Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Paramètres ZH-L 16 C GF et plongées successives


Recommended Posts

 

Il y a 3 heures, Aventure Bleue a dit :

@JMarcB je n'ai pas répondu à ton dernier message, non pas parce que tu donnes trop d'importance à certains points, je ne le pense pas 😉 plutôt parce que je n'ai pas de raison de pinailler sur ce que tu as écrit et que je pense avoir répondu aux précisions que tu souhaitais. Dans le cas contraire, je reste à l'écoute.

 

Je suis enchanté que nos points de divergence se révèlent être d'intensité, de priorités, oserai-je de style? plutôt que de fond.

 

Il reste cependant une question en suspens dont la réponse m'intéresse parce que j'ai l'impression que c'est la chose la plus importante que je tirerai de ce trop long débat: quelles sont les conditions dans lesquelles les paliers fantômes apparaissent? 

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Nicolas Duguay a dit :

Ah! “plongée carrée”, un truc qui n’existe pas dans la vraie vie

ben si ca existe...genre epave petit avion, sous-marin...

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, bardass a dit :

il existe aussi une autre possibilité que tu n'évoques pas ces mêmes plongeurs en croisière, plongent plusieurs fois par jour certes, mais dans la courbe sans palier, en utilisant la plupart du temps un mélange nitrox et un réglage air. Ceintures et bretelles quels que soient les ordinateurs.

Tu as raison, et bien avant le développement du Nitrox, cet avis était déjà partagé par Peter Bennett et les différents participants au Repetitive Diving Workshop de 1991, qui supposaient que la prudence des opérateurs de croisières plongée permettait d'éviter une augmentation des accidents.

 

Ton parallèle avec les paliers profonds est parfaitement juste, mais tu es  aussi le premier à prétendre être la preuve que les ordinateurs basés sur ZHL16C sont sûrs puisque tu es toujours en vie.

 

Tu te plais également à développer ce genre d'argumentation :

Ces plongeurs utilisent quasi généralement un intervalle de surface de 4h.
Et on a pu montrer (travaux de @LGF) que l'écart entre le groupe 1 et 2 n'existaient plus.
Donc dangerosité, si dangerosité il y a ?

 

A qui veux-tu faire croire que tu ne comprends pas que cet écart ne peut que diminuer lorsque l'intervalle augmente, au point d'être négligeable au bout de 4 heures ?

 

Ta stratégie consiste-t-elle à détourner l'attention pour éviter d'avoir à répondre aux questions posées ?


Je peux moi aussi répéter à l'envi :

Il y a 5 heures, Aventure Bleue a dit :

L'état de l'art, avant que ce consensus ne soit remis en cause, consistait à majorer la décompression des plongées successives au-delà de la quantité d'azote restante au début de la seconde plongée. Remettre en cause ce concept, reviens à nier les travaux de Bühlmann, Doolette, Bennett, Hempleman, Brubakk, et bien d'autres. Pour la France, ceci contredit les travaux de Fructus, Gardette, Blatteau et du CEPHYSMER tout entier.

 

Prétends-tu que tous ces chercheurs se sont trompés ?

 

Où sont les études qui montrent que je me trompe ?

 

Toi qui est relativement bien documenté, pourrais-tu citer une étude démontrant que le shunt pulmonaire peut être négligé et que l'azote résiduel est le seul élément à prendre en compte pour le calcul de décompression d'une plongée successive ?

 

Ce débat commence à devenir très long et très lassant simplement parce que certains d'entre vous ergotent sans cesse sur des points de détail, en évitant soigneusement de débattre sur le fond.

 

Croyez-vous vraiment que tous ceux qui lisent et se gardent bien d'intervenir sont dupes ?


Vous n'avez apporté aucun élément permettant de justifier le changement de règles pour les plongées successives.

 

Visiblement, vous cherchez à noyer le poisson en espérant que je vais lâcher l'affaire ou que je vais sortir de mes gonds. Je me demande bien quelle est votre motivation ?

 

@titi33600 ce n'est pas la première fois que tu cites un extrait de mon site internet pour évoquer le fait que le centre que je dirige est affilié à PADI, que je ne propose pas de formation FFESSM, que nous proposons des sorties 2 plongées avec petit déjeuner à bord... Je te remercie de tes nombreuses visites virtuelles. Si tu tiens vraiment à faire notre promotion, tu pourrais aussi parler des séjours épaves avec repas à bord, histoire d'être exhaustif.

