Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Accidents malgré respect des procédures : des chiffres ?


MyO

Recommended Posts

il y a 51 minutes, MyO a dit :

savoir si le facteur déshydratation joue autant dans les autres caissons. 

Ben....

Si tu compares le caisson de Brest avec celui de Marsa Alam.... 😐

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, NetGear a dit :

Salut,

 

 J'ai eu la chance de visiter le caisson de Brest la semaine dernière avec A. Henckes ( Merci à elle pour nous avoir accueillis si gentiment ! )

 

Je n'ai pas les chiffres que tu désire ( ou pas noté ) mais j'ai retenu que les principales causes des ADDs sont les facteurs humains :

    - Manque hydratation

    - méforme physique (fatigue , manque de sommeil )

    - IMC

    -  pas ou peu de sport  ( la plongée sollicite énormément le systeme cardio vasculaire ...)

    - Alcool ou autre drogue

    - Age

 

Il y a en moyenne 20 passages au caisson pour ADD par ans , chiffre stable depuis plusieurs années, la région concernée s'étant de la pointe du calvados à l'embouchure de la Loire grosso modo , soit une sacré zone de plongeurs , sachant que le caisson accueille aussi les plongeurs pro ( scaphandriers ...)

 

Autre point intéressant , le traitement hyperbare serait fait suivant l'état du patient plutot que son profil.

 

Et l'aspirine est à bannir des premiers secours ( déja pris en compte à a la fédé ), sera laisser au jugement des médecins.

 

La fiche d'évacuation sera utilisée que pour faciliter le passage d'info entre les services de prise en charges ( CROSS , SAMU , Caisson ... ) et n'est pas utiliser pour des remontées statistiques.

 

Etant au sec, une séance moyenne dure 2 heure à 2.8 bar d'O² (soit 18 m de profondeur équivalente) , avec surveillance permanente.

 

my 2 cents

 

Netgear

 

 

 

 

 

Concernant l'âge...duquel parle t'on? Age chronologique OU Age biologique?...parce que sur les bateaux ou les tatamis je suis tres "surpris" de voir l'age biologique de beaucoup...

  • J'aime 1
  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, MyO a dit :

Merci beaucoup, je serais vraiment intéressée de savoir si le facteur déshydratation joue autant dans les autres caissons.

Juste une confirmation (sans source accessible par le Net...), sur le manque d'hydratation. Un de mes anciens club accueillait bon nombre de pompiers plongeurs (genre, ceux qui vont repêcher les suicidés ou accidentés dans les canaux, les lacs, les accidents de plongée, etc...). Avec leurs différents homologues pompiers, ils avaient recensés les causes d'ADD, et dans "100% des cas", il y avait déshydratation.

 

Je conseille aux plongeurs que je forme, "à chaque fois que tu ne pisses pas blanc, tu vas boire de l'eau."

  • J'aime 5
  • Merci 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 12 minutes, emmanuelC a dit :

Juste une confirmation (sans source accessible par le Net...), sur le manque d'hydratation. Un de mes anciens club accueillait bon nombre de pompiers plongeurs (genre, ceux qui vont repêcher les suicidés ou accidentés dans les canaux, les lacs, les accidents de plongée, etc...). Avec leurs différents homologues pompiers, ils avaient recensés les causes d'ADD, et dans "100% des cas", il y avait déshydratation.

 

Je conseille aux plongeurs que je forme, "à chaque fois que tu ne pisses pas blanc, tu vas boire de l'eau."

 

c’est ce que je disais il ya qlq années.

et puis en discutant avec qlq médecins hyperbares, j’ai corrigé un peu le tir.

Certes, il vaut mieux que l’urine soit claire que foncée.

mais une urine claire n’est pas le signe d’une bonne réhydratation.

 

ainsi, si le plongeur boit un litre d’eau à la sortie de la plongée, son urine sera claire, il pourra avoir l’impression d'être ok.

pour autant, son bilan hydrique reste toujours négatif parce que le litre bu n’aura pas reconstitué la volémie manquante, il sera parti directement dans les reins puis l’urine.

donc 0 effet.

 

c’est la raison pour laquelle je propose aux plongeurs de boire leur gourde d’eau régulièrement durant les 2 heures qui suivent la plongée. Mieux vaut boire peu et très régulièrement que beaucoup en qlq rasades.

