Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Qui a écrit : « Le mode par défaut utilisé par la plupart des ordinateurs de plongée correspond à un réglage en GF 90/90. » ?


bardass

Recommended Posts

il y a 4 minutes, Scubaphil a dit :

Absolutely !

Et j'ajouterais la notoriété, facteur qui ne va pas aider à dégonfler ... 

et, s'il a spammé les clubs de plongée, il ne va pas vouloir se dédire, revenir en arriere...

Link to comment
Share on other sites

il y a 30 minutes, Scubaphil a dit :

Merci !

C'est carrément la question qui me turlupine depuis des années  : comment utiliser une évaluation simple du degré d'engagement de type E = PxTe1/2 sur les plongées non-carrées que nous faisons ?!?

 

Pour le moment, de manière totalement empirique, j'en arrive à la conclusion (personnelle) que l'indicateur le plus simple serait peut être la DTR. Mais sans avoir aucune donnée d'incidence de l'ADD à mettre en face de tranches de DTR ...

je lis avec interet ton questionnement :

ici, nous plongeons la fosse à r(equ)ien (requins quand il y en a, sinon, fosse à rien)

image.thumb.png.53106e1f15368981120b4de2ed81602f.png

le style, c'est descente dans la premiere minute (assez vite, entre 20 et 30 metres/minute) trouver le bon coin entre 52 et 57 pour observer, décollage du fond entre la 9eme et la 12 eme minute (selon la conso des copains), 10-12 minutes de transit (palmage soutenu) entre le fond à 45 et la zone des 15-20 m où nous sommes sur le tombant avant d'arriver sur le platier et de faire la déco et sortir à la 70 eme minute..

 

Normalement, nous avons tous l'oxy pour la déco

 

j'aimerai avoir le score de l'engagement (ah, c'est sur qu'au décollage du fond.... mais, avec 40 à 50 minutes passés entre 20 m et 3 m..., le score doit chuter)

 

 

 

 

 

 

 

 

image.png

Edited by christophe 38
Link to comment
Share on other sites

il y a 30 minutes, Scubaphil a dit :

comment utiliser une évaluation simple du degré d'engagement de type E = PxTe1/2 sur les plongées non-carrées que nous faisons ?!?

Bêtement, en faisant du calcul intégral ?

il y a 3 minutes, christophe 38 a dit :

avec 40 à 50 minutes passés entre 20 m et 3 m..., le score doit chuter

C'est pour ça que tu as un exposant <1 sur le temps. Cela "valorise" la profondeur au détriment du temps passé à celle-ci.

  • Merci 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 7 minutes, Xabi a dit :

Bêtement, en faisant du calcul intégral ?

P*tain les Zamis, ça commence à être "perché" sur le forum 😍

Qui a dit qu'ici il n'y avait que de "sombres crasses" ?

  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 14 minutes, Xabi a dit :

Bêtement, en faisant du calcul intégral ?

C'est pour ça que tu as un exposant <1 sur le temps. Cela "valorise" la profondeur au détriment du temps passé à celle-ci.

Jamais fait de calcul integral...

 

chez moi, on appelait cela de l’arithmétique (j'avais d'autres difficultés (les trains qui partent de gares différentes à des vitesses différentes... où vont ils se rencontrer et à quelle heure ? le volume d'un cyclindre, perimetre d'un cercle, surface d'un trapeze... bref, pas le meme niveau)

Link to comment
Share on other sites

il y a 40 minutes, Scubaphil a dit :

Merci !

C'est carrément la question qui me turlupine depuis des années  : comment utiliser une évaluation simple du degré d'engagement de type E = PxTe1/2 sur les plongées non-carrées que nous faisons ?!?

 

Pour le moment, de manière totalement empirique, j'en arrive à la conclusion (personnelle) que l'indicateur le plus simple serait peut être la DTR. Mais sans avoir aucune donnée d'incidence de l'ADD à mettre en face de tranches de DTR ...

 

Je crois que l'approche d'intégrale de supersaturation dont @McLean nous a fait part est plus intéressante que l'engagement. C'est la vigueur de la désaturation (dont cette intégrale est un indicateur) qu'il faut minimiser, pas tellement l'engagement (le temps de sortie va naturellement limiter l'engagement).

 

Ce que j'aimerais une fois voir, c'est a quoi ressemblent les modèles probabilistes. L'idée de procédure iso-risque me plait bien, c'est parce que nos procédures actuelles ne le sont pas qu'on cherche comment modifier leur paramètres en fonction de l'engagement. Le modèle DCIEM de 83 (pas le précédent que référence AF; mais je suppose que c'est celui implémenté par Shearwater, en tout cas je n'en ai pas trouvé de postérieur) a eu apparemment ses paramètres plus ou moins validé par un tel modèle en plus de par des plongées. L'US Navy a aussi apparemment utilisé un tel modèle comme référence a quoi comparer les paliers profonds.