  • J'aime 1
  • Merci 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 9 heures, Nicolas Duguay a dit :

Bonjour! Vous m’excuserez de ne pas avoir lu les 82 pages (j’ai quand même une vie!!!), mais je tombe sur cette affirmation: “Quant à nos plongeurs français plus engagés, je n'en connais aucun qui enchaineraient 2 plongées 30m/30min avec un IS de 90min” et c’est peut-être (probablement!!!) un truc qui m’échappe, mais enchaîner deux plongées courtes (moins d’une heure) à 100 pieds avec un intervalle de surface de 90 min, voire moins, c’est pas un scandale; c’est même plutôt la norme, non? 

tu as fait ?

 

et quelle est la durée de ta décompression lors de la seconde plongée ?

et quel volume de gaz te faut il par rapport à la premiere ???

 

comme quoi, c'est interessant de lire, plutôt que de prendre une phrase et s'inserer dans une conversation

 

Edited by christophe 38
Link to comment
Share on other sites

Il y a 11 heures, Aventure Bleue a dit :

 

@nico_40 c'est à ceci que tu voulais te référer sur ce point, non ?
Carefully trained and instructed divers may change the conservatism of the algorithm for repetitive diving scenarios to achieve an over-penalization of subsequent dives

 

 

@Aventure Bleue, c'est exactement cette phrase que j'avais en tête, mais impossible de me souvenir d'où elle est extraite. J'ai pas su la retrouver...

 

Pour répondre à ton autre question, je pense en effet qu'une successive, en fonction de sa nature et de l'intervalle surface, doit être approché de manière réfléchit. Modifier son conservatisme ou/et intervenir sur d'autres facteurs (profondeur, durée, IS, hydratation....), voir s'abstenir, me semble une bonne idée.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 12 heures, Aventure Bleue a dit :

C'était par opposition à l'argumentation inverse consistant à prétendre qu'un ordi ou algo qui propose deux fois plus de palier est forcément mauvais. D'un point de vue purement scientifique, rien ne permet d'affirmer qui du Peregrine ou du Suunto Vyper, par exemple, a le bon résultat à la deuxième plongée du test 2x30. Nous n'avons pas testé le Peregrine, mais nous (toi et moi) n'avons aucune raison de penser qu'il proposerait  quelque chose de différent du Perdix ou du Petrel. Le contraire aurait de quoi surprendre, non ?
Toutefois, depuis l'entre-deux guerres et même si cela concerne principalement des tables et non des ordinateurs, tous les physiologistes ayant travaillé sur les expositions multiples, ont systématiquement appliqué une majoration supplémentaire pour la seconde exposition. Quand je parle de majoration supplémentaire, j'entends autre que la simple charge de gaz inerte du compartiment directeur pour la déco de cette deuxième immersion. Avant les années 50, les méthodes étaient plutôt empiriques (ce qui ne veut pas dire "pas scientifiques", n'est-ce pas ?). L'expérimentation a toujours donné sens à cette prudence que ce soit en mettant des chèvres en saturation et en les ramenant à la pression atmosphérique pour voir combien se mettaient à bêler de douleur (c'est ainsi que nous disposons de paramètres plus précis que ceux publiés par Haldane), ou en écoutant le bruit des bulles circulantes sur un groupe de volontaires. Par la suite, de nombreux chercheurs ont tenté d'expliquer les phénomènes physiologiques rendant nécessaire une telle prudence. Tous n'étaient pas d'accord sur la méthode ou sur le critère déterminant, mais globalement un consensus s'est établi sur la nécessité de considérer une majoration plus importante que celle liée à l'azote résiduel, pour une seconde exposition.
A partir des années 2000 et même un peu avant dans la communauté Tec US, VPM d'abord, puis et surtout ZHL16C sont devenus des références pour la gestion des décompressions longues et l'utilisation de mélanges "fond" autres que l'air. A cette époque, les machines sont, dans les faits, réservées à l'usage d'un petit nombre de plongeurs, très expérimentés et pour des plongées de pointe (pas dans le sens spéléo, enfin pas uniquement).
Je vous accorde que HeinrichsWeikamp n'a pas vraiment cherché pour l'instant, à trop élargir sa cible.
Est-ce vraiment le cas pour Shearwater ?
Quelle est la cible de Garmin ?
Que pensez-vous du positionnement de la Mares Sirius avec ces multiples réglages "gadgets" ?

