Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

"Top 5 des Vrais Raisons qui font Fuir les Jeunes Plongeurs"


Recommended Posts

il y a 14 minutes, pmk a dit :

Auparavant, les dossiers d'inscription comportaient une rubrique "autorisation parentale" pour la plongée jeune et la plongée encadrée des mineurs. Ca fait aussi le taf pour les mineurs autonomes.

Voilà...

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, nics a dit :

Voilà...

 

L'autorisation parentale est assez facile à adapter à l'autonomie, le souci est plutôt que personne n'a relu les modifications à faire dans le code du sport et qu'on se retrouve avec une règlementation qui dit actuellement (https://www.legifrance.gouv.fr/codes/section_lc/LEGITEXT000006071318/LEGISCTA000018751673/):

image.thumb.png.d77a4c36cfa094be44252552cb691ce7.png

image.png.4bdc8e3f569d6b69adcd70574e0d0708.png

et une dizaine d’articles plus loin:

image.thumb.png.33ab31d86dfdc2df8717def7a46e1bbe.png

 

Il y a une légère incohérence préjudiciable à notre sérénité...

 

  • Merci 2
  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, nics a dit :

Mais si votre réglementation stipule qu'un mineur de 16 ans est autonome sous l'eau, pourquoi papa ou maman devrait être sur le bateau ???

Le droit français est merdique.

Enfin... Pas si pire, puisque si c'est pas interdit, c'est autorisé.

Mais si un gars dit "tu peux plonger en autonomie" mais qu'un autre à dit " avant 18 ans, tu es irresponsable", ca dit aussi que tu es autonome, mais irresponsable.

Et comme en France, on cherche systématiquement un responsable (c'est pas moi, c'est l'autre !) ca peut être chiant.

  • J'aime 2
Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)

Simple, cela ne l'est jamais en France et particulièrement pour les activités dites "à environnement spécifique" et de plus pour des mineurs.


La sécurité des mineurs est un sujet sensible et dans le cas de la plongée la décision et les responsabilités afférentes reviennent tj sur les épaules d'une seule et même personne, le DP. La fonction de DP en France devient de plus en plus complexe et hasardeuse.

 

La façon dont a été rédigé cette modification du 7 novembre 2022 est, pour le moins, un peu légère. D'autant qu'à aucun moment, il est spécifié qu'il s'agit d'un quelconque régime dérogatoire.

 

Quelques précisions supplémentaires sur plongée plaisir :
https://www.plongee-plaisir.com/fr/plongeurs-mineurs-et-autonomie/

 

Cette phrase semble être des plus pertinentes :
Enfin, il va de soi que cette autonomie ne signifie pas obligatoirement une autonomie “entre mineurs”. En conséquence, le choix des membres de la palanquée, qui incombe au DP, doit être des plus judicieux selon le profil, l’expérience des plongeurs et le degré de maturité des adolescents.

Edited by nobubble
Link to comment
Share on other sites

Au bout de 24 pages je pense qu'on a définitivement perdu le moindre jeune qui pouvait s'intéresser a la plongée 🤣

 

D'ailleurs que fait le forum pour rajeunir son audience ?

 

Car on est quand même ici sur un beau bataillon de personnes avec un âge certain (ou un certain âge) 😆

  • Merci 2
  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)

Forum et rajeunir dans la même phrase ?? 🫣

 

Quoi en plus il faut lire ?! c'est pas de vidéos au format court ? 🤣

Edited by Pan34
  • J'aime 2
  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)

J'ai lu avec attention les 24 pages de message (si, si, c'est vrai) ... ce que j'en retiens :
 

- Premièrement, les processus de certification et de formation en plongée ont été largement discutés. Nombre d'entre vous ont exprimé des frustrations concernant les contraintes administratives et logistiques, notamment l'exigence de repasser intégralement des examens après un échec partiel demandant une modularisation des diplômes pour alléger ces contraintes et encourager la progression continue.
 

- Deuxièmement, la mise en lumière des pistes d'amélioration pour rendre le système plus flexible et accessible, des ajustements dans la gestion des formations pourraient grandement bénéficier à tous, en particulier aux jeunes plongeurs.
 

- Troisièmement, l'engagement nécessaire en termes de temps et d'énergie pour suivre les parcours de formation a été largement débattu. Ce niveau d'engagement, bien que nécessaire pour des raisons de sécurité, représente un défi majeur pour beaucoup, surtout pour ceux qui sont au début de leur parcours en plongée.
 

Je ne suis qu'un "jeune" plongeur (jeune étant ici juste le reflet de la pratique, parce question âge, 60 ans, ce n'est plus vraiment la toute première fraîcheur), mais en tant que pratiquant également de parachutisme (+ de 30 ans) et de tir de compétition (un paquet d'années aussi), je peux vous dire que ces sports "compliqués" au niveau sécurité rencontrent des défis très similaires et peinent à recruter de nouveaux adhérents. Le parachutisme est vu comme un truc sympa pour se faire de l'adrénaline juste le temps d'un baptême, mais pas plus. Quant au tir de compétition ... mhum, vaut mieux ne pas aborder le sujet.
 

