MAGAZINE

News

10/06/2007

Identification d'un B-17, épave en Nouvelle-Calédonie

B-17G bombardierSur cinq jours en mai dernier, l'association Fortunes de mer s'est rendue au large de Koumac, au nord ouest de la Nouvelle-Calédonie pour certifier l'authentification du bombardier B-17 crashé et coulé au cours de la seconde guerre mondiale. Il avait déjà été repéré par l'association en 2001.

L'histoire:

Les archives américaines indiquent que le B-17 "Kai-O-Keleiwa" était parti en reconnaissance le 7 août 1942 avec huit membres d'équipage. Les conditions météorologiques avaient été mauvaises lors du vol. Les américains pensent à un crash en montagne et le portent disparu. Le bombardier est retrouvé en 2000 par un chasseur sous-marin. Le crash semble avoir été violent vue la disposition éparse des restes de l'épave (sur 200m) et l'ensablement des pièces lourdes restées au point d'impact. Le corps de l'avion est séparée des ailes. Les mauvaises conditions météorologiques n'ont pas permis d'utiliser la suceuse, le nettoyage s'est effectué manuellement. Plusieurs pièces sont repérées puis remontées en surface pour identification et nettoyage. Le lot comprend un réservoir et une bouteille d'oxygène, un miroir de signalisation de détresse, des cartouches de 12,7 mm, le bloc des commandes de vol et un poste émetteur-récepteur muni d'écouteurs, probablement utilisés avant le naufrage.

Sauvegarde des objets:

L'ensemble des pièces a été traité dès le retour à bord du bateau. Elles ont été ensuite confiées au laboratoire du musée maritime de Nouméa pour restauration puis seront exposées au public dès que possible. Rendez-vous au musée maritime dès que ces objets historiques seront visibles.

  • Plongée Tech, Spéleo, Epaves


SUR LE MÊME THÈME