Le public qui, depuis quelques années seulement et non pas depuis plus de 20 ans, commence à utiliser ces marques, n'est plus celui qui réalisait ces plongées "de pointe", ce sont des mesdames et messieurs tout le monde qui ne dépassent que rarement la quarantaine (de mètres, en âge c'est plutôt l'inverse et c'est un facteur supplémentaire) et qui ne sont absolument pas intéressés par les GF, ZHL16A, B ou C, mais par le nombre de pas que leur jolie montre a comptabilisé pour eux. Ce public ne se limite pas à une seule exposition, bien au contraire, il voyage dans des zones où les 2-tanks dives sont monnaie courante, il part en croisière pendant une dizaine de jours et réalise 4 ou 5 plongées par jour en pensant qu'il sera bien suffisant de prendre le temps de désaturer 24 heures avant de prendre l'avion...
Les cartes ont été battues et si l'usage que vous faites de ZHL16C et des GF peut se justifier, je me demande si c'est toujours le cas avec ce type de public...
Vous pourriez me répondre que ces ordinateurs ne sont pas pour eux, qu'ils sont trop gros ou trop âgés, qu'ils sont 40% à avoir un FOP, qu'ils ne comprennent rien à la décompression, certes, il n'empêche que ce sont eux qui achètent ces machines aujourd'hui.
Ne me renvoyez pas, s'il vous plait, vers une énième tentative d'analyse de l'accidentologie et de l'absence de preuve de la dangerosité des machines ZHL16C, nous sommes arrivés à admettre qu'il était impossible de démontrer quoi que ce soit, ni dans un sens, ni dans l'autre.

Je ne mets pas en cause la validité de ZHL16C pour une plongée isolée ou avec un intervalle de surface de 4 heures (quoique 8h serait préférable de mon point de vue).
Je ne mets toujours pas en cause ZHL16C pour calculer la décompression d'immersions profondes impliquant l'utilisation d'hélium, pas plus que je ne mets en cause l'usage de réglage de GF induisant des paliers profonds qui sont parfaitement justifiés avec ces mélanges.

En revanche, prétendre que ZHL16C est sans risque pour un usage "loisir", avec ou sans décompression, pour plus de deux plongées, avec des intervalles courts et des itérations multiples, me semble plus que litigieux.

Prétendre que le simple fait d'utiliser fidèlement, purement, strictement ou même religieusement, l'algorithme développé par Bühlmann, justifie le choix de ne tenir compte que de la charge résiduelle d'azote pour une seconde immersion doit le faire bondir dans sa tombe !

Que pensez-vous de l'argument consistant à prétendre qu'il est impossible d'incriminer les ordinateurs Shearwater pour leur gestion des plongées répétitives au prétexte qu'une immense majorité des ADD se produisent sans qu'une plongée n'ait été réalisée dans les 48 heures précédant l'accident ?

Faire croire aux utilisateurs que je décrivais plus haut, qu'il leur suffit de changer le niveau de "conservatisme" pour les plongées suivantes, cela vous parait honnête ? Judicieux ?
 

@nico_40 c'est à ceci que tu voulais te référer sur ce point, non ?
Carefully trained and instructed divers may change the conservatism of the algorithm for repetitive diving scenarios to achieve an over-penalization of subsequent dives


Faire croire à ce même public qu'il est parfaitement possible d'utiliser ZHL16C pour plusieurs plongées par jour en appliquant une pénalité de -8 aux GF (quels qu'ils soient, sic !) et en réduisant cette pénalité de 1 tous les 1/4 d'heure me parait purement et simplement criminel...
Vu par le petit bout de ma lorgnette, ce ne peut pas être tous les scientifiques qui ont développé des tables, des procédures et des algorithmes prévoyant une majoration plus conséquente que celle induite par l'azote résiduel qui se sont lamentablement trompés !
L'état de l'art, avant que ce consensus ne soit remis en cause, consistait à majorer la décompression des plongées successives au-delà de la quantité d'azote restante au début de la seconde plongée. Remettre en cause ce concept, reviens à nier les travaux de Bühlmann, Doolette, Bennett, Hempleman, Brubakk, et bien d'autres. Pour la France, ceci contredit les travaux de Fructus, Gardette, Blatteau et du CEPHYSMER tout entier.

