Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

question sur les pressions partielles


Tétard37

Recommended Posts

Bonjour,

Question con mais je me la pose depuis trop longtemps :

Est-ce que pour le corps humain (en particulier tout ce qui dépends du sang) une PpO2 à 0,2 sera strictement identique à respirer de l'air de surface, en surface ?

Genre on plonge avec un mélange appauvri en O2 par rapport à la surface, mais à une profondeur qui fait une PpO2 de 0.2 par exemple ?

En écrivant ça je me dis que j'ai confondu une PpO2 du gaz avec une tension dans les tissus...

Link to comment
Share on other sites

Pour l'oxygène, oui. En fait, respirer autre chose qu'un mélange avec une pp02 de 0,21 bar pose des problèmes à plus ou moins long terme suivant les problèmes et la pp. En plongée à saturation, on maintient une pp02 très proche de 21% quelle que soit la profondeur.

 

Trois pages pertinentes de "La plongée et l'intervention sous la mer", Arthaud, 1977.

 

Naturellement les autres gaz ont leur rôle, et tous ont une influence suivant leur propre pp (narcose etc). Je ne mettrai pas la suite du livre pour éviter une citation trop longue posant des problèmes de droits.

p98.jpg

p99.jpg

p100.jpg

  • Merci 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 4 minutes, Tétard37 a dit :

Salut @JMarcB,

Merci beaucoup pour tes photos, c'est interessant !

Du coup (là ça rejoint plutôt l'apnée) quand tu fais une apnée, disons, à 15m, tu te sens mieux uniquement parce que l'air inspiré dans les poumons voit sa PpO2 augmenter de façon significative ?

 

Je ne suis qu'un ingénieur qui a beaucoup lu et un peu retenu, pas quelqu'un de particulièrement compétant. Ceci dit, je ne me souviens pas avoir vu mentionner une sensation de bien-être liée à la pp02.

Link to comment
Share on other sites

il y a 8 minutes, JMarcB a dit :

 

Je ne suis qu'un ingénieur qui a beaucoup lu et un peu retenu, pas quelqu'un de particulièrement compétant. Ceci dit, je ne me souviens pas avoir vu mentionner une sensation de bien-être liée à la pp02.

 

merci beaucoup quand même !

je viens de trouver ce texte :

"En apnée de profondeur, les PaO2 sanguines vont augmenter avec la profondeur, ce qui génère une sensation de confort respiratoire. "

ici

Je trouve étrange d'une tension d'O2 dans le sang puisse augmenter sans avoir inspiré plus d'air (apnée), mais ça correspond avec ce qu'on m'avait dit

Link to comment
Share on other sites

il y a 20 minutes, Tétard37 a dit :

Je trouve étrange d'une tension d'O2 dans le sang puisse augmenter sans avoir inspiré plus d'air (apnée), mais ça correspond avec ce qu'on m'avait dit

En descendant la pression ambiante augmente. Celle dans les poumons augmente également (la cage thoracique n'est pas rigide il faut équilibrer les pressions -- le volume des poumons diminue pour conserver la quantité de gaz). Donc la pp02 dans les poumons augmente aussi et il y a diffusion dans le sang pour équilibrer la tension d'O2 dans celui-ci avec la pp02 dans les poumons.

 

Deux notes:

 

1/ Le gaz pulmonaire n'a pas la même composition que l'air. Il y a plus de CO2 et de vapeur d'eau. Pendant une apnée à pression ambiante constante, la ppC02 doit augmenter au dépend de la pp02. Mais on atteint la limite de mes connaissances, je n'ai aucune idée des ordres de grandeurs en jeu.

 

2/ Il doit y avoir une profondeur où la rigidité partielle de la cage thoracique joue et la pression dans les poumons ne suit plus la pression ambiante. A nouveau je n'ai aucune idée de l'ampleur du phénomène. Mais quand je vois les records d'apnée vers les 150m j'ai l'impression qu'il joue un rôle.

