Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Formation théorique / pratique des ordinateurs de plongée


    Recommended Posts

    Il y a 19 heures, whodive a dit :

    Bla bla bla, interdire, bla bla bla

     

    Bref, merci de nous laisser tranquil et de vous garder vos interdits 

    Je suis d'accord avec toi sur ces interdictions pas toujours adaptées.

     

    Quand j'ai passé mon N3 (en structure commerciale certes mais à la dure avec la moitié des plongées sous les 40 m) j'étais tout content de pouvoir descendre à 60 m.

    Mais avec une centaine de plongées depuis j'ai réfléchi à tout ce qui pouvait se passer au fond et me dit qu'il manque quand même quelque chose au plongeur raisonnable à faire ça sans bi (pour pouvoir isoler un bloc/detendeur si besoin) et sans déco (pour sa santé...). D'où une petite formation TDI extended range en configuration lourde...

    Donc avant d'interdire, à chaque plongeur de faire le nécessaire pour sa sécurité

     

    Mais..... dans cette histoire de N3 (qui peuvent aller à 60 m sans parfois en formation avoir dépassé les 40 m) il ne faut pas oublier qu'ils doivent savoir secourir leur binôme en cas de problème et c'est là que sous les 40 m ça peut faire peur. J'ai déjà plongé avec des N3 fort sympathiques mais dont je me suis dit après avoir fureté à 50 m dans le courant et vu leur air perdu (sans jeu de mot) que s'ils avaient dû m'assister je ne serais peut-être plus là pour l'écrire...

    Donc "interdire" pour la sécurité du binôme est un argument à prendre en compte.


     

    Il y a 4 heures, caolila a dit :

    moins de fatigue 

     

    d'après une étude de DAN   ce serait un effet placébo  

    Dans la même logique plongée en recycleur n'aurait donc aucun intérêt physiologique non plus ? Et comme seul intérêt de faire des plongées plus longues ?

    • J'aime 2
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 3 minutes, Olivier_V a dit :

    Je suis d'accord avec toi sur ces interdictions pas toujours adaptées.

     

    Quand j'ai passé mon N3 (en structure commerciale certes mais à la dure avec la moitié des plongées sous les 40 m) j'étais tout content de pouvoir descendre à 60 m.

    Mais avec une centaine de plongées depuis j'ai réfléchi à tout ce qui pouvait se passer au fond et me dit qu'il manque quand même quelque chose au plongeur raisonnable à faire ça sans bi (pour pouvoir isoler un bloc/detendeur si besoin) et sans déco (pour sa santé...). D'où une petite formation TDI extended range en configuration lourde...

    Donc avant d'interdire, à chaque plongeur de faire le nécessaire pour sa sécurité

     

    Mais..... dans cette histoire de N3 (qui peuvent aller à 60 m sans parfois en formation avoir dépassé les 40 m) il ne faut pas oublier qu'ils doivent savoir secourir leur binôme en cas de problème et c'est là que sous les 40 m ça peut faire peur. J'ai déjà plongé avec des N3 fort sympathiques mais dont je me suis dit après avoir fureté à 50 m dans le courant et vu leur air perdu (sans jeu de mot) que s'ils avaient dû m'assister je ne serais peut-être plus là pour l'écrire...

    Donc "interdire" pour la sécurité du binôme est un argument à prendre en compte.


     

    et, si tu interdis pour leur sécurité, comment maintiens tu tes acquis ?

    (ce que tu écris est sensé, mais, d'un autre coté, si je ne vais pas à un endroit parce que mes équipiers sont mauvais et que je suis tres, tres souvent avec les memes, je vais me limiter moins profond, puis encore moins profond et devenir le king du pédiluve... tout cela parce que certains sont limités et ne font pas d'efforts ou des efforts insuffisants)

    • Haha 1
    Link to comment
    Share on other sites

    C'est justement le manque d'acquis que je veux souligner. Donc difficile à maintenir puisque parfois il n'y a jamais eu d'acquis sur des profondeurs où des N3 n'ont pas été formés...

    • Merci 1
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 2 minutes, Olivier_V a dit :

    C'est justement le manque d'acquis que je veux souligner. Donc difficile à maintenir puisque parfois il n'y a jamais eu d'acquis sur des profondeurs où des N3 n'ont pas été formés...

    je plussoye : je taquine régulierement, ici, pour demander combien de plongées annuelles faut il pour maintenir ses acquis...

     

    et, encore, je ne titille pas sur "à quand date votre derniere remontée controlée ou votre dernier exercice d'assistance ?"

     

    quant aux profondeurs où les N3 n'ont pas été formés...

    ils ne sont pas formés à des exercices en dessous de 40...

    donc, ils ne devraient jamais y descendre ??

     

    le compagnonnage est une alternative à la formation magistrale.

    • J'aime 1
    Link to comment
    Share on other sites

    @whodive En structure commerciale les palanquées sont composées par la structure qui normalement veille au grain, mais tout est dans le "normalement"...

