Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Plongée et aviation


Mathis07
 Share

    Recommended Posts

    Relax les gars: just facts !

     

    J'ai fait une fois bla bla bla... aucune généralité n'a à en être tiré, ni champignon à manger, ni déco à raccourcir ou à rallonger, je ne donne aucun conseil, ni ne minimise. Si c'est interprété comme tel par d'insolents et forcément pervers forumeurs, dont je fais incontestablement partie, alors c'est que j'ai été maladroit dans ma rédaction. 😁

    • J'aime 1
    • Haha 1
    Link to comment
    Share on other sites

    Remarque, en consultant les tables, si on prend 21m, 50min, on sort en groupe F, et 4h plus tard on peut théoriquement prendre l'avion...

     

    Donc il n'y a rien de surhumain 🙄😏

     

     

    Screenshot_20230130-151955_Samsung Internet.jpg

    • Merci 1
    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 3 heures, Typhon a dit :

     

    Le fond du message est sensé, mais je trouve que cet argument le dessert : "j'ai fait [X] une fois et il ne m'est rien arrivé" c'est la recette du désastre en termes de désaturation.

    Cépafo

     

    mais, à mettre en face du principe de précaution qui fait qu'on ne fait rien, pour éviter, au cas où..

     

    la (vraie) verité se trouve sans doute entre ces deux extrémités. (à ton avis, quelle est la charge en azote apres une semaine de croisiere en mer rouge, avec 3 plongées par jour ? connais tu beaucoup de monde qui fait 2 jours de tourisme, à terre, à l'issue de la croisiere, avant de rentrer, pour etre totalement déssaturé au moment d'embarquer ?

     

    Donc, dans le calcul bénéfice/risque, combien de croisieristes plongée en mer rouge, par an et combien d'accidents en descendant de l'avion, au retour ?

    Il y a 4 heures, autrichon gris a dit :

    Sur le fond je dirai que ce sont 2 courbes qui se croisent pendant la durée post pongée, celle de la désaturation des tissus, avec celle de la baisse plus ou moins rapide de la pression atmosphérique qui augmente l'effet bulles. lorsqu'on prend de l'altitude. Fin du sujet lorsque la désat. est achevée ou non significative.

     

    J'ai fait une fois une plongée unique à 20m le matin, no deco, je n'avais pas plongé les jours précédents et je prenais l'avion le soir, et devinez... il ne m'est rien arrivé.

    à l'époque des W2 (wrecks and walls), c'est à dire avant 2008, nous étions une paire à plonger (déco oxy quand même, mais, affichage de palier obligatoire à 21 m sur l'ordi (quand même aussi)) ou plus régulièrement à 12 m et à rentrer 4 heures après en passant par le col de la Croix Haute (c'est sur aussi qu'on n'y passait pas la journée, qu'on était assis dans la voiture et qu'ensuite, c’était la redescente vers Grenoble... (la sélection naturelle est passée par là ??? qui sait ?)

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 51 minutes, christophe 38 a dit :

     connais tu beaucoup de monde qui fait 2 jours de tourisme, à terre, à l'issue de la croisiere, avant de rentrer, pour etre totalement déssaturé au moment d'embarquer ?

     

     

    Après nos 3 plongées à Budapest, on avait laissé 24h00 avant de reprendre l'avion (une après midi et une mâtiné) . vu la soirée, il aurait été peut être plus sur de reprendre l'avion directement après la plongée.  :froglol:

    • Haha 2
    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 5 heures, autrichon gris a dit :

    Sur le fond je dirai que ce sont 2 courbes qui se croisent pendant la durée post pongée, celle de la désaturation des tissus, avec celle de la baisse plus ou moins rapide de la pression atmosphérique qui augmente l'effet bulles. lorsqu'on prend de l'altitude. Fin du sujet lorsque la désat. est achevée ou non significative.

     

    J'ai fait une fois une plongée unique à 20m le matin, no deco, je n'avais pas plongé les jours précédents et je prenais l'avion le soir, et devinez... il ne m'est rien arrivé.

    C'est pas automatique.
    Dans un club en Corse ... la plongée le jour du départ est très planifiee ... Genre 20m 40mn (je n'ai plus le détail) tu sors, tu rentres, tu manges, petite sieste et tu reprends l'avion qui te ramène à Paris (Airbus donc pression 0,8 bar). Sans problème. Ca suppose aussi que le séjour ne soit pas qu'une accumulation d'azote.

