Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

grément parachute/bobine


Recommended Posts

Bonjour.

 

Je m'interroge quant aux dispositions pour gréer une bobine sur un parachute quand il est rangé à poste prêt  servir.

Je remarque que chacun fait à sa sauce, avec parfois des résultats douteux, comme une bobine qui se dévide inopinément sous l'eau. Il y a beaucoup de tutos disponibles, tous avec leurs différences. 

- 2 options que l'on voit : le parachute déjà accroché sur la ganse de la bobine prêt à l'usage, ou réciproquement, les deux séparés, indépendants, dont on assurera la liaison lors de la mise en œuvre.

- multiples façons de ranger sa bobine avec le mousqueton et la ganse de fin de ligne

- 2 options dans l'accrochage du parachute à la ganse de la bobine, l'un avec un mousqueton, l'autre avec un œil d'alouette (plus fiable mais un peu plus long  mettre en œuvre.

 

Personnellement

- je sépare bobine et parachute et ne les accroche qu'à l'installation pour le tir,  il est souvent précisé de faire ainsi mais je ne sais trop pourquoi. A l'usage, ça fait deux petits paquets plutôt qu'un unique plus volumineux à accrocher à la wing,( et à l'occasion - qui ne s'est jamais présenté- de disposer de 25m de fil d'Ariane).

- avant je faisait une liaison par un oeil d'alouette, plus fiable, mais à l'usage j'utilise un mousqueton plus rapide à mettre en œuvre. Pas encore vu de cas où ça se décrocherait inopinément.

- quant au rangement de la bobine elle-même, j'utilise une méthode trouvée sur le Net, avec la ganse passée dans un trou de la bobine, puis crochetée et entortillée serrée sur la tige du mousqueton bloquant ainsi son ouverture accidentelle, et enfin le mousqueton accroché à un trou de la bobine.

 

je remarque que l’installation et le tir avec une bobine sont parfois (souvent) très aléatoires. Et je m'interroge que lors des formations que j'ai suivies où ça devient une obligation N2-N3, on n’enseigne que le parachute avec un plomb. Pour le N2 on peut en rester là mais pour le N3, la question se pose.

 

Que pensez-vous de ces dispositions ? Avantages/inconvénients,

 

Merci d'avance

Link to comment
Share on other sites

Salut...

Tu auras beaucoup de config différentes.

Tout va dépendre de l'utilisation que tu envisages de faire de ton spool. 

Si tu veux t'en servir de fil d'ariane, de mesure ou autres.

Perso, je ne fais que de l'explo loisir. Le spool est tout le temps solidaire du para.

Attention, le mousqueton passe uniquement dans la boucle qui sort d'un trou du spool. Il n'est pas accroché au spool lui même. Sinon tu risque effectivement l'ouverture du mousqueton...

Mon para est fixé au D Ring bas de dos.

 

Edited by Fuori
Link to comment
Share on other sites

Sujet déjà existent sur le forum ayant déjà été fortement commenté.

Faut retrouver le liens.

 

Perso j'ai fait le système de @Santi

 

Le spool est à poste sur le parachute ds une poche de cuisse.

 

Tj possible de l utiliser en fil d'ariane mais vu que j'en ai jamais besoin en tant que tel, autant qu'il soit a demeure sur le parachute 

  • J'aime 1
  • Merci 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 12 minutes, whodive a dit :

Le spool est à poste sur le parachute ds une poche de cuisse.

Pareils, pas mieux rien qui traine, tout est bien rangé...

 

J'ai un short a poche Apeks pour les eaux chaudes...  En plus j'ai un para avec bouteille   c'est encore plus simple de lancer le para.

 

Mon choix est guidé par le fait que j'ai mon matos photo a gérer...  il est imposant et c'est chercher les emmerdements a lancer un para "normal" avec tout ce matos qui "traine" 

  • J'aime 2
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Serge V a dit :

 Et je m'interroge que lors des formations que j'ai suivies où ça devient une obligation N2-N3, on n’enseigne que le parachute avec un plomb. Pour le N2 on peut en rester là mais pour le N3, la question se pose.

