Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Comment réagissez-vous au signe "panne d'air" ?


MomZo

Recommended Posts

il y a 10 minutes, LA LOUBINE a dit :

Si on ne fait pas fuser,on souffle préalablement dans le détendeur avant d'inspirer

 

Je sais bien, et ça c'est ce que je fais en sidemount 5 ou 6 fois par plongée, mais la on parle d'assistance, et si tu fais fuser 2 ou 3 secondes avant de donner ton détendeur en eau froide, bim ça givre !

Link to comment
Share on other sites

Chez GUE, c'est sans faire fuser.

Lors de mon intro', avec l'autre belge, donc IANTD et TDI, on a pas fait fuser.

Intro to teck TDI avec Nico' à Marseille, sans faire fuser.

 

Après, perso', quand je change de détendeur, que je sois en expi' ou en inspi', pour tester le backup en back, le changement de dét' en side', je ne fais pas fuser, je souffle un p'tit coup.

C'est rare d'avoir les poumons vides, 'faut pas déconner 😉.

Le seul cas où je fais un poil fuser, c'est quand j'ouvre les déco', avant changement de gaz.

  • J'aime 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, MomZo a dit :

Ce qui ne m'a jamais été enseigné auparavant, c'est de faire fuser son octopus lorsqu'on le tend à son collègue. 

Il y a longtemps, on nous apprenait qu'il fallait le faire fuser à la première fois ; la personne a les poumons vides et ne pourra pas souffler pour chasser l'eau, à partir de la 2e respiration, ce n'est plus nécessaire. 

Link to comment
Share on other sites

Ma pierre a l'édifice.

Ce n'est pas forcément une mauvaise idée de faire fusé légerement le détendeur. Je comprend que le plongeur en panne d'air soit poumon vide -  on pourrait rétorqué tout de meme que n'importe qu'elle plongeur est censé savoir mettre un détendeur en bouche et le vider de 2 facon différentes (soufler ou bouton)

Mais pourquoi pas .... si c'est bien fait, et donc en fesant fuser légérement.

Parce que le plongeur standard qui ferait de l'assistance, il y a de forte chance que la situation le stress aussi, et que dans l'action il fasse fuser à mort l'octo, et là, cela deviens difficile de le mettre en bouche, de respirer et le masque risque d'être arraché.

Y a du pour et du contre.
... Perso, je dirai que c'est une bonne chose à montrer et enseigner pour un plongeur avancé, mais inutile voir contreproductif pour un jeune plongeur (qu'il réponde deja au signe et donne son octo, ca sera deja pas mal 😛 )



en ce qui concerne l'enseignement PADI que je connais bien, les descriptif ne vont pas aussi loin que de savoir le moindre petit détail d'une compétence.
Dans le cas de l'enseignement de la panne d'air, un instructeur padi pourrait tout a fait enseigner le fait de fuser légérement le détendeur. Néanmoins, il ne pourrais pas refuser la validation de cette compétence à un candidat si celui-ci ne fesait pas fuser. Car la compétence ne spécifie pas que la panne d'air doit se faire avec ce détail.

Link to comment
Share on other sites

Chez GUE, IANTD, TDI, la procédure est de présenter le détendeur en le tenant par le tuyau juste contre le second étage, de manière à ce que la personne en panne d'air puisse se saisir de la gamelle. A charge ensuite pour elle d'en faire ce que bon lui semble.

 

  • J'aime 2
Link to comment
Share on other sites

En cas de panne d'air de mon binôme, je crève sa stab pour être bien sûr qu'elle soit vide, je lui donne mes plombs et je balise l'endroit où rechercher le corps...

sinon, faire fuser légèrement me parait sensé, mais le secouru en empoignant le détendeur va-t-il continuer à le faire fuser dans la panique naissante ou va-t-il accepter que l'on lui mette dans la bouche?

Link to comment
Share on other sites

il y a 27 minutes, fufu74 a dit :

on pourrait rétorqué tout de meme que n'importe qu'elle plongeur est censé savoir mettre un détendeur en bouche et le vider de 2 facon différentes (soufler ou bouton)

Mais pourquoi pas .... si c'est bien fait, et donc en fesant fuser légérement

On peut aussi se dire que s'il s'agit d'un octopus ou d'un détendeur de reserve, ça permet aussi de vérifier qu'il donne du gaz...

