MAGAZINE

News

01/10/2012
Filtre rouge pour GoPro : le Dôme SRP + Dive Housing
Snake River Prototyping nous a produit le meilleur filtre actuel adaptable sur le caisson GoPro Dive Housing, de quoi donner de la vie à vos souvenirs sous-marins dont l'univers était limité au bleu ou au vert. Passer du bleu au rouge, et à des blancs plus blancs, avec des contrastes plus marqués, c'est possible, SRP l'a fait avec : Le Dôme !

    En bref...

    Filtre rouge pour caisson GoPro plongée (Dive Housing) Fabricant : Snake River Prototyping Améliore les contrastes, et redonne les couleurs. Efficacité : -8 à -30m, tests effectués en Polynésie française. Fonctionne également jusqu'à -60m Type : humide, s'enlève et se remet sous l'eau, pas de volume d'air derrière le dôme. Prix : Prix constaté : 85 euros ttc distribué par SARL UW Distribution (filiale de Plongeur.com) Distributeur exclusif SRP pour la France et ses territoires, la Belgique et l'Espagne info@uw-distribution.com Tel  : 06 14 47 46 29 Revendeurs Cette liste sera étendue en fonction de l'extension du réseau. FRANCE : Dolphin Shop (01) Au Vieux Plongeur (13) L'Argonaute (31) La Palanquée (34) Rensport (35) Rensport (35) Bubble Diving (54) Diveboutik (59) Odyssub (66) Pyrénées Plongees (66) Sub Odyssee (69) Photo Denfert (75) Simame (75) CyberCity (77) Sports Med (83) Camara France Au Vieux Campeur France Aquaticam BELGIQUE: Diving World (Mouscron) TAHITI : Tahiti-Camera.com
Maintenant que la firme californienne a une considération non dissimulée pour le monde subaquatique, la caméra GoPro HD HERO2 a tout pour voler la vedette à l'ensemble des caméras "standard", jusqu'à avoir la considération des pros (si si !). Alors… adieu les boîtiers tristes ou élitistes ? Non, il y en a pour tous les goûts, tous les budgets, et on ne comblera pas encore les puristes de la spécification technique. Mais… sans doute GoPro est-elle précurseure d'une nouvelle catégorie d'équipement où le sujet et le résultat importent plus que le boîtier, un concept que les fabricants historiques vont devoir étudier. Si GoPro a une belle avance dans sa dynamique, son aspect social et la façon qu'ont les newbies de filmer hors des sentiers battus, elle subit les mêmes problèmes que tout appareil qui s'enfonce à plusieurs mètres sous l'eau : des images uniformément bleues ou vertes à mourir d'ennui.

Chassez ce bleu que je ne saurai voir...

Quand on sait que le rouge est absorbé par l'eau de manière exponentielle très rapidement (dès 1m de profondeur on perd 1/3 des rouges… et à 5m il ne reste plus grand-chose), rien d'étonnant à obtenir une image cyan pâle. La solution la plus "naturelle" est de penser à acquérir une source de lumière artificielle, des phares vidéos, mais leur efficacité est proportionnelle au budget, et cela en fait un produit plutôt réservé aux vidéastes plus confirmés ou passionnés. Ces produits sont parfaits dès lors qu'il n'y a pas une lumière ambiante forte. N'oublions pas que nous sommes dans le domaine des caméras embarquées (ou caméras sport), censées nous prémunir d'un énorme budget d'acquisition, et d'un volume trop important, élément primordial pour tous les nomades que nous sommes (une fois déscotchés de nos écrans ;) )

Avec ou sans filtre ? Whatelse ?

Comme alternative aux coûteux - mais efficaces - phares, restent les filtres ! Rien de nouveau, ils existent depuis longtemps mais leur efficacité est souvent remise en cause. On en voit passer de toutes les teintes, de toutes les formes, chez les spécialistes comme sur eBay, et pour la majorité inutiles. Mais il manquait aussi un support à ces filtres. Et les supports étaient la foison de caissons à "lentille plate" pour les caméras GoPro. Un catalogue peu propice à un travail de R&D. GoPro a déjà imposé (... sévèrement en cassant les prix) un nouvel ordre sur le marché de la plongée en sortant son propre caisson plongée "Dive Housing", qui est maintenant le support de recherche de tous les accessoiristes... L'offre est constituée de deux fabricants sérieux et historiques (Snake River Prototyping / Backscatter). Deux autres fabricants tentent de récupérer une certaine clientèle avec des prix cassés et des produits bien en dessous, assez mal finis, voire inefficaces (Oculus / Polar Plus). Le prix n'est malheureusement pas un argument de choix dans ce domaine, seul le résultat prime. Et l'optique, on peut lister des caractéristiques tant qu'on veut, on ne peut pas mentir sur l'image finale.

