Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

plongée en étanche


lesaint9
 Share

    Recommended Posts

    Je suis d'accord aussi avec Jacques.

     

    Quand j'ai fait ma formation étanche (néoprène compressée) j'ai commencé à 7Kg et je suis descendu à 5kg.

    Vous mettez combien vous ?

     

    Je pense que si on se leste trop, c'est parce que l'on met trop d'air dans la combinaison étanche.

     

    Etes-vous d'accord, qu'en pensez-vous ?

    Link to comment
    Share on other sites

    • Replies 34
    • Created
    • Last Reply

    Top Posters In This Topic

    je viens de débuter moi aussi en étanche néoprene compressé et ca se passe tres bien

    j ai mis trois kilos en plus par rapport a une humide 7mm

    Je pense que je ne met pas suffisament d air car j ai ressenti un peu la fraicheur apres une heure à 11 metres ds une eau à 10 °

    En tout cas, j y vais doucement

    j insufle de l air avec modération pour assurer l isolation thermique

    L autre jour j ai plongée sans les plombs de chevilles et je n ai n était pas aussi a l aise sans / je pense que c est nécassaire en étanche

    pour ma part j apprends a dompter mon étanche à chaque plongée

    marco

    Link to comment
    Share on other sites

    Moi pour ma part, je me leste avec 11kg sur un baudrier, mais c'est une combi etanche trilaminé, ya plus de volume qu'avec une neoprene. (tien c'est celle sur mon avatar :diver: , mais on vois pas bien)

    je debute l'etanche, j'ai pas grande experience mais je crois que dans une trilam tu peut rester habillé en jean, pull, cravate, (donc moduler ta chaleur) alors que dans une neop y faut des sous vetement speciaux. :coupez:

    Link to comment
    Share on other sites

    Moi pour ma part, je me leste avec 11kg sur un baudrier, mais c'est une combi etanche trilaminé, ya plus de volume qu'avec une neoprene. (tien c'est celle sur mon avatar :diver: , mais on vois pas bien)

    je debute l'etanche, j'ai pas grande experience mais je crois que dans une trilam tu peut rester habillé en jean, pull, cravate, (donc moduler ta chaleur) alors que dans une neop y faut des sous vetement speciaux. :coupez:

     

    J'aurais dit l'inverse pour les vetements. C'est clair que si tu plonges habiller tu dois mettre bcp d'air pour avoir chaud. Moi j'ai commence a 7 et c'est a optimiser.

    Link to comment
    Share on other sites

    C'est clair que si tu plonges habiller tu dois mettre bcp d'air pour avoir chaud.QUOTE]

    Ben, non...Si tu t'habille chaudement dessous. t'as pas froid et tu rajoute moins d'air .

    Maintenant, la etanche neoprene, j'ai pas encore essayé.

    Il y aurais plus de volume dans une neop que dans une trilam?

    Il me semblait le contraire.

    Ha, bon...

    Link to comment
    Share on other sites

    Ben, non...Si tu t'habille chaudement dessous. t'as pas froid et tu rajoute moins d'air .

    Maintenant, la etanche neoprene, j'ai pas encore essayé.

    Il y aurais plus de volume dans une neop que dans une trilam?

    Il me semblait le contraire.

    Ha, bon...

    Ce que je veux dire, c'est que les vetements ne me semblent pas suffisament chaud pour etre porte sous une toile (d'ou l'envie de mettre bcp d'air pour compenser). Pour une neoprene, de volume plus petit et plus chaude, les vetements doivent pouvoir suffire.

    Link to comment
    Share on other sites

    Ben, non...Si tu t'habille chaudement dessous. t'as pas froid et tu rajoute moins d'air

    Certes, mais les qualités thermiques d'un jean c'est voisin de quedalle. Quant à ajouter de l'air pour compenser, comme déjà dit plus haut, essaye en maillot de bain pour voir :hehe: .

    Contrairement à un sous-vêtement, l'air ne se répartit pas de manière uniforme autour du corps.

     

    Maintenant, la etanche neoprene, j'ai pas encore essayé.

    Il y aurais plus de volume dans une neop que dans une trilam?

    Il me semblait le contraire.

    Le volume intérieur dépend de la taille et de la coupe. Mais le néoprène est en lui même un matériau isolant, flottant et compressible. Son isolation et sa flottabilité diminuent avec la profondeur. C'est bien sur moins vrai avec un 2.5 mm hypercompressé qu'avec un 7 mm standard.

    Autrement dit, à 10 m dans de l'eau à 5° un sous-vêtement léger peut suffire sous une 7 mm . A 100 m dans les mêmes conditions ça va très vite geler. Un néo 2.5 mm sera plus constant de ce point de vu. Et une toile encore plus, évidemment.

