Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Record du monde plongée souterraine


Recommended Posts

il y a 34 minutes, christophe 38 a dit :

commandité pour le remonter..

Commandité par la famille/amis j'imagine... et de façon plus ou moins illégale ... c'est cela ?

 

 

 

Parce que sinon il n'aurait pas employé Mercenaire et encore moins avec les "   

Link to comment
Share on other sites

il y a 22 minutes, caolila a dit :

Commandité par la famille/amis j'imagine... et de façon plus ou moins illégale ... c'est cela ?

 

 

 

Parce que sinon il n'aurait pas employé Mercenaire et encore moins avec les "   

disons que ce n'est plus une operation de secours, encore moins supervisée par les autorités (les gendarmes s'arretent à 40 m et je crois que les pompiers aussi) ; le SSF va les chercher en dessous et passe le relais entre 30 et 40 pour que les autorités fassent les premieres constatations...

 

donc, vu le temps passé depuis l'accident, ce n'est plus du sauvetage.

la famille voudrait certainement le récuperer ;

 

d'où l'operation (et, vu la profondeur, la durée prévue, le fait de remonter un mort (regarde la durée de la remontée) (ça secoue, meme quand on est habitué), les personnes qui peuvent le faire doivent se compter sur les doigts d'une seule main.

 

dans le meme registre, il y a diving into the Unknown

https://www.google.com/search?client=firefox-b-d&q=Diving+into+the+Unknown

Edited by christophe 38
  • Merci 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 7 heures, christophe 38 a dit :

ce n'est pas du voyeurisme, c'est, pour moi, un hommage, aux plongeurs qui vont chercher un ami pour le ramener à sa famille.

complètement d'accord avec ça.

Malheureusement pas 1 mais 2 amis en l'occurence. (oui, le fait que les 2 disparus s'appellent tous les 2 "Jari", n'aide pas à la compréhension au début).

 

Au delà de l'hommage c'est aussi plein d'enseignements pour qui s'intéresse un peu à la plongée sous terre. Et tient lieu de RETEX de luxe, même si des tonnes de questions restent en suspend.

 

Je me souviens l'avoir vu à sa sortie quand j'en étais à mes mes 1ères plongées sout'. Ça m'avait scotché.

Entre le froid, les approches pré-mise à l'eau, les profondeurs, le matos etc etc etc....

6 ou 7 ans et quelques plongées sout' + tard, je me dis que là aussi : il y a plongeur sout' et plongeur sout'. (comme le bon et le mauvais chasseur)

Pour ma part coconut-sout total et assumé.....

 

Pour en revenir au sujet du fil :

indépendamment de la taille des pixels de lécran d'ordi, du droit de plonger là dedans ou pas, des GF (sujets ô combien intéressants...), je suis impatient et curieux d'en savoir plus cette plongée.

Film à venir ? Récits, photos, topos etc....

J'espère.

 

  • Merci 1
Link to comment
Share on other sites

De ce qui est accessible je retiens 

Citation

Mais cet exploit n'est pas du goût de la fédération des sports subaquatiques.

 

 

 

 

 

Ah ben non en prenant le mode lecture d'Edge

Citation

Pyrénées-Orientales : un record du monde de plongée souterraine que ne "cautionne pas" la fédération de tutelle

  • Le gouffre de la Font Estramar à Salses, où le record du monde de plongée souterraine a été battu vendredi dernier.

La prouesse exceptionnelle réalisée vendredi 3 novembre 2023 par le plongeur de l'extrême Frédéric Swierczynski dans le gouffre de la Font Estramar à Salses a repoussé les limites de cette discipline très exigeante et surtout très risquée. Mais cet exploit n'est pas du goût de la fédération des sports subaquatiques.
 

"N'est pas Frédéric Swierczynski qui veut". C'est en substance le message qu'a tenu à faire passer Jean-Pierre Montseny, le secrétaire général de la Fédération française d'études et de sports sous-marins (FFESSM) en Occitanie. Cette fédération sportive est spécialisée dans le domaine des activités subaquatiques de loisir et de compétition comme la plongée sous-marine, l'apnée, la nage en eau vive, la nage avec palmes et donc la plongée souterraine.

A lire aussi : Voyage au centre des Corbières : il descend à 308 mètres de profondeur et bat le record mondial de plongée souterraine

Un record qui porte systématiquement préjudice à la pratique de centaines de plongeurs souterrains

Car le formidable r

ecord battu le vendredi 3 novembre à la Font Estramar par Frédéric Swierczynski, l'un plus grands spécialistes de la plongée souterraine au monde descendu à 308 mètres sous les Corbières, ne l'a pas forcément réjoui. "Si la performance humaine est indéniable, la FFESSM et ses responsables plongée souterraine ne cautionnent pas ce type de record qui porte systématiquement préjudice à la pratique de centaines de plongeurs souterrains, sur ce site en particulier. En effet c’est lors de tentatives similaires que d’autres personnes ont perdu la vie, entraînant aussi la mort de sauveteurs", a-t-il fait remarquer après l'annonce du record.

