Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

detection du FOP


Invité Invité

    Messages recommandés

    mr. gerardgaudio entierement d'accord avec vos propos. rien à rajouter sauf qu'il ne faut pas oublier tant qu'on y est de depister le sd de Brugada,la dysplasie arythmogene du ventricule droit... :eek:

    attention!l'acte sexuel peut provoquer des ruptures d'anevrysme ça vous fait peur? :rougi:

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    • Réponses 66
    • Créé
    • Dernière réponse

    Meilleurs contributeurs dans ce sujet

    Invité Invité

    bon beh me voila ressuré merci gerard !!! , et les autres aussi ! mais c'est vrai que je suis un jeune plongeur (20 ans a peu prés 30 plongées) et que n'ayant pas d'experience ca m'a fais un peu peur.

    je m'etais dis que ca ne me ferais pas de mal de savoir mon etat "cardiaque" afin d'adapter mes plongées si...

    mais bon je pense que le fait d'etre pompier me rend peu etre un peu parano...

    par contre bernique l'abstinence pas pour moi ! tant pis pour la rupture d'anevrisme !

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Invité invite3163

    Oh ben en plus si t'es pompier !!!

     

    Quand ton officier de garde te fait le coup "De la manoeuvre" ou du 'Parcours pompier" c'est une babiole qui si tu avais un souci de santé quelconque, CA SE SERAIT SU !!!

    Allez, bonnes bulles.

     

    Amicalement GG

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Oh ben en plus si t'es pompier !!!

     

    Quand ton officier de garde te fait le coup "De la manoeuvre" ou du 'Parcours pompier" c'est une babiole qui si tu avais un souci de santé quelconque, CA SE SERAIT SU !!!

    Allez, bonnes bulles.

     

    Amicalement GG

     

     

    Je comprend l'esprit de cette remarque, cependant elle n'est pas applicable au FOP malheureusement.

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    • 3 semaines après...

    avis définitivement provisoire sur ce sujet

     

    J'ai un FOP et j'ai fait un accident de déco durant un exercise de cours (sauvetage).

     

    Quelques considérations en vrac

     

    - sur 5 ou 10 ans d'activité (200 - 500 plongées ?), pour un plongeur moyenne, la probabilité de se trouver dans une situation très critique au niveau déco est quand même importante (UNE situation suffit!)

    - dans une telle situation, le FOP sera (peut être) LE petit détail de trop

    - après un accident de déco cela te fait une belle jambe de savoir que statistiquement le risque que cela allait arriver était minime

    - après le dépistage du FOP, on peut faire fermer le FOP et/ou adapter la façon de plonger c'est à diminuer considérablement les risques

    - globalement les quelques accidentés de plongée coûtent mois cher aux assureurs que le dépistage systématique, c'est une des raison pourquoi il n'y pas de volonté de rendre le dépistage obligatoire (je sais, je sais, cela se discute..). A titre individuel, on n'est pas obligé de suivre ce raisonnement, surtout si l'on tient à sa propre intégrité corporelle et mentale.

    - le dépistage est désagréable mais supportable

    - le coût n'est pas prohibitif, surtout si on le divise par le nombre d'années que l'on veut plonger en sécurité

    - le dépistage du FOP devrait être obligatoire, en tout cas à partir du cours P3.

     

    Ceci dit, je me réjouis de pouvoir reprendre la plongée d'ici quelques mois :-)

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    .

    - le dépistage est désagréable mais supportable

     

    Le dépistage n'est pas si désagréable si on fait une recherche globale de shunt droit gauche par doppler transcrânien, si celui ci est positif on fait l'ETO (écho transa oesophagienne) qui elle est désagréable. Le gros problème en fait vient du fait que peu de cardiologues ou radiologues pratiquent le dépistage par doppler transcrânien, pourtant la technique est assez simple ( injection intraveineuse d'une solution avec bulles et contrôle avec la sonde du passage des bulles dans le système artériel qui démontre le shunt, c'est à dire pas de passage par le filtre pulmonnaire )

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Tous mes examens ont été remboursés dont l ' echographie transoesophagienne , mais ils avaient été prescrits par un medecin de la fédé apres un ADD.

    Pour un depistage simple ; je ne sais pas

     

    le squale

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Tous mes examens ont été remboursés dont l ' echographie transoesophagienne , mais ils avaient été prescrits par un medecin de la fédé apres un ADD.

    Pour un depistage simple ; je ne sais pas

     

    le squale

    Ni l'ETO ni le doppler transcrânien ne sont remboursés s'il s'agit d'un dépistage préventif, bien sûr ce n'est pas le cas s'il y a eu accident.

    En fait aucun examen complémentaire prescrit pour vérifier une aptitude sportive ne devrait être remboursé par la sécu. Si le médecin reste évasif et ne précise pas NR sur sa feuille de soin, la sécu rembourse; mais si elle contrôle par la suite et constate l'oubli...c'est le prescripteur qui la rembourse...