    Il est amusant de constater que plus les fabricants cherchent à produire des néopènes performants plus ils les font ressembler à des toiles :hehe:

    Amitié.

    Jacques

    Link to comment
    Share on other sites

    Oui et non Jacques il vaut mieux être sur-lesté que sous lesté. Puis les contexte de plongée de KirbyM est totalement différent de la plongée sportive, pour couper, forer, souder... il vaut mieux être stable sur le fond

    KirbyM essaie les sous-vêtement en Outlast mis directement sur la peau, pour passer deux-trois heures dans l'eau l'effet est sidérant.

    Mes amitiés à Th Dabbée

     

    A+

     

    Je dois dire que j'ai une expérience de plongée un peu bizzarre ... avant d'entamer la formation professionnelle je n'avais jamais plongé en étanche :trigolo:

     

    J'ai donc fait mon baptème en étanche en même temps que ma première plongée pro.

    Donc j'ai pris les habitudes étranges des scaphandriers, à savoir :

    -utiliser des costumes incroyablement larges, de vrais sac de patates :bravo: (et oui les scaphs aiment utiliser d'énormes sacs pour être 150% à l'aise dans leurs mouvements)

    On est hyper à l'aise là dedans. Et il fait bien chaud.

    Quand j'ai enfilé mon premier costume étanche scuba (donc une étanche avec des mesures plus standards), je me suis dit " c'est quoi ce collant pour tappettes :D c'est pour danser l'opéra? ça me sert les burnes :tromaran: "

     

    -utiliser trop de plombs: parfois +de 200% le lestage d'un plongeur scuba :eek: (et oui les scaphs aiment être scotchés au fond pour pouvoir travailler à l'aise, comme le dit si bien Jean-Claude)

     

    J'ai gardé ces habitudes quand je plonge en scuba, quand j'ai commandé mon étanche sur-mesures j'ai demandé des mesures plus larges que la normale; et je plonge avec pas mal de plombs aussi. J'aime bien.

     

    P.S. Jean-Claude va voir mon forum ;)

    J'y ai mis un lien vers ton site

    Link to comment
    Share on other sites

    Euh pour avoir plonger plusieurs années en humide ou semi étanche 7mm + shorty dans des eaux de 2 à 16 degrès, sous la glace... depuis 2 ans en étanche, je vois pas la différence. Je limitte ma plongée dans le temps maxi 45mn par température extrème et c'est tout. après 45mn j'ai froid aux mains en sèche comme en semi-étanche.

    Link to comment
    Share on other sites

    Je pense que je ne met pas suffisament d air car j ai ressenti un peu la fraicheur apres une heure à 11 metres ds une eau à 10 °

    En tout cas, j y vais doucement

    j insufle de l air avec modération pour assurer l isolation thermique

    L'air, c'est fait pour etre respire, pas pour tenir chaud. A chaque equipement sa fonction: la combine, pour isoler de l'eau et garder au sec. La souris, pour tenir chaud. L'air, pour maintenir a la souris son epaisseur d'origine et lui permettre ainsi de garder ses proprietes thermiques. Il suffit donc d'injecter le minimum d'air necessaire a redonner a la souris son epaisseur d'origine. Plus d'air n'apporte rien, si ce n'est de l'instabillite.

    Link to comment
    Share on other sites

    Je viens juste de m'acheter une combi étanche de la marque Bare modele "trilam hd tech dry" avec une souris super épaisse a votre avis moi qui suis frileux et débutant en séche et ce que c'est un bon choix? J'aurais du prendre une néoprene comprésée????

     

    Je plonge en étanche trilam depuis plus de 2 ans. J'ai pris des cours et ai eu l'occasion d'essayer scubapro, aqualung,... Le choix trilam initial a été dicté plutôt parce que mes binômes possédaient une trilam que sur les avantages et les inconvénients néopréne/trilam. Côté Suisse: y sont plutôt néopréne; côté Français: plutôt trilam. Je ne peux donc te répondre sur ce point.

    :diver:

    L'eau par ici est à 4C et avec du trilam et une thinsulate 100, personne, à ma connaissance, n'est mort d'une hypothermie!

    :diver:

    Comme mon ex-étanche est toujours à l'usine depuis un certain temps, j'ai fait venir une bare hd trilam directement du Canada. (En passant j'ai longuement hésité entre une DUI et une bare trilam). Je l'ai reçu hier et l'ai essayé aujourd'hui. ça a été laborieux! Donc ton expérience m'intéresse (ainsi que celle des autres d'ailleurs).

    :diver:

    Pas de problème pour l'enfiler (je parle de la combi).

    :diver:

    La fermeture situé sur le thorax avant se fait relativement facilement (self-donning?) et me paraît assez fiable.