Link to comment
Share on other sites

Jeune N2 (une vingtaine de plongées, au max) , en fosse, j'ai fait une "panne d'air" (une personne "extrêmement intelligente" qui a trouvé rigolo de "presque" fermer mon robinet, le "presque" s'est évidemment transformé en "complètement" avec Murphy ...) ; sans expérience et sachant que j'avais de l'air (check régulier du mano), j'ai mis "un bon moment" à comprendre ce qu'il se passait. J'ai insisté et ai basculé en mode "oups, faut que je trouve de l'air" ; ma monitrice a mis plus de temps à réagir à mon signe que moi à attraper son octo. Je ne me rappelle pas l'avoir fait fuser mais j'avais déjà acquis le réflexe "je prends un embout, je souffle d'abord, par principe, pour le vider"et j'ai sans doute trouver la ressource de le faire.

J'enseigne à faire fuser sur "panne d'air" ; tout comme "quand on prend un embout, on souffle d'abord".

Je connais quelques E3/E4/+ qui, personnellement, ne font pas fuser (det présenté en tenant le toyo,  libre à l'assisté de gérer comme il veut) mais l'enseignent "officiellement" quand même (raison déjà évoquée ici, le masque qui s'envole).

Link to comment
Share on other sites

C'est toujours pareil, ça dépend de l'expérience des plongeurs. Un souteux ou plongeur profond aguéri ne nécessitera pas la même procédure et n'aura pas la même réaction qu'un jeune newbee.

 

Un exemple :   Simplement pour un intro to cave, qui, j'en conviens, n'est pas le niveau extrême de la plongée sout', la procédure de "out of gaz" se pratique en black mask (no visi' donc) et touch contact. C'est un geste précis du gars en détresse (il presse rapidement la main de son équipier) qui entraîne la procédure, qui consiste à prendre la gamelle du long hose (la sortir de sa bouche et passer sur le backup) , et la mettre dans la main du gars en panne d'air (qui a toujours la sienne qui enserre la vôtre), qui s'en saisi et se démerde avec.

 

On est bien loin des considérations de "je fais fuser ou je fais pas fuser ?" :D

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 38 minutes, Motardplongeur a dit :

(une personne "extrêmement intelligente" qui a trouvé rigolo de "presque" fermer mon robinet,

Tiens, dans mon club on avait un MF1 qui s'amusait à ça quand je passais mon N2. Je ne sais pas s'il pratique toujours ce genre de plaisanterie...

Sans surprise, c'est lui qui ne veut pas de recycleur quand il est DP...

  • Haha 2
  • Triste 1
Link to comment
Share on other sites

Bonjour

La vraie panne d'air est une urgence majeure.

Dans un tel contexte avoir de l'air rapidement est la priorité absolue, les "discussions" et gestes protocolaires divers venant ensuite.

 La victime n'étant pas grabataire met l'embout en bouche, faute de quoi si c'est l'assistant qui s'en charge notre malheureux assisté aura toutes les chances de le recevoir dans le nez l'oeil  etc ...

Il faut aussi avoir à l'esprit qu'il n'y a pas toujours à l'instant "t" un coéquipier vers qui se tourner pour lui faire un signe auquel cas notre victime devra aller à la pêche au détendeur de secours le plus proche....

  • J'aime 3
Link to comment
Share on other sites

Il y a 20 heures, iove a dit :

Je procède ainsi: je décroche mon octo (de la main gauche), je déroule le flexible en contrôlant qu'il est pas emmêlé/avec des boucles toussa toussa en le passant par dessus mon bras gauche, et présente l'octo en le tenant par le flexible, gamelle vers la personne dans le bon sens.

Je saisis avec ma main droite la bretelle de la personne et le laisse prendre mon octo.

Quand il a mon octo en bouche, demande si ok, si oui, je saisis avec ma main gauche sa bretelle de stab droite, je lâche côté gauche, je le fais pivoter à ma gauche et on est partit pour le déplacement.

 

Je positionne toujours la personne à ma gauche légèrement devant moi, comme ça je la vois du coin de l'œil et je peux communiquer très régulièrement et facilement avec.

Si une phase de remontée à faire, généralement je le fais revenir sur son bloc car il reste au moins 50b dedans (généralement quand je fais ça je le fais même plus tôt, vers 60-70b).

