Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Quelle procédure pendant / après une remontée assistée


    Recommended Posts

    Il y a 6 heures, LGF a dit :

     

    • du fond ou en arrivant au palier, envoyer la victime (consciente ou inconsciente) seule en surface (par exemple en gonflant son gilet) et laisser le support de surface le repérer (parachute par exemple) et le prendre en charge pendant que la palanquée fait les paliers

     

     

     

    C'est une méthode pour assassiner quelqu'un!

    Edited by alofi
    • Merci 1
    • Haha 1
    Link to comment
    Share on other sites

    4 minutes ago, LGF said:

    Tu as pris le mauvais exemple: c'est une plongée trimix en recycleur. On est sages sur les vitesses de remontée avec l'hélium.

    Au contraire. Dans cet exemple la DTR a probablement augmenté lors de la remonté et ce serait encore pire pour une remonté depuis plus profond. Un des objectifs de la remonté est de ne pas augmenter la DTR, elle devrait même diminuer, j'avoue que même à 10m/min sur un inspi ce n'est pas facile.

    Je suis aussi plongeur hypo sur (uniquement) recycleur

     

    Edited by abcabc
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 26 minutes, alofi a dit :

    Ouah, la religion des paliers! À croire que la survie des plongeurs dépends ou non des paliers réalisés. 

    Je lis vraiment n'importe quoi sur ce fil. L'importance des paliers est très relative!

     

    Une table, ou un ordinateur donne un palier pour que le risque d'accident diminue sous un certain seuil, par exemple 1/50000. Si tu loupes une minute de palier, tu as un risque de 1/45000 donc ça ne change pas grand chose...... Si tu loupes un 1/4 d'heure ça devient plus sérieux,  du genre 1 risque sur 500.

    Comprenez bien, sur 500 plongeurs qui vont zapper un quart d'heure de palier, un seul fera un ADD! 

    Sans dire qu'aujourd'hui, on se remet dans l'immense majorité des cas bien d'un ADD bien traité.

    Compares ça à la situation du binôme en détresse pour choisir la bonne attitude!

     

    Dernière chose, un plongeur qui s'hydraterait bien avant chaque plongée mais zapperai systématiquement 10 minutes de palier, a moins de chance de faire un ADD qu'un plongeur qui suit aveuglément son ordi mais oublie de boire avant une plongée!

     

    Urgence vitale= on ne fait pas les paliers, on remonte (18m/min puis 15m/min, pour finir à 6m/min) pour sauver la victime, tous ensemble, on boit tous 1L d'eau, on respire de l'O2 si on peut et on file tous au caisson, bien sûr!!!!

    oui oui c'est ça !

    et si je te dis que pour sauver qqun il faut que tu te jette sous un train, je compte sur toi pour le faire.

    après on te soignera avec un peu d'eau et de l'O2 s'il y en a. Et à défaut de caisson on raccommodera les morceaux au scotch américain.

     

    il y a 28 minutes, alofi a dit :

    Avant de plonger avec toi, j'aimerai que tu me précise ce que tu fais si je fais un malaise au fond...

    ce que je peux sans mettre plus de personnes que toi en danger 😉

    • J'aime 2
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 23 minutes, whodive a dit :

    oui oui c'est ça !

    et si je te dis que pour sauver qqun il faut que tu te jette sous un train, je compte sur toi pour le faire.

    après on te soignera avec un peu d'eau et de l'O2 s'il y en a. Et à défaut de caisson on raccommodera les morceaux au scotch américain.

     

    Mais justement, personne ne te demande de te jeter sous un train. On m'a dit que certains corailleurs sortait systématiquement de l'eau 15minutes avant la fin des paliers en laissant leur ordinateur au bout d'une corde. Ils ont souvent vécu bien plus vieux que ceux qui se jettent sous un train.

    Tu as vu les tables de l'US Navy 1937? Ils ne sont pas tous mort à l'époque. Disons qu'aujourd'hui notre aversion au risque est plus grande et tant mieux... Mais laisser mourrir quelqu'un pour éviter un risque sur 1000 d'avoir un ADD, c'est du n'importe quoi.

    • Merci 1
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 1 minute, alofi a dit :

    Mais justement, personne ne te demande de te jeter sous un train. On m'a dit que certains corailleurs sortait systématiquement de l'eau 15minutes avant la fin des paliers en laissant leur ordinateur au bout d'une corde. Ils ont souvent vécu bien plus vieux que ceux qui se jettent sous un train.

    Tu as vu les tables de l'US Navy 1937? Ils ne sont pas tous mort à l'époque. Disons qu'aujourd'hui notre aversion au risque est plus grande et tant mieux... Mais laisser mourrir quelqu'un pour éviter un risque sur 1000 d'avoir un ADD, c'est du n'importe quoi.

    le jour où on saura vraiment son état de dessaturation on pourra en reparler. Pour le moment ce n'est pas le cas. Je te rappel qu'on ne parle pas de 3min de palier mais de plus de 10min.

    Perso je ne vois pas pourquoi je devrai risquer ma vie ou des séquelles sur des hypothèses et incertitudes.

    Quand je plonge avec qqun, je n'exige pas de lui qu'il me sauve au péril de sa vie. Et je m'en voudrai que mon binômes décède ou soit blessé à vie pour avoir tenter de me sauver.

    Des gens il en meurt tout les jours, c'est ainsi.

     

    Comparer la plongee loisir aux corailleurs et à l'US navy, ça c'est vraiment n'importe quoi

    • Merci 2
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 11 minutes, whodive a dit :

    Comparer la plongee loisir aux corailleurs et à l'US navy, ça c'est vraiment n'importe quoi

    S'il est normal qu'un militaire ou un professionnel accepte plus de risque qu'un plongeur loisir, quand quelqu'un fait un malaise cardiaque à côté de toi, l'argument ne vaut plus.

