Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Plongées à bloc à Havelock et ses poissons mastoc


Recommended Posts

Posted (edited)

Cousteau les appelait les îles oubliées, et c’est vrai que si je vous dis que j’ai plongé aux îles Andaman, peu sauront les situer sur une carte, au mieux, certains vont confondre avec les îles Similan, qui elles aussi se trouvent dans la mer d’Andaman mais sont thaïlandaises.

 

Les Andaman sont des îles indiennes situées au large du Bangladesh dans le golfe du Bengale. Elles sont surtout connues pour 2 choses : la prison de Port Blair. C’était là que le pouvoir colonial anglais exilait dans l’oubli les opposants politiques indiens à l’Empire réclamant un peu trop fort l’indépendance, un peu comme l’île du Diable à Cayenne. Et l’autre chose, c’est l’île Sentinelle qui est habitée par l’un des derniers peuples isolés du monde, un peuple féroce de chasseurs-cueilleurs vivant à l’âge de pierre et refusant tout contact avec l’extérieur. Il est formellement interdit d’approcher de cette île, ceux qui ont essayé en sont rarement revenus vivants.

 

Mais ça tombe bien, ce n’est pas ce qu’on était venus faire là-bas. Notre objectif était de plonger là où Cousteau avait tourné son documentaire dans les années 80 où on voit les éléphants nager. Depuis, peu de choses ont changé. Ces îles sont toujours aussi peu fréquentées, en fait, la plupart sont inoccupées et totalement désertes et elles méritent vraiment leur surnom d’îles oubliées.

 

Voilà le résumé de notre voyage :

Pour se rendre aux Andaman, nous avons fait le trajet Paris Delhi sur Air France, car c’est la seule ligne en vol direct qui permet d’enchainer assez vite sur le vol suivant. Le vol Air India et un vol Vistara étaient moins chers avec en plus 2 X 25 kg (!!) sur Vistara mais hélas, ils arrivent trop tard le matin pour attraper le vol pour Port Blair. Mention très bien pour le personnel de bord très agréable sur AF.

Le vol arrive vers 22h30 et on enchaine ensuite par un vol Delhi Port Blair à 5h30 le lendemain matin qui atterrit à 10h. Arrivés là-bas, il faut filer au port pour monter à bord du ferry rapide (Makruzz) qui met 1H30 pour atteindre l’ile d’Havelock, point final de notre voyage. En gros, on quitte Paris le matin à 10h30 et on peut être sur place le lendemain vers 13h (si on se presse, sinon, il y a un ferry à 14h, celui qu’on a pris).

 

Question tarifs, on a trouvé le vol Air France à 490 € (+ 60 € de supp bagages). Le meilleur moment pour acheter se situe dans la période 85-90 jours avant le départ. Les prix sont tombés de 600 à moins de 500 € du jour au lendemain, ils n’ont pas été plus bas ensuite. Le vol intérieur Air India était à 120 €.

Une fois posé à Delhi, on passe l’immigration, en priant pour que notre visa soit en règle, (j’y consacrerai un chapitre plus loin) puis on se dirige vers le second vol. Et j’aborde ici le seul gros point noir de ce séjour : les autorités indiennes et en particulier les personnels de sécurité dans les aéroports.

 

Lors de ce voyage, nous avons utilisé 3 aéroports indiens : Delhi, Port Blair et Chennai. Dans chacun d’eux, nous avons malheureusement eu une très mauvaise expérience avec les services de sécurité. Tout se passe comme si les autorités avaient gardé de l’époque coloniale le pire du pire du fonctionnaire obtus et elles y réussissent très bien !

 

Des choses choquantes se sont produites lors de ces contrôles. On a fini par émettre une théorie : si votre bagage est scanné et mis de côté pour un contrôle approfondi par un agent, ce dernier DOIT absolument trouver un truc, histoire de ne pas déjuger ses collègues ou passer pour une buse. Il va donc fouiller jusqu’à dénicher le moindre objet qu’il jugera illicite. Nous déplorons la retenue de plusieurs objets par les agents : des clés de serrage d'un flash sous-marin, un briquet, une clé Allen. En ce qui me concerne, mon petit sac à dos de cabine a été scanné 5 fois de suite à Port Blair, l'agent m'ayant obligé à déballer tout le matériel vidéo. Lorsqu'il a découvert mon ordinateur de plongée, j'ai vu au regard de l'agent en face de moi qu'il n'avait aucune idée de ce que c'était et j'ai même cru qu'il allait confisquer ma caméra sous-marine Vaquita, comme un objet illégal.

