MAGAZINE

News

31/03/2010

Croisière à Raja Ampat

Raja Ampat- chapeau

Raja Ampat, Papouasie, Irian Jaya... depuis longtemps ces mots me semblaient plein de promesses... Découvrez le compte-rendu d'une croisière dans l'archipel indonésien des Raja Ampat, par Valérie alias "Manta".

Une destination peu fréquentée, l'aventure, un parfum d'exotisme... L'attrait de l'inconnu... Des espèces à découvrir, en particulier la possibilité d'y rencontrer le Wobbegong ! Et les Raja Ampat se trouvent dans la mer qui propose la diversité corallienne la plus riche (75% des espèces connues selon The Nature Conservancy). Date du séjour : du 4 au 18 novembre 2009 Organisation du voyage : individuelle Club : Komodo Sailing / Tidak Apa Apa Plongées réalisées : 34 (dont 5 de nuit) Avis général : Superbe ! Un coup de cœur !

Raja Ampat - paysage de la croisière

 

Où se trouve Raja Ampat ?

« L'archipel indonésien des Raja Ampat (« les quatre rois ») est situé près de la côte nord-ouest de la Nouvelle-Guinée. Il est constitué de quelques 1 500 îles, souvent montagneuses, dont les plus grandes sont Waigeo, Batanta, Salawati et Misool. La superficie totale de l'archipel est d'environ 46 000 km2. L'archipel est situé à la limite occidentale de l'océan Pacifique et, à son niveau, se rencontrent les eaux des océans Pacifique et Indien, ce qui donne naissance à un fort courant et des marées puissantes si bien que les eaux sont souvent sombres et troubles. La majorité de ses îles s'appuie sur le plateau continental du Sahul ». [source : Wikipedia]

Raja Ampat - carte

Vous trouverez plus d'informations sur : Precious Planet, Absolute Divers ou Misool Eco Resort. Alors, convaincus par la destination ?  

Le choix du bateau et du club de plongée

C'est en cherchant une croisière pour Komodo que le doux bruit des bulles à Raja Ampat a commencé à se faire entendre... D'une part, via les contacts pris pour les croisières Komodo, qui souvent proposent d'autres destinations en Indonésie... puis tout cela a commencé à se concrétiser au salon de la plongée en janvier 2008, en découvrant un nouveau prestataire : Komodo Sailing. Les dates proposées pour Komodo ne me convenaient pas, mais les premiers contacts étaient pris. J'ai commencé à poser plein de questions sur le bateau, les croisières proposées, et un an plus tard, au salon de la plongée 2009, le RDV fut pris, la croisière Raja Ampat, ce sera pour novembre 2009 !

Raja Ampat - bateau de croisiere

Pourquoi Komodo Sailing ? - Il y a plusieurs prestataires qui proposent cette destination, de plus en plus d'ailleurs, mais souvent à des tarifs dépassant mon budget (et le confort qui va avec, certains souhaiteront la clim et une salle de bain individuelle... ce n'est pas ma priorité). Y aller, ce n'est déjà pas simple, et il faut bien le dire, ce n'est pas donné non plus ! Komodo Sailing propose un bateau simple, et un bon rapport qualité prix. - C'est aussi beaucoup plus simple d'organiser par soi-même un voyage lorsque l'on a un contact direct (au salon de la plongée), et même si on peut communiquer en anglais, le français permet malgré tout de limiter les incompréhensions et déconvenues... - Ce choix s'est aussi confirmé en rencontrant les 2 responsables, Bertrand et Nicole... au bout de quelques instants de discussion avec eux, j'avais une furieuse envie de plonger. Ce sont des passionnés ai-je pensé en 2008... mon impression s'est confirmée sur le bateau !

Raja Ampat - blennie1   Raja Ampat - batrachoide poisson crapaud2   Raja Ampat - ver plat3 1 : Blennie - 2 : Batrachoide poisson crapaud - 3 : Ver plat

- Un petit bateau, ses propriétaires sur le bateau, c'est aussi pour moi rassurant. Il n'y aura pas trop de monde, et ils sont sur place, vivent sur le bateau sans le sous-traiter, et de ce fait l'entretiennent. - Nous souhaitions aussi pouvoir effectuer une croisière modulable selon nos envies (replonger par exemple sur un site qui nous aurait enthousiasmés), pouvoir effectuer 3, voire 4 plongées par jour et réaliser de longues plongées (faire tout ce voyage pour remonter à 45 minutes et 100 bars, ce serait dommage !)... Et tout ceci était possible ! - Il faut l'avouer, j'étais un peu inquiète quand même... connaissent-ils bien les sites de plongées ? Seront-ils aussi habiles à trouver les curiosités macro que des guides locaux ? Font-ils bien attention aux conditions de plongée, aux courants, aux plongeurs ? Mon inquiétude s'est dissipée en constatant que chacune de mes questions faisait l'objet d'une réponse précise... puis un autre membre de plongeur.com a fait une croisière sur ce bateau et m'en a fait un compte-rendu détaillé...

