Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Accident de décompression


Recommended Posts

il y a 49 minutes, phil33 a dit :

Pourquoi l'amener à Paris alors qu'il y a un caisson à Brest à 1h au lieu de 1h40 pour Paris ?

Et encore, il a de la chance.  A eu droit au Caïman.

Il y a quelques années au même endroit, un copain a eu droit au caisson de Brest, mais en ambulance car l'helico n'était pas disponible pour lui.

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 7 heures, bardass a dit :

Je ne parle pas de la responsabilité légale, qui à mon sens influe peu sur la décision de l'encadrant.
Mais plutôt de la responsabilité "morale" que s'impose l'encadrant lui-même quand il encadre.

Il y a de l'ego dans cette responsabilité "morale" : "je suis le sachant, j'ai été formé pour savoir comment faire pour que cela ne merde pas, si cela merde, c'est ma faute, je dois donc rattraper le coup".

Je plussoie ton analyse sur la responsabilité morale. C'est un mécanisme important, et il est sans doute en partie conditionné par la responsabilité légale.

 

Il y a 7 heures, bardass a dit :

L'encadrant/sachant doit alors savoir jusqu'où il peut/doit aller avant de mettre sa propre vie en danger.
A mon sens, il doit avoir trouver sa réponse avant d'envisager tout encadrement.

La mienne est la suivante : en tant qu'encadrant, je me dois de ne pas mettre en risque la vie des personnes que j'encadre mais je ne risquerai pas ma vie pour eux non plus.
Dès lors, je vais choisir des paramètres qui me permettent de respecter cette ligne de conduite.

C'est exactement ce que je sous-tendais par :

Il y a 9 heures, Scubaphil a dit :

... l'intérêt de ne pas engager trop la plongée avec des plongeurs encadrés, justement pour ne pas s'exposer démesurément et se trouver dans des situations inextricables. 

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 20 heures, bardass a dit :

 

tu es sur de toi ?

imagine avoir 20 minutes de paliers obligatoires à faire et tu décides de les zapper pour :

- un inconnu que tu as rencontré le matin même de la plongée ?

- ta femme au risque d’avoir potentiellement des orphelins de mère, voire de père ou un père handicapé ?

 

j’ai fixé un curseur à 20 minutes.

mais quel serait le tien ?

 

nous avons en Savoie l’exemple de « couples » dont un des plongeurs a été retrouvé en surface mort, remonté par l’autre plongeur ayant zappé les paliers, dont le corps a été retrouvé au fond.

 

J'avais fait une réponse simpliste. Il est évident que mon attitude serait adaptée en fonction des paramètres de  la plongée.

 

 Mon curseur est à 15 minutes et ma DTR couperet c'est 25 minutes maxi.

 

Ceci dit je plonge à l'air, deco nitrox 80, je ne suis pas trimix

Link to comment
Share on other sites

Il y a 10 heures, Scubaphil a dit :

Je plussoie ton analyse sur la responsabilité morale. C'est un mécanisme important, et il est sans doute en partie conditionné par la responsabilité légale.

 

C'est exactement ce que je sous-tendais par :

 

oui, m'enfin

 

d'une part, si je raisonne en explo, nous sommes des plongeurs autonomes, c'est à dire, à minima responsables de nous memes ... (personne ne nous place un flingue sur la tempe pour nous mettre à l'eau)

en cas de pet, je me demanderai bien si j'ai tout fait correctement pour que le plongeur assisté s'en sorte du mieux possible de mon coté,

mais, je ne suis pas responsable d'un comportement anormal de l'individu (remonter comme une balle ou un équipement defectueux depuis avant la plongée), je ne suis pas responsable de son état de santé (FOP, froid, OAP, cachetons ou shit) (pour l'ivresse, on peut le voir, le sentir, l'entendre... donc, accepter ou pas de plonger avec lui)..

 

en gros, ce que je veux dire c'est qu'il y a 2 hypotheses :

c'est mon comportement de leader qui l'a amené à l'accident

ce n'est pas mon comportement...

 

 

quant à la responsabilité morale, je me permets de temperer : j'ai eu quelques copains qui ont declaré des FOP avant 100 plongées ; en quoi l'équipier, le moniteur est "responsable" de l'ouverture du FOP ou d'un gros passage de bulles (qui amènent le plongeur au caisson) ?

 

en effet, il est important de le remonter correctement....

mais, l'arrivée à la surface ne veut pas dire que l'affaire est finie, bien au contraire, elle commence là pour le sauveteur.

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

D'accord avec beaucoup de choses qui ont été écrites.

 

J'aimerai préciser que ne je me verrai pas engager une plongée "engagée" (profonde et/ou avec une déco conséquente) sans un support surface apte et formé à prendre en charge un plongeur "en accident" et remonté par le binôme.