  • J'aime 7
  • Merci 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 5 minutes, bardass a dit :

[...]

ainsi, si le plongeur boit un litre d’eau à la sortie de la plongée, [...]

... c'est trop tard !

Les problèmes liés à la déshydratation s'installent durant la plongée, pas après.

Donc, l'eau, il faut la boire avant, et je te rejoins : inutile de boire beaucoup d'un coup, il est préférable de boire qlq gorgées de loin en loin, mais plusieurs heures avant la plongée.

Pour ma part, mon minimum est de 2 ou 3 gorgées toutes les 30 minutes durant au moins les deux heures avant l'immersion...

 

  • J'aime 1
  • Merci 1
Link to comment
Share on other sites

Salut,

 

My 2 cents :

 

- J'avais discuté à l'époque de mon N4 avec le directeur de plusieurs structures dans les alpes maritimes. Je vais essayer de rapporter aussi fidèlement que possible ses propos.

Il disait que, sur la base des 2-3 plongeurs victimes d'ADD dont il était témoin chaque année, et sur les 15 dernières années (cela fait donc une base statistique de 30-40 ADD observés), tous l'ont été avec au moins 1 facteur favorisant : fatigue, surpoids, déshydratation, âge avancé, plongée profonde (on a tendance à l'oublier).

 

Et es 2 ADD dont j'ai été personnellement témoin :

- Le premier, alors que j'étais étudiant. Je plonge un samedi matin avec le club de l'école. Un copain fait un ADD.

la veille au soir, il avait veillé très tardivement au bar de l'école... Alcool + Fatigue.

 

- Le 2e, en Égypte à Marsa Alam, par un copain qui a la très mauvaise habitude de très peu s'hydrater. ADD après une 40 m à Elphinstone. Evidemment, procédures de décompression respectées.

Donc, clairement, déshydratation + plongée profonde sont fortement suspectés.

 

 

Évidemment ce ne sont que des observations et des expériences personnelles, ce qui ne représente pas une étude statistique.

Il est difficile d'en une règle affirmant que "x % des ADD ont lieu malgré le respect des procédures".

 

Par contre, sur la modeste base de ces observations, je dirais que : "Dans 100% des ADD dont j'ai eu vent, un ou plusieurs facteur(s) favorisant a été suspecté".

Link to comment
Share on other sites

il y a 55 minutes, Xabi a dit :

Ben....

Si tu compares le caisson de Brest avec celui de Marsa Alam.... 😐

Arnaud, eau bleue, nous disait que si nous pissions sombre avant la plongée, c'etait que nous étions déshydraté. Et boire une heure avant, ou pire moins d'une heure ne réhydratait pas le corps...

 

Pas besoin d'aller si loin dans le sud pour....

 

Jean Louis avait fait un petit ADD en remontant du sous marin Protée, en face de la Ciotat ; nuit courte (fatigue), pas déjeuné (départ tot), pas hydraté... plongée "longue" (un peu plus de 2 heures)

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 38 minutes, emmanuelC a dit :

Je conseille aux plongeurs que je forme, "à chaque fois que tu ne pisses pas blanc, tu vas boire de l'eau."

Conseil que j'ai reçu il y a quasi 10 ans lors de mes débuts 

  • Merci 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 21 minutes, bardass a dit :

 

c’est ce que je disais il ya qlq années.

et puis en discutant avec qlq médecins hyperbares, j’ai corrigé un peu le tir.

Certes, il vaut mieux que l’urine soit claire que foncée.

mais une urine claire n’est pas le signe d’une bonne réhydratation.

 

ainsi, si le plongeur boit un litre d’eau à la sortie de la plongée, son urine sera claire, il pourra avoir l’impression d'être ok.

pour autant, son bilan hydrique reste toujours négatif parce que le litre bu n’aura pas reconstitué la volémie manquante, il sera parti directement dans les reins puis l’urine.

donc 0 effet.

 

c’est la raison pour laquelle je propose aux plongeurs de boire leur gourde d’eau régulièrement durant les 2 heures qui suivent la plongée. Mieux vaut boire peu et très régulièrement que beaucoup en qlq rasades.

l'hydratation, je la conçois avant la plongée.

la pression favorise la diurese ; autant avoir quelque chose à pisser..