Sinon, pour la phase de remonter je reviendrais en face à face pour bien voir mon plongeur et être prêt à gérer son gilet en cas de perte de moyen de sa part.

Même pratique que @iove, à  ceci près qu'une fois positionné à ma gauche (pour déplacement), je cale la main de l'assisté sur un anneau inférieur de ma stab pour qu'il reste solidaire de moi, sans que j'ai besoin de le tenir. Je ressent la traction sur l'anneau, signe qu'il est bien là, et j'entends les détentes de l'air proche de mon oreille gauche.

Link to comment
Share on other sites

Pour ce qui concerne la présentation de l'embout fusant, j'en suis bien revenu.

 

C'est ce qu'on m'a apprit lors de ma formation initiale il y a ... quelques décennies.

 

Depuis, je n'ai jamais vécu de panne d'air authentique, ni comme donneur, ni comme receveur. Du moins pas de panne d'air subie. Mais je me suis amusé à atteindre volontairement la panne d'air, en situation sécurisée, pour voir.

 

Par contre, sur plus de 25 ans, j'ai beaucoup mimé la panne d'air en enseignement. Passé des secondes, parfois longues, à attendre que l'élève réagisse convenablement. Des présentations d'embout fusant, j'en ai eu. Souvent. Majoritairement, je dirais.

Et ce qui m'est arrivé assez souvent et continue de m'arriver régulièrement, c'est que l'élève, dans un état de stress que nous dirons avancé, fasse fuser comme un bourin, se précipite pour me refiler l'embout en force et souvent ... en travers, tout en maintenant ses doigts sur la gamelle pour bien faire fuser !

Résultat, le masque en vrac, j'ai de l'eau plein la bouche, l'embout mal mis, je n'ai plus d'air après avoir tenté une expiration et je suis dans l'impossibilité de pouvoir faire fuser moi même facilement parce que mon assistant du jour s'acharne à garder ses doigts devant le surpresseur et reste incapable de comprendre que je suis réellement en manque d'air, tant il est convaincu de m'avoir secouru dans les règles de l'art, en m'ayant envoyé des hectolitres d'air dans le gosier ! :aga:

 

J'ai acquis la conviction qu'il valait mieux simplement présenter l'embout, en laissant libre l'accès au surpresseur, que l'assisté pourra choisir d'utiliser ou pas.

 

Enlever et remettre son embout, en expiration ou en fusant, c'est quand même une base que les plongeurs apprennent dès les premiers temps de la formation, quelle que soit l'école ! Alors, le stress, je veux bien, mais bon, il y a peut être aussi un défaut d'automatisation des fondamentaux qu'il serait intéressant de considérer a minima ... Quand je vois le secteur commercial qui fait gentiment descendre la formation N1 en 5 séances (voir 4 parfois) avec un clientèle qui tire de plus en plus vers le 3ème âge (donc pas forcément les plus véloces sur l'apprentissage), je suis assez circonspect. :nerveux:

 

Il y a 17 heures, bardass a dit :

Heureusement que je l'ai fait fuser en le prenant en bouche sinon je ne serai plus de ce monde pour relater cette histoire. Parce que j'étais sans le savoir dans un état d'essoufflement incroyable que l'hypoxie m'a empêché de ressentir (état d'endormissement).
Avec une tasse d'eau dans la gorge en sus de l'hypoxie à gérer, au revoir Bardass.

Expérience intéressante. Qui ne m'incite guère à essayer le recycleur, malgré toutes les qualités qu'on peut lui trouver ... :confus:

Au delà de ceci, ton récit ne démontre pas grand chose en terme de présentation du détendeur fusant ou non. J'y vois plutôt le fait que tu l'as fait fuser parce qu'il le fallait, malgré tous les handicaps (urgence, hypoxie ...), sans que personne ne te le suggère.

  • J'aime 3
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Scubaphil a dit :

Mais je me suis amusé à atteindre volontairement la panne d'air, en situation sécurisée, pour voir.

Je le fais systématiquement avec mes élèves prépas N1, de prendre un bloc quasi vide en début de séance et de le sécher pour leur faire ressentir la sensation du bloc vide.

Comme quoi ça n'arrive pas d'un coup, tu as des signes avants-coureurs, tu as encore le temps de réagir si tu en tiens compte.

Après ce qu'ils en retiendront ... bonne question 🤣

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.