En fait, ces deux sports ont un problème plus profond qui est, je pense, identique à celui de la plongée : c'est le manque total de souplesse des fédérations sportives et plus particulièrement certains de leur dirigeants. Il semble que ces derniers aient parfois oublié les difficultés de leurs débuts et éprouvent des difficultés (pour ne pas dire une impossibilité totale) à communiquer avec les nouveaux entrants qu'ils voient comme des jeunes "c*n" qui ne comprennent rien à rien (heureusement ils ne sont pas tous comme ça). D'où la qualification de "sport de vieux schnock", comme l'a souligné @autrichon gris dans un de ses messages
 

Une communication qui souvent confond malheureusement la transmission des savoirs de manière didactique avec l'imposition de règles strictes sans les expliquer, suivant un modèle qui s'apparente trop à celui de l'éducation formelle (c'est comme ça et pas autrement, sans prendre le temps d'expliquer le pourquoi), alors que nos activités n'ont rien de scolaire. 
 

Dans mon métier, je passe beaucoup de temps à expliquer à mes thésards le pourquoi du comment de certaines choses et lorsque je vois certains de mes collègues répondre "c'est comme ça et vous comprendrez pourquoi plus tard — ou pas !" je me demande toujours pourquoi ils ont pris des thésards dans leur labo ? Probablement pour leur faire faire les corvées qu'ils ne se sentent pas digne, eux, de faire... 
 

La sécurité est extrêmement importante (j'ai débuté le parachutisme côté militaire, donc les normes sécuritaires, j'en ai soupé !), mais il est tout aussi important d'expliquer de manière didactique pourquoi certaines règles existent. Cette compréhension peut grandement contribuer à leur acceptation et à leur respect.

Edited by euristis
  • Merci 5
Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)

Le pourquoi du comment est expliqué dans le milieu fédéral : justification.

 

La difficulté pour passer des certifications est pour les niveaux moniteurs. Les niveaux plongeurs sont facilement accessibles et les compétences acquises ne sont pas à repasser en cas d'un échec d'une competence (se référer au passeport de plongee).

Edited by whodive
Link to comment
Share on other sites

1 hour ago, euristis said:

J'ai lu avec attention les 24 pages de message (si, si, c'est vrai) ... ce que j'en retiens :
 

[...]

 

En fait, ces deux sports ont un problème plus profond qui est, je pense, identique à celui de la plongée : c'est le manque total de souplesse des fédérations sportives et plus particulièrement certains de leur dirigeants. Il semble que ces derniers aient parfois oublié les difficultés de leurs débuts et éprouvent des difficultés (pour ne pas dire une impossibilité totale) à communiquer avec les nouveaux entrants qu'ils voient comme des jeunes "c*n" qui ne comprennent rien à rien (heureusement ils ne sont pas tous comme ça). D'où la qualification de "sport de vieux schnock", comme l'a souligné @autrichon gris dans un de ses messages
 

Une communication qui souvent confond malheureusement la transmission des savoirs de manière didactique avec l'imposition de règles strictes sans les expliquer, suivant un modèle qui s'apparente trop à celui de l'éducation formelle (c'est comme ça et pas autrement, sans prendre le temps d'expliquer le pourquoi), alors que nos activités n'ont rien de scolaire. 
 

[...]

 

1. Respect pour avoir lu 24 pages de posts.

 

2. Quand on est MF2, on a oublié que les diplômes étaient difficiles à passer : Totalement d'accord, d'autant plus que, souvent quand on est MF2 (et encore plus IR ou IN) on a passé tous les diplômes assez facilement. Et puis à ce niveau, la plongée c'est une grande part de ta vie, tu baignes dedans, et tu ne comprends pas comment un plongeur qui prépare le N3 a pu oublier que la narcose ne concerne que l'azote (en fait les gaz neutres), enfin c'est au programme du N2, tu n'as quand même pas oublié ça ? Alors que quand tu prépare ton N3 et que ton N2 date d'il y a quelques années, ben tu confonds souvent la toxicité de l'azote et celle de l'oxygène. On retrouve le même biais dans plein de contextes, y compris professionnels.

 

Illustration avec un échange récent entre un PN4 et un MF1. Le MF1 : "La remontée assistée c'est facile, il suffit de gérer parfaitement les deux gilets et tes poumons, et hop tu remontes exactement à la même vitesse donc il n'est même pas nécessaire de tenir la personne assistée !". Le PN4 : "Oui mais comment tu faisais quand tu préparais le N4 ?". Le MF1 : "Ah oui c'est vrai j'étais vachement moins bon et je tenais la personne assistée très fermement."

 

3. Oui la didactique ça existe depuis longtemps, mais la fede ignore totalement. Par exemple, on connait le bienfondé de la pédagogie inversée (un élève prépare un sujet et le présente devant tout le monde, tous les élèves discutent, le prof supervise et corrige si besoin), mais on continue à faire de l'enseignement purement transmissif pour toute la partie théorique. 

