Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

"Top 5 des Vrais Raisons qui font Fuir les Jeunes Plongeurs"


Recommended Posts

il y a 38 minutes, jeancri25 a dit :

parce que tu crois que je n'ai pas essayé, longuement avant d'en arriver à cette conclusion? 

Conclusion hâtive et ridicule...

 

cqfd

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Je suis un presque jeune moniteur fédé (E1 de bientôt 40 ans ...), qui plonges à l'étranger pas mal (50% de mes plouf ...)
j'ai bien aimé sa video malgré une approche plutôt "brouillon" je trouve. 
Oui il ne connaît pas beaucoup la plongée "à la française", mais a une expérience de l'étranger qui lui permet de comparer avec ce qui marche.
Je vois plusieurs point sur le pourquoi les jeunes "désertent" les clubs.
1 - le manque d'attrait. C'est abordé avec plusieurs exemples. Oui le contenu media disponible n'est pas vendeur. Peu d'effort sont fait. Et c'est mal maitrisé
2 - Un repoussoir. Le coté vieux con élitiste technique, qui fait peur aux jeunes en dévisageant de haut les petits jeunes (j'en ai encore eu un lorsque je discutais avec une élève, qui cherchait de l'équipement rose ... qu'est-ce que ça peut lui foutre a lui 65 ans, qu'une femme, cherche de l'équipement adapté à sa morphologie de femme, et avec des couleur qui lui plaisent !). 
3 - Le cout de l'équipement. Même si beaucoup de club associatifs permettent de limiter ça (et c'est très bien), il  faut avouer que celui que ça intéresse, il faut mettre un beau billet surtout si on vas vers le nord ...
4 - Les services proposé. Alors c'est vrai aussi en associatif (oui on a une génération qui est d'abord consommatrice avant de s'engager en filant un coup de main .... le temps de découvrir ....), mais c'est très vrai en SCA. Quelles différences de confort entre l'étranger et les services proposés et la France ... ça ne plaide pas en faveur de l'hexagone

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 24 minutes, Rick76 a dit :

 Si je parle de mon ressenti. Je suis moniteur et justement dans mon club je m'occupe des enfants.

Déjà une bonne moitié de mes "ouailles" sont des enfants de plongeurs, ils sont venus car ils connaissent le milieu. C'est là, je pense, une première alerte: la plongée actuelle manque de visibilité comme l'a remarqué Argonaute sur sa chaine. La plongée apparait toujours comme un truc compliqué et très technique.

Bêtement, regardez les films avec des plongeurs, bien souvent c'est la technique qui est mise en avant à comparer avec les 2/3 films sur l'apnée que j'ai vu ou c'est plus l'histoire et le cheminement du héros en plus des images.

Après, comme le remarque @autrichon gris, les jeunes qui font une plongée l'été en Thaïlande ou en Mer rouge "pour le fun" ne sont pas les même que ceux qui viennent "pour la plongée" en club. 

Il y a également tout bêtement la localisation, c'est plus fun de plongée en Thaïlande ou l'eau est chaude et la visi excellente qu'en Bretagne ... Ca demande plus d'engagement

Je suis un pur produit FFESSM et personnellement je trouve que la fédé évolue plutôt bien depuis quelques années (même si trop lentement à mes goûts aussi) . Les instructeurs "militaires couteau au mollet" j'en vois très peu et on en rigole plus qu'autre chose.

Pour moi, le manque de jeunes c'est:

- Une question de prix, la plongée reste un loisir cher car même si une cotisation en club de plongée ne coute pas plus cher que dans un club de foot, une sortie en mer coute bien plus cher que d'aller à un match. J'ai une partie de mes élèves qui ne plongerons jamais en mer (en temps qu'enfant), les parents n'en ont pas les moyens. 

- Une question "géographique". Apprendre à plonger en piscine c'ets moins "fun" qu'au milieu des poissons et des coraux. Il faut maintenir l'intérêt des élèves et c'est plus compliqué.

- Une question de "mode" il suffit qu'un film, une série sorte avec comme thème de fond la plongée pour que les adhésion "explosent " A quand une "Emily in diving center"? 🤣

Si je prends mon cas, je suis moniteur bénévole en Manche, je suis dans le même club depuis 30 ans. On a commencé dans un petit local qui faisait office de local compresseur/matériel de moins de 10m2 avec 2 vieilles douches avec un simple rideau et un WC et on se changeait sur le parking. Maintenant on a une base de plus de 200M2 avec zone humide pour se changer et rincer à l'abri, un local compresseur plus grand que notre ancienne base, un local matériel, de grands vestiaires et douches hommes/femmes séparés et même voile/plongée séparé, club house, bureau, salle de cours + grand atelier/local à bateaux.
A mes débuts, on devait porter le matériel de la base aux bateaux à pieds en passant par une plage de galets en pente très prononcée. on est passé au tracteur et remorque pour le transfert du matériel.