    :diver:

    Par contre, pour l'ouverture c'est une autre histoire! Il me semble que la fermeture éclair reste coincé à 3cm de son extrémité trop latérale de l'épaule gauche. Et que par conséquent pour sortir de cette combi, ça coince en essayant de sortir les bras ou la tête... sans aide extérieure. Bref, ça m'intéresserait de savoir quels sont les pas à effectuer pour sortir de ce machin sans trop l'user?

    :diver:

    Contrairement à ce qui est indiqué sur certains forums, la purge est facilement atteignable. L'inflateur par contre me paraît trop petit. Il est situé au-dessus de la fermeture éclair (donc trés haut sur le thorax). ça pose problème parce que j'ai un long tuyau/2nd étage qui me sert de principal ainsi qu'un secours autour du cou. ça fait un joli mélo en avant de ce mini inflateur. Donc va falloir changer quelque chose... Si quelqu'un a une photo suggestive d'une configuration respectant ces principes, je suis preneur (ceci est bien évidemment aussi une porte ouverte aux pourisseurs de posts)

    :diver:

    Sur un bi de 10 l avec une plaque inox de 3kg, une classic DR sans purge rapide, je prends 4kg de plomb. Ben aujourd'hui j'ai eu beaucoup de mal à descendre. Ptete que du fait de l'ATR, il y a plus de volume? Mais je soupçonne surtout que la purge automatique sitech ne soit pas très rapide? (genre scubapro) . Ceci n'est toutefois qu'une première impression à confirmer. Mais ça pourrait expliquer largement les problèmes de lest.

    :diver:

    Ensuite, il y a un machin avec une fermeture éclair au jambe qui sert à empêcher les pieds d'aller plus haut que la tête. Je serais très intéresser à connaître l'utilité et le principe de ce machin?

    :diver:

     

    Bref pas de quoi regretter son achat, mais plutôt de changer ses habitudes...

     

    cordialement

     

    :biere:

    Link to comment
    Share on other sites

    L'air, c'est fait pour etre respire, pas pour tenir chaud. A chaque equipement sa fonction: la combine, pour isoler de l'eau et garder au sec. La souris, pour tenir chaud. L'air, pour maintenir a la souris son epaisseur d'origine et lui permettre ainsi de garder ses proprietes thermiques. Il suffit donc d'injecter le minimum d'air necessaire a redonner a la souris son epaisseur d'origine. Plus d'air n'apporte rien, si ce n'est de l'instabillite.

    La pression est la même avec ou sans air dans la combi : 2 bars à 10m, dedans et dehors de la combi, la souris subit toujours la même pression et donc garde la même épaisseur, c'est l'air le meilleur isolant thermique, enfin je crois...

    Link to comment
    Share on other sites

    Par contre, pour l'ouverture c'est une autre histoire! Il me semble que la fermeture éclair reste coincé à 3cm de son extrémité trop latérale de l'épaule gauche. Et que par conséquent pour sortir de cette combi, ça coince en essayant de sortir les bras ou la tête... sans aide extérieure. Bref, ça m'intéresserait de savoir quels sont les pas à effectuer pour sortir de ce machin sans trop l'user?

    Regarde les instructions placees ici, ca peut t'aider a ouvrir la fermeture bien a fond.

     

    Mais je soupçonne surtout que la purge automatique sitech ne soit pas très rapide? (genre scubapro) . Ceci n'est toutefois qu'une première impression à confirmer. Mais ça pourrait expliquer largement les problèmes de lest.

    Les purges Si-Tech sont bien calibrees, notamment la purge d'admission est calculee pour avoir un debit nettement inferieur a celle de sortie, pour limiter les soucis en cas d'inflateur qui reste colle en position ouverte.

    Regarde aussi une autre piste, c'est si ton sous-vetement fait des plis sous la purge de sortie qui pourraient s'y coincer, bien qu'avec une Si-Tech ca me parait peu probable.

    Link to comment
    Share on other sites

    La pression est la même avec ou sans air dans la combi : 2 bars à 10m, dedans et dehors de la combi, la souris subit toujours la même pression et donc garde la même épaisseur, c'est l'air le meilleur isolant thermique, enfin je crois...

    Ok, pour etre precis, c'est l'air qui est dans les fibres. Une souris en thinsulate ou en Weezle, c'est un tissu en "nid d'abeille". Ecrase, il perd de ses proprietes. On remet de l'air dans la combi pour qu'il retrouve son volume normal.

    La grosse bulle d'air que certains mettent autour de la souris ne sert a rien si ce n'est a destabiliser le plongeur.

    Link to comment
    Share on other sites

    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!

    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.

    Sign In Now
     Share


    ×
    ×
    • Create New...