MAGAZINE

News

25/05/2007

Une bataille navale diplomatique autour du fabuleux trésor de l'épave du "cygne noir"

bataille navaleLa société américaine Odyssey qui a découvert l'épave sous-marine pouvant contenir un important butin composé de 500.000 pièces d'argent, de centaines de pièces d'or et d'or travaillé, garde pour l'instant secret l'emplacement précis du "Cygne Noir" (voir notre article du 21 mai dernier) La découverte de cette épave risque de déclencher non pas une nouvelle bataille navale mais un sérieux incident diplomatique entre les américains, les espagnols et les britanniques. Le secret et le caractère exceptionnel de cette découverte va bien au-delà des simples critères historiques. En effet, ce trésor devient une source de conflit diplomatique entre le Royaume-Uni de Grande Bretagne et l'Espagne. Les autorités espagnoles ont adressé une note verbale à l'ambassadeur de Grande Bretagne à Madrid pour lui signifier que l'accord entre les deux Etats était rompu. Cet accord autorisait des fouilles sous-marines dans la mer d'Alboran, en Méditerranée, à l'ouest du détroit de Gibraltar. Celle-ci avait pour but d'étudier la coque du "HMS Sussex", un navire de la couronne britannique qui avait fait naufrage en 1694. C'était la société Odyssey Marine Exploration, spécialisée dans ce type de recherches qui devait être en charge de ce travail. Le gouvernement espagnol avaient reconnu que l'éventuel trésor appartenait à la couronne britannique. En effet, ce bateau battait pavillon britannique Or parallèlement, Madrid essayait de localiser une autre épave du 13ème siècle quand la société Odyssey a annoncé avoir trouvé la semaine dernière un gigantesque trésor. Le butin a été immédiatement transporté au Etats-Unis. Le gouvernement espagnol soupçonne la société américaine d'avoir travaillé dans les eaux territoriales espagnoles et que le navire découvert était d'origine espagnol. Si cela était prouvé, Odyssey aurait spolié les espagnols de leur patrimoine historique. La situation diplomatique est devenue des plus complexes ! Londres et Washington sont sommés de s'expliquer sur les autorisations douanières de l'avion transportant ce trésor. Il a décollé de la colonie britannique de Gibraltar et atterri le 17 mai à Tampa (Floride, Etats-Unis). L'ambassadeur britannique précise que la société américaine affirme l'avoir découvert dans les eaux internationales et donc qu'elle n'a pas violé les eaux territoriales espagnoles. Ni les espagnols, ni les britanniques ne sont en mesure aujourd'hui de préciser si oui ou non il s'agit du HMS Sussex

  • Plongée Tech, Spéleo, Epaves


SUR LE MÊME THÈME