 

 

La réponse à cette question, dans mon cas, est très simple :

membre d'un club dont le nombre d'adhérents oscille en 70 et 90, avec un bon paquets de E2/E3/E4....je suis le seul à utiliser un spool. 

 

Je suis simple N3 mais c'est moi qui montre comment s'en servir et qui montre les montages à la Santi pour les copains (N2) qui en achètent.

Mais ils sont tous revenus au plomb a force de critiques des encadrants (

Restés bloqués au temps ou le para c'est du bout gros comme mon bras et 500gr de plomb au bout....)

La jeune releve MFxx s'installe j'ai bin espoir 😁

 

 

Quand au coté "aléatoire" du truc...ben c'est comme tout ça se travaille pour ne plus l'être.

A force de t'en servir ca deviendra naturel et si erreurs il y a...ca forge l'expérience.😉

 

 

 

Edited by Falkor
  • J'aime 2
  • Merci 1
  • Triste 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Serge V a dit :

Bonjour.

 

Je m'interroge quant aux dispositions pour gréer une bobine sur un parachute quand il est rangé à poste prêt  servir.

Je remarque que chacun fait à sa sauce, avec parfois des résultats douteux, comme une bobine qui se dévide inopinément sous l'eau. Il y a beaucoup de tutos disponibles, tous avec leurs différences. 

- 2 options que l'on voit : le parachute déjà accroché sur la ganse de la bobine prêt à l'usage, ou réciproquement, les deux séparés, indépendants, dont on assurera la liaison lors de la mise en œuvre.

- multiples façons de ranger sa bobine avec le mousqueton et la ganse de fin de ligne

- 2 options dans l'accrochage du parachute à la ganse de la bobine, l'un avec un mousqueton, l'autre avec un œil d'alouette (plus fiable mais un peu plus long  mettre en œuvre.

 

Personnellement

- je sépare bobine et parachute et ne les accroche qu'à l'installation pour le tir,  il est souvent précisé de faire ainsi mais je ne sais trop pourquoi. A l'usage, ça fait deux petits paquets plutôt qu'un unique plus volumineux à accrocher à la wing,( et à l'occasion - qui ne s'est jamais présenté- de disposer de 25m de fil d'Ariane).

- avant je faisait une liaison par un oeil d'alouette, plus fiable, mais à l'usage j'utilise un mousqueton plus rapide à mettre en œuvre. Pas encore vu de cas où ça se décrocherait inopinément.

- quant au rangement de la bobine elle-même, j'utilise une méthode trouvée sur le Net, avec la ganse passée dans un trou de la bobine, puis crochetée et entortillée serrée sur la tige du mousqueton bloquant ainsi son ouverture accidentelle, et enfin le mousqueton accroché à un trou de la bobine.

 

je remarque que l’installation et le tir avec une bobine sont parfois (souvent) très aléatoires. Et je m'interroge que lors des formations que j'ai suivies où ça devient une obligation N2-N3, on n’enseigne que le parachute avec un plomb. Pour le N2 on peut en rester là mais pour le N3, la question se pose.

 

Que pensez-vous de ces dispositions ? Avantages/inconvénients,

 

Merci d'avance

j'ai eu utilisé les 2 manieres :

j'ai un parachute AP Valve avec une bouteille ; quand je l'embarque, il est attaché à la base de la plaque, dans le dos, accessible main droite comme main gauche.

Le spool, dans le cas là, est sur la sous cutale, sur l'anneau du scooter, accessible main droite comme main gauche. Il peut donc me servir comme fil d'ariane sans avoir à tout déconfigurer.

Par contre, j'ai 2 mousquetons ! le premier me sert à attacher le spool au para et le second me sert de manivelle, pour rembobiner comme pour attacher/arreter, marquer le palier...