A lire aussi : Font Estramar - "Encore combien de morts avant de prévenir le risque ?"

Le professionnel de la plongée qu'est Jean-Pierre Montseny ne remet pas en question l'exploit réalisé par Frédéric Swierczynski. Mais ce qu'il ne veut pas, c'est que ce genre de "record" ne donne envie à d'autres d'aller toujours plus loin dans les explorations souterraines en profondeur, quitte à prendre des risques inconsidérés. "Cela fait plus de trente ans que la préfecture des Pyrénées-Orientales menace d’interdire l’accès à ce site fabuleux et trente ans que la FFESSM se bat pour le préserver. Nous sommes actuellement dans une démarche auprès des autorités locales pour inscrire Font Estramar dans la liste des sites remarquables accessibles au PDESI 66 (Plan Départemental des Espaces, Sites et Itinéraires ) et ce record n’est pas de nature à nous aider à convaincre que la pratique est raisonnée et raisonnable", souligne encore le secrétaire général de la fédération des sports sous-marins en Occitanie. 

 

 

 

et donc 

Citation

Voyage au centre des Corbières : il descend à 308 mètres de profondeur et bat le record mondial de plongée souterraine

Frédéric Swierczynski est un plongeur de l'extrême, habitué aux entrailles de la terre. Ce plongeur spéléologue de renommée internationale vient de frapper un grand coup en descendant vendredi 3 novembre à une profondeur de - 308 mètres à La Font Estramar à Salses, établissant ainsi un nouveau record du monde de plongée souterraine.

C'est là qu'il se sent le mieux. À des centaines de mètres sous terre, dans une galerie d'eau où personne n'a jamais mis le bout d'une palme. Ce vendredi 3 novembre 2023 à La Font Estramar, Frédéric Swierczynski a réalisé l'exploit de descendre à 308 mètres de profondeur sous les Corbières à Salses. Une plongée souterraine record pulvérisant les 286 mètres atteint le 30 décembre 2020, toujours à La Font Estramar, par un autre français, Xavier Méniscus. Cette fois, Frédéric Swierczynski a repoussé les limites de la plongée spéléo en franchissant la barre symbolique des 300 mètres. Lors d'un entraînement de routine, ou presque.

30 minutes pour descendre, 6 h 30 pour remonter

Quand on décide de plonger à plus de deux cents mètres sous terre dans une cavité souterraine sans fond comme celle de La Font Estramar, la routine reste en effet toute relative. Encadré par une équipe de 10 personnes, le plongeur de l'extrême marseillais a donc passé plus de 7 heures dans le gouffre avant de refaire surface. "Au départ, cette plongée était prévue dans le Vaucluse, mais les conditions n'étaient pas favorables. On s'est donc repliés vers La Font Estramar", raconte le plongeur de l'extrême. "C'est un gouffre que je pratique depuis 20 ans et que je connais très bien. Mais je ne plonge pas pour les records, je plonge pour le plaisir. En descendant ce vendredi, je travaillais sur une nouvelle technique de plongée que je teste depuis six mois et finalement j'ai pu évoluer dans la colonne d'eau jusqu'à 308 mètres", explique Frédéric Swierczynski. 30 minutes pour descendre, 6 h 30 pour remonter !

Des chiffres vertigineux qui témoignent de la difficulté de ce genre de plongée que très peu de personnes pratiquent dans le monde. "L'eau, c'est ma vie. Alors, bien sûr, ce genre de plongée est éprouvant, mais c'est là où je me sens le plus à l'aise. Et ce record me fait très plaisir. Mais ce qui compte, c'est tout le défi qui accompagne cette plongée. On a été par exemple beaucoup plus rapide à remonter et à passer les paliers de décompression grâce à l'amélioration des équipements."

Un paysage de grottes et de galeries souterraines

Mais au défi technique ou au record de profondeur, Frédéric Swierczynski préfère s'attarder sur ce qu'il a la chance de voir, dans ces gouffres engloutis. "Ce que l'on traverse, c'est un paysage de grottes et de petites plages immergées. L'eau est très claire et plus on descend, plus les roches sont blanches. C'est un décor naturel merveilleux, figé depuis des millions d'années". Un paysage de galeries souterraines qui est loin d'avoir livré sous ses secrets. Et il faudra certainement bien d'autres explorations et battre bien d'autres records pour atteindre le fond d'Estramar.