Raja Ampat - wobbegong Wobbegong : requin tapis -Orectolobidae

 

L'organisation du voyage et programme

Le programme a été organisé avec Komodo Sailing, par contact direct au salon de la plongée, puis par mail. J1 : vol Manado/Sorong, embarquement sur le bateau. J2 à J13 : 3 plongées par jour en standard, moins si beaucoup de navigation, une 4ème possible selon le cas et nos envies. Itinéraire à définir ensemble à notre arrivée et au fil de l'eau... J14 : 1 plongée et retour au port de Sorong, nuit sur la bateau ou dans un hôtel de Sorong (15€ la nuit à prévoir, nous avons opté pour la nuit sur le bateau). J15 : vol Sorong/Manado.

Raja Ampat - raie manta Raie manta

 

Le budget

Avec la réservation du vol intérieur Manado/Sorong, le montant des billets s'élève à prix 1.179.000 roupies, soient environ 160 euros par personne aller retour. A régler sur place : - Visa arrivée Manado 25 USD ; - Taxe des raja 500 000 rp en monnaie locale ; - Taxes départ Sorong 60 000 roupies ; - Taxes départ Manado 100 000 roupies ; - A l'aller et au retour, supplément bagages pour le vol intérieur : 15 000 roupies par kilo au delà de 15 ou 20 kilos selon ce qui sera inscrit à la main sur le billet d'avion (Bertrand avait eu 20kg pour la plupart des billets et a négocié 20 kilos pour tous au retour) ; - Boissons en supplément : sodas, cocktails, bière, vin.

Raja Ampat - corail Corail

 

Le voyage / les vols

Vol Paris / Manado via Singapour avec Singapour Airlines, comme pour tous mes précédents voyages en Asie. Vol Manado / Sorong avec Wings Air. Vol aller Manado/Sorong : 2 heures de retard... ce qui ne semblait pas surprenant pour les autres passagers... enregistrement très rapide et simple à Manado, aucun supplément de bagages ne nous a été facturé, et les sièges aux sorties de secours, plus spacieux, nous ont été attribués d'office. Notre petit groupe de 4 plongeurs constituait les seuls étrangers dans l'avion. Vol tranquille, beaux paysages à admirer. 1 verre d'eau est distribué pendant le vol qui dure un peu moins de 2 heures. A signaler : la taille des sacs cabine des vols internationaux ne passe pas dans les compartiments du vol intérieur, on peut mettre le sac à nos pieds (difficilement), sur un autre siège si il reste des places libres, sinon, il est récupéré par l'hôtesse (en particulier, pas de sacs à nos pieds si on est assis à des sorties de secours !). Récupération des bagages avec le ticket qui est remis au départ, pas de problème ! Vol retour Sorong/Manado : un peu moins de 2 heures de retard... Nous avons particulièrement apprécié d'être accompagnés par Bertrand à la fois pour l'enregistrement des bagages (il a ainsi pu négocier les excédents) et pour le règlement de la taxe de sortie (et contrôler les éventuelles erreurs de calcul entre le prix demandé et le tarif sur le papier qui nous est remis... un écart malgré tout très bas une fois converti en euros...). L'attente peut se faire dehors ou à l'intérieur... pas d'intérêt particulier à signaler concernant les quelques boutiques, à part l'amusement que nous a procuré la vue des cache-sexes papous...

Raja Ampat - bénitier Bénitier

Contrôle quasi inexistant, on peut même ne pas passer à côté du portique de contrôle et ne rien déposer sur le tapis roulant. Comme pour le vol aller, on nous a d'office attribué les sièges aux sorties de secours et nous étions les seuls étrangers. Vol tranquille, toujours les mêmes jolis paysages... Au vol retour, nous avons trouvé une nouvelle occupation en découvrant à chaque siège un livre de prières en plusieurs langues... prière pour, entre autres, espérer un vol agréable et que ceux qui nous savent dans l'avion n'aient aucune inquiétude... Cette lecture vaut son pesant d'or... fou rire garanti pour ne pas céder à la panique ! Récupération des bagages sans problème à Manado où nous sommes restés 2 jours pour visiter avant de repartir pour Paris.