On a du matériel de prêt (bloc, stabs, détendeurs, combi,...)
On a commencé avec 2 créneaux dans 2 piscines/semaine avec obligation de transport de tout le matériel plongée de la base à la piscine avant et après chaque séance (20km) alors que maintenant on a 5 créneaux dans 3 piscines avec local matériel dans les piscines et même un compresseur sur place dans une piscine.
Pourtant, quand je regarde en arrière et maintenant, quand j'ai commencé, on était environ 250 adhérents avec entre 30 et 50 débutants jeunes et adultes tous les ans mais on est maintenant environ une 100aine et moins de 10 débutants chaque années et très peu de jeunes...
Il faut se rendre à l'évidence, les loisirs ont changé et la plongée est une activité prenante alors que la mode est plus au papillonnage... La vie professionnelle a aussi beaucoup changé et le mode de consommation est passé d'un mode investi et bénévole à un mode client en vacances...

Le mode de communication aussi a beaucoup changé et il faut bien admettre que le bouche à oreille ou des baptêmes occasionnels ne suffisent plus...

Tous les clubs que je connais sont en perte de vitesse

Il faut se renouveler mais je connais pas la solution miracle pour relancer ça, surtout quand je regarde tout ce qu'on a fait depuis le début pour rendre l'activité accessible au plus grand nombre...

  • J'aime 3
  • Merci 4
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, bardass a dit :

 

cqfd

on en reparlera quand tu sauras faire la différence entre peur et constat...

Je te laisse le mot de la fin, les gars dans ton genre qui font primer le muscle sur le cerveau adorent conclure

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 13 heures, aka74 a dit :


Personnellement je suis effaré par ce French bashing à tout va en utilisant un argumentaire fallacieux, loin de la vérité (pour ne pas dire mensonger) ou au mieux porté par quelqu’un qui ne sait pas de quoi il parle… j’ai donné les ex.

 

De suite, le vocabulaire guerrier ou agressif : bashing fallacieux, mensonger, quelqu'un qui ne sait pas de quoi il parle, et bientôt : suppôt de Trump !

 

Relax. Il dit quelque part dans la vidéo qu'il a bien plongé à l'étranger mais qu'il commence les choses sérieuses en France en vue de passer le diplôme d'Etat. Il a une marge de progression. 

 

Il y a 13 heures, aka74 a dit :

 

Mais j’avoue être  étonné que tu acceptes autant d’approximations en te targant d’être journaliste.

 

"En te targuant d'être journaliste" Tu sais vraiment comment prendre les gens dans le sens du poil, toi. J'ai bondi devant ton intervention, et je me suis aussitôt souvenu que tu étais celui qui m'avait le plus bashé quand j'ai raconté mes errements pendant mon niveau 2. Je ne suis pas surpris.

 

En tant que journaliste, je fais l'une des professions les plus attaquées en France avec les notaires et les banquiers et franchement, si j'essaie d'être le plus pédagogique possible, des fois ça me saoûle d'avoir affaire à des gens qui ont tous une idée géniale sur la manière dont je devrais exercer mon taf. 

 

Il y a 13 heures, aka74 a dit :

 

Libre à toi d’accepter sa vision et ses méthodes.

Mais libre à moi aussi de les réfuter.
 

Sinon je n’ai aucune condescendance envers les YouTubers: j’ai une chaîne pro dont quelques vidéos font plusieurs centaines de milliers de vues (que je ne monétise pas).

Chaque phrase est scrupuleusement vérifiée et en cas de doute sur un point, je débats de ce point avec des spécialistes du domaine (souvent des  auteurs de référentiels ou des membres d’organismes certificateurs)… au risque d’être décrédibilisé.

 

D'accord. Tu es sérieux et tu fais les choses très très sérieusement, tout sur le même plan. De mon côté je suis dans une période de ma vie et sur un sujet dans lequel j'ai envie de bienveillance et de co-construction plutôt que de compétition - a fortiori s'il s'agit de compétition de points de vue. 

 

Je suis convaincu qu'on peut exercer son intelligence et son esprit critique sans forcément adopter une attitude qui écrase, domine, condamne son interlocuteur. Ce que tu appelles partage du savoir opensource sur le web (idée qui m'est chère aussi) est pour moi une conversation permanente, et non une dispute.

 

Il y a 13 heures, aka74 a dit :


Et oui, je crois encore au partage du savoir opensource sur le web. 

