Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Deux détendeurs sur mono-bloc à deux sorties pour le GP (niveau 4): utile ?


    Recommended Posts

    Le niveau 4 impose l'utilisation de 2 détendeurs complets sur un seul bloc à 2 sorties.

    Dans les cours que j'ai pu lire, aucun ne le justifie, c'est simplement "une règle de base".

    Apparemment, c'est une obligation franco-française.

     

    On peut se dire, en effet, que si l'un déconne ou givre, on a un plan B.

    Puis je tombe sur ça:

     

     

    Je résume ce que j'ai compris: si un détendeur déconne, il est sensé fuser et non retenir la pression; s'il givre, pareil.

    Si un détendeur se met à fuser, c'est qu'il est déréglé ou que l'air du bloc est humide; dans ce dernier cas le second détendeur givrera lui aussi rapidement au moment de l'utiliser. Le second détendeur semble alors inutile; je suis même tenté de penser que cela donne un faux sentiment de sécurité.

     

    En discutant de cela, d'anciens plongeurs en carrière m'ont répondu qu'il s'agissait d'une prévention pour limiter le risque de givrage, en particulier lors d'une assistance. Dans ce cas, cela ne concernerait que les plongées en eau froide ? En tout cas, le binôme devra finir sa plongée rapidement et peut-être sans paliers. Mais une fois le problème déclenché, et s'il s'agit d'un problème d'air humide (donc du compresseur), la doublette de détendeurs ne résout rien.

     

    Le seul point qui rendrait valable cette obligation, et seulement s'il s'agit d'un détendeur défectueux, serait de l'accompagner d'un entraînement à la fermeture du robinet, comme appris avec les bi-bouteilles en plongée technique. Mais c'est déjà difficile avec un bi, alors qui y pensera et tentera de le faire ? Le binôme sera-t-il capable de fermer le bon robinet ?

     

    A ce stade, je ne vois pas l'utilité de cette obligation, et vos avis de plongeurs avec chacun ses expériences m'intéresse.

    A vos claviers :classic_tongue: !

     

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 16 minutes, Nemo83 a dit :

    Le niveau 4 impose l'utilisation de 2 détendeurs complets sur un seul bloc à 2 sorties.

    Dans les cours que j'ai pu lire, aucun ne le justifie, c'est simplement "une règle de base".

    Apparemment, c'est une obligation franco-française.

     

    On peut se dire, en effet, que si l'un déconne ou givre, on a un plan B.

    Puis je tombe sur ça:

     

     

    Je résume ce que j'ai compris: si un détendeur déconne, il est sensé fuser et non retenir la pression; s'il givre, pareil.

    Si un détendeur se met à fuser, c'est qu'il est déréglé ou que l'air du bloc est humide; dans ce dernier cas le second détendeur givrera lui aussi rapidement au moment de l'utiliser. Le second détendeur semble alors inutile; je suis même tenté de penser que cela donne un faux sentiment de sécurité.

     

    En discutant de cela, d'anciens plongeurs en carrière m'ont répondu qu'il s'agissait d'une prévention pour limiter le risque de givrage, en particulier lors d'une assistance. Dans ce cas, cela ne concernerait que les plongées en eau froide ? En tout cas, le binôme devra finir sa plongée rapidement et peut-être sans paliers. Mais une fois le problème déclenché, et s'il s'agit d'un problème d'air humide (donc du compresseur), la doublette de détendeurs ne résout rien.

     

    Le seul point qui rendrait valable cette obligation, et seulement s'il s'agit d'un détendeur défectueux, serait de l'accompagner d'un entraînement à la fermeture du robinet, comme appris avec les bi-bouteilles en plongée technique. Mais c'est déjà difficile avec un bi, alors qui y pensera et tentera de le faire ? Le binôme sera-t-il capable de fermer le bon robinet ?

     

    A ce stade, je ne vois pas l'utilité de cette obligation, et vos avis de plongeurs avec chacun ses expériences m'intéresse.

    A vos claviers :classic_tongue: !

     

    c'est quoi l'eau froide ?

    avec TON experience, à combien de degrés un détendeur givre ?

    avec TON experience, à combien de litres/minute, l'air détendu dans l'eau froide, givre ?

     

    sinon, un N4 est un diplome d'encadrement en structure associative ; rien ne t'impose de le passer et d'en subir les tracasseries...

     

    ton raisonnement, ce que tu développes nous montre ta jeunesse dans la pratique.

     

    qu'est ce qui t'empeche de t'entrainer à fermer un ou l'autre de tes robinets sur un mono ? à part le manque d'envie de le faire ?

     

    et, pour finir, je t'invite à aller plonger dans une eau fraiche, avec ta config et un copain qui aura la meme...

    tu me parleras de la respiration à 2 sur le meme embout, tu me parleras du gonflage de la stab pour remonter....