Il a regardé les petites pochettes de silicate utilisées pour éviter la buée comme s'il s'agissait de pochettes de cocaïne. J’ai un petit porte-clés avec une balle et un club de golf qui mesure 5 cm, un agent l'a observé longuement et m'a dit que cela pouvait être dangereux et que je devais l'abandonner. J'ai dû lui dire que c'était juste un souvenir décoratif et que je n’envisageais pas de le planter dans la gorge du steward. La palme d’or : mon épouse, qui transportait son parachute de plongée en bagage à main, a été obligée de le déplier complètement puis d’abandonner la corde. Son projet maléfique d’étrangler le commandant de bord avec sa corde de parachute fut déjoué grâce à cet agent clairvoyant !!...

armedeguerrecopie.thumb.jpg.316616a71452c4833ab9b54f2e32de33.jpg

 

arme de guerre

 

Nous sillonnons l'Asie depuis plus de 20 ans et avons traversé tous les aéroports de la région avec ce même équipement, les contrôles sont plus ou moins sévères et stricts mais jamais ils n'ont atteint un tel niveau d'absurdité et de mépris des biens des voyageurs.

 

Nous finirons par nous remettre de ces émotions en arrivant à Havelock, à 40 km au nord-est de Port Blair, par une température de 35° qu’on gardera tout le séjour pendant qu’il neigeait dans les Vosges en cette fin avril…

 

Havelock est une petite ile en Inde mais ça n’est pas vraiment l’Inde. 6000 habitants, à l’échelle indienne, ça ne mérite même pas d’être considérée comme une zone habitée. Et c’est vrai que quoique les habitants fassent tous les efforts possibles pour faire du bruit avec des tricycles pétaradants, des sonos à fond et des voitures qui roulent au klaxon, on n’a pas l’impression d’être dans le pays le plus peuplé du monde. En fait, on est plutôt dans un endroit paisible, peu touristique, très peu d’étrangers, plutôt des Indiens, et encore bien rural avec des cultures multiples dans les terres. Havelock est surtout réputée pour ses plages : des plages de rêves comme on voit sur les brochures, de belles plages de sable immaculé, la jungle en arrière-plan et toute la palette des bleus pour la mer.

 

arriveeauport.thumb.jpg.a1db7491adae508031678dc61187dab8.jpg

arrivée au port

 

le centre ville.jpg

le centre ville

 

La plus connue est la plage de Radhanagar, la plage n°5 est superbe elle aussi. C’est quand on est le soir sur ces plages désertes et qu’on voit la mer toute aussi déserte en face qu’on réalise qu’on est un peu au bout du monde, pas une lumière à l’horizon à 180 ° et on se met (presque) dans la peau de Robinson Crusoé.

J’avais trouvé sur le forum un vieux CR qui conseillait le club de Barefoot diving. C’est donc là que nous avons réservé. L’ile fait 18 km dans sa hauteur, et seuls les 7 km les plus au nord, à partir du port, sont habités. En pratique, l’ile se résume à 2 routes, celle à l’est qui longe les plages qu’on numérote de 1 à 5 et une route qui part sur la côte ouest où se trouvent les 2 plages touristiques, elephant Beach et Radhanagar.

 

Le club est situé sur la plage n° 3, à 2 km du port. Il y a des huttes à 5 € la nuit pour les backpackers qui ne craignent pas de dormir dans une étuve, des chalets et des bungalows donnant sur la plage avec vue mer : ceux qu’on a choisis. Ils sont très confortables, avec une chambre et un beau balcon à l’étage et un salon avec canapé, pouvant servir de 3e lit, un mini bar pour garder le punch au frais et une salle de bain. Le tout climatisé. Sans cela c’était inhabitable. Une vague de canicule avec 43° ressentis a duré tout le séjour. Le resort possède son club de plongée et donc on n’avait que 30 m à faire pour passer du lit à notre sac de plongée.