Car bien évidement, je ne suis pas naïf: ce genre de vidéo n’est créé que dans le but de buzzer grâce à la polémique (et monétiser derrière)… c’est tellement triste (la méthode, pas le fait de gagner de l’argent sur le web).

 

Ca s'appelle aussi savoir se vendre. Je ne suis pas naïf non plus, j'ai tenu un blog, c'est bien de t'exprimer mais si tu le fais pour 3 personnes et demie sur un sujet qui t'a pris 5h, tu fatigues vite. Il faut savoir saisir les sujets au bon moment et bien les emballer et créer la discussion. Pas de honte à ça. Je vois les ficelles, tu sais. Il lui arrive de faire des vidéos de débunk de vidéos de Youtubers avec une plus grosse audience que lui (qui eux, pour le coup, racontent des conneries qui te feraient hurler) afin de capter une partie de leur audience. Et ça marche.

 

Le matin au taf, je choisis les sujets que je pitche en fonction de mon journal. Je sais très bien qu'il y a des sujets qui ne passeront pas, même s'ils me semblent très intéressants. Ma chefferie ne va pas me mobiliser 3 jours + des notes de frais sur un sujet éloigné de nos lecteurs.  Même combat.

 

Franchement, il y a d'autres cibles que ce type.

 

Il y a 12 heures, Xabi a dit :

Le monde ou TPMP ?

 

(Attention, le SGR te guette ;) )

....

Mais........

Si toi, tu as détecté des anicroches, ça ne doit pas être d'une rigueur helveto-germanique... Je vais qund même y jeter un oeil quand j'en aurais le temps. Ça a l'air de faire du flan.

 

J'en ai trop dit déjà. Bientôt vous allez trouver mon adresse !

 

Je ne sais pas ce que c'est que le SGR

Link to comment
Share on other sites

Vu qu'on parle de nos expériences:

Je suis en fin de jeunesse (c'est triste à dire...) et je ne sais pas ce que mon parcours raconte de la "plongée française" mais je trouve qu'il y a des choses à prendre.

J'ai commencé la plongée avec PADI, un Open Water fait à Cozumel. J'ai fait quelques plongées en Méditerrannée, sans jamais de remarques sur mon diplôme.

J'ai ensuite rejoint un club associatif dans l'optique de passer mon N2, et surtout de le faire avec des copains. On était une promo de 8 ou 9, dont 5 jeunes trentenaires: 4 PADI; dont 2 qui venaient "chercher le diplôme" (au moins, c'était dit et assumé). On s'est régalé, on a fait des soirées tartiflette, mangé au resto après des remontés assistés lors de week-ends froids et pluvieux. On a tous repris une adhésion l'année d'après. Les deux qui étaient venus chercher le diplôme continuent à plonger en eau chaude, mais sont aussi devenus initiateurs. Je me suis également dirigé vers l'encadrement.

 

De ce que je vois, que ce soit dans ma vie perso, ou pro (je travaille avec les 12-25 ans depuis 10 ans) ce qui fait rester les jeunes (et les vieux?), c'est l'ambiance avant tout.

Je pense que chaque club a sa propre ambiance, et sa capacité à accueillir les nouveaux, jeunes ou pas.

 

Et pour les SCAs je parle à titre perso, pour moi ce qui primera sera aussi l'ambiance.

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

Le prix ? Montez en station en été, vous y verrez un paquet de gamin sur des VTT de DH à cinq milles boules (minimum), avec le coût des remontées, etc...

 

Pour rester dans l'eau : Aujourd'hui, il y a bien plus d'attrait pour l'apnée que pour le "scuba". Pourquoi ? Plus fun ? Plus "sportif", qui demande un dépassement de soi ?

 

La plongée n'est pas un sport. Pas d'adrénaline, pas d'effort, aucun effet bénéfique sur la santé..

 

A mon avis, c'est la raison principale qui fait que ça n'attire pas les jeunes. 

Les jeunes, ça a besoin de se dépenser, de se dépasser...

  • J'aime 3
  • Merci 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 13 minutes, val74700 a dit :

Pour rester dans l'eau : Aujourd'hui, il y a bien plus d'attrait pour l'apnée que pour le "scuba". Pourquoi ?

A la mode, zenitude etc ...

Moins de contraintes , matérielles, financières etc ...

Link to comment
Share on other sites

Si vous voulez des idées, en voici une qui correspond à mon histoire: rien d'équivalent à l'Odyssée du commandant Cousteau. C'est moins structurel, mais personnellement, je n'ai pas une vision assez large passez de l’anecdote au structurel, et ayant fait toute ma formation ailleurs et n'étant pas formateur je n'ai qu'une vision très partielle de comment l'enseignement se fait dans mon club.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, berny a dit :

J’ai une forte proportion de « jeunes » dans ma clientèle. La vidéo de départ pose un postulat à mon avis propre à son auteur.

