MAGAZINE

News

22/01/2010

Lenaïg alias "Tiptup" en direct de l'Antarctique (1)

En 2007, en vous faisant découvrir le portrait de Tiptup, nous écrivions : « Des rêves, elle en a d’autres !! Par exemple, trouvez-lui un stage ou une expédition en Antarctique et vous la comblerez de bonheur ». Fin 2009 son rêve se réalise, Tiptup vient de partir en mission sur la base Dumont D’Urville en Terre Adélie (Antarctique), en exclusivité pour Plongeur.com, nous aurons chaque semaine le récit de sa mission scientifique qui durera jusqu'à fin février 2010. TiptupBonjour les ami(e)s !! Tout d'abord, je vous souhaite à toutes et tous une très bonne année 2010 avec quelques jours de décalage car j'attendais d'arriver en terre Adélie pour me connecter et faire partir ce message. Je suis arrivée à DDU (la base Dumont D'Urville) il y a bientôt 2 jours après une dizaine de jours de voyage et je ne vois pas le temps passer. Nous sommes d'abord passés par Hong Kong où nous avions 11h d'attente entre les deux avions. Cela m'a permis de faire une visite rapide de cette ville toute en îles et en buildings... très bizarre. Puis 8h d'attente à Sydney (là encore petit tour de la ville, vraiment très agréable) et enfin 36h à Hobart avant le départ du bateau. Hobart est une ville qui m'a paru très agréable à vivre. D'abord parce que nous y étions en été (ce qui veut dire manger des nectarines et framboises fraiches en plein mois de décembre !!! Hémisphère sud oblige), mais aussi parce que les gens y sont super gentils et plutôt cools. Bref, j'envisage déjà avec plaisir de pouvoir rester un peu plus longtemps lors de mon retour. Dans le port d'Hobart, à côté de notre bateau l'Astrolabe, il y avait le Steve Irwin du SeaShepherd. Pour ceux qui connaissent, il est très impressionnant de voir un bateau de cette taille, entièrement peint noir et avec des insignes pirates.

Nous avons enfin pris la mer le 31 décembre au matin sous un ciel bleu et sur une mer plate. Le beau temps a duré toute la journée mais nous savions déjà que ça se gâterait. Comme prévu, une belle dépression est arrivée dans la soirée et a secoué le bateau toute la nuit. Imaginez que ce bateau roule déjà tout seul quand la mer est plate, alors par gros temps... Nous avons eu jusqu'à 45 nœuds de vent, la nuit a été assez sportive (mais incroyablement, je n'étais pas malade). Du coup, à cause du mauvais temps, nous n'avons même pas pu fêter la nouvelle année ! Nous avons eu juste le droit à un repas amélioré avec de la langouste en entrée et du cheese-cake en dessert.

La journée du 1er a été encore assez mouvementée. Peu de monde circulait dans les coursives. Heureusement, les 4 jours suivants ont finalement été calmes, étonnamment calmes d'après les habitués.

Dans l'après-midi du 4 janvier, j'ai enfin pu voir mon 1er glaçon : un petit iceberg qui dérivait à proximité du bateau. Le second (capitaine) a dévié notre route pour aller à sa rencontre et en faire le tour. Même si celui-là était petit (par rapport aux suivants), j'étais très impressionnée par la taille, la blancheur de la partie émergée, le bleu turquoise de la partie immergée et les formes liées à sa fonte.

Astrolabe

Puis la journée du 5 janvier, la dernière en mer, a été mémorable. Elle a commencé par une multitude d'icebergs plus ou moins grands qui dérivaient autour du bateau sous un ciel bien gris et une mer un peu agitée. Mais quand le talus continental a été franchi, la météo a alors changé radicalement pour nous donner une mer bien plate et un ciel très bleu. Et là, devant un iceberg relativement grand, nous avons pu voir un groupe d'une dizaine d'orques (de loin), puis un groupe d'une dizaine de petits rorquals que le capitaine a décidé de suivre en bateau. C'était inoubliable !!!