Raja Ampat -port de Sorong Port de Sorong  

Le climat / les périodes et les conditions de plongée

La période la plus chaude est décembre janvier, avec 30° sinon, 26, 28°. La température est agréable en maillot de bain pendant la journée, un peu plus fraîche au petit matin... prévoir un petit pull pour ceux qui envisagent de dormir sur le pont ! La température est idéale en novembre, mais il pleut assez régulièrement des averses. On a testé, et on confirme !!! En théorie, les averses sont fréquentes et courtes, mais le climat n'est pas une science exacte et stable... Nous avons eu des averses fréquentes, parfois durables (de plusieurs heures à toute la journée et toute la nuit). Eau : 28 à 30 degrés ! Et mer calme ! Souvent un miroir ! Moi qui ai le mal de mer, j'ai apprécié l'absence quasi totale de vagues pendant 2 semaines ! Quel plaisir de naviguer ainsi !

Raja Ampat - nudibranche chelidonura varians Nudibranche chelidonura varians

Les courants... Je n'aime pas cela... je n'aime pas ne pas maîtriser ma direction, devoir m'essouffler pour rejoindre mon binôme ou un abri derrière un rocher, passer plusieurs plongées accrochée à un caillou ou me lacérer les mains en essayant de remonter le long d'un tombant pour rejoindre la surface sans dériver horizontalement ou pire verticalement... les courants de surface, les machines à laver, les courants descendants, ascendants, beurk ! A Komodo, j'avais eu parfois du mal à profiter des plongées, j'avais mis des gants pour la 1ère fois, et regretté de ne pas avoir de crochet ! Sachant que les courants pouvaient aussi être forts à Raja Ampat, j'ai cette fois acheté un crochet... Et alors ? Ouf, ce fut nettement plus cool que Komodo ! Un seul site où je suis remontée rapidement, lassée de lutter contre le courant. Globalement de pas de courant à un peu, crochet utile, précaution pratique pour se poser et regarder ou photographier tranquillement, mais indispensable. J'imagine bien que les courants puissent varier d'une saison à l'autre, d'une croisière à l'autre... j'ai peut-être eu de la chance !

Raja Ampat - mangrove Mangrove  

Le bateau « Tidak Apa Apa »

Le bateau mesure 20 mètres de long et 5,5 mètres de large. Sur le pont principal, à l'avant, se trouve le compresseur (il y en a un second dans la salle moteur en cas de panne du premier). A l'arrière, la partie réservée au personnel (qui dispose aussi d'un espace couvert au dessus de cette partie), puis à droite, le coin cuisine et à gauche, la salle de bain... Ah, la salle de bain... la plus belle salle de bain du monde ? Il faut dire que c'est très surprenant, mais on s'y fait très vite... la salle de bain est ouverte ! Pas besoin de prendre son journal pour aller au WC, il y a le paysage qui défile devant les yeux... Le soir, prendre sa douche en admirant le coucher de soleil, magique ! Que les pudiques se rassurent, il y a une porte ! La partie ouverte est sur le côté du bateau, et se ferme avec une bâche en cas de besoin (vent, pluie, dans le port...) et pendant tout le temps de la croisière, nous n'avons jamais croisé le moindre voyeur ! Bien-sur, il faut faire attention à sa consommation d'eau, mais nous ne sommes pas du tout tombés en rupture de stock ! Le bateau est équipé d'un système permettant de récupérer l'eau de pluie, pratique et ingénieux !

Raja Ampat -poisson scorpion Poisson scorpion

Devant la cuisine, la barre et le capitaine ! Ensuite un carré pour prendre ses repas, table, banc, et des prises électriques... on peut ainsi y recharger des batteries, connecter son PC ou mettre de la musique si on a un appareil qui le permet. A côté du carré, il y a un grand bac d'eau pour rincer ordi et matériel électronique. Entre le carré et la partie avant, il y a un espace surélevé, avec plein de matelas où l'on peut se reposer, faire une sieste ou dormir la nuit. Sur l'un des côtés, se trouvent les caisses avec le matériel de plongée de chacun. On peut suspendre les combis sur un cintre.

