Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

peut on commencer à 59 ans?


alain etc...

Recommended Posts

Le 20/09/2023 à 19:47, alain etc... a dit :

Je commence sur le tard...59 ans. Trop tard?

 

 

Non. J'ai repris à 54 ans et j'ai plongé plus de 200 fois en moins de deux ans. Je suis passée de 0 à instructeur (enfin presque, ça devrait être fait pour les 2 ans en novembre).

 

Il faut être en forme bien évidemment. C'est à la fois un résultat et un objectif de s'entretenir et de rester sportif.

 

Le 20/09/2023 à 19:47, alain etc... a dit :

Est ce qu'il vaut mieux débuter en mer ou en piscine?

 

 

Des exercices en piscine, c'est bien pour prendre le temps, faire correctement les gestes et gagner en assurance et puis aller dans la mer pour pratiquer plus sous forme d'exploration. La profondeur ne doit pas être un objectif. Je fais mes plus belles plongées entre 9 et 18m, sauf certaines épaves qui nécessitent plus de profondeur.

 

Pour les oreilles, il faut être détendu, descendre à son rythme le long du boot d'ancre par exemple, ne jamais forcer, bien respirer lent et profond.

 

Bonne suite !

Link to comment
Share on other sites

Il y a 10 heures, pparis a dit :

Tout ça en partant de Zero et en club en plus, et ben ! :rolleyes:

 

Je vois que ça interpelle un peu. Je pense (mais je ne suis pas dans sa tête) qu'il a orienté toute sa passion naissante et soudaine pour la plongée vers l'obtention des niveaux, avec quelque part cette notion de hiérarchie (le gars a un poste à forte responsabilité et beaucoup d'encadrement dans sa vie pro) que notre formation à la française sait si bien perpétuer, bref pour être chef/leader/sachant/décideur dans notre activité c'est mieux d'être moniteur.

 

C'est un bon copain, donc je n'irai pas plus loin dans une quelconque critique de la rapidité d'obtention des niveaux.

Link to comment
Share on other sites

Pour rebondir sur le sujet des gens qui vont "chercher" les niveaux (je pense en faire partie), ce n'est pas forcement une volonté de "monter".

Pour ma part ce qui m'attire: la curiosité intellectuelle (en savoir toujours plus, continuer à apprendre que ce soit en théorie ou en pratique) et pour l'encadrement un réel plaisir à voir les gens progresser.

En grandissant en plongée je me suis rendue compte qu'on se dirigeait tous vers un aspect plus "pointu" (photographie, biologie, profondeur ...). "Mon" aspect pointu, celui dans lequel j'ai envie de progresser et de pratiquer c'est la formation.

 

Bref, tout ça pour rappeler que le désir d'encadrer et de former n'est pas non plus toujours caché dans des strates hiérarchiques. D'ailleurs je pense que le formateur est au service du formé, non l'inverse. Et j'ai l'impression que beaucoup de "bons" encadrants que j'ai rencontré ont ce point commun.

  • J'aime 1
  • Merci 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 45 minutes, autrichon gris a dit :

 

Je vois que ça interpelle un peu. Je pense (mais je ne suis pas dans sa tête) qu'il a orienté toute sa passion naissante et soudaine pour la plongée vers l'obtention des niveaux, avec quelque part cette notion de hiérarchie (le gars a un poste à forte responsabilité et beaucoup d'encadrement dans sa vie pro) que notre formation à la française sait si bien perpétuer, bref pour être chef/leader/sachant/décideur dans notre activité c'est mieux d'être moniteur.

 

C'est un bon copain, donc je n'irai pas plus loin dans une quelconque critique de la rapidité d'obtention des niveaux.

j'ai mis 18 mois entre mon N1 et mon N3.... (ça, c'est le coté abrupt des chiffres).

 

J'avais 48 plongées quand j'ai passé mon N2 (avec plus de 20 plongées en N1 au lac du Bourget, en attendant le passage du N2)

 

et, j'avais plus de 180 plongées pour le passage du N3, avec une année entre le N2 et le N3 (donc, en gros, 130 plongées en un an, avec des ploufs à 65 m, hors structure à l'époque).

 

donc, l'intervalle de temps est à relativiser (en comparaison du nombre de plongées, donc, d'experiences passées)

 

(à cette époque, on avait des MF1 entre 85 et 100 plongées)..

 

la durée ne devrait pas etre le seul critère...

  • Merci 2
Link to comment
Share on other sites

Non.

 

Faut une dizaine de plongées pour faire un open water diver.

10 de plus pour un N2 débrouillé

20 de plus pour faire un N3.

