MAGAZINE

News

03/02/2008

Apnée : la coupe des Dauphins de Genève 2008 réunit quelques grands champions

Pour la première fois, la compétition, sous l'égide AIDA,  s'est faite sur 2 jours. Le samedi soir fut dédié à l'apnée dynamique sans palme (DNF), alors que le dimanche fut consacré à l'apnée statique (STA) et dynamique avec palme (DYN). En outre, la présence de juges AIDA internationaux offraient la possibilité d'établir des records mondiaux.

Quelques tenors de la discipline sont présents

 

L'ouverture des portes de la piscine du Livron à Meyrin (Genève) le samedi à 18h est le moment des retrouvailles, dans la bonne humeur et la convivialité, entre les athlètes, les juges et les organisateurs.  On peut apercevoir quelques figures de la discipline, dont, de l'équipe de France Guillaume Néry ancien recordman du monde en poids constant avec 109 mètres, Christian Maldamé (lire article) champion de France en dynamique sans palme avec 150 mètres. Le Canadien William Winram, plusieurs fois titrés au niveau  national et panaméricain en poids constant sans palme, ainsi que le Suisse Nicolas Guerry, champion du monde en statique 2007 lors des championnats du monde AIDA Indoor à Maribor en Slovénie.

Une partie de l’équipe france (de gauche à droite) : cyril paulet, christian maldamé, patrick poggi, guillaume néry, morgan bourch’isjulie gautier, bérangère duclosAprès les inscriptions définitives, les apnéistes prennent possession des bords du bassin et alors que les premiers compétiteurs s'échauffent dans l'eau, d'autres procèdent à des séances de relaxation.

William Winram, ayant annoncé une petite distance,  est le premier à se lancer dans ce qui est sa discipline de prédiléction, l'apnée dynamique sans palme (DNF = dynamic no fins). Cette discipline est d'une grande pureté et très technique, puisqu'elle consiste à brasser sous l'eau sans palme. Les nageurs glissent littéralement sous l'eau, cherchant la meilleure acquacité possible tout en se propulsant à la force de leurs bras et jambes.

William Winram débute sa compétition magnifiquement puisqu'il atteint 132 mètres, distance qui restera longtemps inégalée.  Christian Maldamé vient le tutoyer avec 142 mètres, cependant une petite erreur lors du protocole de sortie le pénalise de 10 points, soit 20 mètres, le reléguant ainsi à la 3ème place. C'est finalement le Français Morgan Bourc'his qui termine premier de la discipline avec 136 mètres. Magnifique exploit lorsque l'on sait qu'une heure auparavant il était au fond du lit avec une vilaine toux et de la température.

Du côté des femmes, c'est la brillante Suissesse Claudia Rollero qui monte sur les premières marches du podium avec 91 mètres, suivie par la Française Alice Modolo avec 79 mètres et de la Suissesse Andrea Egger avec 75 mètres.  Notons encore la magnifique performance de la Suissesse Brigitte Hauenstein qui, avec 61 mètres, a approché de 3 mètres sa meilleure performance personnelle atteinte avant qu'elle ne soit la tragique victime d'un attentat en Mer Rouge, la blessant très grièvement et irrémédiablement à une jambe. Nul doute qu'avec une telle volonté et force mentale elle parviendra bientôt, si ce n'est à battre ce record, au moins à l'égaler.

Podium apnée dynamique sans palme (dnf) : 1. claudia rollero (suisse); 2. alice modolo (france); 3. andrea egger (suisse)Podium apnée dynamique sans palme (dnf) : 1. morgan bourch’is (france); 2. william winram (canada); 3. christian maldamé (france)36 athlètes masculins et 11 compétitrices féminines plus tard ; le bassin est déserté, il est 22h30, mais la séparation est de courte durée puisque le rendez-vous est donné le lendemain matin à 9 heures pour l'épreuve statique.

 

Samedi matin, on retient son souffle dans une ambiance méditative et zen... 

 

Bassin préparé pour l’apnée statiqueLe principe de l'apnée statique (STA) consiste à rester immobile dans une piscine et de retenir son souffle le plus longtemps possible. Comme dans les autres disciplines, un protocole de sortie valide ou invalide la performance de l'apnéiste. Dans le cadre des compétitions AIDA le compétiteur, après avoir annoncé au moment de son inscription la performance qu'il souhaite réaliser, débute son apnée accompagné ou non d'un coach, mais toujours d'une personne assurant la sécurité. Une minute avant d'atteindre la performance annoncée, l'accompagnateur touche légèrement le bras ou la main de l'apnéiste, qui répond par un geste de la main. Lorsque le temps annoncé est atteint, ce sont deux pressions que l'accompagnateur réalise. L'apnéiste doit répondre, au risque sinon d'être sorti de l'eau et donc éliminé. Puis les contrôles par pression se font toutes les 15 secondes. Une fois que l'apnéiste sort sa tête de l'eau, il a 15 secondes pour réaliser son protcole de sortie, qui consiste à : enlever le matériel des voies aériennes (lunettes et pince nez); regarder le juge, lui faire le signe ok (index et pousse forme un O) et de dire clairement "I am ok". A aucun moment la tête ou même le menton ne doivent effleurer l' eau et personne ne doit toucher ou soutenir l'apnéiste. Si le protocole est réalisé correctement, le juge valide la performance par un carton blanc; une pénalité est annoncée par un carton jaune, une élimination par un carton rouge. 

