MAGAZINE

News

15/10/2009

Le Brederode, une épave du XVIIIe siècle attend son heure

Epave Le Brederode
Les plages sud-africaines, avec ses nombreuses épaves attirent les touristes. Mais d'autres sont restées longtemps sous les eaux, avant d'être mises au jour par des passionnés comme Charles Shapiro. C’est presque 3 000 navires qui auraient sombré à l'approche du cap de Bonne espérance. Le Brederode de la Compagnie néerlandaise des Indes Orientales (VOC), une épave du XVIIIe siècle attend son heure.
AMonogramme de la Chambre d’Amsterdam et de la Compagnie Néerlandaise des Indes Orientalesvec son entreprise "Acqua Exploration", Charles Shapiro a déjà fait remonter plusieurs vestiges, comme celui du navire anglais, le Birkenhead, qui avait lancé lors de son naufrage en 1852 la tradition d'évacuer "les femmes et les enfants d'abord". Mais sa quête est incomplète.
Ce découvreur d'épaves attend l'autorisation de remonter à la surface sa plus belle trouvaille, un navire du XVIIIe siècle, le Brederode de la Compagnie néerlandaise des Indes Orientales (VOC), qui gît à plus de soixante mètres de profondeur. C’est le résultat d’un travail de plus de trente ans dans des archives mais aussi en scrutant les fonds sous-marins.
Monnaie de la Compagnie des Indes Orientales C’est en 1998 qu’il localise l’épave. De nombreuses difficultés dont des changements législatifs et un moratoire sur les permis d'excavation ont pour l'instant immobilisé le bateau.

Les autorités sud-africaines exigent une planification stricte de la remontée et de la conservation du navire. Selon l'archéologue Jonathan Sharfman cette découverte peut s'avérer une trouvaille majeure qu’il faut préserver.

Ce bateau rentrait en Hollande, après des escales en Chine et en Indonésie, quand il a sombré en 1785 au large du cap d'Algulhas, pointe australe du continent africain à l'ouest du cap de Bonne Espérance. A son bord se trouvait une précieuse cargaison d'épices, de thé et de soieries, mais aussi de l'or, de l'étain et de la porcelaine. Cette cargaison serait intacte et estimée à 11 millions d'euros…


  • Histoire


SUR LE MÊME THÈME