Les rorquals jouaient dans les vagues comme le font habituellement les dauphins, sautant hors de l'eau (mais pas totalement quand même, c'est assez gros !) et surfant dans les vagues... Les deux observatrices spécialistes en cétacés de la mission n'en revenaient pas ! Enfin, cerise sur le gâteau, un petit groupe de manchots adélie étaient posés bien sagement sur une plateforme de l'iceberg pour regarder le spectacle. Alors, l'hélico de la base est venu à notre rencontre et cela voulait dire que nous n'étions plus trop loin de DDU !

pack base_dumont_d’urville

Quelques minutes après qu'il se soit posé sur les containers à l'arrière du bateau (la plateforme étant sous les containers...), on a attaqué le pack. C'est la banquise, la glace de mer plus ou moins disloquée en été et qui peut s'étendre très très loin du continent antarctique en hiver. Pour arriver à DDU, il a fallu traverser une bonne largeur de pack. Au bout de quelques heures, alors que nous voyions enfin l'eau libre, le bateau s'est retrouvé coincé par une plaque de glace plus solide que les autres. Ce bateau n'est pas un brise-glace, mais un "pousse-glace". Il ne peut que pousser les blocs de glaces déjà fragmentés ou éventuellement monter un peu sur ceux de taille modeste pour les disloquer. Mais là, malgré les nombreuses tentatives pour fragmenter la glace, il ne pouvait rien faire et l'hélico a dû revenirTerre align = nous guider depuis les airs.

Pendant cette traversée du pack, les animaux étaient au rendez-vous. J'ai vu des manchots adélie en pagaille (debout ou couchés sur la glace, ou nageant dans les trous d'eau, solitaires ou en groupes), mon 1er empereur... majestueux, quelques phoques crabiers et quelques phoques de Weddell. Mais il y a surtout eu trois orques qui sont sortis furtivement dans un trou d'eau juste au ras du bateau sur bâbord et ne sont jamais revenus ensuite.

Enfin, tard dans la soirée, nous sommes arrivés en vue de DDU, sur l'archipel de Pointe Géologie. Comme nous avons accosté tard (23h), nous n'avons pas pu passer sur l'île qui se trouve en face et abrite la base. Le bateau a jeté l'ancre au niveau de la piste du lion, position qui sert de port à l'Astrolabe à DDU. La piste du lion est une piste d'avion construite il y a une vingtaine d'années, aussitôt détruite par les éléments et jamais reconstruite, à cause de pressions politiques. Je voyais donc enfin à quelques dizaines de mètres ce qui allait devenir ma nouvelle maison, mon nouveau village et lieu de travail pour les 5 semaines à venir.

 Astrolabe

Le 6 au matin, après un dernier petit déjeuner à bord, l'hélico est venu nous chercher pour nous déposer au milieu de la station. Pour moi, c'était un baptême. C'était très court mais tellement chouette !!! En fait, c'est une tradition : tous les nouveaux arrivants sont débarqués par hélico, que ce soit depuis la piste du lion ou depuis le bateau coincé dans les glaces plus tôt dans la saison. Ensuite, toutes les traversées depuis la base vers la piste se font par le bras d'eau, en annexe à moteur. Une fois à DDU, nous avons été très bien accueillis, autant par les hivernants et les campagnards d'été (comme moi) que par les manchots adélie qui nichent par milliers sur l'île ! Parlons un peu des manchots : ça piaille, ça crie mais surtout ça pue. Où que l'on regarde, on en trouve mais pour l'instant je ne me lasse pas de les voir. Ils sont vraiment beaux avec leurs yeux bleus sur fond noir et leur poitrail blanc. Surtout, qu'ils sont gauches et patauds ... ça en devient très drôle ! Je vous en reparlerai plus tard, photos à l'appui, ainsi que des autres oiseaux de l'île.

Base dumont d’urville Photo : Samuel Blanc / www.sblanc.com Après cet accueil, j'ai pu visiter la base et trouver ma chambre. Je la partage avec Marion, une hivernante de la TA59, cela veut dire qu'elle termine son hivernage à la fin de la campagne d'été. Elle travaille pour les ornithologues de Chizé sur tous les oiseaux sauf les manchots (d'autres équipes s'en occupent). Côté travail, je commence tout doucement car rien n'est encore prêt... Je vous expliquerai donc dans un autre compte-rendu le but de mon travail ici. Dans ces conditions, même si je ne suis pas surchargée de travail depuis mon arrivée, je profite complètement des paysages, de la faune (avec ses cris et ses odeurs), de la neige et du soleil qui rayonne de tous feux !!! A très bientôt pour un nouveau compte-rendu adélien. Vous pouvez poser vos questions sur le post suivant du forum. Lenaïg s’efforcera de répondre à chacun de vous dans la mesure des ses disponibilités, sa connection internet étant très limitée.


  • Voyages, séjours
  • Biologie sous-marine, Faune et Flore


SUR LE MÊME THÈME