 

apres la plongée, c'est trop tard, pour moi

Link to comment
Share on other sites

il y a 20 minutes, bardass a dit :

ainsi, si le plongeur boit un litre d’eau à la sortie de la plongée, son urine sera claire, il pourra avoir l’impression d'être ok.

Autre conseil de l'époque.. pas en une fois mais x fois avant de plonger   et après ou entre les plongées..

 

Toujours avoir une bouteille d'EAU a porté de main et boire par petites gorgées 

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, christophe 38 a dit :

l'hydratation, je la conçois avant la plongée.

la pression favorise la diurese ; autant avoir quelque chose à pisser..

 

apres la plongée, c'est trop tard, pour moi

 

je répondais à l’hydratation post plongée, je suis d’accord avec @crouton et toi concernant l’hydratation avant plongée.

mais avec mesure, comme pour tout !

parce qu’une sur -hydratation préplongée est aussi un facteur favorisant les OPI (avec l’augmentation de la pression intra cardiaque).

 

là aussi, quelques messages simples :

vous ne devez pas vous immerger avec la gorge sèche.

si vous n’avez pas assez de salive pour cracher dans votre masque quand vous préparez votre matériel, il est grand temps de boire

  • J'aime 3
Link to comment
Share on other sites

Quitte à parler des chiffres des caissons et des ADD observés, je me posais une autre question:

 

Les modèles de désaturation ont en grande partie été pensés pour des corps masculins. Je me demandais ainsi si les femmes étaient sur-représentées sur les ADD malgré procédure respectée (au vu de la proportion de femmes parmi les plongeurs)

Je sais qu'elles ont une prévalence sur les OPI, et j'ai observé que beaucoup ne s'hydratent pas avant la plongée par peur d'avoir envie de faire pipi sur le bateau (et j'avoue que c'est un sacré problème!)

Link to comment
Share on other sites

il y a 19 minutes, MyO a dit :

Quitte à parler des chiffres des caissons et des ADD observés, je me posais une autre question:

 

Les modèles de désaturation ont en grande partie été pensés pour des corps masculins. Je me demandais ainsi si les femmes étaient sur-représentées sur les ADD malgré procédure respectée (au vu de la proportion de femmes parmi les plongeurs)

Je sais qu'elles ont une prévalence sur les OPI, et j'ai observé que beaucoup ne s'hydratent pas avant la plongée par peur d'avoir envie de faire pipi sur le bateau (et j'avoue que c'est un sacré problème!)

il y a longtemps, j'avais lu une autre raison : morphologiquement, elles ont plus de graisse que les hommes et les graisses piegent les bulles.. (avec l'évolution du bol alimentaire, c'est match nul, maintenant ; on parle d'ailleurs de plus en plus d'obesité, de surpoids (je n'aime pas les raccourcis de l'IMC (quel IMC David DOUILLET ou Terry RINER ? alors que ce sont des athletes )

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 26 minutes, christophe 38 a dit :

il y a longtemps, j'avais lu une autre raison : morphologiquement, elles ont plus de graisse que les hommes et les graisses piegent les bulles.. (avec l'évolution du bol alimentaire, c'est match nul, maintenant ; on parle d'ailleurs de plus en plus d'obesité, de surpoids (je n'aime pas les raccourcis de l'IMC (quel IMC David DOUILLET ou Terry RINER ? alors que ce sont des athletes )

Homme ou Femme mieux vaut prendre comme "reference" le perimetre abdominal que l'IMC...bon maintenant si on a une IMC > 40 ou même 35 pour les "puristes"

 

 

Donc pour plonger actuellement IMC < 40 et pas de shearwater...:froglol:

Edited by brenique
  • Merci 1
  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, crouton a dit :

... c'est trop tard !

 

C'est aussi la question que je me pose sur les questions de profils a risque.  Si celui-ci déclenche un ADD, un modèle de desat donnant plus de paliers pour ces profils pourrait très bien ne pas être utile pour l'éviter parce qu'il est en cours et qu'il faudrait quelque chose en fait de plus proche des profils de recompression thérapeutique.  (Plus encore que quand je cause que des caractéristiques des modèles, je ne me réclame pas d'une compétence en la matière, je ne suis pas médecin hyperbare, je ne suis même pas en contact avec un seul d'entre eux).

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.