Si ces paliers ont été zappés, la question de la remise à l'eau du binôme intervenant fait débat. Mais je dirai qu'il vaut mieux un accidenté que deux (le mieux est qu'il y ait 2 plongeurs au palier). Le mieux est... qu'il n'y ait pas d'accident ;o)

 

Donc, j'aurai tendance à privilégier des plongées "en structure" car la probabilité d'un support de surface apte est plus grande.

 

Mais avant tout, sur tout type de plongée (surtout si "engagée", mais alors avec un binôme que l'on connait) le mieux reste une solide planification et de convenir de règles sur la conduite à tenir en cas de pépins envisageables.

Trop souvent la discussion entre binômes après le brief du DP reste trop succincte :o/

(ceci dit, je ne dis pas être parfait non plus).

 

  • J'aime 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 12 heures, christophe 38 a dit :

quant à la responsabilité morale, je me permets de temperer : j'ai eu quelques copains qui ont declaré des FOP avant 100 plongées ; en quoi l'équipier, le moniteur est "responsable" de l'ouverture du FOP ou d'un gros passage de bulles (qui amènent le plongeur au caisson) ?

Oui, c'est certain, sur un ADD lié à un FOP, la responsabilité morale de l'encadrant n'est pas vraiment au 1er plan. Mais là, on s'éloigne nettement su sujet.

Bardass évoquait cette responsabilité morale dans le contexte d'un plongeur qui fait un malaise au fond, avec la question de le remonter en surface ou pas.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, Scubaphil a dit :

Oui, c'est certain, sur un ADD lié à un FOP, la responsabilité morale de l'encadrant n'est pas vraiment au 1er plan. Mais là, on s'éloigne nettement su sujet.

Bardass évoquait cette responsabilité morale dans le contexte d'un plongeur qui fait un malaise au fond, avec la question de le remonter en surface ou pas.

exact

 

mais, violer les paliers, te retrouver au caisson, avoir possiblement un handicap (devoir vivre en couple, travailler avec) parce qu'on a voulu sortir le copain qui a fait un malaise....

quelque part, ça me gène :

 

je plonge en structure ; ici, le bateau est au mouillage pendant que les plongeurs explo évoluent.

du bateau, il y a des baptemes ou des débuts de formation (la raison de l'amarrage sur une bouée).

 

je me place (intellectuellement) dans cette position ;

je fais surface avec la victime (et un équipier, parce que, souvent, nous sommes trois dans la palanquée)... combien de temps avant que le bateau ne nous voit et comprenne ? qu'il démarre et vienne à nous ?

 

imaginons que j'ai un troisieme équipier qui, lui, comprend (hum, vu la rareté des cas d'envoi de 2 parachutes, ce n'est pas gagné), trouve 2 parachutes (je les ai sur moi), decide de les envoyer...

 

je pense que nous sommes mieux au palier (toujours ça de pris)...

 

j'y place une exception : l'OAP ; là, je sors

 

 

mais, toujours pareil, quel délai entre la sortie de l'eau et l'arrivée au caisson ?

combien de centres ont la capacité de donner de l'oxy à 2, 3 plongeurs en meme temps ?

  • J'aime 2
Link to comment
Share on other sites

Toutes les formations de secourisme que j'ai suivies, pour la plongée comme dans d'autres contextes, ont toujours insisté sur l'importance d'éviter le sur-accident. Et je crois que cette insistance est due au fait que ce n'est pas la réaction instinctive pour pas mal de monde, en particulier dans la population qui décide de suivre des formations de secourisme.

 

(Avant décider de zipper des pamier, je crois que je regarderais le GFSurf sur mon ordi.  Du moins à froid ça me semble être un critère raisonnable et pouvant être relativement facilement accessible, bien qu'en situation d'assistance... Mais comme d'habitude,  c'est difficile de prévoir ce qu'on fera en situation).

  • J'aime 2
Link to comment
Share on other sites

Le 01/05/2023 à 06:04, christophe 38 a dit :

exact

 

mais, violer les paliers, te retrouver au caisson, avoir possiblement un handicap (devoir vivre en couple, travailler avec) parce qu'on a voulu sortir le copain qui a fait un malaise....

quelque part, ça me gène :

 

je plonge en structure ; ici, le bateau est au mouillage pendant que les plongeurs explo évoluent.

du bateau, il y a des baptemes ou des débuts de formation (la raison de l'amarrage sur une bouée).

 

je me place (intellectuellement) dans cette position ;

je fais surface avec la victime (et un équipier, parce que, souvent, nous sommes trois dans la palanquée)... combien de temps avant que le bateau ne nous voit et comprenne ? qu'il démarre et vienne à nous ?

 

imaginons que j'ai un troisieme équipier qui, lui, comprend (hum, vu la rareté des cas d'envoi de 2 parachutes, ce n'est pas gagné), trouve 2 parachutes (je les ai sur moi), decide de les envoyer...