 

le chemin de la plage.jpg

le chemin de la plage

 

les bungalows de plage.jpg

les bungalows de plage

 

la plage.jpg

plage

 

un visiteur.jpg

un visiteur

 

face au resort.jpg

face au resort

 

les bateaux de plongée.jpg

les bateaux de plongée

 

plage n°3.jpg

plage n°3

plage bondée.jpg

plage bondée

 

parti plonger.jpg

parti plonger

 

radhanagar.jpg

radhanagar

 

A suivre…

 

Edited by dipi
  • J'aime 2
  • Merci 5
Link to comment
Share on other sites

Merci pour ton CR.

Je n'ai jamais mis les palmes en Inde et je gardais ça dans un coin de ma tête.

Le passage de Douane m'a quand même bien  refroidi, mais je suppose que les plongées ont fait oublier ces inconvénients.
Au plaisir de lire la suite..😉

Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)

1port.jpgle port d'Havelock.

 

suite de l'histoire.

Une fois l’installation dans nos (jolis) quartiers achevée, nous décidons de prendre contact avec le club de plongée pour nous annoncer. Là, 2 surprises nous attendent :

 

1° je commence par remettre mon certificat médical qu’on regarde à peine. Pourtant, à chaque échange de mail avec le centre, pendant les mois de préparation, mon contact n’oubliait jamais de me rappeler que tout plongeur âgé de plus de 50 ans (mon cas) devait obligatoirement fournir ce certificat et répondre à un questionnaire, sous peine de se voir refuser de chausser les palmes ; sur place, c’est devenu beaucoup moins essentiel, on dirait. Bon.

2° il faut le savoir, l’Indien plonge tôt !! Le divemaster nous note pour la première plongée du lendemain : départ du bateau à 6h… du matin bien sûr. Pour des raisons liées aux marées mais pas que, si j’ai bien compris ; le programme était donc de faire des doubles plongées en démarrant à 6h, on se retrouvait à l’eau vers les 6h45, avec des réveils à 5h ¼ !! Il parait qu’on appelle ça des vacances. Mais heureusement, il y avait un service à café et thé dans le bungalow qui permettait de se faire un premier petit déjeuner avant de partir. L’avantage de cette formule, c’est qu’à 11h du matin, notre journée de plongée était finie. On avait donc droit à un « late breakfast », plutôt un brunch, qui nous amenait vers les midi. La chaleur frôlait alors les 40° et il n’y avait plus qu’une chose à faire, finir notre nuit écourtée trop vite ; de toute façon, toute l’ile se met à l’heure andalouse jusque vers les 16h et l’activité est ralentie aux heures les plus chaudes. Havelock est à 10°N de l’équateur, en fait, on adapte son rythme à celui du soleil ; il se lève à 5h, à 7h il fait déjà très chaud, et à midi, il vaut mieux être au frais et à l’ombre si on veut être à l’aise.

 

Le centre de plongée est bien équipé, tout est prévu pour le rinçage et le stockage des équipements ; le compresseur a été éloigné pour ne gêner personne. Il y a 2 bateaux pouvant accueillir une douzaine de plongeurs, avec donc le double de bouteilles puisqu’on fait des « 2 tanks dives ».

Pour le reste, le resort dispose d’un restaurant, le café Del Mar, bien plus calme que celui d’Ibiza où l’on a pris plusieurs repas le soir (une dizaine d’euros /pers) mais le centre se trouvant sur la route des hôtels, il est tout à fait possible d’aller manger ailleurs, parfois même en longeant la plage.

 

Nous avons partagé nos après-midis entre 2 activités :

La plage et la baignade face au resort dans une eau à 35° (vérifié). Mes amis se sont plaints qu’elle était trop chaude et que ça les gênait pour nager. On croit rêver.