 

Ciao

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, girominot a dit :

 

1. Respect pour avoir lu 24 pages de posts.

 

2. Quand on est MF2, on a oublié que les diplômes étaient difficiles à passer : Totalement d'accord, d'autant plus que, souvent quand on est MF2 (et encore plus IR ou IN) on a passé tous les diplômes assez facilement. Et puis à ce niveau, la plongée c'est une grande part de ta vie, tu baignes dedans, et tu ne comprends pas comment un plongeur qui prépare le N3 a pu oublier que la narcose ne concerne que l'azote (en fait les gaz neutres), enfin c'est au programme du N2, tu n'as quand même pas oublié ça ? Alors que quand tu prépare ton N3 et que ton N2 date d'il y a quelques années, ben tu confonds souvent la toxicité de l'azote et celle de l'oxygène. On retrouve le même biais dans plein de contextes, y compris professionnels.

 

Illustration avec un échange récent entre un PN4 et un MF1. Le MF1 : "La remontée assistée c'est facile, il suffit de gérer parfaitement les deux gilets et tes poumons, et hop tu remontes exactement à la même vitesse donc il n'est même pas nécessaire de tenir la personne assistée !". Le PN4 : "Oui mais comment tu faisais quand tu préparais le N4 ?". Le MF1 : "Ah oui c'est vrai j'étais vachement moins bon et je tenais la personne assistée très fermement."

 

3. Oui la didactique ça existe depuis longtemps, mais la fede ignore totalement. Par exemple, on connait le bienfondé de la pédagogie inversée (un élève prépare un sujet et le présente devant tout le monde, tous les élèves discutent, le prof supervise et corrige si besoin), mais on continue à faire de l'enseignement purement transmissif pour toute la partie théorique. 

 

Ciao

 

toute la pédagogie quand tu es stagiaire pédagogique MF1 est basée sur ce principe : une liste de cours à préparer et à présenter à ses camarades avant un debrief collectif et des recommandations/corrections des instructeurs.

Ensuite, c'est à chaque MF1 de choisir le type de pédagogie qu'il souhaite dispenser à ses plongeurs, il est libre de procéder comme il le souhaite (liberté pédagogique dès lors qu'il atteint l'objectif).

Link to comment
Share on other sites

L'amateurisme éclairé (c'est noble dans mon appréciation) d'une fédé de bénévoles se confronte aux rigueurs scientifiques des lois biologiques et physiques qui régissent notre activité.

 

Il y a des tas de gens qui n'aiment ni l'un ni les autres, c'est comme ça la vie.

  • J'aime 2
  • Merci 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, bardass a dit :

 il est libre de procéder comme il le souhaite (liberté pédagogique dès lors qu'il atteint l'objectif).

 

Ah, la fameuse "liberté pédagogique" ... J'ai fait toutes mes études du collège à l'université hors de l'hexagone et ce n'est qu'à mon retour en France que j'ai été confronté à cette expression. Et souvent lorsque je l'entendais au sein de l'Éducation Nationale c'était pour servir de couverture à des pratiques enseignantes dépourvues de toute démarche pédagogique réelle. Aujourd'hui je dirige un labo et je me heurte encore à ce même refrain de la part de certains collègues réticents à toute remise en question de leurs méthodes.

 

Je rencontre aussi malheureusement parfois ce même comportement dans le sport. Après, il y a aussi ces "élèves" qui se comportent mal et partent du principe qu'ils ont payé une prestation donc on leur doit tout (on les rencontre aussi dans le monde de l'éducation). Tout cela est bien dommage, car cela ne grandit personne et c'est le sport qui est le grand perdant de l'histoire.

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, euristis a dit :

Après, il y a aussi ces "élèves" qui se comportent mal et partent du principe qu'ils ont payé une prestation donc on leur doit tout (on les rencontre aussi dans le monde de l'éducation). 

 

Soudain, je me pose la question des clubs commerciaux qui ont des clients de passage venus passer leur open water en 3 jours. Si le client n'est pas prêt, tu fais quoi ? Tu lui donnes, où tu lui dis qu'il faut des séances en plus, au risque de te voir flanquer une sale note sur Tripadvisor ? Quelque'un qui a bossé en structure commerciale a-t-il un Retex là-dessus ?

Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)
il y a 33 minutes, Laga a dit :

Soudain, je me pose la question des clubs commerciaux qui ont des clients de passage venus passer leur open water en 3 jours. Si le client n'est pas prêt, tu fais quoi ? Tu lui donnes, où tu lui dis qu'il faut des séances en plus, au risque de te voir flanquer une sale note sur Tripadvisor ?

Les clubs d'intérieur récupèrent parfois des n1 passés en structure pro où il y a de grosses lacunes.

Bon c'est heureusement pas une généralité 

 

L'avantage de l'associatif c'est que t'as pas de limite de temps. Tu peux prendre qqun qui a la phobie de l'eau et en faire un très bon n3 grâce au travail en piscine lors du bapteme et du n1

Edited by whodive
  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.