Link to comment
Share on other sites

Sauf erreur de ma part (hautement probable) :

 

la ppO2 est ce qui déclenche la syncope quand elle descend trop bas. En descendant elle augmente donc on regarde la syncope, en revanche a la remontée elle redescend brutalement et peut tomber trop bas, c'est le fameux palier syncopal des 3m.

 

la ppCO2 est ce qui déclenche le réflexe inspiratoire, et la dessus j'ai tendance à penser que la profondeur a peu d'effet mais il faudrait que je fasse un dessin pour être sûr.

Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, Matt a dit :

la ppO2 est ce qui déclenche la syncope quand elle descend trop bas. En descendant elle augmente donc on regarde la syncope, en revanche a la remontée elle redescend brutalement et peut tomber trop bas, c'est le fameux palier syncopal des 3m.

Ca correspond à ma compréhension ("retarde" plutôt que "regarde" et j'ai entendu parler du "rendez-vous syncopal des 7m" mais l'idée est exactement la même).

 

il y a 7 minutes, Matt a dit :

la ppCO2 est ce qui déclenche le réflexe inspiratoire, et la dessus j'ai tendance à penser que la profondeur a peu d'effet mais il faudrait que je fasse un dessin pour être sûr.

 

Il me semble que c'est un taux d'un composé chimique dans le sang plutôt que la ppCO2 qui joue un rôle dans le réflexe respiratoire, d'où le manque de dépendance à la profondeur parce que ce taux dépend de la quantité de CO2 plutôt que sa pp qui elle change bien avec la profondeur (mais il faudrait réellement quelqu'un de compétant pour le confirmer, je ne suis même pas assez bon en apnée pour confirmer cette indépendance par mon expérience personnelle).

Link to comment
Share on other sites

Il y a 7 heures, JMarcB a dit :

"retarde" plutôt que "regarde"

 Damned...

 

Il y a 7 heures, JMarcB a dit :

profondeur parce que ce taux dépend de la quantité de CO2 plutôt que sa pp qui elle change bien avec la profondeur

La pp change, mais dans la mesure où le CO2 est produit au fond et où le volume de gaz change aussi, intuitivement je pense qu'a production d'énergie équivalente on ne tient pas plus longtemps au fond qu'en surface en apnée.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 11 heures, JMarcB a dit :

[...]

2/ Il doit y avoir une profondeur où la rigidité partielle de la cage thoracique joue et la pression dans les poumons ne suit plus la pression ambiante.

Tu devrais trouver des réponses en faisant quelques recherches avec les mots "érection pulmonaire", ou encore, en anglais : "blood shift"...

  • Merci 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 13 heures, Tétard37 a dit :

tu te sens mieux uniquement parce que l'air inspiré dans les poumons voit sa PpO2 augmenter de façon significative ?

Cela me parait étrange : en effet, notre corps n'a pas de "capteurs" d'O2, mais uniquement de CO2 (déchet de la respiration et excitant respiratoire).

Il doit donc se produire d'autres réactions chimiques qui expliquent ce bien-être apparent.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, cosmosaure a dit :

Cela me parait étrange : en effet, notre corps n'a pas de "capteurs" d'O2, mais uniquement de CO2 (déchet de la respiration et excitant respiratoire).

Il doit donc se produire d'autres réactions chimiques qui expliquent ce bien-être apparent.

Ben c'est justement ça mon sujet sur ce fil, que ce soit en apnée (cf le petit lien qui parle des Pp d'O2 sanguines) ou en plongée (on nous apprends que le fait, dans une assistance à par exemple 40m, que de dégager vite au début de la zone des 40 améliore le ressenti de la victime du fait des pressions partielles (mais pas que))...

Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, cosmosaure a dit :

Il doit donc se produire d'autres réactions chimiques qui expliquent ce bien-être apparent.