     

    @christophe 38 Oui tu as raison sur la mise à jour des procédures... et les formations limitées à 40 m mais c'est encore pire quand, même sans exercices, il n'y a pas eu de plongées sous les 40 m. C'est une zone bien différente, ne serait-ce qu'en terme de narcose, qu'il vaut mieux avoir abordé en étant d'abord formé/encadré.

    • J'aime 1
    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 3 heures, El_TiTeP a dit :

    Salut,

     

    Tu aurais un lien pour cette étude ?

    Si c'est un effet  placebo, il est foutrement efficace !

     

    Je ne retrouve pas l'article que j'ai lu il y a quelques année

     

    mais ce point 

    Citation

    Même si de nombreux plongeurs disent se sentir moins fatigués lorsqu'ils plongent au nitrox plutôt qu’à l’air, les recherches scientifiques réalisées à ce jour ne révèlent aucune donnée probante soutenant une telle hypothèse. Comme mentionné préalablement, l'effet placébo ne doit pas être sous-estimé. Son étude doit encore être approfondie.

     

     

    donc pour moi jusqu'a preuve du contraire  aucune amélioration vis-a-vis de la fatigue.

     

    L'article que j'ai en mémoire parlait de plongeurs faisant des plongées en croyant avec du Nitrox ou pas... bref  il en était ressorti que ceux pensant avoir du nitrox se sentaient moins fatigué.  que ceux en ayant et pensant que non... 

     

    je vais encore cherche ... avec un peu de chance ....

     

    il y a 46 minutes, Olivier_V a dit :

    Dans la même logique plongée en recycleur n'aurait donc aucun intérêt physiologique non plus ? Et comme seul intérêt de faire des plongées plus longues ?

    moins de saturation, moins de risques d'ADD, moins de risuqes de tomber en "panne d'air" etc etc...

     

     

    L'étude parlait de la fatigue ressenti après une plongée... a l'époque j'avais associer cela a un argument de vente  de formation et de gonflage Nx (peut etre a tords ou pas uniquement ... ) 

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 28 minutes, caolila a dit :

    L'article que j'ai en mémoire parlait de plongeurs faisant des plongées en croyant avec du Nitrox ou pas... bref  il en était ressorti que ceux pensant avoir du nitrox se sentaient moins fatigué.  que ceux en ayant et pensant que non... 

    Placebo

    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 1 heure, McLean a dit :

     

    Il fait certainement référence à 

     

    Harris RJ, Doolette DJ, Wilkinson DC, Williams DJ. Measurement of fatigue following 18 msw dry chamber dives breathing air or enriched air nitrox. Undersea Hyperb Med. 2003 Winter;30(4):285-91. PMID: 14756231.

    Là, l'étude porte sur des plongées simulées au sec et à 18 m avec 10 minutes à la pression maxi !

    Le choix des paramètres de l'expérience ont sûrement joués sur les résultats car trop restrictif il me semble pour être significatif. 

    10 minutes à 18 m, il en faut plus pour me commencer à me fatiguer...

    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 1 heure, Olivier_V a dit :

    Je suis d'accord avec toi sur ces interdictions pas toujours adaptées.

     

    Quand j'ai passé mon N3 (en structure commerciale certes mais à la dure avec la moitié des plongées sous les 40 m) j'étais tout content de pouvoir descendre à 60 m.

    Mais avec une centaine de plongées depuis j'ai réfléchi à tout ce qui pouvait se passer au fond et me dit qu'il manque quand même quelque chose au plongeur raisonnable à faire ça sans bi (pour pouvoir isoler un bloc/detendeur si besoin) et sans déco (pour sa santé...). D'où une petite formation TDI extended range en configuration lourde...

    Donc avant d'interdire, à chaque plongeur de faire le nécessaire pour sa sécurité

     

    Mais..... dans cette histoire de N3 (qui peuvent aller à 60 m sans parfois en formation avoir dépassé les 40 m) il ne faut pas oublier qu'ils doivent savoir secourir leur binôme en cas de problème et c'est là que sous les 40 m ça peut faire peur. J'ai déjà plongé avec des N3 fort sympathiques mais dont je me suis dit après avoir fureté à 50 m dans le courant et vu leur air perdu (sans jeu de mot) que s'ils avaient dû m'assister je ne serais peut-être plus là pour l'écrire...

    Donc "interdire" pour la sécurité du binôme est un argument à prendre en compte.

     

    Je te rejoins, c'est un permis donc on peu en abuser, même si ça reste une minorité il y a tellement d'accidents dans cette zone que ça laisse à réfléchir (je n'ai pas les chiffres désolé pas d'obligation de me croire sur parole). Ne pas trop croire au libre arbitre c'est pas forcément une mauvaise chose dans un milieu spécifique comme celui là. Mais je peux comprendre que ce soit déplacé pour certains... 

     

    Merci pour le doute sur le nitrox, pour ma part je me sens moins fatigué avec mais c'est peut être psychologique..

    • Haha 1
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 26 minutes, Manicou vivant a dit :

    Merci pour le doute sur le nitrox, pour ma part je me sens moins fatigué avec mais c'est peut être psychologique..

