Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Balisage Grec et Donator Porquerolles


le vengeur

Recommended Posts

D'apres ce que j'ai compris ( mais corriger moi si cela n'est pas vrai ...) , il y a eu un incident il y a quelques semaines :

 un club d'apnée a utilisé la bouée d'une de ces épaves ( Donator ? ) pour s'y attacher durant pas mal de temps, empechant les SCA de plongeurs d'approcher et de larguer les plongeurs, ce qui a entrainer mouvement d'intimiditations de la par de la SCA et invectives de part et d'autre. Avec les réseaux sociaux , cela est monter en épingle. D'ou ce retrait par les autorités de ces bouées afin de calmer la situation.

 

 

Link to comment
Share on other sites

Pour le Donator

 

J'y étais aujourd'hui, pas de bouée d'amarrage.

Dépose par binômes, gilet vide, descente au bout.

On fait sa plongée.

Interdiction de remontée au bout pour le laisser libre aux autres plongeurs.

Remontée en pleine eau sous parachute.

 

En revanche, y faire très attention. Il y a des fils de pêche sur bout de descente (coupé ce matin) et surtout au fond.

 

Mon pony est resté coincé à 40 m environ, merci easycut

Edited by PlongeurSDF
  • J'aime 1
  • Merci 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 5 minutes, PlongeurSDF a dit :

En revanche, y faire très attention. Il y a des fils de pêche sur bout de descente (coupé ce matin) et surtout au fond.

Il y a quelques années, lors d'une plongée sur Togo, on nous avait bien prévenu que sur les épaves munies de mouillages permanents, il ne fallait eviter de tenir le bout à la descente comme à la remontée en raison des nombreux hameçons crochetés dessus.

  • J'aime 2
Link to comment
Share on other sites

C'est sur, mais parfois, vu le courant qu'il peut y avoir sur ces épaves, il n'y a malheureusement pas d'autre choix que de se déhaler sur le bout, en faisant attention de ne pas se couper ou planter un hameçon. Au cas contraire c'est arrivée au fond au mieux avec une autonomie en air nettement dégradée, un essoufflement ou au pire un OPI.

 

L'autre solution c'est le DPV/scooter :tromaran:

  • J'aime 2
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Harold_S a dit :

C'est sur, mais parfois, vu le courant qu'il peut y avoir sur ces épaves, il n'y a malheureusement pas d'autre choix que de se déhaler sur le bout, en faisant attention de ne pas se couper ou planter un hameçon. Au cas contraire c'est arrivée au fond au mieux avec une autonomie en air nettement dégradée, un essoufflement ou au pire un OPI.

 

L'autre solution c'est le DPV/scooter :tromaran:

Oui mais ceux qui remontent doivent laisser le bout à ceux qui descendent.

Link to comment
Share on other sites

Quand j'évoquais la problématique d'amarrage sur ces sites je pensais surtout aux plongeurs individuels hors structure.
Ce sont eux les plus impactés en terme de sécurité.
Ces sites sont éloignés et  très exposés au vent à la houle et au courant.
De plus les conditions peuvent rapidement se dégrader en surface entre l'immersion et la sortie ( Les temps fond sont généralement plus long hors structure ) .

 

Un mouillage traditionnel au grapin est très compliqué pour diverses raisons...
Le mieux est encore de tourner autour de la bouée grenade mais cela laisse le ou les plongeurs dans le bleu face aux éléments.
Faisable évidemment mais pas top. Les plongeurs sont à la merci du soutien de surface et d'une panne moteur ou autre ...

De plus bien souvent les plongeurs individuels emportent plus de matériel ( par sécurité ) ...Combi étanche .. bi-bouteilles ... etc ... ils sont moins aquatiques et se déplacent plus difficilement.
 
En résumé je trouve contre productif le fait de supprimer ces amarrages qui sécurisent à la fois l'embarcation d'assistance en surface et procure une véritable ligne de vie aux plongeur.

Cette ligne de vie sécuritaire est un réel support aussi bien psychologique que physique.

  • J'aime 6
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, whodive a dit :

Oui mais ceux qui remontent doivent laisser le bout à ceux qui descendent.

 

Bien sûr. C'est toujours comme ça qu'on fait en plongeant en SCA, mise à l'eau au bout, remontée dans le bleu au SMB.

 

Hors structure, en général, les plongeurs se débrouillent pour aller sur site en dehors des horaires d'affluence des SCA. Logique.

Link to comment
Share on other sites

Bouée présente sur le Grec ce matin.
 

Les bouées (ou plutôt bidons...) présents sur le Donator et le Grec ne sont pas et jamais été des points amarrage mais juste des bouts de descente. Ça a toujours été comme ça car a priori la marine nationale s'oppose à mouillage fixe.

Link to comment
Share on other sites

Ok merci olivier

 

les 2 épaves sont donc juste marqués par des bidons en surface  ...

ils ont donc bien supprimés les bouées de mouillages !

 

Pratique !🤬

et en même  temps on laisse des bouées d'amarrage sur Togo, Rubis, espingole, etc...

 

j'aimerais comprendre la logique🧐

Link to comment
Share on other sites

Ok je commence à comprendre ... c'est une confusion de ma part

 

l'année dernière il y avait une bouée de mouillage blanches à oeillet sur au moins l'un des deux site

Mon SR est très haut et je l'ai gaffée sans problème

 

elle avait du être mise en place sauvagement ...

 

 

 

du coup la marine nationale a retiré quoi au juste ? 🫡

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.