MAGAZINE

News

27/12/2011

De l'électricité pour faire pousser les coraux

Electricité au secours du corail
Du courant électrique pour faire renaître les massifs coralliens décimés, c'est l'idée novatrice qui a été développée en Indonésie et qui aujourd'hui fait des petits. Un bel espoir pour les fonds sous-marins. L’Indonésie compte 17 500 îles. L'île de Bali en fait partie. Elle est surnommée "l'Amazone des mers" en raison de la richesse de ses fonds marins. Elle concentre en effet 53% des récifs coralliens du monde, 75% des espèces de coraux, et plus de 3.000 espèces de poissons. Toutefois seulement 6% est des coraux sont en bon état. La destruction des coraux coûte directement et indirectement à l’Indonésie la somme astronomique de 34 milliards de dollars américains. La pêche intensive, la pollution, les dynamitages et le poison, ainsi que les récents phénomènes naturels du courant El Niño et La Niña ont irrémédiablement décimé les coraux de cette partie de l’île.
Electricite et corail a Bali
Mais grâce à l’énergie électrique, ils sont dorénavant en train de ressusciter C’est la rencontre entre un architecte allemand Wolf Hilbertz et une plongeuse australienne d'origine allemande Rani Morrow-Wuigk qui a permis à ce projet de voir le jour. Cet architecte visionnaire dans les années 1970 avait mis au point un procédé permettant de littéralement faire pousser en mer des matériaux de construction. Des structures métalliques alimentées en courant faible devaient permettre la création de calcaire sur ces dernières. L’expérience fait apparaître rapidement que les structures sont recouvertes d'huîtres et de coraux Thomas J. Goreau, un Jamaïcain qui a breveté le procédé sous l'appellation Biorock, affirme que les coraux connaissent une croissance deux à six fois plus rapide !
Electricite et corail a Bali
Quelle aubaine pour notre plongeuse ! Elle y voit la le moyen de repeupler la baie de Pemuteran, dans le nord de Bali qui connait une mortalité importante des massifs coralliens. Le projet a été pensé localement au tout début des années 2000. Les pêcheurs, les Anciens et les chefs ont été d’accord. Sans leur participation active, c’était l’échec assuré. Le projet est baptisé «Karang Lestari», qui signifie «préservation du corail» en indonésien. Il y a dorénavant soixante cages dans la baie de Pemuteran, s'étalant sur une surface de deux hectares Ce projet utilisant cette technique simple mais efficace est un projet pilote qui fait des petits aux Caraïbes, dans l’océan Indien ou dans le Pacifique. Il faut compter environ 1.000 dollars pour l'installation qui se limite donc à une structure en fer et un câble alimenté en 12 volts.
Electricite et corail a Bali Electricite et corail a Bali
Afin de financer ce projet, une idée originale est née : parrainer un bébé corail. Votre nom sera écrit avec un fil de fer sur la structure métallique appelée à devenir un récif. Il vous suffit de suivre le lien et vous pourrez devenir l’heureux parrain d’un peu de corail dans les eaux balinaises ! Pour avoir plongé sur le site en novembre 2010, je peux affirmer que c'est magique. Les premières structures sont désormais d’immenses massifs recouverts de coraux colonisés par une faune vairée. J’en profite pour remercier d’ailleurs Fabien Audibert et Sandra Barnabé qui nous ont fait découvrir cette plongée parmi tant d’autres à Bali ! Crédits Photo : Fabien Audibert [dailymotion xn9ber_rechauffement-climatique-l-electricite-au-secours-des-coraux_news nolink]

  • Biologie sous-marine, Faune et Flore
  • Environnement


SUR LE MÊME THÈME