La Font Estramar bat aussi un record

La Font Estramar de Salses est la résurgence souterraine la plus profonde explorée en Europe. Mais on ne sait toujours pas jusqu'où descend cette galerie. En 2013, une exploration a permis de descendre à 248 mètres. En 2015, le bas du puits, à 262 mètres était atteint mais l'observation d'une nouvelle galerie ouvrait la porte à de nouvelles explorations. En 2020, la profondeur de 286 mètres a permis d'établir un nouveau record. Et désormais c'est jusqu'à 308 mètres que Frédéric Swierczynski a plongé. Le fond d'Estramar ? Rien n'est moins sûr. Mais peut-être que l'exploration de ce 3 novembre permettra d'en savoir plus sur le gouffre de Salses. Le plongeur était en effet équipé de capteurs scientifiques par des chercheurs d'une université française. Ce qui est sûr, c'est que que la Font Estramar, de l'aveu même de Frédéric Swierczynski, "est l'un des sites les plus profonds du monde et ils sont extrêmement rares." Un site qui peut aussi se révéler fatal. En juillet 2023, un plongeur de 63 ans y décédait. Au moins cinq autres plongeurs y ont perdu la vie sur les 50 dernières années. La Font de l'Estramar a été "découverte" par Jacques-Yves Cousteau en 1951.

 

 

  • Merci 4
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, nics a dit :

La ffessm n'aime pas...

Et la fédération de spéléologie ?

Je n'aime pas non plus que la presse mette en avant de tels records. Surtout en employant des termes comme "pulvériser le précédent record.

 

Par construction, ces derniers ont toujours vocation à être battu et cette compétition ne peut conduire qu'à un carton.

 

J'aurais préféré qu'il soit insisté sur le côté "exploration".

 

La fédé, pour sa part, cherche avant tout à encourager et développer l'activité, ainsi qu'à sécuriser l'accès aux sites.

 

Elle doit donc redouter une réaction de la mairie, si de prochaines tentatives devaient entrainer des accidents.

 

 

  • J'aime 2
  • Merci 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 23 minutes, cosmosaure a dit :

Elle doit donc redouter une réaction de la mairie, si de prochaines tentatives devaient entrainer des accidents.

Il n'est nulle part indiqué qu'aucune autorisation avait été demandé. Si cela se trouve la mairie était parfaitement au courant....

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, caolila a dit :

Il n'est nulle part indiqué qu'aucune autorisation avait été demandé. Si cela se trouve la mairie était parfaitement au courant....

Je m'avance beaucoup si je dis j'imagine qu'un exercice pareil ne se fait qu'extrêmement différemment de manière discrète ?

Il doit tout de même y avoir un petit peu d'agitation un peu avant et au moins durant les 7 heures qu'à duré la plongée et au moins quelques minutes après...

 

Ou il est arrivé en tapinois, s'est subrepticement glissé dans l'eau et en est ensuite ressorti tout aussi discrètement ?

 

C'est ballot, quelqu'un l'a ensuite publié... pour la discrétion, c'est cuit maintenant !

Link to comment
Share on other sites

Si il y a eu autorisation, je trouve la position de la mairie assez contradictoire. D'un côté elle interdit la plongée sur le site en raison des risques d'accident, de l'autre elle autorise une tentative de record qui présente quand même "quelques" risques. Il y a déjà eu des tentatives de record qui ont mal fini, et plus d'une fois...

Link to comment
Share on other sites

il y a 14 minutes, whodive a dit :

La fede aurait mieux fait de s'abstenir de commenter

bof, elle n'est pas compétente en sout', donc un commentaire en bois

 

 

c'est un peu comme la plongée solo (et là, le plongeur était solo), pour la 2F, cémal... ouais, c'est marrant, mais, meme PADI fait un cursus solo (self reliant), ou SDI filiale loisir de TDI...

 

Je pense qu'il faut lire avec attention ce que nous propose la fédé, dans ses domaines de compétence (et juste là) ; ne pas oublier que la France a découvert la plongée, mais, que depuis ce temps là, nous n'avons pas eu l'autonomie (encadré, le roi DP, etc

(j'ai toujours en mémoire un camarade MF1 qui ne voulait pas que 2 N4 initiateur qui avaient fait des baptemes pour le club le matin, plongent plus profond l'apres midi. c'etait il y a 3 mois) (il s'est fait jeter du club)

 

 

Abraham LINCOLN disait : il vaut mieux se taire et avoir l'air d'un imbécile que de l'ouvrir et ne laisser aucun doute sur ce sujet là. La fédé pourrait s'en inspirer.

 

 

  • J'aime 5
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.