MAGAZINE

News

08/03/2010
Visitez une ferme aquacole biologique en pleine mer
Ferme aquacole de cannes - chapeau
30% de la population mondiale ne se nourrit que de poissons et les stocks naturels ne cessent de diminuer à cause de la pêche industrielle intensive. Comment faire pour nourrir une population qui ne cesse de croitre avec une ressource qui ne cesse de diminuer ? Les fermes aquacoles qui se développent un peu partout dans le monde sont certainement l’une des solutions qu’il faut développer pour répondre à cette question. Mais toutes ne sont pas à placer sur le même plan. Nous avons suivi pendant une journée la vie d’une ferme aquacole biologique au large des côtes de Cannes en Méditerranée, en France.

Histoire d’une aventure d’un passionné de la mer

En 1988, Jean Pierre Charvoz, un amoureux de la mer qui est aussi un plongeur sous-marin décide de créer sur une ancienne base militaire de Cannes une ferme aquacole. Il débute avec quatre cages et commence à élever de la daurade. Initialement, le but de Monsieur Charvoz est de se créer une activité qu’il pourra poursuivre après sa retraite pour compléter ses revenus et il souhaite aussi léguer à ses enfants un héritage particulier avec ce projet environnemental. Aujourd’hui, la ferme est toujours gérée par la même famille et les enfants ont pris le relais et le développement de l’activité dans le contexte environnemental actuel est encore plus d’actualité. Au départ, la production annuelle de poissons était de 15 tonnes ; aujourd’hui c’est plus de 800 tonnes de poissons qui partent de la société vers toute l’Europe et c’est plus de 60 salariés qui assurent la production de poissons d’une extraordinaire qualité.
Ferme aquacole de cannes
La ferme Aquacole de Cannes est composée de trois entités distinctes : « la ferme marine de Monaco » est le premier maillon de la chaîne. Elle fournit les géniteurs qui vont assurer la reproduction des poissons : c’est sur ce site que sont pris en charge les œufs fécondés. Les alevins vont ensuite naitre dans le second site appelé « l’écloserie de la Figueirette » où ils vont être nourris avec des larves vivantes. Enfin, une fois que les alevins ont atteint une taille de 2 à 3 centimètres, ils sont transférés sur le troisième site en milieu naturel dans la mer Méditerranée à 300 mètres des côtes sur le site appelé « Cannes Aquaculture » où ils vont atteindre leur taille d’adulte pour être vendus. Dans cet article, nous ne nous intéresserons qu’à ce dernier site dit « de pleine mer » car il nous est apparu très intéressant de montrer la manière dont sont élevés les poissons et l’impact environnemental de cet élevage.

Qu’est ce qu’une ferme aquacole biologique en pleine mer ?

Une ferme aquacole en pleine mer c’est un ensemble de filets flottant grâce à des bouées, ouverts à la surface et qui sont fixés sur le fond avec un système d’ancres et de corps morts pour pouvoir résister aux tempêtes et aux intempéries. Chaque filet est appelé cage et il contient soit une espèce particulière de poissons ou alors une génération de poissons avec une taille identique.
Ferme aquacole de cannes - site en pleine mer
La ferme aquacole de Cannes dispose de 2 sites de cages. Le premier très proche des côtes permet l’approvisionnement en aliments avec des tuyaux venant de la terre. Les poissons situés dans le second site doivent être alimentés tous les jours à la main.
Ferme aquacole de cannes - alimentation
Il existe d’autres méthodes comme les fermes formées de bacs en ciment comme à Gravelines dans le nord de la France mais la ferme en pleine mer est la garantie d’avoir du poisson qui évolue dans son milieu naturel : ce qui donne la chair la meilleure. La ferme aquacole de Cannes est affiliée à la norme gérant l’agriculture biologique, elle est, par conséquent, soumise à des règles très strictes concernant l’alimentation et le nombre de poissons élevés par mètre cube d’eau.  