La découverte de l’île sur ses rares routes en louant des scooters (5€ /jour). Nous avons réussi à faire quelques dizaines de km au total pour aller voir la plage de Radhanagar, qui mérite bien son titre de plus belle plage d’Asie décerné par Time Magazine.

 

1radarra.thumb.jpg.bf225a00f795d7af965bf1b49eb7d7fa.jpg

plage de Radhanagar

 

1coucherrada.thumb.jpg.7bfcadd6b2febb72be43203f062fef07.jpg

coucher de soleil sur la plage

 

Si vous voulez voir le soleil se coucher là-bas, sachez que tous les influenceurs ou blogueurs indiens ont la même idée que vous pour publier leur vidéo en prenant les poses les plus grotesques. Heureusement la plage est tellement grande qu’il y a de place pour tout le monde et vous pourrez prendre vos photos sans que ça ressemble à la plage de La Baule au 15 aout. Barefoot dispose d’un autre resort, le Barefoot lodge, qui est situé au nord de la plage. Le centre peut vous délivrer un pass pour aller y boire un verre et accéder à cette partie, privée, de la plage moins fréquentée. Les bungalows sont situés en plein forêt, à 100m de la plage, et vous partagerez votre escapade avec les moustiques si vous n’avez pas emporté de l’antimoustiques XXX L zone super infestée. Nous voulions y boire une bière, mais le barman nous a dit qu’en raison des élections, la vente d’alcool était suspendue pendant 3 jours, on s’est donc rabattu sur un jus de mangue délicieux. Néanmoins cette visite est à faire car le coin est vraiment sympa.

 

Autre lieu réputé : Elephant Beach. C’est l’endroit où l’on exploitait la forêt et les éléphants étaient utilisés pour le transport des troncs jusqu’aux bateaux. Quand le gouvernement indien a décidé d’interdire la coupe des arbres, les éléphants sont repartis en Inde sauf quelques-uns grâce à une cagnotte lancée par barefoot diving et qui a permis de financer leur retraite sur l’île. Ces éléphants étaient de bons nageurs et notre divemaster a plongé plusieurs fois avec eux. Le dernier d’entre eux est mort sur l’île en 2016. Nous ne pourrons donc pas reproduire les images de Cousteau dans son film. https://www.youtube.com/watch?v=y4DsCWsnAX01Capturedecran2024-05-29a10_42_04.png.951ae72d056d2f75e70ddaf9d995b042.png

plongée avec Rajan

1eleph0_1-2.png.122b6ebbede03f59a03419f32375d70c.png

Rajan

1Havelock-Island-768x515.png.f83a0eeb782f1c508b3cdb45df99d2c0.png

On accède à cette plage en suivant l’elephant trail, un sentier qui part de la route et qui arrive sur la plage au bout de 40 min de marche dans une jungle exubérante et bruyante des chants d’oiseaux qu’on devine en haut des arbres, à 50m.

1jungl3.thumb.jpg.45a7fcfa454f82c9803863f4f56c942a.jpg

La jungle d'Havelock

1jungle.thumb.jpg.4fcf1eb18c2843e7ec26a4b357d3cf4d.jpg

 

1jungle2.thumb.jpg.097629b6a4ac2d80fee1a7d8406a25e3.jpg

 

La plage est précédée d’une mangrove dégradée que les autorités tentent de remettre en état. Chose étrange, nous avons trouvé sur le sentier des déjections de la taille d’un ballon de handball qui ne laissaient aucun doute sur son auteur ; il y a donc encore des éléphants sauvages sur ’île, mais ils sont cachés dans la jungle, et même si l’île est petite, il est très difficile de les trouver.

 

1elephntbeach.thumb.jpg.3afd9311a83208ff2723cce758e7d920.jpg

la mangrove d'elephant beach

 

1elephantbeac2.thumb.jpg.2653bb7dc2fa48c97e07c464ab6746d2.jpg

 

Prochain chapitre : les plongées.

Edited by dipi
  • J'aime 1
  • Merci 1
Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)

Extra ton CR, je rêvais des îles Andaman, j'avais même regardé et échangé avec je ne sais plus qui sur place pour une croisière qui je crois partais de Port-Blair, jusqu'à ce que je comprenne que le bateau avait disparu des radars...

