Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Incident "remontée rapide".


Recommended Posts

il y a 5 minutes, autrichon gris a dit :

Sujet intéressant, et qui m'interpelle en tant que pratiquant SM.

 

Oui, fermer le bloc concerné au plus vite me vient en premier à l'esprit.

 

Perso j'équilibre plutôt avec l'étanche, le direct system donc n'est que peu utilisé durant mes plongées en étanche...

Bon, c'est sur désormais je vais mettre un plus gros truc sur la ficelle de la purge rapide de ma Xdeep, avec les gros gants c'est très difficile de l'attraper.

 

perso, j'ai rigidifié la cordelette avec de la gaine thermo fine et surtout j'ai raccourci la cordelette pour quelle soit proche du rond de la purge.
Mon repère avec les mains : je choppe le rond de la purge et j'accède tout de suite à la cordelette raide, même avec des gants étanche et deux paires de sous gants.

  • J'aime 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 18 minutes, autrichon gris a dit :

fermer le bloc concerné au plus vite me vient en premier à l'esprit

Je pense que le plus rapide reste la déconnexion de l'inflateur.

 

il y a 18 minutes, autrichon gris a dit :

Perso j'équilibre plutôt avec l'étanche, le direct system donc n'est que peu utilisé durant mes plongées en étanche...

Je m'équilibre exclusivement avec l'étanche et n'utilise pas du tout la bouée qui est là en redondance. Par contre je teste systématiquement le fonctionnement de l'inflateur avant la mise à l'eau et l'accessibilité de la purge avec les 2 mains en début de plongée.

 

Edit : Dans ma config T-Reb, la bouée n'est pas sur un BO en latéral mais sur un petit bloc dorsal sous la bouée. Mais même connecté à un bloc latéral, je trouve plus rapide de déconnecter l'inflateur.

Link to comment
Share on other sites

il y a 39 minutes, pmk a dit :

Je m'équilibre exclusivement avec l'étanche et n'utilise pas du tout la bouée qui est là en redondance.

 Eh ben! Vous êtes comme ça, vous!?!? :) 

 

C’est un autre de ces débats sans fin à savoir qui a raison et qui a tort, l’histoire d’utiliser le dry pour la gestion de sa flottabilité ou non…

Chez PADI, ils forment les plongeurs à se servir, comme vous le faites, de leurs dry comme principal outil de gestion de la flottabilité, SAUF en configuration “plongée tec”, où ils recommandent de se servir de la BC pour la flottabilité… 

Chez TDI, ben, parce que c’est une agende exclusivement de plongée tec, ils disent grosso modo dde n’ajouter de l’air dans le dry que pour éviter le placage, de laisser la valve pratiquement ouverte au max pour éviter d’avoir à se soucier de purger, et d’utiliser la wing pour faire ce à quoi elle est destinée, c’est-à-dire gérer la flottabilité… 

Je suis de cette dernière école! ;) 

Et je considère que le dry, justement, est ma redondance.

 

Extrait du manuel “PADI Dry Suit Diver”:
 

IMG_7882.jpeg

Edited by Nicolas Duguay
  • J'aime 2
  • Merci 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, pmk a dit :

Je pense que le plus rapide reste la déconnexion de l'inflateur.

Tout en purgeant avec l'inflateur (tant qu'à le tenir pour en arracher le tuyau...

Link to comment
Share on other sites

il y a 9 minutes, nics a dit :

Tout en purgeant avec l'inflateur (tant qu'à le tenir pour en arracher le tuyau...

Toutafé. Tankafer.

  • J'aime 1
  • Merci 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, Nicolas Duguay a dit :

 Eh ben! Vous êtes comme ça, vous!?!? :) 

 

C’est un autre de ces débats sans fin à savoir qui a raison et qui a tort, l’histoire d’utiliser le dry pour la gestion de sa flottabilité ou non…

Chez PADI, ils forment les plongeurs à se servir, comme vous le faites, de leurs dry comme principal outil de gestion de la flottabilité, SAUF en configuration “plongée tec”, où ils recommandent de se servir de la BC pour la flottabilité… 

Chez TDI, ben, parce que c’est une agende exclusivement de plongée tec, ils disent grosso modo dde n’ajouter de l’air dans le dry que pour éviter le placage, de laisser la valve pratiquement ouverte au max pour éviter d’avoir à se soucier de purger, et d’utiliser la wing pour faire ce à quoi elle est destinée, c’est-à-dire gérer la flottabilité… 

Je suis de cette dernière école! ;) 

Et je considère que le dry, justement, est ma redondance.

 

Extrait du manuel “PADI Dry Suit Diver”:
 

IMG_7882.jpeg

Merci Nicolas @Nicolas Duguay,

C'est tiré de quel bouquin ?

Link to comment
Share on other sites

il y a 5 minutes, emmanuelC a dit :

C'est tiré de quel bouquin ?

Comme indiqué au-dessus de la photo, ça vient du manuel Padi dry suit diver.