Le choix des espèces à élever est crucial : l’exemple du maigre

Le choix d’une espèce de poissons à élever est très contraignant. Tout d’abord l’espèce choisie doit être adaptée au milieu naturel. Il n’est pas possible d’importer des espèces qui n’ont jamais vécu dans ce milieu marin. Aujourd’hui la ferme assure la production de trois espèces de poissons : la daurade royale (Sparus aurata, le poisson d’origine), le bar (Dicentrarchus labrax, appelé loup en méditerranée) et le maigre (Argyrosomus regius). La ferme aquacole a fait le choix d’élever des petits poissons : la taille des adultes n’excède pas 50 à 60 centimètres. Ce type d’élevage est moins contraignant que les gros poissons comme les thons rouges par exemple qui ont besoin de beaucoup plus d’espaces et de filets plus profonds.
Ferme aquacole de cannes - filet
L’un des plus beaux succès sur le plan technique et commercial de la ferme aquacole de Cannes est sans nul doute le maigre. Ce poisson pourtant endémique de la Méditerranée, avait complètement disparu depuis 20 ans à cause de la pêche intensive. C’est en 1995 que Jean Pierre Charvoz décide de l’élever dans la structure. Il aura fallu près de 6 ans de travail pour maîtriser la reproduction de l’espèce et son élevage et c’est en 2001 que les premiers poissons sont mis en vente. Le maigre est un poisson benthique qui vit dans les eaux turbides sur le fond. Comme en Méditerranée les eaux sont assez claires et que les filets des cages sont peu profonds à la ferme aquacole, il a fallu obscurcir la mer avec un système de bâches pour rendre l’eau plus opaque. Cet exemple de contrainte technique montre que chaque espèce de poissons possède ses propres exigences et que pour des raisons techniques d’aménagement, les fermes aquacoles sont obligées de restreindre le nombre d’espèces à élever.
Ferme aquacole de cannes - filet
 

Les contraintes de l’élevage biologique : une garantie de qualité

En France, la ferme aquacole de Cannes est affiliée au label « agriculture biologique » dont le sigle est AB. Aucune hormone de croissance ne peut être utilisée pour faire grossir les poissons et aucun antibiotique n’est ajouté à la nourriture en cas de maladie. Tous les poissons doivent être élevés naturellement. La production biologique marine doit répondre à un cahier des charges européen très précis qui oriente le mode de production : - les poissons doivent être maintenus en parfaite santé. - Le choix des souches doit être adapté aux conditions de leur milieu. - Le bien-être animal doit être respecté. - L’alimentation doit être conforme aux besoins physiologiques.
Ferme aquacole de cannes - filet
C’est pour répondre à toutes ces exigences que la ferme aquacole a développé son propre laboratoire de production d’œufs et d’alevins à Monaco : la traçabilité des poissons est totalement assurée du géniteur au produit final. La nourriture qui est donnée aux animaux est composée de 55% de farines animales et de 45% de farines végétales et elle est proposée sous forme de granulés produits par des sociétés qui obéissent aussi à un cahier des charges très strict. Les farines animales proviennent de stocks de petits poissons pêchés en mer, appelées des poissons fourrages : ils ne sont pas consommés par les êtres humains et leur reproduction est très rapide. En effet, leur durée de vie dans le milieu naturel va de quelques mois à un an et le cycle de reproduction est très rapide. Les farines végétales proviennent de céréales nobles comme le blé ou le maïs. La nourriture est le pôle de dépenses le plus important dans la gestion de la ferme aquacole de Cannes car il faut distribuer entre 7 et 10 tonnes d’aliments par jour.
Ferme aquacole de cannes - filet
Outre la nourriture qui doit être d’une qualité irréprochable, la charte oblige la ferme aquacole à élever un certain nombre de poissons par mètre cube d’eau. Ce nombre varie en fonction des espèces et de la taille des poissons adultes : c’est la garantie que le bien-être animal est respecté. Enfin, les poissons doivent être élevés dans une eau propre non polluée : des relevés périodiques mesurent la qualité de l’eau. Si un problème de pollution survenait, les poissons seraient invendables. Il faut environ deux ans pour produire un poisson commercialisable à la ferme aquacole de Cannes : c’est à dire qu’il atteint le poids de 300 grammes. La durée d’élevage pourrait descendre à 18 mois mais dans ce cas, le poisson ne serait plus produit avec le cahier des charges « agriculture biologique ». Comme on l'a vu, les contraintes à respecter pour la production d’un poisson de qualité sont draconiennes. La certification « agriculture biologique » est un véritable gage de qualité pour les consommateurs car c’est la garantie que les poissons ont été élevés dans les meilleures conditions avec la meilleure nourriture et sans aucun complément chimique qui pourrait nuire à la santé.
Ferme aquacole de cannes - filet
Ce n’est pas le cas de toutes les fermes aquacoles. Par exemple, le panga qui est un poisson élevé en Asie et qui ressemble à un poisson chat peut être élevé dans des eaux polluées car il est très résistant et la concentration de ces poissons d'élevage au mètre cube est très grande. Pourtant ce poisson facile à produire et très rapide à se reproduire est disponible dans la plupart des poissonniers car il ne coûte pas très cher : mais sa saveur et sa qualité n’ont rien à voir avec un poisson produit biologiquement.  