 

 

 

là, en ce moment, j'ai un parachute (sans bouteille) mais, toujours avec soupape. Il est attaché avec le spool pret à servir (un seul mousqueton, puisqu'attaché par un "noeud" au para, le moustif servant de manivelle, toujours)

 

j'ai un second spool avec 2 mousquetons, que ce soit pour servir de fil d'ariane ou pour envoyer le parachute jaune (la detresse)

le para (normal) est sur l'anneau de ceinture droit

 

le para jaune est sur la plaque, coté droit, interieur...

le second spool est sur l'anneau de ceinture, coté gauche

Link to comment
Share on other sites

Etant en recycleur, je suis passé depuis un moment au parachute à bouteille. Il est en permanence fixé sur un dévidoir, ce qui me permet de le lancer depuis le fond. Ca permet de se signaler rapidement, c'est plus simple à lancer et ça donne un "point d'appui" pour la remontée.

 

Auparavant, et encore parfois sur certaines plongées, j'utilisais un parachute à soupape fixé sur un spool par une tête d'alouette. Comme dans 99% des cas ça me sert pour lancer le parachute, je le laisse à demeure. Ca fait une étape de moins lors du lancer de parachute. Et si j'ai besoin de "tirer du fil", je peux sois dérocher le parachute, ce qui va prendre quelques secondes, soit laisser le parachute au bout et le récupérer au rembobinage.

Concernant le rangement, je tire la boucle de la tête d'alouette pour la passer dans un anneau du spool, je passe un des côté du mousqueton dans la boucle puis je passe le fil dans le second côté du mousqueton dans lequel je rattrape le jeu (je ferai une photo ce soir si j'y pense). L'ensemble est accroché à un anneau latéral quasiment au niveau de la plaque dorsale.

 

Il y a 1 heure, Serge V a dit :

je remarque que l’installation et le tir avec une bobine sont parfois (souvent) très aléatoires.

A quoi fais-tu allusion ? J'ai du mal à saisir le côté "aléatoire" de l'opération.

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

Je suppose qu'il parle de 

-dérouler le para sous l'eau

-dérouler les premiers tours de fil du spool pour y fixer le para, sans perdre le mousqueton double ended, lequel sera donc fixé à un anneau de bretelle provisoirement

-faire la boucle de fil qui va bien autour de la lanière ou de l'anneau du bas de parachute

-et envisager la manière de gonfler...

 

Déjà la, quand t'as pas pratiqué depuis 6 mois il s'est passé 1 bonne minute...

Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, autrichon gris a dit :

Déjà la, quand t'as pas pratiqué depuis 6 mois il s'est passé 1 bonne minute...

Pour éviter ça, depuis que j'ai un parachute je suis toujours volontaire pour sortir le mien. Et généralement je n'ai aucune concurrence.

C'est d'autant plus simple que maintenant, je le largue systématiquement du fond.

  • J'aime 2
Link to comment
Share on other sites

Merci pour ces réponses riches et variées.

Quand je parlais de tirs aléatoires, je pense aux bobines qui échappent de la main et qui se déroulent vers les abysses, ou par des personnes qui dans ce matériel mal géré s’empêtrent et se font remonter comme une balle, ou la bobine qui se déroule en cours de plongée avec 25m de fil qui s'enroule et s'accroche un peu partout, assez RnR en dérivante, ou à la perte du mousqueton lors de la manip.. etc...

Itou, ce sont des gestes qu'il ne faut pas perdre et  ne pas hésiter à le tirer dès que l'occasion se présente.

j'utilise la méthode présentée dans la première vidéo, et à l'usage, je passe quand même le mousqueton dans un trou de la bobine car j'ai remarqué une usure de la boucle au niveau de son passage dans un trou à la longue, toujours à peu près au même endroit de passage. Et si rupture, ben on perd la bobine sans forcément s'en rendre compte... Le saucissonnage de la boucle autour du corps du mousqueton maintien assez fermement le système d'ouverture.

Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, Serge V a dit :

car j'ai remarqué une usure de la boucle

La poche.... c'est le secret rien ne bouge... et tu ne peux rien perdre c'est bien rangé...

 

  • J'aime 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, Serge V a dit :

Merci pour ces réponses riches et variées.

Quand je parlais de tirs aléatoires, je pense aux bobines qui échappent de la main et qui se déroulent vers les abysses, ou par des personnes qui dans ce matériel mal géré s’empêtrent et se font remonter comme une balle, ou la bobine qui se déroule en cours de plongée avec 25m de fil qui s'enroule et s'accroche un peu partout, assez RnR en dérivante, ou à la perte du mousqueton lors de la manip.. etc...

