Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine
Nemesis

[LONG] La plongée où j'ai vu le Loup ou une plongée sur le U171

    Messages recommandés

    Tout commence par un voyage en semi-rigide sur une mer bien formée. Ça cogne et ça remue un peu dans tout les sens. Manque de pot les places debout près de la console sont prises, on en sera quitte pour un léger mal de dos ce soir…..

     

    Le temps étant à la brume ce matin c’est au GPS et au sondeur que Mickaël notre encadrant positionne le bateau au dessus du Loup Gris qui repose par 38 mètres de fond et qui sera donc le cadre de ma première profonde en tant que tout nouveau N2. Depuis l’arrivée sur Larmor Plage je dois bien avouer que j’ai une sorte de boule qui se forme au niveau de l’estomac et une certaine appréhension vis à vis de la plongée à venir. Vais-je arriver à la faire, est-ce que je vais être narcosé à mort au fond, quelles vont être les conditions de visibilité, et fera-t-il froid. Tout cela tourne un peu en boucle dans ma tête alors que le premier binôme s’équipe : sa mission est d’aller assurer le grappin sur le sous-marin afin que le courant n’entraîne pas le zodiac en surface et afin de faciliter la descente des suivants.

    Histoire d’ajouter un peu au stress ambiant, Mattle doit effectuer sa PA de validation en pleine eau avant de participer ensuite à la plongée d’exploration sur le soum; souhaitant évidemment ardemment qu’elle réussisse je ne peux m’empêcher d’avoir un pincement au cœur en imaginant les conditions dans lesquelles elle va la faire : pas ou peu de repères visuels et fatalement une légère dérive due au courant.

    Mais ça y est la bouée vient de s’immerger plusieurs fois alors que l’équipe chargée de l’assurer envoie le signal convenu en tirant sur le bout la reliant au grappin, Mickaël approche le zodiac, on accroche un bout à l’anneau de la bouée, le moteur se tait et c’est le briefing, complet et clair comme j’en ai pris l’habitude depuis 4 jours que je suis là pour la validation de mon N2. Puis les consignes : mi pression 110 bar et réserve à 70. La palanquée d’autonomes se met à l’eau et Mickaël nous prend à part pour nous expliquer le déroulement de la plongée : il partira avec Mattle effectuer la PA depuis 20 m, nous laissant, au dernier membre de la palanquée et à moi, environ 5 minutes pour nous équiper pour que dès qu’ils ont fait surface on les rejoigne au bout pour entamer la descente vers l’épave. Peu de temps après Mattle et lui basculent dans l’eau et les voilà partis, je commence à ressentir les effets de la houle et c’est en prenant soin de ne pas trop me pencher que je m’équipe, vérifications du matos sur la stab, c’est ok, les palmes puis les plombs enfin la stab, quelques respirations sur le det, l’aiguille du manomètre reste sur 210 bar ça a l’air ok, plus qu’a attendre qu’ils fassent surface.

    Maintenant je dois être franchement vert : le mal de mer est là, bien installé. Respirer calmement par la bouche bien à fond me permet de limiter la casse à un malaise léger. Ça y est ils font surface, Mickaël me dit de me mettre à l’eau : je n’attends pas qu’on me le dise deux fois, bien trop content de retrouver l’eau où je sais que mon mal de mer va se calmer, en effet dès que j’émerge, la fraîcheur de l’eau aidant, le fait de ne plus être remué bien fort diminue la gène due au mal de mer qui disparaît presque comme par enchantement. Regroupement au bout et ça y est faut y aller ! Micka est devant, Mattle me précède environ 1m devant moi sur le bout; je me rends alors compte que la strobe qu’on étrenne cette semaine est bien visible, limite un poil fort pour les yeux, les 20 mètres arrivent assez vite, l’eau est fraîche environ 12°, comme les autres jours, ça fait environ 2 minutes que nous nous enfonçons dans l’eau qui a viré au vert sombre, puis 35 mètres je distingue sous moi le kiosque et la masse sombre du sous-marin. L’eau est maintenant plutôt grise, je finis de m’équilibrer (j’ai injecté un peu d’air à 15 et 20 mètres dans ma stab), ça ralentit puis je suis enfin suspendu dans l’eau juste au niveau du kiosque.

    Je mets en marche mon phare et là j’apprécie grandement d’avoir écouté les conseils de Tino et de Reivilo, le faisceau perce l’eau et va éclairer le fond, mélange de sable et de vase, 3 mètres plus bas. J’estime la visibilité à un peu plus de 5 mètres, rapide check des manos par Micka, tout à l’air ok, je suis surpris de constater que j’ai 200 bar dans la bouteille : je suis habitué à consommer plus lors de mes descentes. Prenant le soum main gauche nous nous laissons glisser le long du flanc de l’épave, je suis surpris par le peu de vie autour de l’épave; par quelques trous dans la coque intérieure, j’arrive à apercevoir un ou deux tacauds et surtout je constate qu’il ne reste rien de l’intérieur de l’épave totalement ferraillée par le passé. Sur le dessus du soum dans un tuyau j’aperçoit un congre qui ne daignera pas nous montrer sa tête, puis une ponte de calmar.

    On fait un petit tour, puis l’ordinateur affiche gentiment 16 minutes de plongée et 7 minutes de paliers, la consigne étant pas plus de 10 minutes de palier et ressentant un peu le froid je fais signe à Micka que j’ai un peu froid; je lui ai annoncé mi-pression y a 3-4 minutes déjà, je trouve la lentille du périscope et je regarde les engrenages que l’on aperçoit dessous; c’est amusant la couleur varie du vert des algues à un rose nacré causé par je ne sais quoi. Mattle m’indique alors réserve et au même moment Mickaël fait signe de fin de plongée.