Raja Ampat - le bateau Tidak Apa Apa Le bateau Tidak Apa Apa

En dessous du pont principal, il y a les cabines. C'est un espace ouvert, chaque lit est disposé de part et d'autre du couloir central, séparé par un mur en bois et ouvert sur le côté. Pas de problème d'intimité pour la nuit, il y a un rideau que l'on peut fermer ou laisser ouvert (pour laisser circuler l'air). Chaque lit a une lumière indépendante et 2 prises de courant. Sur notre bateau il y a 4 lits doubles et 2 lits simples (moins confortables, à l'avant). A signaler, dans la cabine, aucun problème d'odeurs de cuisine, de générateur ou de bruit (en dehors bien sur des périodes de navigation ou de gonflement des bouteilles). Pas de climatisation, un gros ventilateur sous l'escalier permet de rafraîchir et d'assécher l'atmosphère. A part en cas de forte pluie, une fenêtre est ouverte au dessus des cabines. Je n'ai pas eu trop chaud, la nuit, l'air se rafraîchit un peu et nous avons très bien dormi (dont certains sur le pont !). Le linge de lit est changé toutes les semaines, ainsi que la serviette de toilette et un paréo qui est aussi fourni.

Raja Ampat -crevette vir phillipinenensis Crevette vir phillipinenensis

Électricité : pas de soucis de branchements pour charger phares et batteries entre les prises au dessus du lit et celles près de la table. Le générateur n'est pas toujours en fonctionnement lorsque l'on ne navigue pas, mais il est activé selon les besoins. Nous n'avons eu aucun problème pour charger entre 2 plongées ni aucun soucis de courant aléatoire, PC, chargeurs et phares n'ont pas subi de dommages. Le seul point délicat sur le bateau fut le sol, glissant à la sortie de la salle de bain... il convient de respecter la règle « une main pour soi, une pour le bateau » ! Mon excès de confiance en mon équilibre et pied marin m'ont fait chuter 2 jours avant la fin de la croisière... mais Bertrand a trouvé une solution ponctuelle avec un tapis et a promis de trouver une solution anti-dérapage !

Raja Ampat - étoile de mer Etoile de mer  

Les repas

Excellent, je me suis régalée! Quand on voit ce qu'il y a comme ravitaillement à Sorong, on admire d'autant plus l'organisation de Komodo Sailing ! Mais comment font-ils pour proposer des céréales, du Nutella, et de la moutarde et de la confiture française ??? Ils se ravitaillent à Bali (où il y a un Carrefour) avant de commencer leur périple annuel ! Le reste du ravitaillement se fait lors des escales, avec de bons produits locaux. Et que dire de la fraîcheur du poisson ? On peut difficilement faire mieux qu'en l'achetant vivant aux pêcheurs que l'on croise. Ceux qui aiment se délecteront de poisson frais, légèrement cuit dans le citron, pour les autres, il sera cuit.

Raja Ampat - paysage de la croisière

Nous avons aussi eu la chance de manger des huîtres perlières, suite à notre escale à la ferme qui produit des perles de culture. Expérience tout à fait positive, c'est bon, et ça ne nous arrivera pas souvent ! Les goûts de chacun ont été pris en compte et un remplacement, complément ou autre mode de cuisson proposé à ceux qui n'aimaient pas telle ou telle chose. Entre le 1er petit déjeuner rapide, le petit déjeuner principal, le goûter entre chaque plongée, le repas du midi et du soir, on n'a pas fait régime ni perdu de poids ! Malgré toute cette organisation, les produits périssables loin de Bali ou introuvables en Indonésie comme fromage, saucisson, chocolat... ne sont pas disponibles... mais le truc, c'est de se faire plaisir et de faire plaisir en les prenant dans nos bagages ! Nous avons testé, la charcuterie supporte très bien 2 jours de transport (et le saucisson n'avait même pas souffert après 10 jours de voyage préalable !)... le chocolat idem (et peu importe si il a un peu fondu, ça reste bon !), idem pour le foie gras ! Le fromage, c'est plus délicat, mais bien emballé, ça tient aussi ! Tout cela rend l'apéro du soir bien agréable, et pour ceux qui apprécient, un petit cocktail au rhum était aussi possible sur le bateau !