     

    bref, si on te suit bien, pour quelle raison cela a t il été imposé ?? (et pas remis en cause)

    Edited by christophe 38
    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 1 heure, Nemo83 a dit :

    Le niveau 4 impose l'utilisation de 2 détendeurs complets sur un seul bloc à 2 sorties.

    Dans les cours que j'ai pu lire, aucun ne le justifie, c'est simplement "une règle de base".

    Apparemment, c'est une obligation franco-française.

     

    C'est ça, c'est une obligation légale pour tous les encadrants/enseignants en France, pas que le N4.

    A partir du moment où le Code Du Sport l'impose sans négociation possible, il est vrai que le justifier peut paraître inutile au premier abord.

     

    pour avancer, on peut faire une liste des divers problèmes de la chaîne de l'air que ce deuxième premier étage permettra de résoudre, ou pas. Et je suis d'accord avec ta conclusion, le rajout de ce matériel ne résout pas beaucoup de problèmes à lui seul mais en l'associant à des compétences permettant de l'utiliser intelligemment, c'est déjà un peu mieux.

     

    De là à dire que ce serait une bonne idée d'approfondir ce point dans la formation des N4, je trouve que tu as une bonne idée 👌

     

    Je commence une liste, à compléter, de l'utilité du deuxième premier étage:

    - problème directement dans le bloc (tube plongeur bouché, etc...) : ne résout rien

    - problème sur un des deux robinets du bloc (mal ouvert, fermé en cours de plongée par frottement): permet de passer le moment délicat plus facilement.

    - filtre en bronze du premier étage colmaté: permet de passer sur l'autre

    - détendeur en débit continu (quelle qu'en soit la raison): permet d'être plus confortable sur l'autre et d'envisager de fermer le côté en débit continu pour sauver du gaz, si les compétences nécessaires ont été acquises.

    - fuite sur un flexible HP/MP: si les compétences sont acquises, permet de sauver du gaz en fermant ce côté.

    - prévention du givrage: si les notions de routage sont acquises, permet de dissocier les flexibles pour moins solliciter le premier étage. Idem si une deuxième personne est amenée à respirer sur l'octopus de l'encadrant.

    - insuffisance de débit du premier étage au cas où deux personnes respirent dessus: n'est plus d'actualité avec les détendeurs actuels mais aurait pu se comprendre à une époque.

    Je te laisse continuer la liste à loisir.

     

    SI l'on se place du côté du législateur qui a imposé ça, j'imagine que l'introduction de cette redondance a été pensée uniquement pour apporter une sécurité dans l'encadrement d'autres plongeurs. Si la démarche avait concerné la sécurité individuelle de chaque plongeur, l'obligation se serait trouvée ailleurs dans le texte.

    Donc on se retrouve essentiellement avec la justification de la prévention du givrage en cas de respiration à 2, voire l'assurance d'un débit d'air suffisant en cas d'assistance en air sur un détendeur d'époque révolue.

     

    On peut faire de cette obligation une opportunité en enseignant quelques compétences complémentaires, ne serait-ce qu'apprendre à identifier clairement le côté atteint et à fermer le robinet soi-même, même sur un monobloc.

     

     

     

     

    • J'aime 2
    • Merci 1
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 50 minutes, LGF a dit :

    insuffisance de débit du premier étage au cas où deux personnes respirent dessus: n'est plus d'actualité avec les détendeurs actuels mais aurait pu se comprendre à une époque.

     

     

    c'était LA justification donnée aujourd'hui encore.

     

    Link to comment
    Share on other sites

    Bonjour,

     

    Je partage complètement la réponse de @LGF, qui te démontres ce que peut apporter cette obligation, et ses limites.

     

    Sinon, je reviens sur ta phrase d'introduction, qui est une interprétation abusive de ce qui est écrit dans la Code du Sport :

    Il y a 3 heures, Nemo83 a dit :

    Le niveau 4 impose l'utilisation de 2 détendeurs complets sur un seul bloc à 2 sorties.

    Non, ce n'est pas le Brevet de Niveau 4 en lui même qui génère cette obligation. C'est la fonction que le plongeur occupe dans la palanquée. Du moment qu'il est en situation d'encadrement ou d'enseignement (GP ou E) (en milieu naturel), un plongeur, qu'il soit N4, Moniteur ou même Initiateur est tenu d'avoir 2 détendeur complets. Mais si ces mêmes plongeurs sont en autonomie, voir en position d'encadrés, l'obligation disparaît, bien qu'ils soient N4 ou Enseignants en titre (mais pas en fonction).

