Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Objectif E2 / N4, vitesse ou précipitation?


Recommended Posts

Il y a 9 heures, corwin314 a dit :

Voila typiquement le genre de réaction qui m'a fait rester chez Padi pendant des années face à des gars qui avaient des centaines de plongées en carrière ou en fosse mais ne savaient pas gérer le courant ou le mal de mer ou qui avaient un sentiment de supériorité flagrant, voire méprisant, face à la diversité des plongeurs venant du monde entier.

Donc valide ton N2 (qui aurait probablement ou l'être depuis longtemps)

 

Va passer une semaine de formation N3 (y'a pleiiinnnnnn de bonnes structures pro représentées sur ce forum, et des gens prêts à discuter au delà de l'heure de cours)

 

Pas besoin de découvrir un autre monde, tu en a déjà vu l couleur. Contrairement à beaucoup de N4 fédéraux 😐

  • J'aime 6
  • Merci 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 10 minutes, Xabi a dit :

 

Tu penses qu'elles ont toutes été faites à Nemo33 ? 😁

🤣 quoi ca compte pas? c'est parfait pour l'orientation pourtant avec les points cardinaux peints au fond 😄

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 56 minutes, Xabi a dit :

En advance diver et 250 plongées ?

Tu penses qu'elles ont toutes été faites à Nemo33 ?

Oui presque

Et je parle d'en faire autant à 50m avec la gestion de l autonomie.

Et ce dans une diversité de lieux Et de conditions, avant de dire qu'on a pas grand chose à apprendre.

C'est un peu cette expérience que j'attends d'un guide.

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

 

L'une des conditions pour se présenter à l'examen initiateur, en étant N2 est d'avoir réaliser des plongées en autonomie (de mémoire 10-15).

Au vue de ton expériences le N3 voire le N4 ne seront que formalités mais l'autonomie est indispensable : avant de guider les autres il faut savoir se guider soi même. Je crois que je passerai le N3 (pour toi) puis que je plongerai, replongerai encore et encore (cela peut se faire dès le N2 en poche ;).

Bien sûr cela n'est que mon avis qui vaut ce qu'il vaut

Bonnes plongées ;) 

Link to comment
Share on other sites

il y a 8 minutes, Tao61 a dit :

L'une des conditions pour se présenter à l'examen initiateur, en étant N2 est d'avoir réaliser des plongées en autonomie (de mémoire 10-15).

Au vue de ton expériences le N3 voire le N4 ne seront que formalités mais l'autonomie est indispensable : avant de guider les autres il faut savoir se guider soi même. Je crois que je passerai le N3 (pour toi) puis que je plongerai, replongerai encore et encore (cela peut se faire dès le N2 en poche ;).

Bien sûr cela n'est que mon avis qui vaut ce qu'il vaut

Bonnes plongées ;)

Tout avis argumenté est bon à prendre alors merci 🙂

 

Il faut 12 plongées en autonomie pour l'Initiateur. Le seul point que je n'ai pas encore résolu complètement, c'est faut-il les 12PA dès le stage initial ou pour le jour de l'examen (je penche pour la seconde option mais ca n'est pas si clair)? De toute façon, je prévois d'avoir une bonne quinzaine de PA dès le début de la formation donc ca ira.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, corwin314 a dit :

Il faut 12 plongées en autonomie pour l'Initiateur. Le seul point que je n'ai pas encore résolu complètement, c'est faut-il les 12PA dès le stage initial ou pour le jour de l'examen (je penche pour la seconde option mais ca n'est pas si clair)?

 

Le RIFAP comme les 12 plongées attestées en autonomie sont à présenter le jour de l'examen.

 

T'as envie, t'es motivé, fonce en écoutant tes encadrants.

Si ça va trop vite, tu passeras l'examen l'année suivante, tu as 3 ans pour valider l'initiateur.

  • J'aime 2
  • Merci 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, corwin314 a dit :

Tout avis argumenté est bon à prendre alors merci 🙂

 

Il faut 12 plongées en autonomie pour l'Initiateur. Le seul point que je n'ai pas encore résolu complètement, c'est faut-il les 12PA dès le stage initial ou pour le jour de l'examen (je penche pour la seconde option mais ca n'est pas si clair)? De toute façon, je prévois d'avoir une bonne quinzaine de PA dès le début de la formation donc ca ira.