Ce sont ces chercheurs que j'ai tendance à considérer comme une référence et le fait d'utiliser les résultats des tests réalisés sur des machines datant d'une époque où cet état de l'art n'était pas contesté permet indiscutablement de se référer à quelque chose.
Peut-être que nous pourrions réellement remettre en cause cette référence, ce concept, ces précautions... Cela ne peut se faire qu'avec quelques arguments solides, vous ne croyez pas ?
Je veux bien admettre que Jason Leggatt soit pertinent en balayant tout ceci du revers de la main, mais il conviendrait qu'il cite d'autres études que :
https://www.researchgate.net/publication/319914895_Dive_risk_factors_Gas_Bubble_formation_and_decompression_illness_in_recreational_SCUBA_diving_Analysis_of_DAN_Europe_DSL_data_base
ou d'autres qui n'ont pas grand chose à voir avec le présent sujet.
A ma connaissance, à part celle d'Anguille-Turbo et Threadfin, il n'existe pas d'étude publiée, même farfelue, sur un tel sujet.
Je n'ai absolument pas l'intention de vous interdire quoi que ce soit ou le droit de vous imposer le moindre choix. Personnellement, je ne tiens pas à jouer les cobayes, mais vous êtes libres de la faire en toute connaissance de cause. Je tiens simplement à ce que ce soit le cas de tous les utilisateurs de ZHL16C. Si dans le futur, des études sérieuses menées par des équipes reconnues montrent que je me suis trompé, tant mieux. En attendant, me taire serait contraire à mon sens de l'honneur et à mon éthique et cela que j'entendais par "alerter".
J'espère qu'en sortant de ma réserve (toute relative puisqu'il était difficile de masquer mes convictions) et en exposant franchement ces considérations, je parviendrais à provoquer un doute chez certains, une fissure dans vos certitudes. Je ne demande qu'à remettre les miennes en question, mais pas sur des argumentations approximatives pour ne pas dire fallacieuses.

@McLean tu as compris que je ne m'adressais pas à toi, même si j'ai commencé par une citation de tes propos.


@JMarcB je n'ai pas répondu à ton dernier message, non pas parce que tu donnes trop d'importance à certains points, je ne le pense pas 😉 plutôt parce que je n'ai pas de raison de pinailler sur ce que tu as écrit et que je pense avoir répondu aux précisions que tu souhaitais. Dans le cas contraire, je reste à l'écoute.
@TousLesAutres : Pareil pour vous.

 

Je me doute que je dois en agacer certains, peut-être en offenser quelques-uns. J'imagine qu'apprendre que l'ordinateur qui vous a coûté les yeux de la tête ne soit pas aussi "amazing" que ce que vous imaginiez doit vous mettre un peu en colère. Il aurait été plus honnête d'attirer votre attention sur les limites d'utilisation plutôt que de prévoir un avertissement indiquant qu'en utilisant la machine que vous veniez d'acquérir, vous acceptiez tacitement le risque inhérent à l'activité et dégagiez par la même occasion le constructeur de toute responsabilité...

 

 

Je dois dire que je suis pas loin d'être convaincu par l'idée que le modèle ne prends en compte que la saturation des tissus et qu'il existe d'autres facteurs accidents que dans la plupart des cas on ne sait pas modéliser.

 

Du coup ça pose quand même la question de comment son calculée les majorations permettant de prendre en compte ces autres facteurs...

Link to comment
Share on other sites

il y a 59 minutes, Matt a dit :

Je dois dire que je suis pas loin d'être convaincu par l'idée que le modèle ne prends en compte que la saturation des tissus et qu'il existe d'autres facteurs accidents que dans la plupart des cas on ne sait pas modéliser.