Raja Ampat - oursin Oursin  

La vie à bord / l'ambiance

Nous avions la chance d'être un petit groupe de 4 plongeurs voyageant ensemble et se connaissant bien. La vie à bord a donc été particulièrement agréable entre nous, merci à Sylvie et Mireille ! L'équipage se compose d'un capitaine, d'un cuisinier et d'un aide. Ils gèrent efficacement la vie sur le bateau, ils sont souriants, attentifs et agréables, que demander de plus ? Outre l'équipage, il y a bien-sur Bertrand et Nicole. Nicole est l'esprit féminin du bateau, attentive au bien être, à l'entretien du bateau, aux besoins des plongeurs et experte es briefing ! Bertrand, tout aussi attentif, se spécialise dans la cuisine, gère le compresseur et contrôle la navigation. Vous l'avez compris, ils sont parfaitement complémentaires, et c'est tout aussi flagrant sous l'eau ! Ceux qui préfèrent éviter les paliers resteront proches de Nicole, que l'on aperçoit souvent plus proche de la surface que Bertrand ! Ceux qui sont parfaitement autonomes, gèrent leur plongée, leur consommation et paliers éventuels pourront se repérer sur Bertrand !

Raja Ampat - poisson ballon Poisson ballon

 

Notre croisière / l'itinéraire

Nord ? Sud ? Nord et Sud ? L'itinéraire n'est pas fixé d'avance et a été décidé une fois que le bateau. En 2 semaines, il est possible de faire à la fois le Nord et le Sud... mais cela fait bien-sur plus de navigation... et moins de plongées possibles ! On monte moins au Nord, on descend moins au Sud... Après examen des possibilités, d'un commun accord, nous avons décidé de nous concentrer sur la zone Nord, et de prévoir un arrêt à la fois à l'aller et au retour, sur le site de Manta Point.

Raja Ampat - nudibranche chelidonura electra Nudibranche chelidonura electra

 

Les plongées

Les sites Mios Kon, Feriwen, Batu Lima, Le Passage, Nudi rock, (x2), Mios Kon Sud, Sardine Reef, Mike's point, Manta ridge (x3), Miabruk, Yeben Sea Mount, Yef Nab Sea Mount, Tamagui East Ridge, Tamagui Sea Mount (x2), Wofoh Wall, Cendana Jetty, Bird's wall, Ganan, Cendana fuel dock, Yeben Kecil, Nudi Fam (x3), Fm Be, Fam North tip, Keruo Channel, No name, Melissa garden, Pulao Kro, Chicken Reef.

 

Le matériel et l'organisation Bouteilles 12 litres alu, gonflées à 200 bars en INT (prendre un adaptateur pour les détendeurs DIN). Le matériel de plongée (hors masque et matériel photo ou vidéo) est chargé et déchargé dans l'annexe. Le petit équipement est ensuite passé à l'annexe avant d'y descendre à l'échelle, aucune difficulté particulière. Le départ de plongée Le départ des plongées se fait donc via l'annexe, et la mise à l'eau par bascule arrière, on s'équipe dans l'eau si on préfère et que l'absence de courant le permet. Récupération par l'annexe, on tend son matériel avant de monter à l'échelle ou de s'y hisser à l'aide des palmes. Les horaires de plongée Horaires de plongée variables selon la navigation, la plongée précédente (intervalle de surface plus ou moins important en fonction des profondeurs réalisées). En général première plongée vers 8h00 après un thé/café/gâteaux, seconde vers 11h00, après un copieux petit déjeuner, puis 3ème dans l'après midi, après le repas du midi et une sieste... plus ou moins longue selon la fatigue... et plongée de nuit aux alentours de 19h00. Bref, on a le temps de manger et se reposer, admirer le paysage, lire ou parler de plongée, admirer les photos prises...

Raja Ampat - poisson crocodile Poisson crocodile

La plongée Avant chaque plongée, Bertrand ou Nicole se mettent à l'eau et vérifient le courant au point d'entrée et de sortie, modifient si besoin le parcours en fonction des conditions. Pendant les plongées, les autonomes plongent avec leur binôme, on suit de plus ou moins loin Bertrand ou Nicole. Dans la plupart des cas, la visibilité permet de voir toute la palanquée ou au moins les bulles. Je vous recommanderais de suivre nos guides, car leurs yeux sont habitués à ces mers et ils savent détecter plein de choses que nous n'aurions pas remarquées, du plus petit au plus gros (ah ces requins tapis, il faut ouvrir l'oeil pour les débusquer malgré leur taille tellement ils se fondent bien dans le décor !). Dans la plupart des cas, Nicole reste dans les 30 mètres sans paliers, Bertrand va voir un peu plus bas si quelque chose d'intéressant d'y trouve, et les plongeurs se repèrent à eux, se rapprochant de l'un ou l'autre en fonction de leurs découvertes. Peu de contraintes sous l'eau, et une règle simple à respecter pour les autonomes : plonger selon nos prérogatives, avec ou sans paliers, être prêts à remonter au bout de 60 minutes... avec de l'air bien-sur ! Evidemment, faire attention aux paliers, qui s'accumulent vite au bout de 3 ou 4 plongées, et surveiller son air. Ceux qui remontent avant le font au parachute, et l'ouvrent au palier. L'annexe, qui connaît d'avance le chemin suivi par les plongeurs, repère les bulles et les parachutes, récupère alors immédiatement les plongeurs qui remontent. Les autres retrouvent généralement Bertrand et Nicole au bout de 60 minutes et il arrivait souvent que l'on traine encore un peu sous l'eau, pour notre plus grand bonheur !