 

J'ai tendance a me méfier des notions non mesurables ni quantifiable type "bien être apparent", j'aimerais bien qu'on arrive à démontrer son existence avant d'en chercher la cause :)

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Tétard37 a dit :

on nous apprends que le fait, dans une assistance à par exemple 40m, que de dégager vite au début de la zone des 40 améliore le ressenti de la victime du fait des pressions partielles

 

Je vois un tas de raisons plus objectives et plus importantes qu'un éventuel ressenti de victime de dégager de la zone des 40m rapidement. Au hasard: diminuer le rythme de la consommation (avec la combinaison de l'effet de la profondeur et de la nécessité de gérer un accident, n'importe quel bloc paraîtra petit), arrêter d’emmagasiner du N2 alors qu'on a peut-être déjà des paliers, partir dans une zone où la narcose se fait moins sentir pour mieux réfléchir à la situation, ... sans parler des soins à prodiguer à la victime.

 

Je vois un tas de raisons à envisager à l'amélioration des sensations de la victime lors de cette remontée (mon expérience de ce côté de la barrière -- toujours hors plongée -- est que le simple fait que quelqu'un s'occupe de moi a chaque fois amélioré pas mal mon ressenti.)

 

Et en passant, la ppO2 dans cette situation diminue puisque la pression ambiante diminue. La variation est dans l'autre sens que dans ta situation de départ concernant un bien-être lié à l'augmentation de la ppO2.

 

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Dernières Discussions

  • Similar Topics

    • 185
      Salut,     En reprenant l’intéressant sujet soulevé par A. Foret récemment,  j'ai trouvé la réponse de Shearwater sur la gestion des plongées successives dans un des fils de discussion. Je me permet de le reposter car je ne suis pas sur que beaucoup de monde ont eu le temps de voir ce message.   Un grand merci à @andrebreton93 pour la démarche et le partage de la réponse.     Message de Shearwater par mail :   Cher Monsieur *****,  
    • 8
      Bonjour à tous ! En prévision d'un voyage en famille sur la côte d'Azur en mai, je me renseigne sur les spots de plongée. J'ai déjà eu l'occasion de plongée Au cap des Mèdes entre autre sur Porquerolles, et quelques fois sur Port-Cros. Seulement voilà, je laisse sur le rivage ma femme et mes deux filles des demi-journées ou journées complètes tant les spots sont éloignés... Auriez-vous des idées de spots où l'on peut plonger du bord avec un centre, ou sans avoir une traversée
    • 29
      Bonjour,   Tout est dans le titre. Depuis la crise du Covid, à peu près tous les sites de plongée à l'intérieur des terres fonctionnent sur réservation obligatoire. La plupart des sites font payer pour la totalité des réservations, même lorsqu'on a des plongeurs absents/malades ...   Il convient donc de gérer un calendrier de sorties et les participations à ces sorties.   Qu'utilisez-vous dans vos clubs ? que ce soit sous forme d'appli, ou de logiciel PHP
    • 27
      Bonjour,   Je souhaite savoir pour ceux qui confectionnent complètement leur harnais de plongée, comment ils font pour attacher les boucles en fin de sangle.   Par exemple des boucles qui peuvent permettre, en tirant dessus, d’ajuster le harnais aux épaules.   Il est possible de coudre mais y a-t-il d’autres méthodes fiable, sans couture ?  merci à vous cela m’intéresse particulièrement si jamais j’opte pour un harnais Maison.   cela peut aussi
    • 6
      Bonjour, ça fait plus de 15 ans que j'utilise un sea & sea DX 1G. Ce dernier a l'avantage de pouvoir être utilisé en mode manuel avec des réglages de vitesse et ouverture via des molettes sur le caissons.  Cet appareil commence à se faire vieux, le caisson idem, j'ai plusieurs soucis avec (usure des molettes entre autre, déclenchement aléatoires) bref il faut penser à le remplacer.   J'ai pensé au sony rx100, j'ai lu beaucoup d'article mais je ne suis pas certains de pouv
×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.