Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Givre 1er étage et robinet(s) ?


Recommended Posts

il y a une heure, Gregmurf a dit :

Bonjour,


merci à tous pour vos réponses.
Donc en résumé: possibilité de givrage du robinet lui même s'il n'est  pas fermé à temps.

 

Question bonus : vous pensez quoi de l'octopus à l'arrière, sur la bouteille (en plus de celui devant) ?
J'ai un collègue qui faisait ça en encadrement.

 

Qu'il n'est pas sous contrôle et qu'on ne voit pas s'il fuit...

 

Donc:

:rejected:

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Gregmurf a dit :

Bonjour,


merci à tous pour vos réponses.
Donc en résumé: possibilité de givrage du robinet lui même s'il n'est  pas fermé à temps.

 

Question bonus : vous pensez quoi de l'octopus à l'arrière, sur la bouteille (en plus de celui devant) ?
J'ai un collègue qui faisait ça en encadrement.

 

si tu givres, tu dois fermer le robinet qui part en débit continu ; si tu as plusieurs seconds étages, tu les prives d'air...

 

accessoirement, le givrage peut se produire quand on "tire" trop sur le premier étage (typiquement, dans les années 90, au lac du Bourget, nous n'avions qu'une seule sortie et 2 détendeurs + le direct system) ; quand tu gonflais ta stab ou ta fenzy et que tu respirais un peu vite, tu sentais rapidement les cristaux de glace...

(autrement écrit, mettre plusieurs "consommateurs" sur le meme premier etage, ça va vite merder quand tu vas t'en servir simultanément)

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, crouton a dit :

Sinon, y a aussi cette variante :

octopussssss.jpeg.5b2aa421189572d24f491b7f609503d4.jpeg

 

Le temps de vérifier tous ses second étages, il est sur la réserve.

Edited by JMarcB
  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 19 heures, Gregmurf a dit :

Bonjour à tous,

Je suis plongeur lac (eaux tempérées ^^ entre 5 et 7°c), et j'entends souvent dire que si le premier étage givre:
1 - Le robinet de cette sortie givrera aussi et sera donc impossible à fermer
2 - Le robinet de la seconde sortie subira le même sort très rapidement
Vous aurez compris que cela n' m'est pas encore arrivé, mais j'aimerai savoir : info ou intox ?

Thanks :)

Qu'est-ce qu'ils aiment se faire peur les plongeurs !!!

 

Cela me rappelle un sujet de secourisme en monitorat national avec un accident de chemin de fer, en plein hiver, en forêt, avec de nombreuses et victimes et on nous demandait la conduite à tenir en cas de morsure de vipère ?

 

Un moment donné, il faut arrêter les scénarios catastrophes improbables.

 

1/ Le meilleur conseil en amont, faire vérifier le compresseur qui sert à gonfler les blocs.

2/ En fin de plongée, ne pas tenter de sécher sont 1er étage avec la sortie du robinet, comme on le voit trop souvent. C'est le meilleur moyen de générer de l'humidité dans ton bloc et de faire sauter le joint du premier étage.

Link to comment
Share on other sites

il y a 9 minutes, PlongeurSDF a dit :

En fin de plongée, ne pas tenter de sécher sont 1er étage avec la sortie du robinet, comme on le voit trop souvent. C'est le meilleur moyen de générer de l'humidité dans ton bloc

 

J'aimerais une explication. Je ne vois pas par quel mécanisme de l'humidité peut rentrer dans le bloc avec cette manœuvre.

Link to comment
Share on other sites

Lorsqu'un gaz se détend, il refroidit.

Quand tu ouvres le robinet sans détendeur, tu as au moins 50 bar.

Si tu ouvres à fond, la détente du gaz créé de la condensation dans le bloc.

La condensation c'est de l'eau qui ne partira qu'au prochain TIV.

 

Quand tu as de l'eau, cela favorise le givrage.

 

... et la rouille

Edited by PlongeurSDF
  • J'aime 1
  • Merci 1
Link to comment
Share on other sites

Donc ce n'est pas l'introduction d'eau qui n'était pas présente que tu crains mais la condensation de celle étant déjà là. Je comprends déjà mieux.

 

Mais tu as l'air de penser que cette eau va rester en phase liquide jusqu'à ce qu'elle soit évacuée. Ça veut dire que la PP de l'eau dans le bloc est en permanence proche de la tension de vapeur saturante, sinon elle s'évaporerait à nouveau. Mais je n'ai pas non plus une bonne idée de la cinétique du phénomène. 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 17 heures, Gregmurf a dit :

Je suis déjà en redondance: 

- Un premier étage avec mon second 2ème étage Principal + mano + DS pour l'etanche)

- un second premier étage avec second 2ème etage secours + mano + DS pour le gilet + octopus

 

Ma question porte plus sur le fait que le givrage s'étende au robinet qui deviendrait impossible à fermer, et pire, que cela se peopage à la 2ème sortie.

