Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Du loisir au pro, quel plaisir ?


MyO
 Share

    Recommended Posts

    J'aimerais avoir des réflexions et retours de choix de vie concernant la place de la plongée dans nos vies (parce que j'aime bien vous lire, et que certains ont une vraie belle plume!):

     

    J'imagine que les pros sont tous des passionnés car le boulot doit avoir pas mal de contraintes: comment garder la flamme, c'est facile, qu'est-ce qui fait tenir ?

    Pour ceux qui y ont réfléchi mais n'ont pas passé le cap: qu'est-ce qui vous a freiné ? pensez-vous changer d'avis ?

    Pour ceux qui encadrent de manière bénévole : qu'est-ce qui vous motive et comment voyez-vous les pros ?

     

     

    • J'aime 1
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 36 minutes, MyO a dit :

    Pour ceux qui encadrent de manière bénévole :

     

    le partage et bien sur le plaisir d'etre sous l'eau, de plonger quoi.

     

    J'aime montrer "ma" façon de plonger... souvent les encadrés ressortent avec de grands sourires. Pourquoi ? Parce qu'ils ne connaissent souvent de la plongée que la partie formation, on descend on fait un RA puis cap sur etc...  et après 30 min ils ressortent bloc séché et ils n'ont rien vu.

     

    moi je fais de la photo, donc c est cool et c'est recherche de trucs a photographier   ce qui fait que si c'est un bon jour ils en prennent plein la vue avec des brochets, carpe tanche esturgeon  bref la GdF.

     

    Et surtout si tout va bien ils auront fait entre 50 et 60 min de plongée..

     

     

    Un point important j'encadre... mais c'est parce que ce jour j'ai envie de plonger... je n'ai aucune obligation d'y aller....   parce que certains jours... bof je prefère rester tranquille à la maison..... (ok c est rare mais ça arrive de temps en temps ;) )

    Edited by caolila
    • Merci 2
    Link to comment
    Share on other sites

    Salut,
    Mon parcours: Instructeur PADI/SSI à temps plein depuis 8 ans en Asie du Sud Est. Ce qui a commencé comme un hobby en Australie c'est transformer en carrières au fil des ans.

    Oui ça vend du rêve, mais c'est pas toujours une partie de plaisir... Comme tu dis, il faut garder la flamme, pour cela au début, ce que font beaucoup de personnes, c'est de bouger souvent, faire une saison, changer de pays, et on recommence. Pour moi, ça a été l'inverse au bout d'un temps, je préfère rester longtemps au même endroit pour prendre plus de responsabilité et me diversifier: aider à la maintenance et les révisions, apprendre le matelotage, assister le manager et surtout: former le staff.

    Il y a plein de choses à faire dans l'industrie: par exemple j'ai travaillé avec des instructeurs avec deux mains gauches pour ce qui est de la mécanique, mais ils étaient de super social media manager... D'autres qui étaient passionnés par la photo et qui faisaient des stages photos/biologie. Parce que c'est vrai que faire des baptêmes et des open-water à longueur de semaines, ça use... 

    Autre exemple: l'année dernière, à cause du Covid, on a pas eu beaucoup de touristes, donc on s'est focus sur les expats qui plongent souvent avec nous ainsi que sur le staff, et on a fait plein de formations Rescue Diver, Premiers secours, Dive Master etc. Du coup quand les touristes ont commencé à revenir, ça m'a fait du bien de redécouvrir la joie des futurs plongeurs qui découvrent pour la première fois l'activité.

    Donc oui, c'est une passion, mais qui peut vite devenir une corvée quand on tombe dans la routine. Je pense que pour tenir, il faut rester humble, curieux, essayer de nouvelles choses, de nouvelles manière d'enseigner, prendre une situation difficile comme un nouveau challenge, et ne jamais rester campé sur ses convictions...

    Comme disent les marins: chaque vague est unique!

     

    Cordialement.

    • J'aime 2
    • Merci 1
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 41 minutes, Brice-à-bulles a dit :



    Donc oui, c'est une passion, mais qui peut vite devenir une corvée quand on tombe dans la routine. Je pense que pour tenir, il faut rester humble, curieux, essayer de nouvelles choses, de nouvelles manière d'enseigner, prendre une situation difficile comme un nouveau challenge, et ne jamais rester campé sur ses convictions...
     