Tu dois avoir les 12 plongées le jour du passage de l'examen.
La question étant que "fédéralement" parlant 12 plongées suffisent mais est ce assez pour le faire en toute sécurité ?  Chacun est différent la dessus, tes encadrants seront de bons conseils

Edited by Tao61
  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

Je lis la règle comme 12 plongées pour se lancer, par pour se sentir prêt ni autorisé par le club à encadrer illico presto.

 

Mon idée est d'avoir au moins 30/40 plongées en  autonomie au moment de l'obtention de l'Initiateur et probablement une cinquantaine en début de saison suivante donc au moment où le club pourra (ou non) me confier mes premières taches d'encadrant.

Link to comment
Share on other sites

On 4/17/2024 at 5:30 PM, bardass said:

 

tu enseignes aux N1, aux N2, aux N3 voire aux stagiaires N4 jusqu'à 20m.
Quelle expérience pourras-tu leur apporter ?

 

Avec le E2 tu _peux_ enseigner a tout ce public, mais tu n'es pas obligé. Tu peux très bien t'organiser avec ton club pour n'enseigner qu'aux prépa N1 dans la zone 0-20.

 

Ciao

Link to comment
Share on other sites

Il y a 9 heures, Tao61 a dit :

Au vue de ton expériences le N3 voire le N4 ne seront que formalités mais l'autonomie est indispensable : avant de guider les autres il faut savoir se guider soi même.

Partant du principe que :

-Notre ami est déjà un plongeur autonome.

- Le N3 est un plongeur autonome.

- Le N4 est un guide de palanquée.

Que faut il de plus :confused:

Link to comment
Share on other sites

Par comparaison avec @corwin314, je suis arrivé en France il y a 2 ans et demi avec un Padi Rescue en poche (donc pas beaucoup plus que le Advanced OW) et un peu plus de 200 plongées diverses et variées, principalement en Asie, et exclusivement en mer chaude. 

 

Je me suis inscris dans un club associatif près de chez moi, en me plaçant sur une formation N3, et en étant très transparent avec ce club sur mon expérience de plongeur ("coconut diver" comme on dit parfois) 

 

Après une sortie en fosse à 20m, et deux sorties carrière à 40m (mes premières en eau douce, en eau froide ~7/8°C, avec une visibilité quasi nulle, une combi 7mm neuve, des gants de 5mm, etc...) où l'on a "évalué mon niveau" et où on m'a fait faire quelques remontées assistées de 20m (une découverte pour moi), on m'a validé un niveau 2 par équivalence, prérogative obligatoire pour débuter une formation N3 à la 2F. 

 

Puis, j'ai continué mon année avec des cours théoriques et des sorties "techniques" dans cette même carrière, froide et noire, presque sans vie. Même si celle-ci a plutôt mauvaise réputation, j'ai bien aimé ces sorties très formatrices, et je n'en ai loupée aucune (ce qui n'était pas le cas de mes autres collègues en formation..)

 

Une dernière sortie de validation à Niolon avec mon club, et me voilà avec un N3 en poche (le seul de ma promotion de 4 élèves)

 

La morale de cette histoire : on peut avoir reçu une formation sous les tropiques, être habitué à plonger dans des eaux à 26°C ou plus, et être un "bon" plongeur. 

Si tu es motivé, que tu veux continuer à progresser, et que tu souhaites à terme partager ton expérience à des élèves plongeurs, alors fonce !

Cependant, ne cherche pas à brûler les étapes. Prends le temps qu'il faudra pour passer du statut de "bon plongeur" à celui de "bon enseignant". 

  • J'aime 3
  • Merci 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 23 heures, corwin314 a dit :

J'ai eu un peu peur avec le début du message 😁

Disons que je m'inscris à une course départementale en ayant plusieurs années de conduite accompagnée 😅 Je ne gagnerai pas mais ne calerai pas non plus!

 

Pour le reste, c'est intéressant, merci! Je suis absolument convaincu de l'importance du jugement de mes moniteurs et même de toute personne me voyant plonger. Oui je veux (ou voudrais) aller vite mais non je ne veux pas aller plus vite que la musique. J'ai juste la forte impression d'être très en avance par rapport à mon groupe préparant le N2 et surtout d'avoir une motivation, une énergie et une envie bien plus forte. Ca ne fera pas tout mais c'est un paramètre important pour moi. 