    A comparer aux 2 filles qui reviennent d'Egypte après un séjour intensif (4-5 plongées par jour pendant une semaine) Hop caisson à l'arrivée à Roissy. Azote+Picole+fatigue = la pressurisation n'explique pas tout.
     

    Edited by gerard95
    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 3 heures, autrichon gris a dit :

    Relax les gars: just facts !

     

    J'ai fait une fois bla bla bla... aucune généralité n'a à en être tiré, ni champignon à manger, ni déco à raccourcir ou à rallonger, je ne donne aucun conseil, ni ne minimise. Si c'est interprété comme tel par d'insolents et forcément pervers forumeurs, dont je fais incontestablement partie, alors c'est que j'ai été maladroit dans ma rédaction. 😁

    Cela fait partie des cas de décompression qui n'ont pas été testés et validés par la marine nationale et autres. 
    Donc d'un point de vue purement théorique c'est calculable, mais peu praticable.
    Même les ordis qui calculent bien ne prennent pas le risque et affichent 24 ou 48h de pause.

     

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 40 minutes, gerard95 a dit :

    Cela fait partie des cas de décompression qui n'ont pas été testés et validés par la marine nationale et autres. 
    Donc d'un point de vue purement théorique c'est calculable, mais peu praticable.
    Même les ordis qui calculent bien ne prennent pas le risque et affichent 24 ou 48h de pause.

     

    ?

     

    no comprendo ....

     

    affichent 24 ou 48 h de pause ???

     

    s'plique, s il te plait

    Link to comment
    Share on other sites

    Dans le même genre d'anecdotes... Quand j'étais jeune N1, à Ténérife, j'ai fait une petite semaine de plongée. Le dernier jour juste une plongée a une vingtaine de metres le matin.

    Et là je percute que dans l'après-midi on fait un changement de zone (et d'hotel) et que pour passer de l'autre còté de l'île il va falloir passer un col.

    Je demande l'avis du professionel au club qui me dit que si on laisse passer quelques heures avant de monter il n'y aura pas de soucis.

     

    Du coup on fini par démarrer l'ascension en voiture 5-6h après la fin de la plongée... Et petit à petit j'ai commencé à me sentir "pas bien", je ne saurais pas trop comment le décrire... une sensation de malaise phsyique, d'oppression... J'étais sur le point de dire à ma femme "ça le fait pas, je crois qu'il faut faire demi-tour", qu'on arrivait en haut du col et qu'on commençait à redescendre... J'ai jamais réussi a savoir si c'était juste dans ma tête... Et comme j'étais pas vraiment conscient des risques à l'époque et que je me sentais tout à fait bien après la re-descente, j'ai laissé courrir.

     

    Je viens de vérifier, le col était environ à 1000m.

    Edited by generalpingouin
    typo
    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 1 heure, christophe 38 a dit :

    ?

     

    no comprendo ....

     

    affichent 24 ou 48 h de pause ???

     

    s'plique, s il te plait

    C'est simple. C'est selon les chapelles : l'avion c'est après 24 ou 48h
    Ok 48 c'est fort mais sur du tek intensif ...on ne sait jamais et je ne testerai pas.

     

    • Merci 1
    Link to comment
    Share on other sites

    Je vais être volontairement provocateur

     

    j'aimerai bien que ceux qui pensent que surtout après une semaine de croisière avec 3 plongées par jour m'expliquent pourquoi il est nécessaire de prendre 24h avant de reprendre l'avion car on est bien chargé en azote. Cela voudrait-il dire que jour après jour on arrive pas a complètement désaturer et que donc après 7 jours, "il en reste encore"

     

       Je n'ai fait que 2 croisières mais à chaque fois le matin lorsque je repars pour la première plongée (donc moins de 12h après la dernière) je regarde mon ordinateur et les courbes de saturation montrent qu'il n'y a plus rien (en général en se couchant la veille au soir il ne reste déjà plus grand chose.