     

    Mon avis après 33 ans de vie professionnelle dans rien à voir avec la plongée c'est que les routines professionnelles sont structurantes et des points forts qu'il vaut mieux cultiver que gommer pour durer. La passion par nature s'estompe et vite. Donc non, les routines sont au contraire ce qui permet aux pros de la plongée de durer, loin des corvées. Mon humble avis.

    • J'aime 2
    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 1 heure, MyO a dit :

    J'imagine que les pros sont tous des passionnés car le boulot doit avoir pas mal de contraintes: comment garder la flamme, c'est facile, qu'est-ce qui fait tenir ?

     

    Salut,

     

    Justement en réduisant les contraintes liées au secteur. Travailler de manière plus régulière qu'un saisonnier, toute l'année comme les autres et dans un endroit où la mer est plus docile (eau chaude). 

     

    C'est en s'écartant du paradigme saisons éreintantes et périodes de chômages que j'ai trouvé l'équilibre que je recherchais et que je garde un certain amour pour la plongée (qui reste majoritairement un outil cela dit). Les rencontres et la joie des gens pèsent également beaucoup dans la balance.

     

    Ce n'est pas parce que c'est un ''métier passion" que l'on doit se tuer à la tâche, au contraire c'est un secteur où il faut à mon sens se protéger pour durer.

     

    Bien cordialement

    • J'aime 2
    • Merci 1
    Link to comment
    Share on other sites

    En tant qu'ex-pro, mon véritable plaisir etait la transmission de ma passion de la mer avant toutes choses, mais j'aimais également enseigner.

    Bon, il est vrai qu'en fin de saison, tu as plus envie de faire la sécu surface que de passer à l'eau au contraire du début de saison, ou personne ne veut rester en haut 😂.

    Mais la plongée n'est qu'un moyen technique de comprendre un peu ce qui se passe là-dessous. Le piège, c'est que tu veux toujours en voir plus, alors la technique, bah, tu es bien obligé d'y passer et d'y aller de plus en plus.

    Ma dernière grande satisfaction, c'est d'être passé au recycleur à plus de 50 ans et de réapprendre pas mal de choses. Mais quel plaisir !!

    Plaisir de découvrir de nouvelles techniques, façons de plonger

    Plaisir de redécouvrir certaines épaves avec des gaz qui te laissent la vision claire

    Plaisir de rester des heures à barboter dans 30 m d'eau.

    Plaisir de prendre ton temps à photographier

     

    Alors oui, avec l'âge et après avoir tant donné comme enseignant, je dois dire que je suis devenu un peu plus égoïste et que maintenant, je pense avant tout à plonger pour moi. J'aime toujours autant partager avec les autres, mais c'est maintenant plus souvent entre alter ego, ce qui reste quand même très enrichissant.

    A l'occasion, je fais un baptême pour des amis ou les enfants de mes amis et je pense que les derniers que je formerai seront mes fils ou peut-être mes petits enfants (ça, c'est pas gagné !! 🤣).

    Le premier, a commencé l'année dernière à 25 ans, la plongée. Je l'ai préparé pendant l'été pour passer son N1. Quel fierté d'entendre de la bouche du moniteur qui l'a évalué : " Si tous les N1 avait ton niveau, on serait surement plus tranquille !"

    Le deuxième, lui est si à l'aise sous l'eau que cela en est énervant.

     

    Papa est très fier de ses 2 rejetons 🤪, j'espère qu'ils reprendront la flambeau, non pas de moniteur, mais de plongeur responsable et passionné.

     

    Alors oui, beaucoup de plongée solo maintenant et j'espère pouvoir continuer encore longtemps car la flamme ne s'est jamais éteinte même si je l'ai mis en pause pendant quelques années.

    Je pense même qu'elle est encore plus vif qu'à certains moments de ma vie pro et la retraite approchant, je me prépare pour qu'elle brille encore plus fort.

     

    Voila, espérant avoir répondu à ton attente.