 

Le vrai bout du monde. On attend la suite !

Edited by autrichon gris
Link to comment
Share on other sites

 

 

 

Quand je vois ça je trouve ça réjouissant ... et particulièrement dépaysant !

Un endroit quasi vierge ou les Indiens de la classe moyenne supérieure viennent faire des baptêmes de plongée avec du matos des années 80 !

Le coté précaire et bricolé des installs, du matos et du bateau c'est à la fois marrant et vaguement inquiétant, mais découvrir ça avant que ça ne devienne le Koh Tao indien, ça doit être jouissif !

Link to comment
Share on other sites

Cher Dipi,

Votre blog m a fait vraiment rêvé ! 😍

 

Modeste fonctionnaire Parisien, je voyage seul en toute simplicité.

 

Je suis en train de préparer un voyage en Inde du Sud.

Je compte m y rendre presque tout mois de janvier 2025.

Je souhaite aussi, effectuer du snorkeling, et j ai pensé aux Îles Andaman (Havelock).

Aussi si voulez bien j aurais quelques questions à vous poser...

 

1) Pour rentré sur les îles Andamam par Air, vous n avez pas à demander de permis en ammont ?

Il vous est délivré à l aéroport de port Blair n est-ce pas ?

 

2) Actuellement 29 mai 2024, vous dîtes qu il fait 35 degrés avec des ressenties de 40 degrés.

Mais en Janvier il fait peut-être moins chaud, qu en pensez-vous ?

 

3) Combien de jours êtes-vous restés là-bas ?

J hésite entre 4 et 5 jours.

 

4) Vous ne parlez pas tellement de ce que vous avez vu sous la mer.

Avec une eau à 35 degrés dans quel état son les coraux ?

De toutes les plongées que vous avez effectuées sur la planète

était-ce une des plus belles ?

 

5) Pour ma part j ai fait du snorkeling dans l archipel Ko Surin où j'ai été enchanté, aussi bien par les coraux que par les nombreux petits poissons multicolores.

 

Pensez-vous que Havelock soit adaptée et organisée pour le snorkeling ?

 

6) Et si oui il y a-t-il des tours de snorkeling ? (durée, tarifs, prestations, conditions, circuits différents, avec moniteur ?)

 

7) Ou peut-être que les coraux sont accessibles depuis la plage (et si oui laquelle ?)

 

8) Enfin une question très importante : l hébergement...

Je n ai pas de grand moyen et

j ai vu une grande cabane sur pilotis à 28 euros la nuité.

Ai-je intérêt à réserver tout suite sur booking.com sous peine de ne plus rien trouver en décembre ?

 

9) Il y a-t-il des distributeurs

d argent et du wifi ?

 

Voilà pour l instant les question qui me viennent à l'esprit.

 

Je vous souhaite un très  agréable séjour.

 

Très heureux de faire connaissance,

Au plaisir de vous lire.

 

Bien cordialement

Daniel 😀

 

 

 

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

bonsoir.

 

 je réponds tout de suite meme si  je dois prendre un peu de temps pour illustrer l'article sur les plongées qui est à venir.

De ce que j'ai vu, ce n'est pas la destination idéale pour le snorkeling car les sites de plongée se font sur des secs, des amas rocheux qui remontent du fond et qui s'arrêtent bien avant la surface;

donc sauf si vous êtes un grand champion d'apnée, vous ne pourrez pas descendre à plus de 15 m et faire une promenade sur le fond. par ailleurs, le recif au bord du rivage a en effet été touché par le blanchiment et a bien souffert.

Désolé de ces mauvaises informations.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 19 heures, autrichon gris a dit :

 

 

 

Quand je vois ça je trouve ça réjouissant ... et particulièrement dépaysant !

Un endroit quasi vierge ou les Indiens de la classe moyenne supérieure viennent faire des baptêmes de plongée avec du matos des années 80 !