     

    Je sais que les désaturations calculées par nos ordinateurs ne sont que des modèles et que chacun d'entre nous sature/désature plus ou moins vite mais au final avec les 24h de marge on est déjà très large niveau sécurité. (je ne parle même pas des 48h qui sont à mon avis complètement ridicule)

    Link to comment
    Share on other sites

    il y a 36 minutes, Norman76 a dit :

    Je vais être volontairement provocateur

     

    j'aimerai bien que ceux qui pensent que surtout après une semaine de croisière avec 3 plongées par jour m'expliquent pourquoi il est nécessaire de prendre 24h avant de reprendre l'avion car on est bien chargé en azote. Cela voudrait-il dire que jour après jour on arrive pas a complètement désaturer et que donc après 7 jours, "il en reste encore"

     

       Je n'ai fait que 2 croisières mais à chaque fois le matin lorsque je repars pour la première plongée (donc moins de 12h après la dernière) je regarde mon ordinateur et les courbes de saturation montrent qu'il n'y a plus rien (en général en se couchant la veille au soir il ne reste déjà plus grand chose.

     

    Je sais que les désaturations calculées par nos ordinateurs ne sont que des modèles et que chacun d'entre nous sature/désature plus ou moins vite mais au final avec les 24h de marge on est déjà très large niveau sécurité. (je ne parle même pas des 48h qui sont à mon avis complètement ridicule)


    selon les modèles de déco, le tissu le plus lent met 635 minutes pour se décharger de la moitié de la sursaturation (demi-vie), soit environ 10h par demi-vie.
    Sachant qu'il faut au moins 7 demi-vies pour revenir à peu près à l'état initial : donc au moins 3 jours pour revenir à l'état initial de saturation en azote.


    Les tissus lents sont peu sursaturés au bout de 2 plongées loisir.
    Mais au bout de 15-20 plongées enchainées lors d'une croisière, tu te doutes bien que ces tissus n'ont jamais le temps de revenir à l'état initial et que la sursaturation augmente au fil des plongées.

    Aujourd'hui, la plupart des ordinateurs utilisent les recommandations de DAN pour calculer la durée du nofly, soit 24h de manière générale. 
    Ces ordinateurs font un bête calcul entre l'heure de sortie et le délai de 24h.
    D'autres marques comme Shearwater ne donne aucun indication, à chaque plongeur de décider à partir de l'intervalle de surface.

    Toutefois le contexte de l'étude DAN est limité aux plongées dans la courbe sans paliers avec un palier de sécurité de 3 minutes à 5m.
    DAN préconise de passer à 36h si on est un plongeur sujet à bulles.

    Evidemment s'il y a accumulation de plongées hors de la courbe sans paliers, c'est à chacun de décider si la durée minimale de 24h est suffisante, aucune étude n'existe sur le sujet.
     

    • J'aime 1
    • Merci 4
    Link to comment
    Share on other sites

    Il y a 8 heures, gerard95 a dit :

    C'est simple. C'est selon les chapelles : l'avion c'est après 24 ou 48h
    Ok 48 c'est fort mais sur du tek intensif ...on ne sait jamais et je ne testerai pas.

     

    re,

     

    mon interrogation porte sur le simple fait que mes ordinateurs n'affichent pas le no fly (ni le palier de principe).

     

    Si le no fly a une importance vitale, pourquoi HW et Shearwater ne l'ont pas integré dans leurs décos ?

     

    quant à la déssat, j'ai déjà eu (plusieurs fois) plus de 48 heures....(sur des croisieres plongées ou sur des weekends.................... mais, pas en restant dans 20 metres d'eau), malgré des décos surox.

    Link to comment
    Share on other sites

    J'ai signé il y a peu un document avant d'aller plonger.. Je m'engageais a ne pas prendre l'avion dans les 18 heures après la dernière plongée..

     

    Chaque organisme a ses propres recommandations .. et chaque plongeur est normalement un adulte responsable  a lui de prendre "la bonne décision"....    

    Link to comment
    Share on other sites

    à l’instant, caolila a dit :

    J'ai signé il y a peu un document avant d'aller plonger.. Je m'engageais a ne pas prendre l'avion dans les 18 heures après la dernière plongée..

     

    Chaque organisme a ses propres recommandations .. et chaque plongeur est normalement un adulte responsable  a lui de prendre "la bonne décision"....    

    ouais, un adulte responsable assume ses actes dont il a pleine connaissance.

     

    donc, normalement, un adulte responsable n'a pas à signer une décharge de responsabilité... hein ?

    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share


    ×
    ×
    • Create New...

    Bonjour,

     

    logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

     

    L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

    Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.