé plus le CAH. 

     

     

     

    • J'aime 1
    • Merci 3
    Link to comment
    Share on other sites

    Bonjour a tous, 

     

    Merci a tous pour vos reponses. 

    @christophe 38 @PlongeurSDF Non je n'ai pas pose mon message et je suis motivee. Je suis tout simplement entrain de faire ma these et j'ai eu la chance de partir sur le terrain pendant 1 semaine donc je n'avais pas acces au forum tout simplement .... 
    J'ai fait des recherches de mon cote, je n'ai pas trouve toute les reponses et souhaiter avoir le point de vue et les conseils de plongeurs plus experimentes ayant peut-etre deja vu un situation similaire. 

    Pour le terme plongeur scientifique je suis bien consciente que ca n'occupera pas la majeur partie de mon temps.
    Le projet sur lequel je travaille a necessite des plongeurs et je souhaiterai me former a cela pour pouvoir prendre part a la partie expedition dans meme prochaines annees en tant que chercheurse. Mais je suis bien consciente que le labo restera ma principale activite. 

    Donc si je comprend bien il n'y aura pas de soucis par rapport a ma premiere question entre la CMAS et la FFESSM. Il faut donc que j'essaye de rappeler le club. J'ai l'impression qu'il y avais une confusion entre les attendus CMAS et PADI lorsque l'on a discute car il me parlait d'autonomie des le niveau 1 et utilisait sans arret les termes Open Diver, Rescue Diver etc ... a la place des niveaux et etoiles.

    Pour le reste j'ai bien compris que ca sera complique de faire reconnaitre la classe 1B ailleurs et vis vers ca. Pour le moment je ne sais pas du tout ou j'atterirai a la fin de mon doctorat mais j'ai encore quelques annees pour y voir plus clair. Donc je pense que finir ma formation ici via la CMAS est une bonne option. Si je rentre en France tout ira bien pour la classe 1B et si je decide de rester a l'etranger j'essayerai d'avoir l'equivalence PADI et me renseignerai sur les ecoles de plongees pro. 

    • J'aime 2
    Link to comment
    Share on other sites

    re,

     

    pour le 1 B, tu as ici : https://www.ens-france.com/formation-obtenir-certificat-aptitude-a-hyperbarie-mention-b-classe-1

    7 jours et 2180 euros...

    l INPP te propose des certifications et précise qu'il y a/qu'elle fait des équivalences avec des pays étrangers   https://inpp.org/certification/

    https://www.formation.gref-bretagne.com/formation/certificat-daptitude-a-lhyperbarie-classe-1-mentio/1200231F

    le 1 B à 2200 euros ici http://www.epirplongee.com/plongee-pro/

     

     

    • J'aime 1
    • Merci 1
    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 1 heure, Marielny a dit :

    Pour le reste j'ai bien compris que ca sera complique de faire reconnaitre la classe 1B ailleurs et vis vers ca. Pour le moment je ne sais pas du tout ou j'atterirai a la fin de mon doctorat mais j'ai encore quelques annees pour y voir plus clair. Donc je pense que finir ma formation ici via la CMAS est une bonne option. Si je rentre en France tout ira bien pour la classe 1B et si je decide de rester a l'etranger j'essayerai d'avoir l'equivalence PADI et me renseignerai sur les ecoles de plongees pro. 

     

    Au risque de me répéter, le côté "plongée scientifique" sur le CV ça va pas compter beaucoup si tu postules dans un métier de la recherche autre que technicien donc l'équivalence CAH c'est pas n problème essentiel car ça change d'un pays à l'autre et c'est l'employeur normalement qui paie si le besoin est nécessaire pour les travaux.

     

    En fait tu peux chercher dans google "post-doc offer scuba diving" pour te rendre compte que quand il y a la mention de plongée dans ces offres de recherche ou d'ingéniérie, c'est souvent dans les "desirables" ou "appreciated skills" au même titre que parfois le permis bateau, une connaissance spécifique sur tel ou tel équipement de labo. Mais très rarement dans les "mandatory" ou "essential" ou "demonstrated skills". Bref, si tu peux plonger pendant la thèse, c'est personnellement appréciable mais c'est très très loin d'être l'aspect qui te fera décrocher un poste de chercheur par rapport aux résultats et à l'originalité scientifique du sujet que tu auras développé dans ta thèse.  

    • J'aime 2
    Link to comment
    Share on other sites

    @christophe 38 super merci, je ne connaissais que l'ENS donc ca semble etre une super alternative. 

     

    @Scubacastor Oui j'en ai bien conscience c'est plus pour me permettre de participer a des expeditions, apprecier de sortir du labo de temps en temps et voir reellement ce qu'il se passe sur le terrain. Donc en appreciate skills.
    Durant mes stages de master je n'ai pas pu suivre mes encadrant car je n'etais pas asser formee pour plonger et c'etait assez frustrant. Aimant vraiment la plongee loisir je me dit que ce serait chouette de pouvoir allier de temps en temps recherche et plongee et qu'avoir ma classe 1B serais pouvais s'averer utile selon le poste que je trouverai a la fin de mes etudes et pour ne pas passer a coter de certaines opportunities. 

    • J'aime 1
    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share

    ×
    ×
    • Create New...

    Bonjour,

     

    logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

     

    L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

    Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.