Je t'ai trouvé moins (soft) diplomate par le passé 😁

Il y a 3 heures, Laga a dit :

Je ne sais pas ce que c'est que le SGR

C'est bien dommage 😐

Donc pas le Monde alors....

 

(C'est chez Křetínský, mais l'idée est là)

Link to comment
Share on other sites

@Xabi aaaaah d'accord. Il n'y en a pas chez moi c'est pour ça. Selon les boîtes / rédactions les intitulés des fonctions ou les postes changent voire n'existent pas sous cette forme. Je ne suis pas au Monde, la place est déjà prise dans les BDR 😄

 

Et plutôt aller plonger avec 50 Kg de lest que de bosser pour TPMP 😅

  • J'aime 1
  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Perso ce qui est frustrant pour des "non bord de mer" c'est d'avoir plus de cours de PMT que de bouteille à proprement parler. 
Les fosses sont plutôt rares et quand c'est un simple tube, tu es tout droit au milieu des bulles donc tu bosses pas grand chose niveau stab/flotta (mais t'apprends la visi limitée :D )

J'ai investi un peu de matos (PMT, combi, parachute, spooler, compas, ordi)

Mes plongées sont donc rares en milieu artificiel, et rare en milieu naturel (orga et budget pour sortir de l'IDF gites, restau, plongées, bébé à gérer, etc) 

 

A coté de ça je vois ma soeur qui voyage bcp, elle a plongée en Australie, en Indonésie, au Mexique, en Thailande, en Polynesie, en saisissant des occasions, en touriste totale, sans matos, sans jamais passer le moindre diplôme, ne connaissant rien à la décompression ni aux procédure d'assistance... et pour moins cher que ma formation N2 en piscine + matos

Vu comme ça tu te demande si le jeu en vaut la chandelle, vu que tu peux plonger peu profond, voir plein de chose et moins cher qu'en formation piscine....

  • J'aime 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 8 minutes, Guizmo51 a dit :



Vu comme ça tu te demande si le jeu en vaut la chandelle, vu que tu peux plonger peu profond, voir plein de chose et moins cher qu'en formation piscine....

C'est exactement ce que j'ai fait et donc pensé pendant des années, en parcourant de très beaux sites de plongées en vacances et en profitant un max avec un simple Padi Advanced obtenu rapidement.

Ce n'est que l'âge qui m'a fait réaliser l'ampleur des choses importantes et intéressantes qui me manquaient. Donc on est loin du raisonnement standard d'un jeune qui va rechercher le rapport simplicité/coût/plaisir tout de suite.

 

Les jeunes préparant N1 et N2 de mon club sont presque tous arrivés là par hasard, sans vraiment trop savoir si ca allait leur plaire et où ils mettaient les pieds. L'ambiance et l'alchimie avec les anciens est excellente mais pour la majorité, il n'iront pas au delà du N2. Ils disent qu'ils viendront de temps en temps plonger avec le club et s'entrainer un peu en piscine mais les anciens ne sont pas dupes, on les reverra peu et il faudra rebasculer sur une autre génération de débutants.

 

Je note aussi qu'une part importante de jeunes vient plonger ou apprendre à plonger en suivant leurs parents. Ce qui veut dire que peu arrivent dans les clubs ou structures commerciales d'eux mêmes. 

Comme déjà dit la contrainte du matériel, des niveaux à passer et des coûts est certainement un gros frein et il y a la concurrence des sports plus en vogue sur les réseaux... 

Link to comment
Share on other sites

Malheureusement, le prix, on peut pas y faire grand chose ...

Les couts des structures sont ce qu'ils sont et par rapport aux pays touristiques avec des prédisposition pour la plongées, les salaires et charges francaises font exploser la facture ...

De plus, c'est un parcours qui va prendre du temps ou en tout cas, les "vieux briscard" veulent que les gens prennent le temps pour bien découvrir et non pas faire un N1 / N2 / N3 en moins de 80 plongées.

 

Après, comme j'ai déjà "dit", on ne connais pas les chiffres de plongées moyenne / ans / tranche d'âge... est-ce que les jeunes plongent vraiment moins ? Est-ce qu'ils ne consomment pas la plongées comme une activité "en plus" des vacances à la mer ?

Et on a les chiffres que des fédé "francaise".

 

Est-ce que les jeunes sont plus sujets à faire une année de découverte N1 puis de s'arreter ? Est-ce qu'ils sont plus propice à cela par rapport aux tranches d'ages "supérieures" ?

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.