MAGAZINE

News

19/04/2013

A la recherche de CapOeRa

capoera capsules oeufs de raie
La CapOeRa vous connaissez ? Je vous arrête de suite, rien à voir avec les déhanchements afro-brésiliens… dans notre cas il s’agit plutôt de scruter le sol et d’un mouvement souple se baisser pour ramasser la Capsule d'Oeuf de Raie afin de l’identifier. Vous participerez ainsi au programme de l’association APECS (Association pour l’étude et la conservation des sélaciens).
APECS : Association loi de 1901 dédiée aux requins et aux raies, poissons cartilagineux anciennement nommés « Sélaciens ». Fondée en 1997, elle mène des programmes scientifiques et éducatifs pour mieux connaître et faire connaître ces espèces souvent menacées, dans une optique de conservation.
En 2005, l'APECS lance l'alerte ... ces 30 dernières année les tonnages de raie dans les criées françaises a diminué de 90% ! Quelles espèces sont concernées ? Impossible de le savoir avec précision, la plupart des raies pêchées sont rarement identifiées, ce qui est certains c'est qu'aujourd'hui certaines espèces sont désormais en voie d'extinction. Inspirés par nos amis grands bretons qui ont lancé le projet Great Egg Case Hunt, APECS créé le programme CapOeRa. Effectivement certaines raies sont ovipares et pondent des œufs sous forme de capsule de kératine. Une fois la raie sortie, la capsule toute légère flotte et finie rejetée sur les côtes. Ces capsules sont spécifiques à chaque espèce, elles sont alors autant d'indices précieux sur la présence de raies dans nos eaux ! A partir de simples observations, il est alors possible d'établir une cartographie assez précises des zones de reproduction le long de nos côtes. Les premiers rapports sont publiés dés 2010, vous pouvez les télécharger directement sur le site de l'APECS . L'objectif de ce recensement est double : - combler le manque de connaissances sur ces poissons menacés (aire de répartition de chaque espèce, période de ponte, identification des zones de reproduction). - sensibiliser le public à la présence des raies sur nos côtes et à la nécessité de connaître et préserver la biodiversité. Aujourd'hui l'association a toujours besoin de vous, plus il y a d'observation, plus la cartographie sera précise, c'est là que vous intervenez ! Le plus compliqué est de trouver la capsule, ensuite la démarche est simple ! Relever la date et le lieu de la découverte avec précision, puis transmettre ces informations à l'APECS. Pour la capsule, si vous pouvez prendre une photo c'est top. Sinon, vous pouvez tenter de l'identifier en observant les critères suivants : la taille, la forme et la longueur des cornes ou encore la présence ou non d’une carène latérale. Un petit truc... la capsule ne peut être qu'un pauvre petit morceau rabougri et desséché par le soleil, bien difficile à identifier. Dans ce cas là la faire tremper dans l'eau douce lui permettra de reprendre une forme un peu plus intelligible ! Je vous invite à télécharger la plaquette d'identification des capsules d'oeufs de raie, vous aurez ainsi toutes les informations nécessaires sur l'identification et le transfert d'informations.
capoera capsules oeufs de raie
Voilà, pour l'APECS la chasse aux œufs ce n'est pas seulement à Pâques, mais toute l'année !

  • Biologie sous-marine, Faune et Flore


SUR LE MÊME THÈME