Le coté précaire et bricolé des installs, du matos et du bateau c'est à la fois marrant et vaguement inquiétant, mais découvrir ça avant que ça ne devienne le Koh Tao indien, ça doit être jouissif !

hello.

même si l'ile n'est pas grande, il y a en effet beaucoup de petits centres de plongée qui ciblent cette clientèle indienne assez aisée pour se payer des cours de plongée et plonger sur le récif. On a vu pas mal de clubs à l'allure...rustique. Question matos, c'est aussi rustique mais quand même pas années 80. la video doit dater un peu. Mais c'est clair que beaucoup viennent ici pour faire leurs premières bulles. C'est en Inde, c'est pas cher et les sites sont variés  et pour tous niveaux, alors pourquoi aller plus loin ?

 

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

Le 29/05/2024 à 23:04, dan7 a dit :

Cher Dipi,

Votre blog m a fait vraiment rêvé ! 😍

 

Modeste fonctionnaire Parisien, je voyage seul en toute simplicité.

 

Je suis en train de préparer un voyage en Inde du Sud.

Je compte m y rendre presque tout mois de janvier 2025.

Je souhaite aussi, effectuer du snorkeling, et j ai pensé aux Îles Andaman (Havelock).

Aussi si voulez bien j aurais quelques questions à vous poser...

 

1) Pour rentré sur les îles Andamam par Air, vous n avez pas à demander de permis en ammont ?

Il vous est délivré à l aéroport de port Blair n est-ce pas ?

il faut un visa pour entrer en Inde et un permis spécial pour entrer aux Andaman, en principe. En réalité, on note juste votre nom sur un registre en arrivant à l'aéroport de port blair.

 

2) Actuellement 29 mai 2024, vous dîtes qu il fait 35 degrés avec des ressenties de 40 degrés.

Mais en Janvier il fait peut-être moins chaud, qu en pensez-vous ?

je ne sais pas, janvier, c'est l hiver normalement et la fin de la mousson d'hiver. en ce moment, ils ont 52 ° à Delhi. eux aussi sont touchés par les changements climatiques. à verifier.

 

3) Combien de jours êtes-vous restés là-bas ?

J hésite entre 4 et 5 jours.

nous avons passé 11 jours mais c'était pour plonger. si c'est pour se promener, en 4 jours on a fait le tour complet de l'ile.

 

4) Vous ne parlez pas tellement de ce que vous avez vu sous la mer.

Avec une eau à 35 degrés dans quel état son les coraux ?

beaucoup de blanchiment dans les zones proches des côtes, moins au large, l'eau n'est qu'à 32°. mais il est certain que ce n'est pas le paradis du corail...

 

De toutes les plongées que vous avez effectuées sur la planète

était-ce une des plus belles ?

difficile de répondre. pas les plus belles qui restent les raja ampat ou les moluques.  mais l'ambiance globale et le fait que ce soit peu fréquenté  a beaucoup de charme.  Ca m'a rappelé les Mergui du début des années 2000.

 

5) Pour ma part j ai fait du snorkeling dans l archipel Ko Surin où j'ai été enchanté, aussi bien par les coraux que par les nombreux petits poissons multicolores.

 

Pensez-vous que Havelock soit adaptée et organisée pour le snorkeling ?

en fait, nous avons surtout plongé sur les sites au large mais il y a pleins de spots près des cotes. on doit pouvoir les faire en PMT.

 

6) Et si oui il y a-t-il des tours de snorkeling ? (durée, tarifs, prestations, conditions, circuits différents, avec moniteur ?)

il faudrait voir avec l un des nombreux centres de plongée qui doivent proposer des tours

 

7) Ou peut-être que les coraux sont accessibles depuis la plage (et si oui laquelle ?)

pas les plus beaux.

 

😎 Enfin une question très importante : l hébergement...

Je n ai pas de grand moyen et

j ai vu une grande cabane sur pilotis à 28 euros la nuité.

Ai-je intérêt à réserver tout suite sur booking.com sous peine de ne plus rien trouver en décembre ?

je pense que ce n'est pas un problème de trouver un hebergement sur place car il y a plein d'hotels et de resorts et tous les niveaux de confort possibles, du plus basique au grand luxe.

peut etre que decembre est plus chargé, je l'ignore.

