MAGAZINE

News

12/01/2013

L

apnee estran
Il y a ceux qui plongent, et ceux qui font de la biologie marine. Et quand on invite ces deux mondes à se rencontrer lors d’un stage « Apnée-bio », « il se produit un extraordinaire mélange des cultures » raconte Glenn Vitry, membre de la commission bio du Comité Interrégional Bretagne Pays de la Loire. L’estran est un endroit magique qui vit au rythme des marées. A marée basse, tout le monde se cache. A marée haute, la vie reprend ses droits. Pour découvrir ce milieu compris entre la surface et 5 mètres de profondeur, rien de tel que l’apnée. La houle est moins gênante, il n’y a pas de problèmes d’équilibration et les animaux se laissent plus facilement approcher. Mais si l’apnée est précieuse pour découvrir ce monde, « l’intérêt que trouve les plongeurs dans la faune et la flore les aide beaucoup à progresser et à surmonter le stress » témoigne Bernard Margerie, également membre de la commission bio du CIBPL. A travers les stages « apnée-bio » qu’ils organisent à Piriac-sur-Mer, ils ont développé un savoir faire qu’ils sont prêts à partager avec d’autres régions.

Texte et photo : Anne-Kristell Jouan


  • Apnée


SUR LE MÊME THÈME