Bonjour Matt,
Je comprends que par "modèle", tu entends ZHL16C, correct ?
Dans ce cas, la démonstration est sans appel. ZHL16C ne prends en compte que la saturation des tissus, ce qui fonctionne parfaitement pour une plongée simple. Pour une seconde plongée, c'est plus compliqué à cause de ces autres facteurs auxquels tu fais référence. Certains d'entre eux sont effectivement impossible à modéliser, d'autres le sont déjà. Par exemple, le shunt pulmonaire est un phénomène parfaitement connu, documenté et décrit avec précision, par les pneumo-physiologistes (dont Bühlmann). Il est assez facile de vérifier que ZHL16C ne prends en compte que l'azote résiduel, l'équation originale de Haldane est amplement suffisante.

il y a une heure, Matt a dit :

Du coup ça pose quand même la question de comment son calculée les majorations permettant de prendre en compte ces autres facteurs...

De manière empirique, principalement parce que même pour des tables, le nombre d'essais nécessaire rend toute validation impossible, a fortiori, pour un ordi.
1er point, les méthodes utilisées par les différents fabricants ne sont pas documentées. Vous pouvez considérer cela comme un manque inacceptable de transparence, voire de l'obscurantisme, mais j'ai entendu dire que même HeinrichsWeikamp avait abandonné la voix de l'Open Source.
Ensuite, pour les tables, la méthode la plus couramment employée consiste à "remplir" artificiellement un compartiment plus ou moins long, à la fin de la première plongée. A une époque pas si lointaine, le choix des physiologistes portait plutôt sur une période de 90 min. C'était le cas, par exemple de la version originale de 1990 des tables MN. La modification de 1996, prend en compte le 120 min, je ne vous apprend pas grand chose. Rogers et Powell ont estimé que dans le cas de la plongée sans déco, il était possible de prendre en compte le 60 min. Bühlmann et Völm considéraient le 120 comme tout juste suffisant.
En l'absence de toute majoration, ZHL16C, dans la grande majorité des cas, va prendre en compte un compartiment de période 12,5 min (18,5 dans les cas extrêmes). Par définition, ZHL16C va considérer que ce compartiment est totalement désaturé au bout de 1 heure 15 !
Peut-être que ces explications rébarbatives vous aideront à mieux comprendre les différences que nos tests ont mis en évidence. Avez-vous une vision plus précise de ce qui pose problème ?

Il y a 2 heures, nico_40 a dit :

@Aventure Bleue, c'est exactement cette phrase que j'avais en tête, mais impossible de me souvenir d'où elle est extraite. J'ai pas su la retrouver...

 

Pour répondre à ton autre question, je pense en effet qu'une successive, en fonction de sa nature et de l'intervalle surface, doit être approché de manière réfléchit. Modifier son conservatisme ou/et intervenir sur d'autres facteurs (profondeur, durée, IS, hydratation....), voir s'abstenir, me semble une bonne idée.

Bonjour Nico,
D'une des réponses de Jason Legatt, CEO de Shearwater parmi celles publiées sur un autre fil de discussion.
Il parait logique de penser qu'un réglage de GF puisse exister pour tenir compte d'un facteur de risque quelconque, mais lequel ? Si je ne me trompe pas, il a été développé sur ce forum, des discussions encore plus longues que celle-ci pour tenter de se mettre d'accord sur un réglage optimal pour une plongée unique... alors pour la suivante... sans moi.

Il y a 2 heures, christophe 38 a dit :

tu as fait ?

 

et quelle est la durée de ta décompression lors de la seconde plongée ?

et quel volume de gaz te faut il par rapport à la premiere ???

 

comme quoi, c'est interessant de lire, plutôt que de prendre une phrase et s'inserer dans une conversation

 

Salut Christophe,
Peut-être que ce que voulais dire @Nicolas Duguay, c'est que la pratique des plongées "2tanks" est assez fréquente dans le reste du monde et qu'elle n'est pas considérée comme scandaleuse...

  • Merci 1
Link to comment
Share on other sites

@Aventure Bleue merci pour la précision.

 

Je te rejoins sur la difficulté a choisir ses propres GF, d'autant plus sur une successive.

 

Néanmoins, étant stagiaire MF1, en discutant avec mon tuteur, cela semble une bonne pratique sur laquelle on se rejoint.

