Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Faut-il se méfier de certains requins : grand blanc / tigre / Bouledogue / longimane


Recommended Posts

Vidéo filmée il y a 12 ans aux Brothers avec un Longimanus un peu curieux.

https://vimeo.com/manage/videos/24792220
 

le contexte :  nous sommes au retour de la plongée, 2m sous la surface, les bateaux sont proches.
je vois un Longimanus au loin, mon équipière se planque derrière moi, un poil effrayée.
Nous sommes en posture verticale tous les deux.
Le longimanus arrive droit sur moi, je filme bras devant, le requin a une attitude calme, il est curieux, attiré par les ondes magnétiques de mon appareil photo.

Je ne regarde plus au travers de l'appareil photo, je fixe directement le requin pour anticiper si je le peux ses réactions.
A un moment, mon équipière, effrayée, fait un geste brusque derrière moi (un coup de palme pour se déplacer).
En réaction le requin a lui aussi un mouvement brusque avant de reprendre son inspection à 20 cm de moi.
Au fur et à mesure qu'il avance, mon bras qui filme recule vers mon buste par reflexe, alors que j'aurai pu le tenir éloigné de mon corps.

Link to comment
Share on other sites

Pour avoir vu une video d'une attaque d'un longi lors de ma dernière BDE (attaque ayant eu lieu 2 semaines plus tôt), il n'y a pas vraiment de raison que le requin se soit senti en danger d'une quelconque manière.

 

Le groupe est globalement éclaté sur la paroi du récif, tout le monde dans le même sans sur une quinzaine de mètres en largeur et je dirais 6m de haut.

 

Le Longi arrive dans le sens contraire du groupe donc de face :

- il passe a coté d'un premier plongeur qui se tourne à son passage pour lui faire face, il fait un mouvement au niveau des jambes mais le plongeur réagit et enlève ses jambes,

- Il fait grosso modo la même chose avec un deuxième plongeur,

- le troisième plongeur ignore le requin et le laisse passer a coté de lui sans se retourner, le requin lui croque la jambe.

 

Bref, il y aurait eu plein de moyen de l'éviter (se regrouper, faire face) mais au final le requin n'avait aucune raison de se sentir menacé, et était globalement calme jusqu'aux attaques.

 

Donc oui j'ai tendance à dire qu'il faut rester très humble face à ces bestioles, après si on fait le ratio entre le nombre de rencontres homme-requin et le nombre d'attaque on doit pouvoir démontrer que le trajet entre l'aeroport et l'hotel est plus dangereux que la rencontre.

 

 

Link to comment
Share on other sites

Le 26/07/2023 à 10:53, bardass a dit :

Vidéo filmée il y a 12 ans aux Brothers avec un Longimanus un peu curieux.

https://vimeo.com/manage/videos/24792220
 

le contexte :  nous sommes au retour de la plongée, 2m sous la surface, les bateaux sont proches.
je vois un Longimanus au loin, mon équipière se planque derrière moi, un poil effrayée.
Nous sommes en posture verticale tous les deux.
Le longimanus arrive droit sur moi, je filme bras devant, le requin a une attitude calme, il est curieux, attiré par les ondes magnétiques de mon appareil photo.

Je ne regarde plus au travers de l'appareil photo, je fixe directement le requin pour anticiper si je le peux ses réactions.
A un moment, mon équipière, effrayée, fait un geste brusque derrière moi (un coup de palme pour se déplacer).
En réaction le requin a lui aussi un mouvement brusque avant de reprendre son inspection à 20 cm de moi.
Au fur et à mesure qu'il avance, mon bras qui filme recule vers mon buste par reflexe, alors que j'aurai pu le tenir éloigné de mon corps.

J'aime bien celle là !!
https://tinyurl.com/26r32jxh

Link to comment
Share on other sites

Le 25/07/2023 à 17:41, gerard95 a dit :

Dans la liste des "potentiellement dangereux" ajoute le marteau .
La taille joue beaucoup, dans la dangerosité en cas de contact.
Un sanglier ou un ours sont dangereux, poarce qu'ils courent plus vite que toi.

La méditerranée serait le 2e réservoirr de blanc après l'Afrique du Sud.
Le plus gros Blanc péché au monde l'a été près de Sète-Cap d'Agde dans les années 70 (je vois encore la photo)
C'est un coin ou on fait facilement les concours de pèche au gros et outre les Thons, ils remontent aussi des requins .
Dans les années 90 (je crois) des pompiers au palier quasiment à la sortie de Marseille, ont finis au caisson, obligés d'interrompre brutalement leur palier.
C'est un zone à dauphin et baleine aussi.
 

 

Petite correction.
je retombe sur l'article (2002) Un club de plongée (Abyss Explorer) fait une sortie à Marseille sur l'épave du Miquelon (dans les 50). On est un samedi d'octobre, 18 degrés à 50 m.
Une première palanquée sort: ravie de sa plongée et ettonée du nombre de congres en pleine eau.
Une seconde palanquée sort en hurlant avoir vu un requin.. Humm mais les yeux des gars à monter sur le bateau et l'aileron qui apparait va convaincre le DP. Le bestiau d'un peu plus de 6m vient se frotter au bateau (de 6m de long).
la 3e palanquée est resté bloquée à 7-8m avec le requin qui tournait au dessusL
La sortie fut rapide et direction caisson pour 3 plongeurs (sans gravité).


C'est aussi dans ce coin que j'ai croisé un dimanche matin le ferry qui venait d'Algerie avec dans son étrave une paire de dauphins qui surfaient, le reste de la bande étant venu nous narguer (ou nous saluer) à 5m du bateau.

