MAGAZINE

News

19/10/2007

LOGBOOK CANARIES: El Hierro, que bueno !

MurèneAu mois de mai de cette année, j'ai passé dix jours sur la petite île de El Hierro, la moins fréquentée et la moins peuplée des Canaries ( 8000 ha /280 km2)....et on se demande bien pourquoi tant la vie y est agréable...

Le voyage

On est parti à 5 : moi et mes 4 femmes ( 40, 14, 12 et 5 ans) en avion. J'ai tiré les prix vers le bas, mais le résultat est 2 escales et un voyage un peu long. Il est peut-être préférable de faire un vol direct Paris-Tenerife. Ou alors profiter de la nouvelle offre de Binter Canarias ( qui assure les transferts inter île). Ils proposent un voyage de Paris avec transfert gratuit sur l'île de son choix. Le mieux est de comparer avec les autres offres ici. Dans tous les cas, au départ de Paris, il faut se débrouiller pour arriver sur Ténérife Nord si on veut ensuite un transfert en avion vers El Hierro, et sur TF Sud si on veut un transfert bateau (moins cher).

Logement à la restingaLe logement

Sur place, il faut se loger à la Restinga ou El Pinar au dessus ( mieux placé pour ceux qui veulent faire de la balade, et ça vaut le coup !) ce gîte par exemple. Les offres ne manquent pas, 30 à 70 € par jour pour un appartement de 5 personnes en location self cattering. On a opté pour le luxe ( fallait que je trouve un moyen de calmer les non plongeuses en mon absence...). Arenas Blancas à la Restinga : de grands appartements 80m2 pour 5 personnes, avec balcon, bien équipés ( sauf le ballon d'eau chaude qui était trop petit, et la hotte de cuisine qui ne marchait plus...rien de très gènant), draps et linge de toilette fournis, avec une grande piscine partagée. Le tout pour 70€ par jour, pour 5 donc.

Le centre de plongéePoisson perroquet

Après prise de conseils auprès des locaux, j'ai opté pour el Tamboril et je n'ai pas regretté. Ce club est tenu par Ester et Antonio, ils sont tout à fait charmants et serviables, Ester parle un excellent français ( et anglais), le centre est situé un peu haut dans le village, mais on peut facilement se garer à côté et on vous conduit en voiture au bateau. Le bateau est un Vaillant de plus de 8m, pouvant recevoir sans problèmes 11 plongeurs : j'ai testé, ça passe bien. Les prix des plongées sont assez uniformes sur l'île, c'est à dire pas chers : 21 à 25 € selon le nombre . Il n'y a pas de nitrox fournis actuellement, je crois qu'il faut faire une demande préalable qu'ils puissent s'organiser. Les blocs sont à double sortie, 12 ou 15l acier.

CarangueLes plongées

Les plongées se trouvent toutes à moins de 10 minutes du port, dans des conditions de mer allant du calme plat à l'abris de l'île, à une mer bien formée avec courant : El Bajon. Les plongées sont fabuleuses avec une visibilité de 20 à 40 m et une faune très abondante mélangeant la faune atlantique et tropicale ( perroquets, carangues, diodons, demoiselles, balistes, poissons coffres etc...)   Arraignée     D'étranges petites araignées demoiselledes demoiselles ...partout...                 Mérou débonnaire   De gros mérous débonnaires, au moins 2 ou 3 à chaque plongée     Poisson trompette des poissons trompettes ( merci raie man...) omniprésents Cigale de merLa belle cigale de mer

Les plongées donc

Tout d'abord abordons le problème en surface, j'ai eu la surprise de constater que là bas, on ignore la notion de sécurité surface. Le guide conduit le bateau et plonge avec vous, même dans le courant...Tous les dive center font pareil. Il n'y a pas non plus d'O2 à bord, mais vu la proximité du port, ça me parait beaucoup moins gênant ( il y a un canot tous temps de secours en mer). Les conditions de mer sont variables en fonction de la position du site de plongée : proche de l'île et à l'ouest c'est très calme ( el disierto), plus en mer ou à l'est, c'est agité ( el bajon, punta restinga), Plus c'est éloigné en mer, plus on est exposé au courant ( el bajon). Les 3 plongées que j'ai cité : El Bajon, el disierto et punta Restinga furent mes favorites.   remarquable par sa forêt d'hétérocongres et son énorme mérou cabotin, "pancho", le mérou le plus connu des Canaries, il semble fasciné par les flash et suit les photographes en s'arrêtant devant eux pour présenter son meilleur profil !  