Il est plus aisé de gérer les facteurs de risques tel que cité (paramètres de la plongée, hydratation, IS,...) et c'est un axe d'autant plus important à enseigner et surtout a faire comprendre, à mon sens.

 

  • J'aime 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 8 heures, Aventure Bleue a dit :

 

@titi33600 ce n'est pas la première fois que tu cites un extrait de mon site internet pour évoquer le fait que le centre que je dirige est affilié à PADI, que je ne propose pas de formation FFESSM, que nous proposons des sorties 2 plongées avec petit déjeuner à bord... Je te remercie de tes nombreuses visites virtuelles. Si tu tiens vraiment à faire notre promotion, tu pourrais aussi parler des séjours épaves avec repas à bord, histoire d'être exhaustif.

Bonjour,

Je pense que tu te trompes de personne Padi, 2F , je m'en fiche mais ce n'est pas le sujet

Je répondais simplement à la personne qui ne connaissait pas de centre qui fait  2 plongées à sutivre

 

Tu avais fait un post ou tu disait qq chose sur ce type de plongée et ta décision par rapport à qqun qu viendrait et qui serait en Peregrine par exemple, mais c'est de mémoire, je voulais te demander précision, puis j'ai zappé, c'est peut etre l'occasion de préciser

 

Pour le stage épave, tu es dans ma short list, mais la vie n'est pas (toujours) un fleuve tranquille

 

Link to comment
Share on other sites

Petite chose en passant. J'aurais plutôt tendance à choisir un couple de GF pour un ensemble de plongées (tout le WE plongée) plutôt qu'individuellement pour chacune d'elles (sauf gaz différents naturellement, mais je ne suis pas qualifié) La première plongée a un effet sur la seconde et n'agir que sur cette dernière ce peut être trop déjà tard, ou du moins moins efficace.

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, titi33600 a dit :

 

Tu avais fait un post ou tu disait qq chose sur ce type de plongée et ta décision par rapport à qqun qu viendrait et qui serait en Peregrine par exemple, mais c'est de mémoire, je voulais te demander précision, puis j'ai zappé, c'est peut etre l'occasion de préciser

J'ai demandé et la réponse n'a pas été claire 

Link to comment
Share on other sites

Moi de cette histoire et avec mes compétences plongistique et perso (enfin pro ...)

- On ne sait pas grand-chose de la décompression (et faut pas l'oublier ...)

- Des personnes ont essayé de trouver une solution, cela a donné des modèles différents, avec un certain consensus. L'époque des tables ...

- Des algorithme ont vu le jour, on citera par ex ZHL16C qui sert de base pour nos ordinateurs (époque premier ordi ...)

- Les fabricants ont tous sortis leur ordi en ajoutant une couche "perso" inconnue et qui ne s'appuies sur pas grand-chose et peu de retours. (ordi groupe 1)

- Certains ordi, eux n'ont pas cette couche supplémentaire mais permettent a l'utilisateur, en connaissance de cause, de régler cette surcouche (les réglages GF ...). (ordi groupe 2)

 

Un français assez connu sort une vidéo, sous entendant fortement que les ordi du groupe 2 (les derniers cité avec réglage et surcouche connue ....) seraient "dangereux".

Euh c'est moi ou je loupe un truc (c'est très fortement probable ...). J'ai un peu de mal a me dire que les ordi avec la surcouche secrète des ordi du premier groupe, seraient plus ou moins mieux que ceux du groupe 2 sachant que les critère de définition de cette dangerosité sont déjà sujet a "caution" car la base on sait peu de chose sur la décompression, donc en ajoutant du on sait encore moins a dû on sait pas grand-chose, devrait être une référence ? la je bloque ...

 

Mais par contre je plussoie sur le fait que des tests soient fait et puissent ouvrir a débat (et non à conclure en video ...). 

 

Par contre j'essaie de pas oublier que l'ordinateur principal est entre mes deux oreilles, l'ordi je lui demande d'effectuer les calculs à ma place pour me laisser de la charge mentale a autre chose (profiter de ma plongée ....), mais en principe il faut éviter d’être con …

  • J'aime 2
  • Merci 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 56 minutes, nico_40 a dit :

@Aventure Bleue merci pour la précision.

 

Je te rejoins sur la difficulté a choisir ses propres GF, d'autant plus sur une successive.