 

Peu m'importe ce que dit telle ou telle agence tant que la configuration est réfléchie et en adéquation avec ma pratique.

  • J'aime 2
Link to comment
Share on other sites

Merci. Je n'avais pas vu PADi.

Leur approche est intéressante et ça semble plutôt bien traduit (plaquage et non squeeze, comme on lit trop souvent sur des sites francophones).

 

Link to comment
Share on other sites

Après, chacun voit midi à sa porte.

Je pense plutôt que la bonne méthode c'est celle qui marche pour soi.

Par exemple : perso quand je met de l'air dans la combi. pour éviter le placage, il se trouve que je suis équilibré donc pas besoin d'en rajouter. C'est vrai que je n'embarque pas une gueuse non plus :rolleyes:

  • J'aime 4
Link to comment
Share on other sites

Il y a 14 heures, Nicolas Duguay a dit :

Chez PADI, ils forment les plongeurs à se servir, comme vous le faites, de leurs dry comme principal outil de gestion de la flottabilité, SAUF en configuration “plongée tec”, où ils recommandent de se servir de la BC pour la flottabilité… 

 

Je ne connais pas bien le cursus de formation PADI et je m'interroge : pourquoi s'équilibrer avec la combinaison étanche en mode REC et avec le gilet/wing en TEC ? Quels sont les arguments ?

  • J'aime 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 4 minutes, gKatarn a dit :

pourquoi s'équilibrer avec la combinaison étanche en mode REC

N'ayant pas suivi ce cursus, je ne sais pas. Je pense que c'est pour n'avoir qu'un volume à gérer.

 

il y a 5 minutes, gKatarn a dit :

et avec le gilet/wing en TEC ? Quels sont les arguments ?

C'est expliqué dans l'extrait du manuel. Ils considèrent qu'en tec, on a une flotta tellement négative qu'il faudrait mettre trop d'air dans l'étanche au point que ça devienne au mieux inconfortable, au pire dangereux.

  • Merci 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 16 heures, bardass a dit :

 

perso, j'ai rigidifié la cordelette avec de la gaine thermo fine et surtout j'ai raccourci la cordelette pour quelle soit proche du rond de la purge.
Mon repère avec les mains : je choppe le rond de la purge et j'accède tout de suite à la cordelette raide, même avec des gants étanche et deux paires de sous gants.

Ma variante ? J'ai gainé la cordelette avec un bout de tuyau en plastique utilisé dans les aquariums.

Ça permet de trouver facilement la commande à tâtons, même de nuit, dans une grotte et les yeux fermés... 😁

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 20 heures, LGF a dit :

Je ne reviens pas sur les gestes à faire pour limiter les dégâts et éviter de percer.

Une fois percé, je serais tenté par te proposer d'appliquer la procédure des tables "Buhlmann" pour palier interrompu si ton état le permet : tu redescends dans les 3 à 5 minutes à la profondeur du palier le plus profond et tu fais tous les paliers multipliés par 1,5.

 

Salut LGF.

Je sais qu'il n'y a pas de procédure "absolue" et que c'est une question d'arbitrage selon les circonstances, mais ce qui s'enseigne généralement en cas de remontée rapide c'est pas de redescendre à mi-profondeur (plutôt qu'au palier le plus profond) et d'y rester 5 minutes?

Link to comment
Share on other sites

Il y a 16 heures, bardass a dit :

 

perso, j'ai rigidifié la cordelette avec de la gaine thermo fine et surtout j'ai raccourci la cordelette pour quelle soit proche du rond de la purge.
Mon repère avec les mains : je choppe le rond de la purge et j'accède tout de suite à la cordelette raide, même avec des gants étanche et deux paires de sous gants.

J'ai aussi mis un bout de tube cristal de pompe d'aquarium.

Là le truc, c'est qu'avec la prise de volume, ça c'est trop éloigné de mon dos pour que j'arrive à la chopper. 

La mobilité avec une étanche et dessous une K2 extrème, bien épaisse, n'est pas des plus aisée.

Ca nécessite de décoller la main du dos avec le coude à 90° (ma purge est latérale..Razor), et avec la souplesse de mes 55 ans ...

Il y a 16 heures, pmk a dit :

Je pense que le plus rapide reste la déconnexion de l'inflateur.

 

Moi aussi, et c'est ce que j'ai fait. Ca prend 5 secondes, et encore. Et comme dit @nics, tu peux, et j'ai, en plus le faire en purgeant.

Il y a 4 heures, pparis a dit :

Après, chacun voit midi à sa porte.

Je pense plutôt que la bonne méthode c'est celle qui marche pour soi.

Par exemple : perso quand je met de l'air dans la combi. pour éviter le placage, il se trouve que je suis équilibré donc pas besoin d'en rajouter. C'est vrai que je n'embarque pas une gueuse non plus :rolleyes:

Je fais avec les deux, de manière plus ou moins équilibrée.

Confortable dans l'étanche, le reste dans la stab'

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.