 

Link to comment
Share on other sites

Si vous voulez voir le requin blanc péché à Sète, venez au musée de Lausanne, il a été naturalisé et est exposé en permanence. :) Musée cantonal de Zoologie – Lausanne Tourisme – Site officiel du tourisme à Lausanne (lausanne-tourisme.ch)

 

Lors d'une croisière en mer rouge (brothers) un longi a été un peut trop inquisiteur à notre goût, il a chargé une photographe qui l'a repoussé avec son appareil et plus étonnant, nous étions sur 30m au plateau sud lorsqu'un longi est descendu en piqué sur la guide, elle l'a repoussé de ces palmes et son détendeur.

 

Sur Small nous étions ma femme, mes filles et moi en fin de plongée lorsqu'un longi c'est mis à nous tourner autour, j'étais content d'être en sidemount, j'ai mis le bloc entre nous le temps que tout le monde monte sur le zod, il nous observait depuis l'autre côté du zod

  • J'aime 2
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Lioson a dit :

 

Sur Small nous étions ma femme, mes filles et moi en fin de plongée lorsqu'un longi c'est mis à nous tourner autour, j'étais content d'être en sidemount, j'ai mis le bloc entre nous le temps que tout le monde monte sur le zod, il nous observait depuis l'autre côté du zod

 

 

excellent !!

un argument de plus quand on me demande à quoi sert le sidemount et ses avantages par rapport au backmount : ça sert aussi à maintenir les requins à distance.

merci !!

😁

  • J'aime 3
  • Haha 6
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Vaste sujet que la dangerosité, réelle ou fantasmée des requins.

 

Le cas particulier ne fait pas la règle, mais j'ai plongé une dizaine de fois avec le Longi à Elphinstone et n'ai jamais observé de comportement agressif, outre les classique "Je te fonce dessus et je tourne à 90° au dernier moment" assez fréquents.

 

J'ai également plongé  avec le Bouledogue, dont ma première fois particulièrement impressionnante où nous étions posés au fond de l'eau par 28-30 m pendant que 8 requins nous tournaient autour.
J'en avais fait le CR il y a quelques années (mon premier message sur ce site)

 

Dans tous les cas on fait face à une (ou plusieurs) bestiole qui fait notre taille voire plus, et qui pèse 100 kg, qui est un prédateur et qui évolue dans son milieu.

Évidemment que c'est un animal dangereux, et donc la prudence et la modestie sont de mises.

 

Néanmoins, si l'on en croit les différents témoignages et les recommandations des professionnels des requins (dont je ne fais pas partie), il semblerait que quelques règles de prudences simples permettent de réduire le risque, déjà faible :

 

- Rester grouper et faire face au requin ;

- Ne pas laisser de membre apparent (éviter la plongée en shorty) ;

- Éviter les bras tendus, préférer une position un peu plus regroupée pour les photographes ;

- Pas de gestes brusques, ne pas provoquer le requin ;

- Le requin est opportuniste, et attaque généralement ses proies en surface, il est donc important de rester à son niveau ou en-dessous de lui. La surface et le palier sont donc les zones à risques, d'où la nécessité d'établir un protocole de remontée efficace et de ne pas traîner. D'où la règle assez universelle consistant à remonter 1 par 1 sur le zod qui nous récupère.

 

Cela expliquerait pourquoi la majorité des attaques que l'on porte au Bouledogue soit sur des surfeurs (confondus avec des tortues) ou des snorkelleurs.

Le Longimane est lui plutôt réputé pour s'attaquer aux naufragés... (naufages de l'USS Indianapolis ou du Nova Scotia)

 

Le requin est un prédateur sous-marin, l'homme n'est pas une proie pour lui. Il ne nous voit pas comme de la bidoche, juste comme un truc étrange et qui fait du bruit sous l'eau.

Il n'a pas de raison de venir nous attaquer a priori. S'il le fait c'est s'il se sent menacé, qu'il est énervé.

 

Notons qu'en saison, il peut y avoir des centaines de plongeurs sur un site, donc certains avec des comportements assez moyens.

Gênés et agacés, les requins peuvent s'en prendre par la suite à un plongeur d'une autre palanquée, qui n'a rien demandé...

 

Mais comme le disait quelqu'un plus tôt sur le fil : si on regarde le nombre d'attaques de plongeur vs le nombre de plongeurs qui croisent des requins, le trajet domicile-aéroport est sûrement la partie la plus dangereuse du voyage.

Dans le monde, on parle d'une soixantaine d'attaques par an, dont environ 10 mortelles. La majorité de ces attaques ne concernent pas les plongeurs.

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 17 minutes, DivideByZero a dit :

...

 

Mais comme le disait quelqu'un plus tôt sur le fil : si on regarde le nombre d'attaques de plongeur vs le nombre de plongeurs qui croisent des requins, le trajet domicile-aéroport est sûrement la partie la plus dangereuse du voyage.

 

et om ne parle plus des morts par affections transmises par les moustiques...le plus "grand" killer sur terre...

 

A ce propos je vous invite à lire les dernieres recommandations aux voyageurs avec entre autre des pays avec vaccination anti-amarile recommandée

Link to comment
Share on other sites

Il y a 7 heures, DivideByZero a dit :

Le moustique tue plus de personnes en 1 jour, que le requin en 10 ans.

 

Néanmoins cette information est un peu trompeuse. Les humains croisent beaucoup plus de moustiques dans leur vie, que des requins.

Et ils meurent de ne pas être soignés des maladies induites, pas de la piqûre elle-même...

Pour la blessure due au requin, c'est dans les minutes qui suivent... ça dépend de l'endroit où il a planté les quenottes...

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.