     

    De même, le CDS ne parle pas "d'un seul bloc à 2 sorties". Il dit simplement qu'il faut 2 détendeurs complets et "2 sorties indépendantes". Nullement précisé que ce soit obligatoirement sur le même bloc. C'est ce qui est fait le plus couramment, mais ce n'est pas une obligation.

    • J'aime 2
    • Merci 1
    Link to comment
    Share on other sites

    Je trouve vos réponses très intéressantes, l'idée étant justement d'avoir vos avis même s'ils sont parfois contrastés. Sans aucune prétention à critiquer l'existant, je m'interroge.

     

    En effet, il s'agit d'une mesure liée à l'encadrement, mais dans le cas d'une assistance entre autonomes, cette mesure n'est pas perçue comme vitale puisque non obligatoire. Pourtant la situation serait identique.

     

    Je trouve que les arguments de ISE méritent une réflexion. Qu'en pensent les plongeurs d'eaux froides, là où le givrage est une vraie menace ?

     

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 32 minutes, Nemo83 a dit :

    Je trouve vos réponses très intéressantes, l'idée étant justement d'avoir vos avis même s'ils sont parfois contrastés. Sans aucune prétention à critiquer l'existant, je m'interroge.

     

    En effet, il s'agit d'une mesure liée à l'encadrement, mais dans le cas d'une assistance entre autonomes, cette mesure n'est pas perçue comme vitale puisque non obligatoire. Pourtant la situation serait identique.

     

    Je trouve que les arguments de ISE méritent une réflexion. Qu'en pensent les plongeurs d'eaux froides, là où le givrage est une vraie menace ?

     

     

    les plongeurs d'eaux froides imposent deux détendeurs complets.
    Quant aux blocs, difficile d'imposer quoi que ce soit, souvent les plongeurs n'ont pas de bloc perso et les structures ne disposent pas ou très rarement de bi.

    Enfin lors de mes formations au PA60, je ne peux pas imposer deux détendeurs complets à mes élèves.
    Je ne peux pas m'appuyer sur la réglementation pour cela, alors que c'est de mon point de vue un des éléments de sécurité de base.

    en revanche, toute la formation est axée sur des éléments de sécurité, que ce soit en termes de procédures, d'entraînements ou de matériels.
    De fait, dans mon club, les plongeurs autonomes PA40 et + n'utilisant qu'un seul premier étage sont rares, voire inexistant. De plus en plus passent au bi ou au sidemount ...

    • Merci 1
    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 22 heures, Nemo83 a dit :

    Le niveau 4 impose l'utilisation de 2 détendeurs complets sur un seul bloc à 2 sorties.

    Dans les cours que j'ai pu lire, aucun ne le justifie, c'est simplement "une règle de base".

    Apparemment, c'est une obligation franco-française.

    Faux.

    C'est peut-être pas obligatoire légalement, mais en eaux froides, c'est pratiqué partout et pour tous.

     

    Il y a 22 heures, Nemo83 a dit :

     

    On peut se dire, en effet, que si l'un déconne ou givre, on a un plan B.

    Puis je tombe sur ça:

     

     

    Je résume ce que j'ai compris: si un détendeur déconne, il est sensé fuser et non retenir la pression; s'il givre, pareil.

    Pas 100% exact. 

    Et le givre n'est pas la seule chose qui peut arriver. 

    Il y a 22 heures, Nemo83 a dit :

    Si un détendeur se met à fuser, c'est qu'il est déréglé ou que l'air du bloc est humide;

    Moui... 

     

    Il y a 22 heures, Nemo83 a dit :

    dans ce dernier cas le second détendeur givrera lui aussi rapidement au moment de l'utiliser.

    Ben pas si, comme tu le dis, c'est un problème de réglage. 

     

    Il y a 22 heures, Nemo83 a dit :

     

    Le second détendeur semble alors inutile; je suis même tenté de penser que cela donne un faux sentiment de sécurité.

    Mais du coup, si le premier risque de givrer, il est donc également inutile...

    Donc soit on respire directement sur le robinet, soit on fait de l'apnée !

     

    Il y a 22 heures, Nemo83 a dit :

     

    En discutant de cela, d'anciens plongeurs en carrière m'ont répondu qu'il s'agissait d'une prévention pour limiter le risque de givrage,

    Oui... en séparant les tuyaux et en utilisant par exemple un des détendeurs pour respirer et l'autre piur gonfler la stab...

    Ça limite les débits, donc le refroidissement. 

    Il y a 22 heures, Nemo83 a dit :

     

    en particulier lors d'une assistance.

    Rare...

    Il y a 22 heures, Nemo83 a dit :

    Dans ce cas, cela ne concernerait que les plongées en eau froide ?

    Ben givrer un détendeur dans de l'eau à 20°C, c'est plus compliqué, hein...

     

    Il y a 22 heures, Nemo83 a dit :

    En tout cas, le binôme devra finir sa plongée rapidement et peut-être sans paliers.