Le Dôme de SRP (Snake River Prototyping) : welcome to pleasure Dôme !

dome-srp-4.jpg

Tout frais, et encore sur la chaîne de production au moment où j'écris ces lignes, Snake River Prototyping (SRP) met sur le marché ce "Dôme", un filtre rouge adaptable sur le caisson GoPro Dive Housing, prévu pour récupérer les rouges perdus et les contrastes sous l'eau. J'ai eu la chance de participer aux essais prototypes avant le développement, et j'ai pu effectuer toute une batterie de tests, sur les tombants et le lagon de Tahiti. Ce filtre est "humide", et vient se poser par dessus le hublot, et ne modifie pas l'angle de prise de vue. Le bombé apporte une meilleure homogénéité dans la correction de couleurs. SRP s'est déjà fait connaître pour le fameux BlurFix, caisson correcteur et porte-filtre 55mm pour GoPro, et récemment pour la superbe platine The Tray, objet d'un prochain article. SRP s'est développé avec un allié de choix dans le domaine des filtres sous-marins : URPRO, qui est donc allié dans la fabrication du filtre. Sortie de boîte : c'est souvent en sortant de boîte que l'on prends conscience de son état ;) Là, on prend conscience du soin apporté par le fabricant : le produit est bien fini, un prix plus élevé que la concurrence mais que l'on ne regrettera pas s'il répond aux exigences attendues. Le look du filtre SRP est impressionnant, la finition est sans reproche, la GoPro va prendre un air de pro avec ce grand dôme ! Le dôme est en matière synthétique et a bénéficié d'un revêtement particulier pour le rendre moins vulnérable aux rayures.

dome-srp-1.jpg

Montage : pas de vis, pas de clé, c'est du prêt à l'emploi. Pas besoin de notice, c'est aussi simple que de mettre le cache protecteur du hublot du Dive Housing. On notera les oeillets qui permettront de sécuriser votre filtre à l'aide d'un petit leach ou cordelette. Je vous le conseille pour une fixation encore plus facile, sous l'eau comme sur terre.

dome-srp-2.jpg

Les préliminaires, à sec : La fixation est précise et sans jeu. L'embonpoint donné à la façade de la caméra est par contre plus proéminent et masque au moins les 4/5 de l'écran LCD de façade de la caméra. Pour le coup, l'afficheur de contrôle ne sert plus à rien, et impose l'utilisation de l'écran LCD, ou de savoir à tout moment dans quel mode on se trouve (soit au jugé, soit en ôtant le filtre, ce qui ne prend qu'une seconde). Le bouton de mise sous tension de la caméra semble moins accessible une fois le filtre posé. Au sec, c'est sans incidence. Ce sera un point à vérifier sous l'eau.

dome-srp-3.jpg

Les résultats :

Le conseil du fabricant : préparer le filtre pour la première plongée en le nettoyant bien sous l'eau claire et savonneuse pour chasser tout dépôt et éviter que les bulles ne s'agrippent trop facilement à la mise à l'eau. Sur toutes mes plongées, je n'ai jamais eu de problème de bulles. Le bouton de mise sous tension ne pose aucun souci d'accès, même avec des gants. Lors des tests, ce filtre a été manipulé avec des gants de 5mm sans problème. Pendant les plongées, enlever ou remettre le Dôme est un jeu d'enfant. Mais faites attention à le protéger convenablement si vous l'enlevez du caisson, car il pourrait se rayer très facilement contre du corail, ou même dans une poche de stab. sur le bateau aussi, faites attention où vous le mettez... Les mêmes contraintes que tout ce qui est photo/vidéo sous l'eau. Le Dôme de Snake river Prototyping a une fenêtre d'utilisation optimale dans la zone des 8 à 30 mètres de profondeur. Les tests ont été effectués dans des eaux tropicales (Tahiti, Polynésie française), pendant des journées ensoleillées et sur des tombants assez plats, avec une bonne réfraction lumineuse. Les résultats sont fascinants, j'ai été surpris de retrouver autant de couleurs sous l'eau, mettant un terme aux images trop souvent cyan, là où l'éclairage serait trop difficile à gérer ou inefficace. Le Dôme s'avèrera très efficace dès lors que l'ensoleillement sera suffisant. La GoPro HD Hero2 aime le soleil dans tous les cas, mais ce filtre génère des images très agréables et plus chaleureuses. Le contraste y est fortement amélioré (comparatif avec/sans dôme), et la portée du filtre dépendra de l'équation lumière/profondeur. J'ai pu constater son action jusqu'à 30m même si la portée se réduisait aux sujets très proches. Entre 10 et 20m on exploite toute sa puissance. L'angle est le même que celui du caisson GoPro Dive Housing, et absolument aucun vignettage ni flou n'apparaît dans tous les modes de la caméra. Aucun éclairage artificiel n'a été utilisé, et il ne vaut mieux pas ! Le mieux reste la démonstration par l'image :

Présentation générale

New SRP Dome red filter for GoPro Dive Housing from Fabrice Charleux on Vimeo.

 

Essais et comparaison (dual shot) avec le filtre Backscatter

[youtube ijZBC5Tov_4]

 

Conclusion : plus.jpg On aime : - efficacité avérée (dans les conditions énoncées) - amélioration des contrastes - zone d'utilisation large de 8 à 30 mètres environ par fort ensoleillement facilité de fixation - bien packagé par le fabricant moins.jpg On aime moins : - l'écran de contrôle de la caméra occulté, passage obligé au LCD bacpac.

  • Matériel, équipement, infrastructures
  • La Une
  • Tests Photo


SUR LE MÊME THÈME