 

9) Il y a-t-il des distributeurs

d argent et du wifi ?

wifi, oui. argent non, il faut prendre du cash avant d'arriver, sinon payer en carte bancaire si le mec accepte.

Voilà pour l instant les question qui me viennent à l'esprit.

 

Je vous souhaite un très  agréable séjour.

il est fini !!

Très heureux de faire connaissance,

Au plaisir de vous lire.

 

Bien cordialement

Daniel 😀

 

 

 

 

 

 

hello.

 je reviens sur toutes les questions avec les réponses partielles que je peux apporter directement sous le texte des questions.

Je reviens sur mon dernier commentaire, on doit pouvoir faire du PMT en allant sur des spots plus près des cotes. le mieux serait de contacter 3 ou 4 centres de plongée et voir ce qu ils proposent.

 à bientôt.

Link to comment
Share on other sites

On arrive au moment crucial. Y’a quoi sous l’eau ?

D’abord, les Andaman sont des îles aux eaux peu profondes mais dès qu’on part vers l’est, on tombe sur des fonds à 1000m et bien plus, ce qui est toujours prometteur de pélagique. Il y en aura. Ensuite, Il y a 3 particularités sur les plongées : température de l’eau : 32° au large !! 29 au fond. Inutile d’emporter une souris, elle restera dans le sac.

P4200291.thumb.JPG.441fe90a702fbd692f6c7bae5ec56e79.JPG

Hot spot

 

Ensuite, la visibilité va de correct à trouble voire vraiment jaune. Mais on était proche de la pleine lune, ce qui explique peut-être qu’on ait trouvé des eaux chargées. Le guide nous a aussi expliqué que c’était pire au début de l’année. Les îles sont à 500 km du delta de l’Irrawaddy et sous le delta du Gange, peut-être que leur influence se fait sentir jusque-là. Enfin, les plongées intéressantes se font au large, sur des secs, des amas rocheux posés sur le fond et qui remontent vers la surface en s’arrêtant bien avant. Inutile d’espérer finir la plongée en trainant sur le platier. Une fois arrivé en haut du caillou, c’est terminé, et comme on fait des plongées rapprochées d’une heure et quelques, la seconde plongée monte rapidement dans les paliers. On a fini plus d’une fois à 7, 8 voire 12 minutes de déco. Heureusement, il y a des distractions (j’y viendrai plus loin) et un bloc au pendeur en cas de besoin.

 

En ce qui concerne la faune, on n’a pas trouvé trop de petit, genre nudibranches, crabes et autres. On ne les cherchait pas beaucoup non plus, en revanche, les holothuries sont nombreuses et représentées par plusieurs d’espèces, y compris une qu’on n’avait pas encore vue,  on trouve beaucoup de poulpes, de murènes,  et bien sûr toute la faune coralienne en poissons, dont le poisson ange à anneaux , endémique  de cette partie de l’Océan Indien, et que j’aime beaucoup.

 

Le plus intéressant, c’est dans l’eau : ces blocs rocheux ou ces pinnacles agissent comme de véritables aimants à poisson. Les bancs sont très importants et comme ça pêche peu, les bestioles sont aussi énormes : les platax de 40 cm foisonnent, les carangues sont bien en chair aussi, le plus spectaculaire, ce sont les napoléons qui dépassent souvent le mètre, comme les mérous patate.

Voilà quelques vues de la faune trouvée sur les sites. C'est un peu en vrac, il faut que je mette un peu d'ordre dans les images.

 

D'abord, le bateau de plongée.

IMG-20240420-WA0034.thumb.jpg.78d60837d7fe496f8919859413082c1b.jpg

 

DJI_0809.thumb.JPG.8eec671ac9d49e1550bf3233e78c5131.JPG

 

Vue du coin.

DJI_0843.thumb.JPG.a35f965f3334ef6e48ca3fa2d5e35118.JPG

Notre guide, Kingston.