 

je pense que nous sommes mieux au palier (toujours ça de pris)...

 

j'y place une exception : l'OAP ; là, je sors

 

 

mais, toujours pareil, quel délai entre la sortie de l'eau et l'arrivée au caisson ?

combien de centres ont la capacité de donner de l'oxy à 2, 3 plongeurs en meme temps ?

https://www.lindependant.fr/2023/05/04/accident-de-plongee-sur-la-costa-brava-un-mort-et-deux-blesses-a-cadaques-11175119.php

  • Triste 3
Link to comment
Share on other sites

une démonstration ....  et en plus 2 qui zappent les paliers...  un seul aurait été suffisant... voir aucun (en fonction de l'état du bonhomme et des minutes de palier qu'il y avait a faire)   

Link to comment
Share on other sites

Il y a quand meme peu d'infos sur les 2 "blessés". Ils ont été amené pour examens, ca veut pas dire qu'ils ont des séquelles de ce choix de remontée, c'est probablement le protocole de prévention.

Triste pour ce monsieur décédé durant sa plongée.

 

Quoi qu'il en soit, ça reste un choix difficile à prendre dans l'action et j'espère ne jamais y être confronté, d'autant plus avec ma binôme ou mes proches.

  • J'aime 5
Link to comment
Share on other sites

Il y a 11 heures, nico_40 a dit :

Il y a quand meme peu d'infos sur les 2 "blessés".

Tout a fait.

Comme à l'accoutumé dans ce genre de fait divers, on ne sait pratiquement rien.

OK, ils sont "blessés".

En état de choc psychologique ? (probable)

Avec des signes d'ADD ? (peut être)

Avec des contusions ou courbatures ? (possible)

Avec rien du tout, juste évacuation de principe pour surveillance ? (possible)

...

 

Il y a 10 heures, caolila a dit :

il y avait des paliers...

Oui, bon, c'est quand même un lieu commun journalistique que d'évoquer la "remontée sans avoir fait les paliers" quand ils parlent d'accidents de plongée.

Là non plus, on ne sait pas de quoi on parle : d'un palier de principe de 3' ? d'un palier obligatoire de 2' ? ou de 15' ? ...

 

Donc franchement, je ne ferais pas de cette histoire un modèle, sans en savoir plus.

  • J'aime 1
  • Merci 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 20 minutes, Scubaphil a dit :

 

Il y a 11 heures, caolila a dit :

il y avait des paliers...

Oui, bon, c'est quand même un lieu commun journalistique que d'évoquer la "remontée sans avoir fait les paliers" quand ils parlent d'accidents de plongée.

Là non plus, on ne sait pas de quoi on parle : d'un palier de principe de 3' ? d'un palier obligatoire de 2' ? ou de 15' ? ...

 

Donc franchement, je ne ferais pas de cette histoire un modèle, sans en savoir plus.

OK tu as raison, il est vrai que les articles dans les journaux tout comme les reportages TV sont rarement exact...

On fait quoi alors... on ne dit rien ? On ignore la news ?  On verse "juste" une larme pour la victime?

 

Est il trop demandé d'avoir des informations exacts de la part de "vrais" journalistes?

 

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 22 minutes, Scubaphil a dit :

Tout a fait.

Comme à l'accoutumé dans ce genre de fait divers, on ne sait pratiquement rien.

OK, ils sont "blessés".

En état de choc psychologique ? (probable)

Avec des signes d'ADD ? (peut être)

Avec des contusions ou courbatures ? (possible)

Avec rien du tout, juste évacuation de principe pour surveillance ? (possible)

...

 

Oui, bon, c'est quand même un lieu commun journalistique que d'évoquer la "remontée sans avoir fait les paliers" quand ils parlent d'accidents de plongée.

Là non plus, on ne sait pas de quoi on parle : d'un palier de principe de 3' ? d'un palier obligatoire de 2' ? ou de 15' ? ...

 

Donc franchement, je ne ferais pas de cette histoire un modèle, sans en savoir plus.

re,

 

pour moi, le "modele", c'est qu'arrivé à la surface, on passe à la caisse ;

la caisse peut prendre deux formes, le caisson ou le cercueil...

 

le lien (que j'ai posté) avait pour but de faire reflechir :

est il necessaire que les deux violent le palier ? (il faut aussi penser aux conséquences pour ceux qui restent)

 

quelle forme de malaise ? (imaginons aussi, un arret cardio respiratoire (on voit si le binome respire ou pas, ce qui induit la "mauvaise" question : au bout de combien de temps sans respirer, le cerveau est "grillé" (donc, selon la durée de la remontée du fond, est il necessaire de se mettre dans le rouge ?)

 

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.