    Commence alors la remontée vers les paliers. Je me rends compte vers 25 mètres que j’ai vraiment froid, je tremble et claque légèrement des dents, pas agréable comme sensations mais ça se calme vers les 6 mètres et commence alors le décompte des paliers 5 minutes pour moi mais je vais savoir plus tard que Mattle a 8 minutes à faire (la PA effecutée avant la plongée a pénalisé sa déco et elle a démaré sa plongée avec 190 bar en surface avant l'explo du soum!)!!! Groupés sur le bout, nous faisons nos paliers tranquillement, je vois que Mattle est dans le rouge (environ 30 bar ) alors qu’il lui reste 3 minutes à faire je m’inquiète pas trop mais prépare à tout hasard mon octopus. Il me reste 50 bars dans la bouteille de quoi partager un peu pour laisser à Mattle si besoin était un peu de marge sur sa propre bouteille. Enfin son ordinateur indique que les paliers sont finis, nous rejoignons calmement la surface aussi lentement que possible. On perce la surface, la brume s’est levée par contre la houle, elle, est toujours là !

     

    Voilà, c’était une belle plongée, mes appréhensions se sont révélées vaines et un petit test de calcul mental au fond me fait penser que je n’étais pas trop pété. J’ai hâte de retourner sur cette épave car il me reste plein de choses à voir notamment l’hélice tribord !

     

    @+

     

    Nem.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Merci nem' c excellent on s'y croirait, j'ai une soudaine envie d'aller chercher le sac de plongée et de me retrouver dans une eau un peu vert de gris pour tomber sur une epave a decouvrir pour moi......................

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Merci pour ce récit! Les détails sont :top: ... on s'y croit! Et :bravo: aussi pour cette humilité qui rend le texte vraiment attachant (parce qu'on s'imagine bien dans la même situation...). :)

    :diver:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    j'ai une soudaine envie d'aller chercher le sac de plongée et de me retrouver dans une eau un peu vert de gris pour tomber sur une epave a decouvrir pour moi......................
    Bah c'est quand tu veux :froglol:

     

    Promis, la prochaine fois, je finirai pas dans le rouge :hehe:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Bravo, beau récit .... que j'ai lu jusqu'au bout :D

    On s'y croirait :top:

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    :chialle2: j'ai pas eu droit à ma "profonde". :mad:

     

    J'veux aller à Larmor-Plage :chialle2:

     

    Très sympa Nem, merci ;)

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Bonjour,

     

    Merci à tous pour vos commentaires, ça me fait plaisir que ce récit vous plaise, j'avoue que j'ai hésité à en faire un mais j'avais vraiment envie d'essayer de partager les émotions et le plaisir que j'ai pris lors de cette plongée.

     

    En plus un commentaire de celui :chinois: qui me fait réver d'avion sous l'eau :chinois: alors là je :rougi: de contentement.

     

    Bonnes bulles et pourquoi pas à un de ces jours le longs de cette épaves fascinante!

     

    Nem.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    J'veux aller à Larmor-Plage :chialle2:
    Beh nous on doit y retourner de toute façon le plus vite possible pour récupérer notre matos (une longue histoire :vexe: ), alors bon, suffit de se raccrocher au wagon :hehe:

     

    ;)

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    reSalut,

     

    petite erreur de manip au message précédent, désolé,

    je voulais juste savoir avec quel club/structure/encadrant vous avez pu arganiser cette plongée, je vais de temps en temps dansla région de lorient pour faire un coucou à la famille et cela me plairait beaucoup de pouvoir faire un plouf ou l'autre dans la région, j'ai déjà fait mon "shopping" sur le forum bretagne, votre expérience me donne envie, donc un contact ?

     

    bonne aprèm

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    A Larmor Plage avec la structure Blue Live : http://www.bluelive.net.

     

    Attention a priori hors formation il ne font le soum que le dimanche matin en saison donc demander avant de réserver la plongée.

     

    Cordialement

     

    Nemesis

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites
    Beh nous on doit y retourner de toute façon le plus vite possible pour récupérer notre matos (une longue histoire :vexe: ), alors bon, suffit de se raccrocher au wagon :hehe:

     

    ;)

     

    Merci Mathilde. Super sympa de laisser accroché le ouagon.

     

    Faudra aussi que je voie avec mon aiguilleuse en chef. ;)

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Merci pour l'adresse, il ya tt ce qui faut, j'espère essayer rapidement!

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Superbe récit :)

    Largement mieux raconté que ce qu'on peut lire dans "Dans le Bleu".

    Ils etaient comment les oeufs de Calamar :trouille::D

    @+

    Me tarde le Rubis....

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Bha écoute c'est la première fois que j'ai l'occasion de voir une ponte de calmar ça avait une forme allongée de couleur jaune orangé et je dirais la taille d'une largeur de main en longeur mais le fait que ce soit enfoncé dans un tuyau n'aide pas à évaluer la taille :D

     

    On a bien sûr pas touché :non: juste avec le yeux ;)

     

    Nem.

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Mattle Nem d'abord :bravo:

    Belle plonge, bon narrateur ce Nem :hehe:

    C'est vrai que ca donne envie le sac est pret... :cool:

    Pour info Nem avec le temps la strobe elle sera de moins en moins

    visible... la preuve en est j'ai changé mon globe au bout de 6 ans

    ne s'allumait que de tps en tps...

    @+ sous l'eau

    Patrick

    Partager ce message


    Lien à poster
    Partager sur d’autres sites

    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    ×
    ×
    • Créer...