 

Néanmoins, étant stagiaire MF1, en discutant avec mon tuteur, cela semble une bonne pratique sur laquelle on se rejoint.

Il est plus aisé de gérer les facteurs de risques tel que cité (paramètres de la plongée, hydratation, IS,...) et c'est un axe d'autant plus important à enseigner et surtout a faire comprendre, à mon sens.

 

Pour résumer : c'est mieux que de ne rien faire...
Mais, la difficulté consiste à trouver un réglage où tu ne fais pas plus de palier que de plongée, pas de palier trop profond, mais suffisamment pour couvrir (à peu près, empiriquement...) un facteur de risque éventuel. Beau challenge !
Quant à enseigner et faire comprendre ? J'envie ta fraicheur et ton enthousiasme 😉

il y a 29 minutes, JMarcB a dit :

Petite chose en passant. J'aurais plutôt tendance à choisir un couple de GF pour un ensemble de plongées (tout le WE plongée) plutôt qu'individuellement pour chacune d'elles (sauf gaz différents naturellement, mais je ne suis pas qualifié) La première plongée a un effet sur la seconde et n'agir que sur cette dernière ce peut être trop déjà tard, ou du moins moins efficace.

Bonjour JMarc,
Sauf que dans ce cas là, tu acceptes de ne gérer ta seconde plongée qu'en fonction de l'azote résiduel (à la marge de sécurité près, apportée par ton réglage, éventuellement...) ou de rallonger inutilement la décompression de ta 1ère plongée.

il y a une heure, titi33600 a dit :

Bonjour,

Je pense que tu te trompes de personne Padi, 2F , je m'en fiche mais ce n'est pas le sujet

Je répondais simplement à la personne qui ne connaissait pas de centre qui fait  2 plongées à sutivre

 

Tu avais fait un post ou tu disait qq chose sur ce type de plongée et ta décision par rapport à qqun qu viendrait et qui serait en Peregrine par exemple, mais c'est de mémoire, je voulais te demander précision, puis j'ai zappé, c'est peut etre l'occasion de préciser

 

Pour le stage épave, tu es dans ma short list, mais la vie n'est pas (toujours) un fleuve tranquille

 

Bonjour Titi,
Très heureux de m'être trompé sur ton compte !
Cette précision me parait toutefois nécessaire pour éviter que ton propos soit mal interprété.

 

On va dire quelqu'un qui viendrait avec une machine ZHL16C de manière générale ?
Hé bien, je vais être dans une merde noire ! Mais, plutôt que d'interdire ou de contraindre, j'aurai tendance à échanger et à essayer d'alerter sur les risques liés à la seconde immersion. Je l'ai déjà fait, avant la première plongée cela ne sert à rien, en général, je ne suis pas cru. Il vaut mieux attendre après cette première plongée et demander à la personne de faire un plan de plongée avec un intervalle court et d'en refaire un avec 12 heures, par exemple. C'est souvent suffisant pour faire prendre conscience...
Une astuce consiste à mixer les machines au sein d'une même palanquée, mais si tu reçois un couple avec 2 x ZHL16C, c'est compliqué...
Cela ne me générait pas de mettre gratuitement à disposition un ordi de location, mais encore faut-il que ce soit accepté.
Ce que j'appréhende, c'est plutôt le cas du vieux MFxxxx, qui va se positionner en sachant et m'expliquer qu'il plonge depuis plus longtemps que moi, qu'il a fait pire avec les GERS65 quand il était jeune, qu'il sait parfaitement ce qu'il fait et que, globalement, il se fout pas mal de mes remarques ! La patience n'étant pas ma plus grande qualité, je risque de me recroqueviller, de ne pas chercher à argumenter, mais quelle serait ma responsabilité si je permet à ce vieux moniteur bien plus expérimenté que moi, d'enchainer le Donator et la Gabinière ? Ce genre de personnage ne se pose pas les mêmes questions que la plupart d'entre vous. Cela ne le dérange pas de débarouler à 45m après une plongée de 20min (fond) sur le Donator. Ben quoi ? 45m après une 50, c'est pas un profil inversé ! Je n'ai plus qu'à compter sur les barracudas pour détourner son attention...
Certes, J&S (ils changent de nom tellement rapidement que vous me pardonnerez ce raccourci) se fout pas mal de ces considérations etla DGCCRF préfère se focaliser sur les EPI, l'ordi n'en fait pas partie, la norme CE ne s'intéresse qu'à la précision des mesures.
Je n'ai pas très envie de connaitre l'interprétation que pourrait faire un juge et au-delà de ça, je pourrais difficilement prétendre que je ne savais pas et j'attache quelque importance à ma responsabilité morale. Après, mon boulot, c'est d'essayer d'en sauver le plus grand nombre et jusque là... je touche du bois.