     

     

    Ben comment dire cela ne m'empêche pas de plonger au nitrox  tout le temps enfin dès que possible... mais pour moi l'argument n'est certainement pas la fatigue... 

    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 2 heures, Olivier_V a dit :

    @whodive En structure commerciale les palanquées sont composées par la structure qui normalement veille au grain, mais tout est dans le "normalement"...

     

    @christophe 38 Oui tu as raison sur la mise à jour des procédures... et les formations limitées à 40 m mais c'est encore pire quand, même sans exercices, il n'y a pas eu de plongées sous les 40 m. C'est une zone bien différente, ne serait-ce qu'en terme de narcose, qu'il vaut mieux avoir abordé en étant d'abord formé/encadré.

    Sans avoir vos expériences, je suis récent N3 et on en parlait avec un ami (un peu mentor) car je n’ai plongé qu’une fois à 60m durant ma formation, en sca (et j’ai aimé je dois dire). 


    Et bien autant avec lui j’irais sur ce genre de plongée quasiment les yeux fermés alors que d’autres plongeurs de mon club (même vieux MF1) je ferais pas une réadaptation même sur un site que je connais par cœur. 
     

    Si on veut réellement tendre un peu vers l’autonomie on doit être capable de dire à un DP qu’on la sent pas avec telle ou telle personne (même si c’est pas toujours facile en club par peur de vexer etc. j’avoue)

    • J'aime 1
    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 1 heure, El_TiTeP a dit :

    Là, l'étude porte sur des plongées simulées au sec et à 18 m avec 10 minutes à la pression maxi !

    Le choix des paramètres de l'expérience ont sûrement joués sur les résultats car trop restrictif il me semble pour être significatif. 

    10 minutes à 18 m, il en faut plus pour me commencer à me fatiguer...

     

    l'étude en mer est ici sur la base de deux séries de deux plongées carrées successives de 30 minutes à 18m, avec 1h d'intervalle :

    https://scholarworks.sjsu.edu/cgi/viewcontent.cgi?article=4472&context=etd_theses


    même conclusion

    les discussions sur le sujet :

    https://alertdiver.eu/fr_FR/articles/air-nitrox-et-fatigue

    Edited by bardass
    • Merci 3
    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 7 heures, Arthur Figiel a dit :

     

    Si on veut réellement tendre un peu vers l’autonomie on doit être capable de dire à un DP qu’on la sent pas avec telle ou telle personne (même si c’est pas toujours facile en club par peur de vexer etc. j’avoue)

    Si surtout le job de DP qui devient vite lourd dingue

    • Paumé 1
    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share


    • Dernières Discussions

    • Similar Topics

      • 22
        Bonjour à tous.   Le sidemount commence à m'interpeller et j'aurais aimé faire une formation pour découvrir si cela me convient. J'ai 3 semaines de vacances dans le sud sur Montpellier et j'aurais aimé avoir des contacts sur les centres dans le coin si il y en a qui font ce type de formation ?   Autre question, je plonge le reste de l'année dans le nord, donc visi pourrie et les marées font qu'on rate souvent l'étale donc plongée avec du jus. Comment se comporte le
      • 1
        Hello tout le monde,   Est ce que quelqu'un a des informations sur cet incident relayé par le site du CFESM  soit :     Je plongeais au CIP de Bandol  avant qu'il ne ferme et donc, je regarde toujours ce qui se passe dans ce coin. Si quelqu'un a des nouvelles, je serais preneur 👌  
      • 1
        Bonjour,   Connaissez vous quelques plongées du bord a faire sur ténérife? J'ai vu que sur wanadive.net apparemment il y en a quelques unes. En avez vous déjà fait la bas? Et si oui quelles sites sont les mieux? Par la même occasion, avez vous déjà louer des blocs et des plombs sur place? Avez vous une adresse?   Je part quelques jours peut être au mois d'octobre.   Merci  
      • 7
        Bonjour à tous et à toutes.   Je vais faire une présentation rapide car pas grand chose a savoir au final ahah.   Je m’appelle Loic, j'ai 25 ans. Je suis du Doubs (25).   Ma première plongée remonte à quand j'étais enfant (baptême) puis je n'ai pas replongé pendant facile 10-12 ans. Je me rappelle que j'avais adoré et je devais  pratiquer en club mais au vu de mon jeune age on m'a déconseillé la pratique à ce moment.   Enfin bref j'ai eut l'occasion lors d
      • 2,456
        ce fil est un sujet collectif. Il a pour but de renseigner succinctement tous ceux qui veulent connaitre au jour le jour les conditions de plongée en Méditerranée Si la modération souhaite bouger ce sujet, no pb, je l'ai mis là sans chercher à le mettre ailleurs. je propose d'indiquer: le lieu de plongée, la date, le site, les conditions de soleil et de vent, et les températures en surface et au fond. si vous avez d'autres idées, ne vous génez pas. merci.
    ×
    ×
    • Create New...

    Bonjour,

     

    logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

     

    L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

    Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.