 

Sans faire dans l'accéléré, dans tous les clubs asso, les N1 devraient etre bouclés à la Toussaint, les N2 à Paques et les N3 à la sortie de fin d'année.

  • Merci 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Xabi a dit :

Sans faire dans l'accéléré, dans tous les clubs asso, les N1 devraient etre bouclés à la Toussaint, les N2 à Paques et les N3 à la sortie de fin d'année.

 

Je crois que tu as une erreur ( ou une provocation ) dans ton énoncé :

 

Les clubs ASSOS sont

  - une association avant tout

 - gérer par des bénévoles avec leurs disponibilités limitées

 - Les moyens limitées d'une association ( créneau piscine, bateau , ...)

- Tributaire de la méteo ( tu ne plonge pas en hiver en bretagne ...)

 

Si un plongeur veux passer un niveau rapidement, les pros sont la pour lui !

  • J'aime 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 20 minutes, NetGear a dit :

tu ne plonge pas en hiver en bretagne

C'est curieux car dans le Cotentin, où la météo ne doit pas être très différente, certains clubs sortent toute l'année. Certes il y a des plongées annulées en raison de la météo mais ça n'est pas propre à l'hiver et il en reste suffisamment pour assurer les formations.

Sinon, il existe des carrières en Bretagne qui permettent de plonger même en hiver un jour de tempête. Je connais pas mal de clubs qui viennent de Normandie ou de Bretagne à Fougères en hiver pour les formations. Ca permet d'assurer 2 plongées dans la journée quelque soit la météo.

Link to comment
Share on other sites

il y a 23 minutes, NetGear a dit :

 

Je crois que tu as une erreur ( ou une provocation ) dans ton énoncé :

 

Les clubs ASSOS sont

  - une association avant tout

 - gérer par des bénévoles avec leurs disponibilités limitées

 - Les moyens limitées d'une association ( créneau piscine, bateau , ...)

- Tributaire de la méteo ( tu ne plonge pas en hiver en bretagne ...)

 

Si un plongeur veux passer un niveau rapidement, les pros sont la pour lui !

On n'a pas dû fréquenter les mêmes associations !

Pour ma part, j'ai débuté dans une asso de plus d'une centaine de plongeurs, et il y avait moyen d'être en mer tous les WE (dans ce coin-là, le délai de route pour la Méditerranée était raisonnable).

Les encadrants n'étaient pas toujours tous disponibles, mais par roulement, ça le faisait... Et pour les ploufeurs les plus motivés, 2 plongées par WE (ou samedi, ou dimanche), 3 à 4 WE par mois, c'était courant...

 

Donc, pour passer un ou plusieurs niveaux rapidement, non, il n'y a pas que le passage par les pros...

Link to comment
Share on other sites

bonjour

j'ai commencé la plongée à 57 ans, niveau 1 passé en 2 weekend. niveau 2  2 ans après tranquillement, à mon rythme, 70 plongées maintenant. Bientôt 63 ans, pas de ressenti de diminution physique particulière. un peu de sport la semaine, jogging 2 ou 3 fois, alimentation équilibré mais qui n'empêche pas de faire la fête de temps en temps ! pas l'intention d'arrêter la plonger de si tôt !

  • J'aime 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 53 minutes, NetGear a dit :

Je crois que tu as une erreur ( ou une provocation ) dans ton énoncé :

Alors.... 🙂

 

Aucune provocation de mon côté. Je fréquente les deux mondes, et fais piscine une bonne trentaine de fous dans l'année (créneau de 2h dont +/- 60' dans l'eau)

 

En 4 séances piscine, tu as fais les prerequis N1 que tu peux finir en milieu naturel le WE du premier ou du 11.

Voir faire le programme OWD sur une semaine à la toussaint.

 

Si tu es en bord de mer (moins de 2h de route) ca se fait aussi sur un ou deux jours/WE. Rien d'extraordinaire quand j'etais en aquitaine.

 

Si la prochaine echeance est à pâques, t'es ULTRA large pour preparer le N2. En 5 séances piscine et 3 jours de mer, c'est réglé.

 

Au mieux, une semaine de pratique à Paques et roule.

 

 

Reste une dizaine de séances piscine avant la fin de l'année. Trois ou 4 WE prolongés et pour certains, une semaine "au chaud". 

 

Largement de quoi preparer et réaliser son N3.

 

Je suis bien placé pour savoir qu'on fait des N1 sur 1 an et qu'on fait des tas de trucs pour les occuper. Mais on peut aussi faire autrement.