     

    A+

     

    🍻

    Edited by Jeff__06
    • J'aime 4
    • Merci 2
    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 5 heures, MyO a dit :

    J'aimerais avoir des réflexions et retours de choix de vie concernant la place de la plongée dans nos vies (parce que j'aime bien vous lire, et que certains ont une vraie belle plume!):

     

    J'imagine que les pros sont tous des passionnés car le boulot doit avoir pas mal de contraintes: comment garder la flamme, c'est facile, qu'est-ce qui fait tenir ?

    Pour ceux qui y ont réfléchi mais n'ont pas passé le cap: qu'est-ce qui vous a freiné ? pensez-vous changer d'avis ?

    Pour ceux qui encadrent de manière bénévole : qu'est-ce qui vous motive et comment voyez-vous les pros ?

     

     

     

    à l’instant, neronce a dit :

    et oui apres 54 Annees de plongée bénévola et pro...La mentalité est plus la meme beaucoup ce la pette 

     

    Link to comment
    Share on other sites

    Parler de plaisir dans l'exercice pro sans évoquer la satisfaction de la réalisation de sa tâche en tant que professionnel, revient à amputer le débat de la moitié de la réalité des choses. Personnellement, j'ai toujours intact le plaisir de plonger, mais à cela s'ajoute la satisfaction de parvenir à faire vivre ma structure. Sur ce plan, la plongée n'est qu'un outil, comme la soudure l'est pour un CL2A, ou la certification de plongeur scientifique pour un chercheur. Je pense sincèrement, avec l'expérience, qu'il n'y a pas de plaisir à plonger pour un pro, sans le préalable de la satisfaction de la viabilité de sa structure. Que l'on vende des yaourts ou de la plongée, le but principal et fondamental reste de gagner de l'argent (Ou de na pas en perdre, parfois); La passion, si elle est nécessaire, vient après.

    • J'aime 1
    Link to comment
    Share on other sites

    Mon petit grain de sel : Je suis très très loin d'être un spécialiste de la plongée mais j'ai été témoin de l'expérience de personnes qui sont passées d'amateurs passionnés à professionnels dans d'autres domaines. Tout d'abord s'il s'agit d'enseigner il faut prendre conscience que le domaine d'activité devient à la longue presque anecdotique : il faut d'abord aimer les gens, le contact, aimer transmettre. Cela paraît évident mais pourtant beaucoup l'oublient, obnubilés par leur passions. Ensuite, comme tout métier, le temps se charge d'éroder l'enthousiasme du début. Chacun y répondra à sa manière mais certaines personnes sont meilleures que d'autres pour garder la motivation malgré tous les aléas que la vie professionnelle réserve. Pour moi les solutions sont, ou d'avoir une vie parallèle bien remplie qui permet de ne pas tout attendre de sa vie professionnelle, ou d'aller plus loin dans ses buts professionnels, comme monter sa propre structure d'enseignement par exemple. Ou, troisième voie, savoir que ce que l'on fait est juste une expérience temporaire et le faire en tout état de cause. J'ai enseigné le ski pendant quelques mois dans mes 20 ans, j'en garde un super souvenir, mais je ne me serai pas vu faire ça toute ma vie (bien que maintenant, plus de 40 ans plus tard, je peux me dire que pourquoi pas, cela aurait été une toute autre vie mais certainement aussi pleine d'expériences)

    • J'aime 4
    Link to comment
    Share on other sites

    Merci pour vos retours!

     

    J'ai fait un métier-passion pendant quelques années (et je me suis toujours questionné sur la place des bénévoles et des pros) et en avançant dans le milieu de la plongée j'ai failli me "faire avoir" une deuxième fois. J'ai quitté mon ancien domaine pour ne plus travailler (tous) les soirs, les week-end et les vacances scolaires. Et moins d'un mois après je me questionne sur la plongée. Heureusement ma conscience a dit stop.

    Et du coup je suis curieuse de savoir ce qui mène chacun à faire tel ou tel choix. Et je suis heureuse de découvrir un tel panel d'histoires, de statut, de motivations... Je trouve chouette qu'il y ait de la place pour le bénévolat ET le professionnel en France.

    Donc merci encore!

    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share

    ×
    ×
    • Create New...

    Bonjour,

     

    logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

     

    L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

    Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.