 

Wow 🤨 je ne fais que discuter pour alimenter une réflexion.

 

1, Mes encadrants sont fantastiques et plus que sérieux.

2, Je veux plonger et partager en enseignant quand je serai prêt à le faire.

3, Voila typiquement le genre de réaction qui m'a fait rester chez Padi pendant des années face à des gars qui avaient des centaines de plongées en carrière ou en fosse mais ne savaient pas gérer le courant ou le mal de mer ou qui avaient un sentiment de supériorité flagrant, voire méprisant, face à la diversité des plongeurs venant du monde entier.

Comme j'ai dit à quelques collègues tout fiers qui venaient d'avoir leur N1 : "passe ton niveau 2"  et naturellement ils ont enchainé la suite. La plupart sont MF1 au moins dans leurs clubs respectifs (en région parisienne).
D'entrée c'étaient des gars à bons potentiels.
Coté timing, un copain, N1---> MF1 en 3 ans, montre en main. Coté physique c'est une bete, coté intellectuel il a un doctorat en économie (donc il ne connaissait ni Dalton, ni Henry, ni Buhlmann), mais directeur pédagogique dans une grande école en France ca aide, pratiquement pour une bonne partie du programme.

 

  • J'aime 1
  • Paumé 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, MomZo a dit :

Par comparaison avec @corwin314, je suis arrivé en France il y a 2 ans et demi avec un Padi Rescue en poche (donc pas beaucoup plus que le Advanced OW) et un peu plus de 200 plongées diverses et variées, principalement en Asie, et exclusivement en mer chaude. 

 

Je me suis inscris dans un club associatif près de chez moi, en me plaçant sur une formation N3, et en étant très transparent avec ce club sur mon expérience de plongeur ("coconut diver" comme on dit parfois) 

 

Après une sortie en fosse à 20m, et deux sorties carrière à 40m (mes premières en eau douce, en eau froide ~7/8°C, avec une visibilité quasi nulle, une combi 7mm neuve, des gants de 5mm, etc...) où l'on a "évalué mon niveau" et où on m'a fait faire quelques remontées assistées de 20m (une découverte pour moi), on m'a validé un niveau 2 par équivalence, prérogative obligatoire pour débuter une formation N3 à la 2F. 

 

Puis, j'ai continué mon année avec des cours théoriques et des sorties "techniques" dans cette même carrière, froide et noire, presque sans vie. Même si celle-ci a plutôt mauvaise réputation, j'ai bien aimé ces sorties très formatrices, et je n'en ai loupée aucune (ce qui n'était pas le cas de mes autres collègues en formation..)

 

Une dernière sortie de validation à Niolon avec mon club, et me voilà avec un N3 en poche (le seul de ma promotion de 4 élèves)

 

La morale de cette histoire : on peut avoir reçu une formation sous les tropiques, être habitué à plonger dans des eaux à 26°C ou plus, et être un "bon" plongeur. 

Si tu es motivé, que tu veux continuer à progresser, et que tu souhaites à terme partager ton expérience à des élèves plongeurs, alors fonce !

Cependant, ne cherche pas à brûler les étapes. Prends le temps qu'il faudra pour passer du statut de "bon plongeur" à celui de "bon enseignant". 

 

 

Merci beaucoup pour ton message qui ressemble énormément à mon expérience.

 

Ma différence est qu'étant seulement OWA, quand j'ai été évalué avec une RA, j'avais regardé la veille un tuto pour savoir ce que cétait... 🫣

Le MF1 qui m'a testé était presque gêné de me dire que cétait mieux pour moi de me mettre avec les préparant N2. JE m'en fichais je voulais juste découvrir un autre système et apprendre. Ce n'est que maintenant que je me sens bridé et limité par la progression que je trouve trop lente pour moi.

 

Comme toi, j'ai acquis tout l'équipement pour l'eau sombre et froide et j'ai appris à composer avec.