Raja Ampat - gorgone Gorgone

Notre petit groupe de 4 étant homogène en matière de niveau de plongée et de consommation, de centres d'intérêt et étant habitués à plonger ensemble, nous avons pu profiter de chaque plongée sans aucun souci avec la sécurité de 2 guides, en faisant attention les uns aux autres et en partageant nos découvertes sous marines, le bonheur ! La croisière de 14 jours permet de plonger dès le lendemain de l'arrivée, et ce jusqu'à la veille du départ (selon les horaires de l'avion, en gardant 24h00 d'intervalle après la dernière plongée). Etant donnée la durée des plongées, nous en avons rarement fait plus de 3 par jour ! C'est la fin des plongées, le matériel est démonté, rincé et désinfecté avec de l'eau savonneuse avant d'être étendu tout autour du bateau pour sécher... C'est déjà fini... Il faut vite envisager la prochaine croisière vers le sud cette fois !!!

Raja Ampat - poissons clowns Poissons clowns  

Les visites et loisirs hors plongée

Admirer les paysages Mangroves, îles rocheuses, petites plages de sable blanc, superbes couleurs au coucher de soleil, il y a de quoi s'en mettre plein les mirettes... La ferme perlière Située à Waigeo, au plus au nord de notre croisière, nous avons eu la chance d'y rencontrer son gérant qui était à ce moment français ! Visite et explications sur les cultures, les types et qualités de perles... Possibilité d'acheter un souvenir (cette perle viendra de loin !). Ce lieu est aussi intéressant que les plongées qui nous y ferons, où les jetées de bois sont un lieu de rassemblement fantastique de vie sous-marine !

Raja Ampat - ile de la ferme perlière Ile de la ferme perlière

Le village de Sorong Nous y sommes allés le dernier soir, en rentrant de la croisière, avant de reprendre l'avion le lendemain. Un café internet, quelques restaurants, et des rues qui nous ont semblées sans charme, voire peu accueillantes et pas très propres... est-ce une vision faussée par le retour à la civilisation après 2 semaines de paysages magnifiques et par la tombée de la nuit ? Ce qui est certain, c'est que les « blancs » y sont rares, on vous demandera même si on peut vous prendre en photo !

Raja Ampat - crabe chirostylus dolichopus Crabe chirostylus dolichopus  

Mes impressions sur ce voyage

Les Plus de ce voyage - Une croisière magnifique, tant sur l'eau que sous l'eau ! - De superbes plongées, des coraux magnifiques et intacts, des sites très poissonneux, une variété de nudibranches fantastiques... et plein de wobbegong !!! On les a comptés, on en a vu 15 ! Et des hippocampes pygmée, 24 au total !

Raja Ampat - hippocampe : hippocampus pygmée deniseHippocampe : hippocampus pygmée denise

- Bien-sur, le bonheur de plonger avec des raies mantas... incomparable !

Raja Ampat - wobbegongRaja Ampat - raie manta2
1 : Wobbegong - 2 : Raie manta

- Le bon rapport qualité/prix du voyage avec Komodo Sailing, l'accueil et la qualité du service de Bertrand et Nicole. - Le fait d'avoir pu organiser la croisière comme on le souhaitait, avec un petit groupe d'amis plongeurs a contribué à une bonne ambiance, 2 excellents guides passionnés de plongée pour nous 4, on ne peut pas rêver mieux ! Les Moins - C'est loin ! Et il faut accepter de prendre un vol intérieur... - Il a beaucoup plu !

Conclusion

Un coup de cœur, en rentrant à Sorong, on prévoit déjà d'y retourner !

Texte et photos : Valérie alias "Manta" 


  • Voyages, séjours


SUR LE MÊME THÈME