 

il y a 9 minutes, Xabi a dit :

Bêtement, en faisant du calcul intégral ?

 

Tu me montre les équations? Je ne vois pas d'équation différentielle avec un invariant de translation temporelle dont la solution est P t^1/2 pour une plongée carrée.

il y a 10 minutes, christophe 38 a dit :

le volume d'un cyclindre, perimetre d'un cercle, surface d'un trapeze

C'est du calcul intégral 😉

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 26 minutes, JMarcB a dit :

Je crois que l'approche d'intégrale de supersaturation dont @McLean nous a fait part est plus intéressante que l'engagement. C'est la vigueur de la désaturation (dont cette intégrale est un indicateur) qu'il faut minimiser, pas tellement l'engagement (le temps de sortie va naturellement limiter l'engagement).

 

Donc, tu suggères de compléter le document de @bardass dans ce sens ? 

Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, CDMC a dit :

Donc, tu suggères de compléter le document de @bardass dans ce sens ? 

 

Je crois que ce document est bien tel qu'il est. Il examine une affirmation et montre qu'elle n'est corroborée ni par la source appelée à son appui, ni par les données de l'étude dont l'affirmation est sortie, ni par les autres données collectées par @bardass. De ce travail je conclus en plus que vouloir représenter le comportement des différents ordinateurs comme des simples variations de ZH-L16C + GF est aussi futile pratiquement que théoriquement. Étendre son objet l'affaiblirait.

 

  • J'aime 3
Link to comment
Share on other sites

Je suis d’accord.

à mon sens, le seul complément que je peux faire et que je vais faire, c’est augmenter la liste des ordinateurs du groupe 1 à tester.

grâce à @caolila , je vais rapidement ajouter un G2 à la liste.

 

L’ISS est un super indicateur mais personne ne sait encore comment l’utiliser.

@David Carron a été le premier à le calculer sur le Mclean mais sans aller plus loin, et ce n’est pas un reproche.

parce qu’on ne sait pas encore l’associer à un niveau de risque

 

  • J'aime 1
  • Merci 1
Link to comment
Share on other sites

Puis-je me permettre ? (aucune contrepèterie n'est admise à un tel niveau ! )  

 

Merci cher amis pour cette élévation du niveau des débats !  🤩

Quel dommage que nos (ex?)  icones ne soient plus parmi nous pour réagir !

positivement ou négativement ... 

Link to comment
Share on other sites

il y a 11 minutes, CDMC a dit :

Quel dommage que nos (ex?)  icones ne soient plus parmi nous pour réagir !

Si, si, je suis là.

Mais le propre des maîtres est d'observer leurs élèves progresser par eux même, quite à les remettre en position de sécurité s'ils s'aventurent dans une zone insécure...

 

Là, tout va bien. Donc je laisse le jeune @bardass (😉 🤝🥂) continuer son exposé.

 

 

-----------------> [- ]

Edited by Xabi
  • Haha 3
Link to comment
Share on other sites

Merci pour cette étude approfondie @bardass,

 

Par curiosité j'ai refait mon tableau en variant les GF, voici ce que donne mon comparatif sur le fameux 30m/30' IS 30m/30' avec GF 80/80 et 75/75.

 

image.png.fbde0f2bca0a62f6834282411d827f48.png

 

image.png.fe886e33b38abdb53bf588818cff45cf.png

 

Ou l'ensemble présenté en un tableau:

image.png.7e2b8489650f87f4e41cf1c9893c0f63.png

 

Enjoy.

  • J'aime 1
  • Merci 4
Link to comment
Share on other sites

Il y a 8 heures, Scubaphil a dit :

comment utiliser une évaluation simple du degré d'engagement de type E = PxTe1/2 sur les plongées non-carrées que nous faisons ?!?

 

Il y a 8 heures, Xabi a dit :

Bêtement, en faisant du calcul intégral ?

L'intégrale, déterminer l'aire sous la courbe. Bien sûr, j'y ai pensé depuis un moment.

 

Mais :

1) C'est tout sauf simple (je pense qu'une majorité des lecteurs pourrait en témoigner).

2) Cette méthode pose un vrai problème difficile à résoudre, qui est en fait celui posé aussi par @Christophe38 avec ses profils de "touch and go" à 55 m et immersion d'une heure : il faudrait déterminer l'intégrale de la partie saturante de la plongée (on se rapprocherait alors furieusement du ceofficient d'engagement déterminé (en plongée carrée) sur la Profondeur max et le temps DE PLONGEE (pas d'immersion). Pas l'intégrale de toute l'immersion. Sauf que sur un profil multiniveau classique de la plongée loisir, comment déterminer simplement à quel moment s'arrête la saturation et commence la désaturation ? Je ne cois pas que nous disposions de moyens simples pour le déterminer, justement.

Peut être avec le principe évoqué ci-dessus de "supersaturation" (je ne me suis pas encore penché sur la chose).

  • Merci 1
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.