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    le plus dur, ce n'est pas d'avaler la sonde mais de voir les bulles passer par le FOP, c'est destructif au niveau moral..

     

    .

    - le dépistage est désagréable mais supportable

     

    Le dépistage n'est pas si désagréable si on fait une recherche globale de shunt droit gauche par doppler transcrânien, si celui ci est positif on fait l'ETO (écho transa oesophagienne) qui elle est désagréable. Le gros problème en fait vient du fait que peu de cardiologues ou radiologues pratiquent le dépistage par doppler transcrânien, pourtant la technique est assez simple ( injection intraveineuse d'une solution avec bulles et contrôle avec la sonde du passage des bulles dans le système artériel qui démontre le shunt, c'est à dire pas de passage par le filtre pulmonnaire )

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    le plus dur, ce n'est pas d'avaler la sonde mais de voir les bulles passer par le FOP, c'est destructif au niveau moral..

     

    ouais, mais si les bulles passent et arrivent dans le cerveau, c'est plus facile de se motiver pour arrêter de plonger et passer au ping pong...

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    .. ou alors de décider de faire fermer le FOP.

    C'est un choix très personnel, il faut accepter les inconvenients, les risques (il y en a, que l'on ne me raconte pas le contraire..), cas échéant le coût, puis aussi le fait que le fermeture à 100% n'est pas garantie...

    Mais c'est tellement drôle de s'amuser avec une balle de ping pong à -40 :-)

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Oui, fermer un FOP c'est bien, mais ça ne suffit pas : tu peux très bien avoir un autre shunt artério veineux, par exemple sur le réseau pulmonnaire, pour le vérifier il faut faire un doppler transcrânien, si l'examinateur constate un passage de bulles (au niveau de l'artère sylvienne) ça signifie que le problème persiste malgrès la fermeture du FO et que donc il n'était pas seul responsble : c'est très peu probable mais possible.

    Au fait, ça a quelle gueule une balle de ping pong à 40m?

    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    • Dernières Discussions

    • Discussions similaires

      • 95
        Bonjour,   J'ai été interrogé par un moniteur pro sur une nouvelle théorie relative à la prévention du FOP lors de la remontée à l'échelle. Selon mon interlocuteur, il me demandait la "justification" de la remontée à l'échelle détendeur en bouche en prévention de l'apparition d'un FOP (et non en prévention de la noyade).   Interrogeant des médecins plongeurs ce matin, il m'ont fait état de nouveaux travaux dirigés par un médecin MF ou IR prônant une nouvelle théorie.
      • 12
        Bonjour   Je souhaite me faire operer pour fermer mon FOP (découvert suite à un ADD vestibulaire en 2016). J'ai trois questions précises : - quel parcours médical suivre (généraliste => Cardiologue ; Médecin Hyperbare / Médecin Fédéral => Cardiologue, ...?) - quelle est la prise en charge de la sécurité sociale de ce type d’opération (pas de maladie cardiaque déclarée mais souhait de sécuriser la plongée) ? - quels délais entre opération => retour au sport (jogging, natation,vé
      • 38
        Bonsoir a tous   tout d'abord merci de vos message sur "plonger avec un FOP".   On m'a autorisé ( par un medecin fédéral) de plonger avec quelques contraintes mais c'est mieux que de ne pas plonger du tout.   1 plongée par jour Nitrox conseillé dans la courbe de sécurité.   La question que je me pose: Quand on plonge avec un ordi c'est quoi la courbe de sécurité.   Avec une table c'est asses simple 40mn à 20 m ,10mn à 30m etc..   Mais un ordi c'est comment ? l'ordi sui
      • 18
        Bonjour a tous je suis tout nouveau dans la plongee depuis 1 an et une dizaine de plongee et obtenu mon n1 . Cette annee logique je me suis inscrit en formation n2 . Mais voila j ai une peur terrible du fop . J aibvu que 25 a 30 % de la population etait porteuse . Et que ca craint pour la plongee . J ai 2 enfants et je ne veux pas quil marruve des soucis . C est bete mais c est comme ca bonnes bulles a tous
      • 20
        Bonsoir   En me proposant de vouloir faire un test d'effort, on m'a diagnostiqué en faisant un echo cardiaque que j'avais un FOP. J'ai été voir des cardio plongeur qui n'ont pas signer le fameux certificat de non contre indication. Je suis a la recherche de temoignage. Je sais que je ne pourrais plus plonger comme avant (3 a 4 plongées par jour en egypte et des 40 metres) mais il n'existe pas des alternatives ? 1 a 2 plongées avec un intervalle plus long ? limite de profondeur 30 m ? etc
    ×
    ×
    • Créer...