Quand j'ai vu début Novembre que ma semi étanche ne suffirait pas, j'ai franchi immédiatement le pas de l'étanche tant il était hors de question de faire une pause hivernale. Double premier étage aussi pour être cohérent 😁

 

Je ne m'attendais pas à aimer le froid et la nuit mais en fait je n'y prête plus attention du tout. En lac je cherche les sensations, la maitrise, le contrôle, l'ajustement du moindre réglage. En piscine ou en fosse, je suis fasciné par les interventions des moniteurs sur les moins expérimentés, j'ai presque envie de jaillir de ma boite pour participer (mais évidemment je me retiens, ca n'est pas mon rôle).

 

Je retiens ta dernière phrase et tous les commentaires depuis mon premier message m'ont déjà fait évoluer dans ma réflexion. Je veux maintenant l'analyse de mon club pour ajuster le tir. 

 

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 40 minutes, gerard95 a dit :

Comme j'ai dit à quelques collègues tout fiers qui venaient d'avoir leur N1 : "passe ton niveau 2"  et naturellement ils ont enchainé la suite. La plupart sont MF1 au moins dans leurs clubs respectifs (en région parisienne).
D'entrée c'étaient des gars à bons potentiels.
Coté timing, un copain, N1---> MF1 en 3 ans, montre en main. Coté physique c'est une bete, coté intellectuel il a un doctorat en économie (donc il ne connaissait ni Dalton, ni Henry, ni Buhlmann), mais directeur pédagogique dans une grande école en France ca aide, pratiquement pour une bonne partie du programme.

 

Pas sûr de te suivre là... tu me freinais juste avant (ce que j'accepte très bien même si je pense autrement) et là tu dis qu'on peut aller très vite? 

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 45 minutes, corwin314 a dit :

Pas sûr de te suivre là... tu me freinais juste avant (ce que j'accepte très bien même si je pense autrement) et là tu dis qu'on peut aller très vite? 

y a le cadre generale où on dit de prendre son temps et de ne pas griller les etapes.

Et y a les cas particuliers à qui on dit d'enchainer car fort potentiel.

Le nombres de plongees annuel joue beaucoup, car y en a qui en font 15 et d'autres 150. Forcement il faut prendre cette difference en compte.

  • Merci 2
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Dernières Discussions

  • Similar Topics

    • 10
      Bonjour Q1. Savez vous quels ordinateurs affichent la vitesse de descente ?  Q2. Et quels ordinateurs affichent en permanence la vitesse ascensionnelle, même quand elle est égale à 0 m/min ? Ciao
    • 30
      Bonjour,   Pas mal d'ordinateur de plongée orientés "loisir" ont des vitesses de remontée situées vers 9m/min  (pour les aqualung par exemple),  mais est ce que vous connaîtriez des ordinateurs de plongée loisir (pas des ordinateurs orientés tek à 1000€) qui permettent de paramétrer la vitesse de remontée, et de la régler sur 12m ou 15m  /min (voir 17m/min comme c'était admis avant par les MN90) ?   C'est une informations pas trop évidente à avoir en regardant les notice
    • 2
      Bonjour,  J'ai acheté un caisson ikelite pour canon 5D mark ii. La molette du caisson qui permet de régler la vitesse d'obturation ne fait pas tourner la molette du boitier. Je ne peux donc pas faire mes réglages. Savez vous comment faire ?  Merci beaucoup 
    • 20
      Bonjour. Je cherche quelques conseils auprès des utilisateurs du TG-6. Utilisez vous le reglage de vitesse mini/iso auto? Quelle valeur ? (Backscatter recommande 1/125, uwphotographyguide est sur 1/160 en grand angle). Ou faites vous confiance aux automatismes du boitier? Utilisez vous les modes sous-marins? Avant d'envisager de passer sur un modèle utilisable 100% manuel, je vais tenter de tirer le maximum de ce petit olympus. 
    • 5
      Je dispose d'un objectif court pour le montage d'un grand angle sur un caisson Isotta (RX MkII). Impossible de savoir comment démonter l'objectif. Ayant l'objectif court, je vois bien qu'il s'agit du principe de quart de tour mais comment sortir celui actuellement sur le caisson? Pas de bouton poussoir, de clip ou de cran pour permettre la rotation. Faut-il simplement dévisser? J'ai déjà un peu forcé sans que rien ne bouge, je ne voudrais pas faire de bêtises.... Merci du coup de main
×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.