Ce matin là, alors que certains effectuent des apnées dans l'eau afin de s'échauffer au côté d'un binôme de sécurité, d'autres procèdent à des séances de relaxation, des exercices respiratoires et de détente. Lorsque tout le monde est prêt, la valse des apnéistes peut commencer. La majorité des athlètes a son propre coach, souvent compétiteur lui-même, pour l'aider dans sa performance et adopter la meilleure stratégie.

Du côté des hommes, l'ambiance détendue et bon enfant qui régnait jusqu'alors, commence à se tendre quelque peu lorsque les apnéistes dont les performances vont au-delà des 6 minutes se lancent. Le temps à battre est celui du Canadien William Winram qui a réalisé 6 :31. Le suspense est à son comble lorsque Weine Gustavsson (Suède), Peter Colat (Suisse) et Guillaume Néry (France) débutent leur apnée simultanément. Peter Colat prend alors provisoirement la tête du classement réalisant une magnifique performance à 6 :37. Mais rien n'est encore joué ; les trois derniers apnéistes à se lancer sont Andrea Richichi (Italie), Christian Maldamé (France) et Nicolas Guerry (Suisse).

Andrea Richichi remporte finalement la médaille d'or avec 6 :42. Peter Colat le précède avec 6 :37, suivi de Christian Maldamé avec 6 :36, qui monte ainsi à nouveau sur le podium. William Winram se classe 4ème avec 6 :31 et enfin Guillaume Néry performe a 6 :13 se classant ainsi à la 5ème place.

Joakim boillod du club des dauphins coaché lors de l’échauffement la statiqueCompétitrice en statiqueChez les femmes, Julie Gautier (France), coachée par Guillaume Néry sort la tête de l'eau après 4 :40 d'apnée, et réalise un protocole parfait. Elle est suivie par Claudia Rollero (Suisse), déjà médaillée la veille, avec 4 :34 et de Barbara Huegli (Suisse) qui réalise un chronomètre de 4 :30.

Podium statique : 1. julie gautier (france) 2. claudia rollero (suisse) 3. barbara huegli (suisse)Podium statique : 1. andrea richichi (italie) 2. peter colat suisse 3. christian maldamé (france)La compétition d'apnée statique prend fin aux alentours de 13h30, une heure de pause est prévue avant que ne débute la dernière compétition du week-end, l'apnée dynamique (DYN).

La coupe des Dauphins en jeu...

 

Claudia rollero (suisse) et son coach discutant de la meilleure stratégie à adopter avant le départ en apnée dynamiqueCet après-midi, les compétiteurs qui se succèdent simultanément sur deux lignes gardent un esprit de franche camaderie et de respect et ce malgré les enjeux. En effet, pour les meilleurs d'entre eux, le podium de la coupe, réunissant les 3 disciplines, est en jeu. Il s'agit dès lors d'être aussi performant que stratégique.

Claudia rollero avant le départ en dynamiqueDu côté des hommes, William Winram, remporte la compétition en réalisant 176 mètres. Il est suivi d'un mètre par Mathieu Fabry (France) 175 mètres, puis par Christian Maldamé qui réalise 168 mètres. Weine Gustavson se classe 4ème avec 165 mètres, et au 5ème rang, nous retrouvons Peter Colat avec 156 mètres.

Podium dynamique : 1. claudia rollero (suisse) 2. barbara jeschke (allemagne) 3. alice modolo (france) Podium dynamique : 1. william winram 2. mathieu fabry 3. christian maldamé

Un podium féminin pour la Coupe 100% Suisse

 

Remise des prixLa compétition se termine en fin de journée ; le temps de mettre à jour les résultats pour procéder à la remise des prix, les apnéistes se rhabillent et rassemblent leurs affaires.

Au classement final, le podium féminin de la coupe des Dauphins est 100% Suisse avec sur la première marche, l'excellente Claudia Rollero, suivie d'Andrea Egger et de l'époustouflante Brigitte Hauenstein. La 4ème place est tenue par Bérangère Duclos (France) à un petit point d'écart.

Sur les deux premières marches du podium masculin, nous retrouvons deux apnéistes s'entraînant au club des Dauphins de Genève. Il s'agit de William Winram, qui démontre une incroyable progression depuis deux ans, suivi du brillant athlète Christian Maldamé, médaillé dans les des trois compétitions. La troisième place est emportée par Peter Colat, qui lui aussi réalise une belle compétition. La 4ème place est attribuée à Weine Gustavson.

Podium de la coupe des dauphins : 1. claudia rollero (suisse) 2. andrea egger 3. brigitte hauenstein (suisse)Podium de la coupe des dauphins : 1. william winram (canada) 2. christian maldamé (france) 3. peter colat (suisse)Les grands gagnants de la coupe des dauphins : claudia rollero (suisse) et william winram (canada)Tous les participants (apnéistes, organisateurs, staff..)

Le canadien william winramLe suisse peter colatUn participant de l’équipe corse venue avec leur palmier gonflableLa coupe des dauphins de genèveici. Club des Dauphins de Genève    


  • Apnée
  • Championnats, compétition, salons


SUR LE MÊME THÈME