 

Pour les stages "épaves", je suis pas loin de la retraite🙃
 

Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, zoreil41 a dit :

- Les fabricants ont tous sortis leur ordi en ajoutant une couche "perso" inconnue et qui ne s'appuies sur pas grand-chose et peu de retours. (ordi groupe 1)

Uwatec(Scubapro) utilise  l'option "adt" de Buhlmann ...   est il juste de dire "sur par grand chose"  ? 

il y a 3 minutes, zoreil41 a dit :

mais en principe il faut éviter d’être con …

 

Sacré challenge pour certain :jesors:

Link to comment
Share on other sites

il y a 8 minutes, whodive a dit :

'ai demandé et la réponse n'a pas été claire

C'est mieux maintenant ?

il y a 2 minutes, caolila a dit :

Uwatec(Scubapro) utilise  l'option "adt" de Buhlmann ...   est il juste de dire "sur par grand chose"  ? 

https://www.uhms.org/images/Publications/UHMS_WS_-_Effectiveness_of_DC_in_Rep_Diving.pdf

 

Je ne crois pas...

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Dernières Discussions

  • Similar Topics

    • 17
      Cousteau les appelait les îles oubliées, et c’est vrai que si je vous dis que j’ai plongé aux îles Andaman, peu sauront les situer sur une carte, au mieux, certains vont confondre avec les îles Similan, qui elles aussi se trouvent dans la mer d’Andaman mais sont thaïlandaises.   Les Andaman sont des îles indiennes situées au large du Bangladesh dans le golfe du Bengale. Elles sont surtout connues pour 2 choses : la prison de Port Blair. C’était là que le pouvoir colonial anglais exilai
    • 4
      Bonjour,   Je souhaite avoir votre avis. J'ai déjà été plusieurs fois aux Maldives, mais cette fois, ce sera dans un contexte particulier.   J'ai des billets d'avion déjà émis pour Malé, à dates fixes, à prendre ou à laisser....   Une partie de ce séjour sur place est déjà planifiée (avec plongées). Cependant, il me reste 4 jours complémentaires à occuper, pour être synchronisé aux dates de vols et je souhaiterais faire encore de la plongée !   Pour c
    • 0
      Plongeurs des niveau 3 et 4, mon épouse et moi avons effectué une trentaine de plongées début Mai 2024 avec Vincent de Kaina Plongée. Vincent est un passionné, cela se sent tout de suite… Présent depuis plus de 20 ans à Fakarava, il connait les passes comme sa poche avec leurs courants…. ainsi que la vie présente. Il fait le tour des pensions pour venir chercher et ramener les plongeurs. Ses moniteurs sont très sérieux et sympas. Il organise parfaitement les palanquées en
    • 39
      Bonjour à tous,   Ma compagne et moi projetons de partir 10 jrs au Yucatan début 2024, et aimerions avoir des conseils sur la plongée en cénote (club, tarifs, site à faire...). nous sommes tout les deux TDI into to cave, avec une pratique régulière.  nous projetons de partir le plus léger possible donc louer du matos sur place.   merci d'avance pour vos retours 
    • 2
      CR Plongées au Brunei   Comme chaque année je pars au moins un mois plonger en asie (vivant en Thaïlande c’est plus facile !) et après avoir épuisé tous les spots existants aux Philippines et en Indonésie (ou presque) j’ai décidé d’essayer la Malaisie… (Ce n’est pas le pays le plus réputé, mais ça mérite quand même d’aller y tremper mes palmes… Après quelques recherches sur les clubs qui proposent le Nitrox (je suis obligé suite à un accident en 2018 de ne plus plonger qu’au Nitrox)
×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.