IMG-20240422-WA0034.thumb.jpg.d79662b16ab20569a20401fe12172e2d.jpg

 

Puis un peu de tout.IMG-20240416-WA0007.thumb.jpg.8c1127a0040c5d3092bc2e7671f22843.jpg

IMG-20240416-WA0009.thumb.jpg.837834c28f72f8240236cc8bc1097b8e.jpg

IMG-20240419-WA0019.thumb.jpg.5f4cef2fea5b332b0cadbefb6abbb304.jpg

IMG-20240419-WA0021.thumb.jpg.d5d8a9967508071c5b7a3f89630c6ff3.jpg

IMG-20240419-WA0037.thumb.jpg.e47ab19be43fa1cbfd65bab1130f0658.jpg

 

Le dernier pokemon ??

IMG-20240421-WA0055.thumb.jpg.0622419a74e191acbd1f6b1b86247179.jpg

 

IMG-20240422-WA0002.thumb.jpg.bc0d0a63e7c8eeed8439d6a6e67024f9.jpg

IMG-20240422-WA0003.thumb.jpg.30e588996e37f28b255f8af425bea124.jpg

IMG-20240423-WA0017.thumb.jpg.c02ed33170d8c856d4c5996c611d66ea.jpg

IMG-20240423-WA0020.thumb.jpg.e7866f1ef9f0007034db5358439cd526.jpg

IMG-20240423-WA0028.thumb.jpg.c792484707cdef610f525bfc337066ae.jpg

 

NB : merci à catherine et corinne pour leurs images.

Mais le meilleur est à venir...

 

  • J'aime 4
  • Merci 2
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Dernières Discussions

  • Similar Topics

    • 4
      Bonjour,   Je souhaite avoir votre avis. J'ai déjà été plusieurs fois aux Maldives, mais cette fois, ce sera dans un contexte particulier.   J'ai des billets d'avion déjà émis pour Malé, à dates fixes, à prendre ou à laisser....   Une partie de ce séjour sur place est déjà planifiée (avec plongées). Cependant, il me reste 4 jours complémentaires à occuper, pour être synchronisé aux dates de vols et je souhaiterais faire encore de la plongée !   Pour c
    • 30
      Salut la compagnie,   J'aimerais débarrasser ma S80 de son auto-collant Nitrox, vu qu'elle ne va plus contenir que de l'air.   Or, je ne sais pas pourquoi, ce sticker est particulièrement résistant. Aucun des trucs que j'utilise habituellement dans ces cas là ne marchent (sèche-cheveux, dissolvant à vernis à ongles...). C'est un autocollant acheté en Allemagne via Ebay, il y a un bail et franchement, la Deutsche Qualität ne m'impressionne pas, mais m'en schtroumpfe passableme
    • 0
      Plongeurs des niveau 3 et 4, mon épouse et moi avons effectué une trentaine de plongées début Mai 2024 avec Vincent de Kaina Plongée. Vincent est un passionné, cela se sent tout de suite… Présent depuis plus de 20 ans à Fakarava, il connait les passes comme sa poche avec leurs courants…. ainsi que la vie présente. Il fait le tour des pensions pour venir chercher et ramener les plongeurs. Ses moniteurs sont très sérieux et sympas. Il organise parfaitement les palanquées en
    • 1,624
      Je ne sais pas si @Alain Foret  a l'habitude de promouvoir ses conférences ici , mais en ayant déjà eu un avant gout, la prochaine à venir traitant du sujet des ordis avec paramètre ZH-L 16C et plongées successives devrait être fort intéressante.   En tous cas ça devrait faire parler...   inscription ici : https://www.plongee-plaisir.com/fr/produit/zh-l-16-c-gf-et-absence-de-penalisation-des-plongees-successives/    
    • 39
      Bonjour à tous,   Ma compagne et moi projetons de partir 10 jrs au Yucatan début 2024, et aimerions avoir des conseils sur la plongée en cénote (club, tarifs, site à faire...). nous sommes tout les deux TDI into to cave, avec une pratique régulière.  nous projetons de partir le plus léger possible donc louer du matos sur place.   merci d'avance pour vos retours 
×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.