Itou, ce sont des gestes qu'il ne faut pas perdre et  ne pas hésiter à le tirer dès que l'occasion se présente.

j'utilise la méthode présentée dans la première vidéo, et à l'usage, je passe quand même le mousqueton dans un trou de la bobine car j'ai remarqué une usure de la boucle au niveau de son passage dans un trou à la longue, toujours à peu près au même endroit de passage. Et si rupture, ben on perd la bobine sans forcément s'en rendre compte... Le saucissonnage de la boucle autour du corps du mousqueton maintien assez fermement le système d'ouverture.

quand tu envoies ton para du fond, la bobine tombe à tes pieds.... si elle t'échappe...

à toi de placer ton majeur dans le trou, afin d'une part de la verrouiller et d'autre part qu'elle se dévide quand tu le veux (c'est à dire que si tu serres la bobine dans ta main, ça va tirer vers le haut, mais, ni ça tombe, ni ça part)...

Link to comment
Share on other sites

il y a 54 minutes, Serge V a dit :

e pense aux bobines qui échappent de la main et qui se déroulent vers les abysses

qd le parachute monte elle se deroule devant toi. cest une fois le para en surface qu'elle descend.

 

il y a 55 minutes, Serge V a dit :

je passe quand même le mousqueton dans un trou de la bobine car j'ai remarqué une usure de la boucle au niveau de son passage dans un trou à la longue, toujours à peu près au même endroit de passage. Et si rupture, ben on perd la bobine sans forcément s'en rendre compte... Le saucissonnage de la boucle autour du corps du mousqueton maintien assez fermement le système d'ouverture.

perso j ai remarqué que meme en ayant bloqué la pompe du mousqueton, le fait de le clipser dans un trou du spool ca contribue malgres tout à ouvrir le mousqueton. 

du coup je ne le fait plus

  • Merci 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, whodive a dit :

 

perso j ai remarqué que meme en ayant bloqué la pompe du mousqueton, le fait de le clipser dans un trou du spool ca contribue malgres tout à ouvrir le mousqueton. 

du coup je ne le fait plus.

Itou...Ca m'est arrivé et le mousqueton s'est décroché sans que je comprenne pourquoi.

Maintenant je sais. Et on ne m'y reprendra plus. 😉

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Serge V a dit :

Merci pour ces réponses riches et variées.

Quand je parlais de tirs aléatoires, je pense aux bobines qui échappent de la main et qui se déroulent vers les abysses, ou par des personnes qui dans ce matériel mal géré s’empêtrent et se font remonter comme une balle, ou la bobine qui se déroule en cours de plongée avec 25m de fil qui s'enroule et s'accroche un peu partout, assez RnR en dérivante, ou à la perte du mousqueton lors de la manip.. etc..

 

Oui donc je rejoins les avis au dessus : tout ça n'a rien "d'aléatoire" (qui par définition est imprévisible même si on fait tout comme il faut....) mais juste une non maîtrise du matériel 😉

 

En enroulant le mousqueton dans la boucle sans le clipser dans un trou du spool, il n'y a aucune raison de voir des bobines se dérouler pendant la plongée ou lors du saut....Vraiment aucune.

Sauf à avoir un mousqueton en laiton rouillé dont le mécanisme explose, ou un bout aillant servi de bas de ligne pour pêcher le barracuda 😄

 

S'enrouler et se faire emporter lors du lancer....c'est comme pour le parachute à plomb : ça se travaille.

Avec l'avantage - de mon point de vue - qu'il n'y a a aucune chance de s’emmêler avant le tir car il n'y a rien qui se balade entre tes jambes (ou celles du copain 3m en dessous quand on regarde pas avant de larguer le plomb et de tirer 🙄)

 

Le mousqueton perdu lors de la manip.....ça m'est arrivé lors de mon premier lancer en condition d'examen en lac avec visi nulle.

Ca fait chier d'en racheter un mais après, crois moi, tu fais attention et ça ne t'arrivera plus 😁

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.