 

 

trois raisons principales à un givrage

- le taux d'humidité de l'air au gonflage. Sauf à avoir ton compresseur, tu as peu de leviers pour agir sur cette raison.
- un détendeur dont la moyenne pression est élevée. C'est la raison pour laquelle les détendeurs eau froide ont une moyenne pression plus faible (9bar) comparativement à leur équivalent eau tempérée (10-11bar).

- une trop forte utilisation de tes premiers étages en immersion. Le fait de respirer normalement sous l'eau ne doit pas avoir d'impact avec un détendeur correctement réglé. En revanche, tirer comme un goret sur un 1e étage, donc au moment de la détente du gaz sous pression, par exemple en utilisant l' inflateur tout en respirant fortement et longuement, est un facteur favorisant le givrage.

 

Donc pour éviter ou retarder l'apparition d'un givrage, tu peux jouer  :

sur le réglage de la MP sur ton 1e étage

- sur une utilisation correcte de ton matériel : on n'utilise aucun inflateur en phase inspiratoire, le gilet (ou étanche) est gonflé régulièrement lors de la descente et non pas à grand coup d'inflateurs  en fin de descente.

 

Maintenant si le givrage survient, il faut pouvoir agir rapidement et correctement. Et sans précipitation.
Quoi de mieux que de savoir gérer par toi-même la fermeture de robinet, savoir respirer sur un détendeur givrant (c'est un gaz respirable, autant en profiter même si cela fait froid aux dents plutôt qu'il soit gaspillé) en attendant de passer sur ton secours ou de basculer sur un détendeur fourni par l'équipier (procédure panne d'air).
Au moins, tu es sûr d'avoir agi correctement.
Parce que compter sur un équipier qui va prendre du temps à comprendre la situation, analyser d'où vient le problème avant de le traiter dans ton dos, sans avoir la garantie qu'il agit correctement, c'est cause de multiples problèmes en lacs.
 

  • J'aime 3
  • Merci 1
Link to comment
Share on other sites

Merci Mr BARDASS.
Effectivement on peu tout à fait respirer avec un détendeur qui fuse.
Et quoi de mieux que de pouvoir fermer soi même son bloc (bi dans mon cas) sans avoir à attendre l'arrivée du binôme qui est entrain d'admirer je ne sais quoi à 10m de toi.

Link to comment
Share on other sites

il y a 31 minutes, bardass a dit :

Parce que compter sur un équipier qui va prendre du temps à comprendre la situation, analyser d'où vient le problème avant de le traiter dans ton dos, sans avoir la garantie qu'il agit correctement, c'est cause de multiples problèmes en lacs.

et un mort à la GdF. :(

Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, PlongeurSDF a dit :

Si tu ouvres à fond, la détente du gaz créé de la condensation dans le bloc.

Non.

Il y a 4 heures, JMarcB a dit :

Mais je n'ai pas non plus une bonne idée de la cinétique du phénomène. 

La quantité d'eau (dans l'air, pas sous forme liquide) présente dans le bloc est indépendante de la pression.

Uniquement : volume + température.

 

Ton bloc sera rarement assez froid pour faire condenser l'eau, et toujours réchauffé par l'eau dans laquelle il est plongé.

Link to comment
Share on other sites

Nota

la norme 12021 qui "gère" l'air respirable indique que le point de rosée (température de condensation) doit etre de 5°C en dessous de la plus basse température rencontrée, et en aucun cas supérieure à -11°C.

 

Ça laisse de la marge pour notre activité. Y compris quand on vide les blocs.

  • Merci 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 10 heures, bardass a dit :

 

trois raisons principales à un givrage

- le taux d'humidité de l'air au gonflage. Sauf à avoir ton compresseur, tu as peu de leviers pour agir sur cette raison.
-
 

Si tu n'as pas ton compresseur , tu demandes à intercaler ton  sur filtre entre le compresseur et ta bouteille, il adsorbera une grosse partie de cette humidité  ......Le détendeur qui givre, la cause première c'est de l'air trop humide qui passe dans le détendeur trop froid .  De l'air qui sort d'un vrai compresseur avec des séparateurs inter étage qui fonctionnent et purgés à la bonne fréquence, et un filtre changé avant qu'il ne soit saturé devrait délivrer un air avec peu de vapeur d'eau. Si il fait vraiment trés froid, augmenter le volume de filtration finale du compresseur ira vers la sécurité . Même un détendeur spéciale grand froid peu givrer si ll y a trop de vapeur d'eau qui passe .

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.