     

    Ce post en tout me montre bien que dans une formation de qualité, il ne suffit pas d'apprendre au plongeur les risques de la plongée mais aussi de savoir les hiérarchiser pour avoir la bonne attitude au moment opportun. 

     

    Si un binôme me dit "j'évite de boire avant la plongée sinon j'ai trop envie de pisser" je laisse courir quelques instant, puis je lui dit d'un air badin: " au fait, moi j'ai l'habitude de sortir quelques minutes avant la fin de mon palier obligatoire, je te le dit parce que j'ai déjà eu des binômes qui s'inquiétaient d'attendre sonner mon ordi..." Généralement, ça permet de lancer le débat!

    Edited by alofi
    • Merci 1
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 4 minutes, alofi a dit :

    S'il est normal qu'un militaire ou un professionnel accepte plus de risque qu'un plongeur loisir, quand quelqu'un fait un malaise cardiaque à côté de toi, l'argument ne vaut plus.

     

    d'où j'ai signé "sauver ou périr" ?

     

    il y a 5 minutes, alofi a dit :

    au fait, moi j'ai l'habitude de sortir quelques minutes avant la fin de mon palier obligatoire,

    donc tu sors sans ton binôme ?

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 1 minute, whodive a dit :

     

    il y a 15 minutes, whodive a dit :

    Et je m'en voudrai que mon binômes décède ou soit blessé à vie pour avoir tenter de me sauver.

     

    Si je dois faire un palier pendant ton malaise cardiaque, tu m'en voudras pas  d'en profiter pour dénicher des nudibranches dans 4m d'eau? 

    il y a 3 minutes, whodive a dit :

     

     

    donc tu sors sans ton binôme ?

    Ah zut, j'ai oublié de préciser que je plaisantais

    • Haha 1
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 1 minute, alofi a dit :

    Si je dois faire un palier pendant ton malaise cardiaque, tu m'en voudras pas  d'en profiter pour dénicher des nudibranches dans 4m d'eau? 

    non, plongee plaisir avant tout

    • Haha 3
    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 6 heures, val74700 a dit :

     

    Sinon perso' j'ai déjà vécu la remontée assistée d'une plongeuse plus ou moins inconsciente de 40 mètres, lors d'une plongée où nous étions PE40.

    Le E3 a commencé à remonter à une vitesse indécente (de mémoire, dans les 27-30 m/min). Mon ordi' c'est mis à biper comme un camion de pompier.

    J'ai donc pris la décision, seul, de me désolidariser et de remonter à la bonne vitesse, une dizaine de mètres par minute.

    Petite précision...c'était une plongée de nuit :D.

    Autant dire que le E3 en question n'a pas du tout apprécié que je ne remonte pas avec eux.

    Perso', ma peau avant tout, donc je ne regrette absolument pas mon choix, même si ça lui a  causé une belle frayeur.

     

    À 30m/min, le rapport bénéfices/risques pour la personne inconsciente n'est pas bon. Mais si tu ne te souviens pas bien, il est possible que sa vitesse de remontée fut  de 18m/min à 40m. C'est exactement ce qu'il faut faire dans ce cas.... En ralentissant bien sûr plus proche de la surface. Et l'ordi sonne, c'est normal, c'est presque le double de la vitesse qui déclenche une alerte.  Et même si la vitesse était de 25m/min avec une personne inconsciente et à 40m, ce n'est pas trop déconnant. Beaucoup moins que l'attitude qui consisterai à remonter à 9m/min, par exemple.

    Et tu aurais du le suivre. Les risques que tu as pris en perdant ton moniteurs sont supérieurs à ceux que tu as évité. 

    Edited by alofi
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 7 minutes, alofi a dit :

    Et tu aurais du le suivre. Les risques que tu as pris en perdant ton moniteurs sont supérieurs à ceux que tu as évité. 

    et il a pris quoi comme risques ?

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 14 minutes, whodive a dit :

    et il a pris quoi comme risques ?

    Je te conseille la lecture des rapports du DAN-US sur ce sujet... je n'ai pas réussit à retrouver la source.

    Vu le nombre d'accidents de plongée qui débutent par une simple perte de palanquée, c'est loin d'être anodin. Un plongeur isolé, surtout dans une situation stressante, qui plus est de nuit, c'est vraiment une situation dangereuse pour le coup.

    Edited by alofi
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 2 minutes, alofi a dit :

    Je te conseille la lecture des rapports du DAN-US sur ce sujet... je n'ai pas réussit à retrouver la source.

    Vu le nombre d'accidents de plongée qui débutent par une simple perte de palanquée, c'est loin d'être anodin. Un plongeur isolé, surtout dans une situation stressante, qui plus est de nuit, c'est vraiment une situation dangereuse pour le coup.

    bof... isolé pas tant que ça 

    Link to comment
    Share on other sites

    Je pense que je vais reprendre cet exemple dans mon cours de N3 sur les risques et les limites des ordinateurs: le plongeur (ou la plongeuse) qui fait plus confiance dans les indications de son ordinateur que dans son guide de palanquée.... 

    • Merci 1
    Link to comment
    Share on other sites

    parce qu'un guide est infaillible

    non sérieusement t'es une caricature de la plongee FFESSM: "faites confiance aveugle au moniteur, on remonte vite et les paliers on les faits sous la douche ! par contre on ne me lache pas d'une semelle !"

    capable de faire un massage cardiaque sur une RA et de clamper une artère après une attaque de requin.

    • J'aime 1
    • Haha 1
    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share


    ×
    ×
    • Create New...

    Bonjour,

     

    logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

     

    L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

    Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.