MAGAZINE

News

08/12/2010

Shark à Sharm el Sheikh

Que se passe-t-il en mer Rouge en ce moment ? Plusieurs attaques de requin récentes sont recensées. Est-ce une hystérie collective provoquée par un animal dérangé, ou un scénario de film catastrophe devenu réalité ?

Les attaques :

Le 30 novembre 2010, deux touristes qui faisaient du snorkeling sur une plage de Naama Bay (Sharm el Sheikh) sont attaqués par un requin. Deux minutes avant la deuxième attaque, le requin est photographié : il s’agit d’un requin océanique adulte à pointes blanches (Carcharhinus longimanus). Les deux Russes sont gravement blessés, Evgeny Trishkin perdra son bras gauche et Olga Martsengo une main. Le 1 décembre 2010, Viktor Koliy, un Ukrainien de 46 ans, est mordu sur la jambe en faisant du snorkeling quelques kilomètres au nord du premier incident. Une quatrième attaque est annoncée, mais se révèle fausse. Le 5 décembre 2010, une touriste allemande de 71 ans est attaquée devant l’hôtel Hyatt à Naama Bay. Mortellement blessée, elle décède en quelques minutes.

La réponse :

Après les trois premières attaques, le Ministère du Tourisme suspend toutes les activités nautiques dans la région, à l’exception du parc marin de Ras Mohammed, pendant 24 heures. Des volontaires parmi les professionnels de la plongée et la CDWS organisent une série de plongées de repérage. Le 2 décembre, deux requins sont attrapés, un requin océanique à pointes blanches et un Mako (Isurus oxyrinchus). Les photos de ces requins sont comparées à celle du requin photographié lors de la deuxième attaque et ne correspondent pas. A partir du 7 décembre, la majorité des sites de plongée sont à nouveau ouverts, mais leur accès est limité aux plongeurs expérimentés (plus de 50 plongées), clients des structures approuvés par la CDWS. Géographiquement, le détroit de Tiran, le parc Ras Mohammed et le Thistlegorm sont ouverts, la région entre Ras Nasrani et le nord de Naama Bay est fermée. Le snorkeling, les sports nautiques, les baptêmes et les plongées de formation sont interdits. Le 9 Décembre, les activités subaquatiques peuvent aussi reprendre à Sharm, mais uniquement pour des plongeurs expérimentés.

Les experts :

Le CDWS travaille avec les experts mondiaux des requins qui sont venus les aider à expliquer le comportement inhabituel de ce squale. - Dr George H Burgess, directeur du Florida Program, curateur du registre international des attaques de requins (International Shark Attack File) au Florida Museum of Natural History for Shark Research. - Dr Marie Levine, directrice du Shark Research Institute à Princeton. - Dr Ralph Collier, Shark Research Committee, auteur du livre Shark Attacks of the Twentieth Century. - Dr Erich Ritter, expert dans le comportement des requins, aide l’équipe à partir de sa base aux Etats-Unis. - Un bateau de recherche suédois étudie la topographie des lieux pour aider l’équipe dans leurs recherches.

Les informations :

C’est en anglais, mais c’est mis à jour quotidiennement : http://www.cdws.travel/ cliquez sur Chamber News

  • Voyages, séjours
  • Biologie sous-marine, Faune et Flore
  • La Une


SUR LE MÊME THÈME