Le jardin d'anguilles Le jardin d’anguilles -Punta Restinga : Corail noir Très intéressante du fait de son relief spectaculaire, avec une arche magnifique à 30 m, couverte de corail noir, c'est fabuleux, le tout associé à une très belle visibilité et une faune abondante. -El Bajon : LA plongée mythique de El Hierro, car on y croise régulièrement en fin d'été de grandes raies pélagiques. J'y étais un peu tôt donc. Mais El Bajon reste malgré tout un site fabuleux, c'est un piton rocheux qui remonte abruptement de 100 m jusque 12 m, ce qui attire beaucoup de monde : barracudas, carangues, bancs de balistes gris, beaucoup de mérous de belle taille autour, bref : on ne s'y ennuie pas vraiment ! Bancs de baracudasbancs de baracudas Carangues Carangues Les murènes grouillent presque autant que les mérous... Murène EcrevisseMais il existe comme ça une douzaine de sites de plongée à faire et à refaire, il faut garder un oeil sur le bleu pour voir passer les pélagiques et les grands bancs de sardines, chercher les raies et anges de mer dans le sable, regarder dans les trous où l'on voit de bien belles choses. Antonio et Ester sont des guides remarquables soucieux de chercher le bon sujet pour les photographes. Antonio se démène particulièrement, c'est parfois dur de voir tout ce qu'il veut montrer !   Poisson coffrepoisson coffre   Bon allez, je vous avais promis de parler de l'île, on appellera ça (comme dans les belles brochures de TO) " Autour de la plongée" Les volcansEt ben elle est sacrément belle l'île, les paysages sont véritablement spectaculaires, pour le reste des Canaries c'est pareil je crois, mais ici en plus, y'a presque personne ! En résulte une ambiance absolument détendue, une ambiance de village quoi...Ah ! Boire une petite dorada dans les petits troquets de El Pinar vers 18h, quand les locaux se retrouvent : génial ! Même chose à la Restinga, devant le port : c'est super, un peu différent le week end ( à la Restinga seulement) du fait de l'arrivée des plongeurs espagnols.             Ah! les balades dans les forêts de pins canariens, c'est magique ! Ah! les "miradors ", points de vue sur de magnifiques paysages de falaises vertigineuses Que dire des volcans ? Il y en a partout sur tout le flanc sud ouest de l'île, le sol y est noir de lave et désertique tranchant sur le bleu de la mer.   SabinarsMais il faut aussi parler des Sabinars, paysages évoquant l'Irlande, de landes pelées avec des arbres aux formes improbables.

"Mais et les plages dans tout ça?"

PlageEt les plages ? me diront certains, et bien on dit qu'il y en a peu et qu'elles ne sont pas belles, pourtant, en cherchant bien...                       “Forêt vierge”Après la plage vous voulez prendre un peu le frais ? Pas de problème : montez dans la voiture et filez vers les sommets ( 1500m) là où les nuages restent accrochés, vous pourrez vous balader dans une forêt aux allures de forêt primaire...Surtout évitez de vous y promener par temps trop sec, la brume rajoute à l'étrangeté de l'ambiance qui évoque la forêt vierge...   Non.... vraiment? Vous n'avez pas encore réservé votre billet d'avion ? C'est beau , c'est pas cher, c'est tout ce qu'on veut en fait ! Allez-y !

  • Voyages, séjours
  • La Une


SUR LE MÊME THÈME