 

Et c'est pas une question de moyens financier. Le bilan des deux options est largement en faveur du stage chez un pro.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, crouton a dit :

Donc, pour passer un ou plusieurs niveaux rapidement, non, il n'y a pas que le passage par les pros...

Généralement dans les assoc. Il y a je pense un programme défini en début de saison, c'est à dire en septembre. En gros un bloc N1, un autre N2 etc ...

Je n'y ai pas encore vu de formations à la carte a moins de disposer d'un encadrement disponible sur les "starting blocs" prêts à bondir sur les N1 nouvellement promus en cours d'année pour les emmener vers le N2 par exemple.

Link to comment
Share on other sites

Question de concept.

Quand tu passes tes qualifications de formateur à la FFESSM, il y a un paramètre "pédagogie organisationelle". C'est pas seulement comment tu organises ta leçon, tes séqueces, mais aussi comment tu peux organiser une saison.

Un même moniteur doit-être à même de mener ses baptêmes jusqu'au N4/GP. Il peut s'appuyer sur les initiateurs pour dégrossir les N1/N2

Et si tu veux VRAIMENT rester sur 1 moniteur = 1 niveau, les eleves vont avec A au printemps, avec B à l'automne, et avec C en hiver (tu suis 😉)

 

Tu vas me dire que tt le monde ne va pas à la même vitesse. -> Tu mets un moniteur sur des sessions specifiques (flota, ventilation, palmage...)

 

Tu vas me dire que tu n'as pas 36 moniteurs. -> avoir un moniteur qui fait garderie, ou un moniteur qui enseigne, c'est toujours un moniteur. Donc autant l'employer à enseigner des choses utiles plutôt qu'à "occuper" les membres.

 

Tu vas me dire que tt le monde ne veut pas etre N3. -> tu peux avoir un animateur (pas besoin d'etre moniteur) pour faire de la nage, de la photo, de la bio, du materiel, et les 1001 activités proposées par les fédés.

 

Tu vas me dire que tt le monde ne peut venir toutes les semaines. -> OK, mais si tu comptes bien, entre les 30 séances piscine et les 40 plongées (mini) possibles, y'a moyen d'en rater qques unes.

 

Tu vas me dire que....

 

Et je te répondrais "et pourquoi pas ?" 😉

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, pmk a dit :

C'est curieux car dans le Cotentin, où la météo ne doit pas être très différente, certains clubs sortent toute l'année. Certes il y a des plongées annulées en raison de la météo mais ça n'est pas propre à l'hiver et il en reste suffisamment pour assurer les formations.

Sinon, il existe des carrières en Bretagne qui permettent de plonger même en hiver un jour de tempête. Je connais pas mal de clubs qui viennent de Normandie ou de Bretagne à Fougères en hiver pour les formations. Ca permet d'assurer 2 plongées dans la journée quelque soit la météo.

 

Avec les conditions méteo hivernale, cela m'est arrivé de faire des plongées de formations le week end jusqu'a fin novembre , mais sur des préparants N3 ayant déja pas mal plongés. Au vu des sorties rock'n roll ( plongeurs malades ....) , on a laisser tombé.

 

Pour aller à Fougère depuis Lorient, il y a 5 heure A/R. Je préfere largement faire des formations au printemps à 5 minutes de chez moi 😉.

 

Il y a une carrière pres de Questembert mais pour une ou deux sorties éventuellement.

 

Il y a 5 heures, crouton a dit :

On n'a pas dû fréquenter les mêmes associations !

Pour ma part, j'ai débuté dans une asso de plus d'une centaine de plongeurs, et il y avait moyen d'être en mer tous les WE (dans ce coin-là, le délai de route pour la Méditerranée était raisonnable).

Les encadrants n'étaient pas toujours tous disponibles, mais par roulement, ça le faisait... Et pour les ploufeurs les plus motivés, 2 plongées par WE (ou samedi, ou dimanche), 3 à 4 WE par mois, c'était courant...

 

On n'a pas du fréquenter les memes effectivement, mais tout existe et c'est tant mieux.  Toutes les assos  que je connais dans mon coin sont sur le meme timing globalement.

 

 

Il y a 5 heures, crouton a dit :

Donc, pour passer un ou plusieurs niveaux rapidement, non, il n'y a pas que le passage par les pros...

 

J'ai croisé un plongeur qui a eu son N1 en juin , passé son N2 en juillet , son N3 début Aout et il veux attaquer son N4 en septembre. Tu lui conseille quelle assos ? ( Je provoque mais le plongeur existe réellement ! )

 

 

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.