Les avantages écologiques et environnementaux : une réalité

Le premier avantage d’une ferme aquacole biologique concerne la quantité de nourriture utilisée pour les poissons. Par exemple, pour qu’un bar sauvage atteigne le poids de 1kg, il va devoir consommer en moyenne entre 6 et 7 kg de poissons alors qu’un bar d’élevage ne consommera que 1,5 kg de nourriture préparée. Comme 50% de cette nourriture sont constituées par des farines végétales, on ne prélève que 0,750 kg de poissons dans le milieu naturel. De plus, ce sont des poissons de fourrage à reproduction rapide : les stocks de poissons nobles ne sont pas touchés. Le budget le plus important de la ferme étant la nourriture, celle-ci doit être parfaitement gérée à l’aide d’ordinateurs qui ne délivrent que ce qui est nécessaire : il n’y a aucun gâchis et peu de déchets qui s’échappent des filets.
Ferme aquacole de cannes - filet
Le second avantage d’une ferme aquacole biologique est que les poissons sont élevés naturellement, sans médicaments et sans produits chimiques : l’eau n’est pas polluée et le respect de l’environnement est total. On peut aussi ajouter que le contrôle permanent des eaux permet de surveiller au mieux les eaux du littoral méditerranéen et de prévenir tout effet d’une quelconque pollution. Le troisième avantage concerne la gestion des stocks de poissons : on ne prélève que ce qui est nécessaire à la vente. Que ce soit pour les restaurants ou les supermarchés, les commandes sont parfaitement définies et seule la quantité de poissons nécessaire est prélevée dans les filets alors que lorsque les bateaux pêchent, ils attrapent toutes sortes de poissons et rejettent les poissons morts qu’ils ne veulent pas conserver pour la vente. Par exemple, les requins et les dauphins ne sont capturés inutilement. C’est une garantie pour la préservation de nombreuses espèces du grand large.
Ferme aquacole de cannes - gestion des stocks
Enfin, et c’est certainement le point le plus important : la ferme aquacole de Cannes a permis de recréer une réserve naturelle qui est un véritable oasis de vie. En effet, pour des raisons évidentes, il est interdit aux plaisanciers d’entrer dans un périmètre de sécurité défini autour des filets ; les pêcheurs n’ont pas le droit non plus d’entrer et la chasse sous-marine y est interdite. Année après année, de nombreux chercheurs ont pu constater une augmentation sensible de la biodiversité sous les cages et aujourd’hui c’est plus de 50 espèces de poissons auxquelles s’ajoutent une multitude de mollusques, crustacés et autres animaux marins. On peut noter par exemple la prolifération de congres (Conger conger), de murènes (Muaena helena), de Sparaillon (Diplodus annularis), de pagres (Sparus pagrus) et même d’espadons (Xiphias gladius). La ferme aquacole de Cannes est en passe de devenir un véritable sanctuaire marin pour l’ensemble des espèces sous-marines méditerranéennes.
Ferme aquacole de cannes - site en pleine mer
Comme on peut le constater, une ferme aquacole biologique est bien plus qu’une simple activité commerciale : elle participe au combat pour le maintien d’une nature propre où les ressources ne sont pas surexploitées.  