    Shooter les paliers ?

    Mais quelle bonne idée...

    Il y a 22 heures, Nemo83 a dit :

    Mais une fois le problème déclenché, et s'il s'agit d'un problème d'air humide (donc du compresseur), la doublette de détendeurs ne résout rien.

    Très mauvaise réponse à une question très  mal formulée !

     

    Par exemple, ça permet de fermer un robinet,  ce qui permet de 1° sauver du gaz, 2° de continuer à respirer sur l'autre détendeur (ce qui est vachement agréable) et de patienter 2 minutes pour voir si le problème est réglé ou pas.

     

    Il y a 22 heures, Nemo83 a dit :

    Le seul point qui rendrait valable cette obligation, et seulement s'il s'agit d'un détendeur défectueux,

    Non...

    Il y a 22 heures, Nemo83 a dit :

    serait de l'accompagner d'un entraînement à la fermeture du robinet, comme appris avec les bi-bouteilles en plongée technique.

    Maos c'est également enseigné pour les monos...

    Qu'est-ce que c'est que cette idée ?

     

    Il y a 22 heures, Nemo83 a dit :

     

    Mais c'est déjà difficile avec un bi, alors qui y pensera et tentera de le faire ?

    Qui y pensera ?

    Tu plaisantes,  en fait, c'est ça...

     

    Il y a 22 heures, Nemo83 a dit :

     

    Le binôme sera-t-il capable de fermer le bon robinet ?

    Ben il faut bien que ça serve à quelque chose ces machins, non ?

     

    Un petit truc:

    Indiquer clairement de quel côté se trouve le robinet à fermer avec la main !

    (et continuer à respirer sur le détenteur qui fuse)

     

    Il y a 22 heures, Nemo83 a dit :

    A ce stade, je ne vois pas l'utilité de cette obligation, et vos avis de plongeurs avec chacun ses expériences m'intéresse.

    A vos claviers :classic_tongue: !

     

     

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 21 minutes, nics a dit :

    Oui... en séparant les tuyaux et en utilisant par exemple un des détendeurs pour respirer et l'autre piur gonfler la stab...

    Ça limite les débits, donc le refroidissement. 

    chose qui est remis  en question en cas d'assistance où ce contrôle sera plus compliqué que si le flexible de gonflage est sur son détendeur principale, ainsi il suffit de ne pas gonfler et respirer en même temps.

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 28 minutes, whodive a dit :

    chose qui est remis  en question en cas d'assistance où ce contrôle sera plus compliqué que si le flexible de gonflage est sur son détendeur principale, ainsi il suffit de ne pas gonfler et respirer en même temps.

    si tu plonges en eau froide avec le DS connecté au détendeur sur lequel tu respires, c'est que la config est moisie.

     

    et l'autre robinet, l'autre détendeur, il ne sert que pour la décoration ?

    Edited by christophe 38
    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 9 minutes, christophe 38 a dit :

    si tu plonges en eau froide avec le DS connecté au détendeur sur lequel tu respires, c'est que la congig est moisie.

    pas plus moisie que de de refiler un octopus à un mec en détresse avec ton ds sur ce détendeur.

     

     

    il y a 10 minutes, christophe 38 a dit :

    et l'autre robinet, l'autre détendeur, il ne sert que pour la déco ?

    pas pour la deco mais pour l'assistance.

     

    mais perso je serais plus partisan d'un bi avec manifold fermé, respiration alterné sur chaque détendeur. redondance gilet/etanche pour la flottabilité, donc un ds sur chaque détendeur.

     

    Sauf que dans la situation monobloc sans étanche, mieux vaut que l'intéressé contrôle ses débits plutôt que de se taper un givrage car il aura gonfler en même temps que l'essoufflement de son assisté.

     

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 32 minutes, whodive a dit :

    chose qui est remis  en question en cas d'assistance où ce contrôle sera plus compliqué que si le flexible de gonflage est sur son détendeur principale, ainsi il suffit de ne pas gonfler et respirer en même temps.

    Tu admettras volontiers j'espère, qu'on n'a pas tellement besoin de gonfler en remontant, même en assistance...

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 5 minutes, nics a dit :

    Tu admettras volontiers j'espère, qu'on n'a pas tellement besoin de gonfler en remontant, même en assistance...

    faudra dire ça au mec qui est resté au fond de la gdf.

     

    tout le monde n'est pas du même niveau, quand t'es N4 tu vas avoir à trimballer de tout et surtout de l'inexpérimenté 

    Un N4 (ou N3) expérimenté ne devrait pas avoir de difficulté à respirer et gonfler alternativement donc où est le pb ?

    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share


    ×
    ×
    • Create New...

    Bonjour,

     

    logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

     

    L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

    Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.