L’impact économique dans la région : un vivier d’emplois

L’agriculture biologique de poissons possède un potentiel très important en termes d’emplois car les tâches pour prendre soin des animaux sont nombreuses et demandent un personnel très qualifié que ce soit à la ferme marine où sont gérés les géniteurs ou à l’écloserie où grandissent les alevins et surtout sur les sites où sont les cages. Il faut nourrir les poissons tous les jours, vérifier l’état des filets, gérer les tailles des individus, gérer la mise en caisse et l’expédition vers les clients à travers le monde. Par exemple la ferme aquacole de Cannes exporte 50% des 800 tonnes de poissons produits vers la France et 50% vers le reste de l’Europe. C’est une activité qui dure toute l’année car la demande de poissons est constante et il doit toujours y avoir du personnel présent sur les sites pour répondre aux commandes des restaurants ou des chaines de supermarchés où sont vendus les poissons.
Ferme aquacole de cannes - gestion des stocks
Outre le fait de produire biologiquement avec des produits de qualité pour les consommateurs, une ferme aquacole de ce type peut générer des dizaines d’emplois qualifiés très variés. C’est une véritable valeur ajoutée pour une région maritime.  

Les autres solutions existantes en France et dans le monde

En France, il existe une autre ferme aquacole qui produit un tonnage important de poissons : elle est située à Gravelines dans le Nord. Mais les bassins d’élevage sont en ciment. D’autres centres de production plus petits existent aussi au large de la Corse et dans le Languedoc Roussillon mais les capacités de production sont beaucoup plus petites. En dehors de la France, il existe de nombreux autres espèces d’élevage comme le Tilapia aux Etats Unis ou le Panga en Asie mais comme nous l’avons souligné les conditions d’élevage sont complètement différentes car ces poissons tolèrent des seuils importants de pollution, n’ont pas besoin d’une eau très oxygénée et la concentration par mètre cube est importante. Ces poissons sont vendus à des prix plus bas que les poissons traditionnels car ils ne sont pas soumis à un cahier des charges comme l’agriculture biologique. De plus les centres de production de ces poissons sont beaucoup plus polluants car les éleveurs n’hésitent pas à ajouter des hormones de croissance pour accélérer la prise de poids des animaux et surtout pour éviter la propagation rapide des maladies dans ces milieux très confinés, des antibiotiques sont utilisés. Nous sommes très loin des standards de production de la ferme de Cannes.
Ferme aquacole de cannes - filet

La ferme aquacole biologique : une solution idéale ?

L’agriculture marine biologique est certainement l’une des solutions d’avenir pour subvenir aux besoins grandissants de la population mondiale. Mais l’aquaculture doit être raisonnée et il ne faut surtout pas dérégler les règles naturelles. La ferme aquacole de Cannes est un excellent exemple de réussite mais il ne faut pas généraliser. Il faut aussi éviter de tomber dans le travers typiquement humain de toujours vouloir gagner plus car les ressources naturelles sont limitées en capacité. L’un des points faibles de l’agriculture biologique est le rendement assez faible car il faut environ deux ans pour qu’un poisson soit disponible sur le marché et aujourd’hui la priorité est donnée à la production de plus en plus rapide de produits de mauvaise qualité que l’on peut aussi mettre en doute sur le plan de la santé. Aussi faut-il passer par l’éducation des consommateurs et bien leur dire qu’il vaut mieux manger de temps en temps un produit de qualité qui a du goût plutôt qu’un produit disponible tous les jours sur les étals mais qui est pollué et fait avec des produits chimiques : privilégier la qualité plutôt que la quantité.
Ferme aquacole de cannes
Il serait intéressant que tous les industriels de la mer se souviennent du credo de la ferme aquacole de Cannes : faire un produit de qualité compatible avec l’environnement. Tout est dit.  

Remerciements

Nous tenons à remercier toute l’équipe de Cannes Aquaculture qui nous a chaleureusement accueillis pour ce reportage. Mais nos remerciements vont particulièrement à Muriel Carin qui est responsable de la formation, de la sécurité et du personnel ainsi que Sébastien Pasta qui est responsable de la production.

  • Formation, profession
  • Biologie sous-marine, Faune et Flore
  • Environnement
  • La Une


SUR LE MÊME THÈME